Agde

Dessins d'encres

Une exposition éphémère de Sylvie Seigneuret-Léotard à la salle du Chapitre d'Agde
une artiste dont les grandes qualités techniques sont mises au service d'une inspiration créative et sensible.

      

L'association UBIK-ART a pris ses quartiers à la salle du Chapitre d'Agde. Avec le soutien de la ville elle lance une série de manifestations culturelles. Après la conférence-dégustation « La cuisine de ma mère » autour de Michel Adgé, elle vient de proposer au public une vision sur le travail de Sylvie Seigneuret-Léotard, une "exposition éphémère" intitulée « dessins d'encres ».

 
Elle a offert aux yeux des visiteurs toute une série de portraits tous plus étonnant les uns que les autres. J'avoue être tombé en admiration devant certains de ces portraits.

Ce que j'aime, c'est prendre des risques, me mettre en déséquilibre.
Supports de récupération, outils de fortune, jus divers et variés.
Pour tenter de saisir, en quelques gestes, un instant de vie, le temps d'une pose.
Juste ici et maintenant

Sylvie Seigneuret-Léotard

 Ses modèles "montent sur l'estrade comme on entre dans l'eau et laissent tomber le linge qui recouvre leur corps. Poses rapides, trente secondes. Puis une autre, trente secondes. Puis une autre encore. Corps tendus, lumineux, ouverts, offerts... Dans l'atelier saturé de silence, se noue un lien étrange entre artistes et modèle, fait de pudeur et d'humilité, d'intensité de l'attention, de densité de la concentration. De solitude aussi devant la dureté de la tâche".
Brou de noix, encre de chine, encres colorée d'écolier, Sylvie Seigneuret-Léotard
Sylvie Seigneuret-Léotard a du mal à montrer son travail, elle expose peu, alors si vous voyez son nom inscrit sur une affiche, n'hésitez pas à aller à sa rencontre.

Jean-Marc Roger

Atelier : 23 rue des Deux-Ponts 34000 Montpellier
06 81 43 56 21
Site : www.dessinsdencres.com

Une famille agathoise par Maxence Gérard

            

   

« Si je devais résumer ma peinture en quelques noms, je vous dirais que je suis le résultat d'influences très éclectiques …. les portraits de Frans Hals, les couleurs de Vincent Van Gogh, le graphisme de Norman Rockwell, les atmosphères d'Edward Hopper ». Ainsi s'exprime Maxence Gérard, né à Agde dans une famille d'artistes.

Peintre figuratif Maxence Gérard s'inspire de lieux très variés comme le sud de la France, Paris, Londres, New York.... Depuis 2012 il réalise ses premières sculptures et bronzes dans le cadre de l'atelier du sculpteur Sylvie Roubes, à Chantilly.

L'exposition intitulée « Une famille agathoise » qu'il présente à l'espace Molière est construite autour d'un double hommage : tout d'abord à la ville d'Agde, au travers de lieux qui ont marqué sa jeunesse et à la région en voyageant de la Camargue à Collioure, mais aussi à sa famille, aux hommes, aux femmes, aux coutumes, fondement de ses racines.



Un public nombreux et séduit est venu assister au vernissage, en présence de Mme Yvonne KELLER, Adjointe au Maire chargée de la culture

Jean-Marc Roger


« Une famille agathoise »
Exposition de peintures et de sculptures
du 25 juin au 21 juillet 2016
à l'Espace Molière - Cap d'Agde
Tous les jours de 10h à 12h et de 15h à 19h.
Entrée libre.

Fête du Pointu au Grau d'Agde

Le « Pointu » mis à l’honneur pour la 5ème année consécutive, le samedi 25 juin, par l’Association des Commerçants du Grau d’Agde, avec le soutien de la Ville d’Agde et de l’Office de Tourisme.


 

Il y a peu vient de se dérouler sur le Grau d'Agde la 5ème « Fête du Pointu » en l'honneur de ce coquillage si réputé jadis pour sa couleur pourpre et aujourd'hui pour son goût dans la cuisine locale.


Cette fête était organisée par la toute jeune « Confrérie des Pointus » (créée en 2014), avec le soutien et le partenariat de l'association des commerçants du Grau d'Agde, de la ville d'Agde et de l'Office de Tourisme.
Une bien belle réussite qui a vu se déplacer un grand nombre de visiteurs, curieux de découvrir cet escargot et surtout de pouvoir le déguster.
Pour l'achat d'une carte et d'un collier attestant de votre achat vous pouviez aller déguster ce mollusque sous différentes variantes. Pas moins de 14 restaurateurs, impliqués dans la fête, proposaient chacun une recette originale. Le public a ainsi pu déambuler de terrasse en terrasse et goûter les préparations, de la traditionnelle sauce à l'aïoli agrémentée de bière fumée à la préparation avec des tomates séchées, du parmesan et du jambon de pays en passant par la tielle à la façon du Grau d'Agde...... L'imagination était bien présente en ce jour de fête et le public ne s'y est pas trompé car très vite les cartes ont été vite vendues et gare à ceux qui étaient en retard.
Les visiteurs ont pu aussi assister au démaillage pratiqué par les pêcheurs "petits-métiers" locaux, «par « Milou » entre autre, pour ne pas le nommer.
Notons la présence de l'agence de Renaud Dupuy de la Grandrive qui assure  la Direction du Milieu Marin à la mairie d'Agde qui gère l'Aire Marine Protégée de la côte Agathoise. Il était présent pour expliquer ce qu'est le Pointu appelé aussi Murex*.
En résumé cette 5ème « fête du Pointu » a été une parfaite réussite et gageons que l'an prochain elle sera renouvelée, donc rendez-vous est pris

Jean-Marc Roger

pour en savoir plus sur le Murex (pointu) :

» fiche Murex 1
» fiche Murex 1
» fiche Murex 1

 

Rallye Archéo de l'Agglo Hérault Méditerranée

   

   

Le dimanche 19 juin le public, amoureux des « vieilles pierres », était convié à participer à la seconde édition du « Rallye Archéo de l'Agglo Hérault Méditerranée».  Et comme l'an dernier le public n'a pas boudé son plaisir, près de 80 personnes sont venues participé à cette escapade dans les villages de l'agglomération. Le but ? Aller à la découverte des richesses archéologiques de ce territoire.

 

Première étape du rallye, la rencontre entre les participants et les organisateurs. Après l'inscription vint la distribution du carnet de route. Quelques conseils furent prodigués par les animateurs de la journée.

Il y avait là, Céline Pardiès du service Patrimoine et Archéologie de la CAHM, cheville ouvrière de cette manifestation, Christine Antoine, adjointe au maire d'Agde en charge du Patrimoine, Yann Llopis, maire de Montagnac et Vice Président élu au Patrimoine à la CAHM, les équipes du Musée de l'Ephèbe et de la Mission Patrimoine d'Agde ainsi que l'INRAP (Institut National de Recherches en Archéologie Préventive).

Après la photo de groupe, vint l'heure des premières énigmes à découvrir. Avant de se lancer sur les routes de l'Agglo, les participants ont eu à répondre à certaines questions concernant les collections du musée de l'Ephèbe.

Le musée est consacré à l'archéologie sous-marine et il présente des collections issues de découvertes le long du littoral agathois, dont la très importante découverte de l'Ephèbe réalisée par Jacky Fanjaud le 13 septembre 1994 (dans le fleuve Hérault) mais aussi celle de la statuette de "Césarion" qui a été découverte par Nicolas Figuerolles et bien d'autres encore.

Ensuite départ vers Vias pour aller visiter la Maison du Patrimoine. La Maison du Patrimoine, ancienne forge, située place du 11 novembre, a été acquise en 2004, et elle accueille aujourd'hui les vestiges historiques découverts sur le territoire Viassois.
Elle est gérée par l'Association PAVIDOC. Cette maison est une vitrine non seulement du riche passé historique de la Commune, mais également de ses traditions. Après Vias, direction Florensac pour aller à la découverte de nombreux vestiges de maisons médiévales.Certaines constructions ont utilisé un matériau appelé, dans les textes anciens, tapia, soit de la terre à bâtir.

Et toujours assidus les participants notent leurs réponses aux énigmes proposées.

Ensuite direction Pinet, non pour son Picpoul mais pour aller voir la Via Domitia qui coure sur son territoire.

Et là, surprise, nous y avons croisé la "Légion perdue" qui bivouaquait dans ce coin de garrigue.
Il s'agissait en fait de la Légion VII Pia Fidelis, une légion romaine constituée par Jules César pour la guerre des Gaules en 58 av. J.-C. Dissoute, elle fut reconstituée sous Octave en 44 av. J.-C.. Elle exista au moins jusqu'à la fin du IVe siècle ou au début du Ve siècle.

L'emblème de cette légion, comme de toutes celles de César, était le taureau et le lion. Le nom Claudia Pia Fidelis vient de ses exploits accomplis sur les champs de bataille, 6 guerres 6 fois fidèle et victorieuse: lors de la conquête des Gaules : victoire à Alésia face à Vercingétorix, victoire en Bretagne, victoire en Germanie, victoire en Grande Bretagne, victoire lors de la mutinerie en Dalmatie.

Laissant pour un temps le groupe qui s'était quelque peu dispersé, j'ai suivi mon petit bonhomme de chemin et je me suis dirigé vers Nizas et Caux où un ancien four à chaux, restauré, avait été rallumé de son long "sommeil".La précédente opération d'allumage s'était déroulée en 2003

Il existait jadis plusieurs fours à chaux sur ce causse. Cette présence était du à trois éléments fondamentaux, le basalte, le calcaire et enfin le bois.

Rallumé de façon traditionnelle, il a brûlé durant 2 jours. La chaux ainsi récoltée sera utilisée pour la restauration de bâtis anciens.

Une bien belle opération orchestrée par l'OT de Pézenas Val d'Hérault et le service Patrimoine de Christine Catala, les villes de Nizas et de Caux, l'ACPC (association des Amis du clocher et du patrimoine de Caux), chaux SOCLI, Augmontel, le club de la chaux, Capeb, la CAHM ainsi que l'association de la route des Vignerons et des Pêcheurs.

Puis, petite déviation vers Saint-Pons-de-Mauchiens, un charmant village niché sur une petite colline.

Le nom de ce village proviendrait de la contraction de mauvais chiens, (selon une légende) ou de las Mascas (sorcières) ou mas cos (mauvais chiens), des paroles qu'aurait prononcées le seigneur du château au moment où ses chiens ne l'ayant pas reconnu, l'égorgeaient........ Sans doute de "sympathiques" molosses.

Le but, pour les participants au rallye, était d'aller visiter l'église posée en haut du village et d'aller se renseigner sur d'anciennes poutres en bois (classées MH) ayant pu servir lors de la pose de la toiture... en des temps reculés.

Ultime étape de la journée* (pour moi), l'église Notre Dame du Grau pour la remise des carnets de route ainsi que pour la remise des "récompenses" aux plus assidus.

L'église est actuellement en pleine phase de restauration avec également des fouilles archéologiques qui ont permis de mettre au jour, entre autre, la sépulture de Henri Ier de Montmorency.

Elle a été construite en 1584, ainsi qu'un couvent de capucins, par le connétable Henri Ier de Montmorency par agrandissement d'une ancienne chapelle du Ve siècle.

La remise des "récompenses" se déroula dans le jardin adjacent, celui du nouveau lieu de dégustation ouvert il y a peu "Le Jardin inattendu". Un salon de thé, et bien plus que ça, tenu par William et Marie-Ange Méric-Barthès.

Vu le succès remporté par cette seconde édition, je pense que l'on peut dire "A l'année prochaine" sans risque de se tromper.

*Vue la richesse des lieux à visiter et les distances à parcourir, je n'ai pas pu visiter la Maison du Patrimoine de Montagnac ni l'église Saint Martin de Conas (dépendant de Pézenas depuis 1446 ) qui pourtant faisaient partie de ce périple. Que l'on me pardonne.

Jean-Marc Roger

Les Enfants De Demain

Les Enfants De Demain avec: Estéban , Axelle , Elise , Pierre-Hugo , Morgane et Séléna. Enregistrement et Clip avec Macclass , Denis et Thierry. Une magnifique façon de promouvoir la belle ville d'Agde.

Week-end bleu

L'équipe de l'Aire Marine Protégée y était !

A terre avec un petit stand d'information au Village Nautique au Cap d'Agde, aux côtés du projet de restauration de Brescou et du CPIE Bassin de Thau. En mer, à bord du Shaïga, de Terre Marine, qui oeuvre depuis plusieurs années pour faire découvrir notre environnement marin local. Une vingtaine de participants ont ainsi pu observer les oiseaux marins de la côte, l'histoire volcanique agitée de notre littoral et entendre le travail de gestion de l'AMP par la ville d'Agde.
A noter que pendant Fête de la Nature et WE Bleu, l'AMP a donc engagé un partenariat avec tous les bateaux de promenade en mer du Grau d'Agde et du Cap d'Agde.
Une vraie plus-value pour la ville et la station car des milliers de vacanciers et d'habitants découvrent ainsi l'Aire Marine Protégée de la côte agathoise à bord de ces bateaux !
Prochain RdV cette semaine avec l'installation des mouillages écologiques de Brescou et dans 15 jours avec l'ouverture du sentier sous-marin du Cap d'Agde.

Renaud Dupuy de la Grandrive

Lionel Catanzano à la salle Molière.

 





 

Maîtrisant la peinture à l’huile, comme l’acrylique, Lionel Catanzano peut peindre sur n’importe quel support avec des matières parfois surprenantes, bref, il ne manque pas d’imagination pour faire de ses œuvres des pièces originales… .

C'est en présence de M. Gilles d'Ettore, maire d'Agde, de Géraldine d'Ettore, conseillère régionale Languedoc-Roussillon Midi-Pyrénées, d'Yvonne Keller,  adjointe, chargée de la culture, de Christine Antoine, chargée du Patrimoine et de  Sébastien Frey, Conseiller départemental de l’Hérault et 1er adjoint de la ville qu'a eu lieu le vernissage de l'exposition.

Un public nombreux est venu assister à ce vernissage.
Le maire de la ville ayant déjà eu l'occasion de voir les précédentes œuvres de Lionel Catanzano n'a pu qu'avouer son admiration pour le travail accompli tout en faisant remarquer que « les œuvres de Lionel sont de plus en plus achevées. On voit vraiment la maturité de l'artiste». A cette occasion nous avons pu apprendre que l'artiste utilise des pigments avec du café moulu, « ...ce qui donne ce côté un peu pâteux et un peu relief que l'on voit sur les toiles».

De même les supports évoluent avec des peintures sur pavois mais aussi sur des supports ancestraux avec cette œuvre peinte sur une barre de palétuvier avec un assemblage de bournois (des flotteurs en liège utilisés jadis par les pêcheurs). Les divers objets faisant partie de l'oeuvre ont une centaine d'années.

La soirée s'est terminée à la Galerie du Patrimoine pour le verre de l'amitié.

Jean-Marc Roger

Les 18 œuvres de Lionel Catanzano sont ainsi exposées jusqu'au 18 juin.
Espace Molière 1, place Molière . 34300 Agde
Ouvert tous les jours jusqu'au samedi 18 juin de 10h00 à 12h00 et de 15h00 à 19h00. Entrée libre.

Les conseillers départementaux du Canton d'Agde à la manœuvre

Marie-Christine FABRE de ROUSSAC et Sébastien FREY

Lors de la séance du Conseil Départemental du 23 mai 2016, à laquelle participaient Sébastien FREY et Marie-Christine FABRE de ROUSSAC, plusieurs délibérations importantes concernant le canton d’AGDE ont été adoptées.
S’agissant des routes départementales, l’assemblée départementale a décidé d’autoriser l’acquisition des parcelles nécessaires à l’aménagement d’un giratoire au lieu communément appelé « Cars Fournier » situé à l’intersection de la route départementale 13 reliant Agde et Bessan et de la route départementale 137 reliant Vias et Bessan. Un complément de crédits de 50.000 euros a été affecté à cette opération dont le chantier sera lancé après l’été. Toujours à Bessan, une autorisation de programme d’un montant de 200.000 euros a été approuvée au titre de l’opération d’aménagement d’un échangeur avec la route départementale 612A. Par ailleurs, une enveloppe budgétaire d’un montant de 58.000 euros a été débloquée afin d’effectuer courant 2017 des travaux de mise en sécurité du réseau routier structurant du secteur d’Agde.
S’agissant des collèges, il a été décidé de répartir une enveloppe budgétaire d’un montant de 105.124 euros aux établissements devant renouveler leur mobilier. Les collèges d’Agde et de Bessan ont bénéficié de cette dotation.
S’agissant du développement économique, plusieurs délibérations ont été approuvées par l’assemblée départementale. Une première a concerné le secteur du tourisme : une subvention départementale a été attribuée à l’office du tourisme de Portiragnes pour l’organisation de « Canalissimo » ; une subvention départementale a été attribuée à la Ville d’Agde pour l’installation d’une bibliothèque de plage. Une deuxième a concerné le secteur de la viticulture : la cave coopérative d’Agde et Marseillan ainsi que deux caves particulières ont été aidées financièrement par la collectivité départementale dans la mise en œuvre de dispositifs écologiques de lutte contre les vers de la grappe. Une troisième a concerné le secteur de la conchyliculture : un concours financier a été octroyé au Comité Régional Conchylicole de Méditerranée pour l’organisation à Marseillan de manifestations visant à faire la promotion des huîtres de l’étang de Thau. Enfin, une aide financière d’un montant de 155.000 euros a été débloquée afin d’engager des travaux de réparation de la digue protégeant la partie Est du port des Mazets à Marseillan.
S’agissant du logement, le Conseil Départemental a décidé de garantir à hauteur de 25% l’emprunt souscrit par la société Pact Méditerranée en vue de réhabiliter de 4 logements situés rue de la Poissonnerie en cœur de ville d’Agde.
S’agissant de la politique de solidarité, il a été décidé que le Département participera financièrement au premier salon de la domotique organisé par le Centre Communal d’Action Sociale d’Agde. Par ailleurs, une subvention départementale d’un montant de 34.400 euros a été octroyée au Centre Communal d’Action Sociale d’Agde pour la gestion des espaces d’accueil et d’information des publics en parcours d’insertion sociale et professionnelle.

Le député Denaja félicite les pompiers et les forces de sécurité

Un gigantesque incendie a ravagé trois entrepôts mercredi dernier 18 mai, à proximité de la gare d'Agde. Le feu s’est d’abord déclaré dans un premier bâtiment, abritant une société de gardiennage de caravanes, détruisant quelque 5.000 m2, avant de se propager à deux autres entrepôts de 4.000 et 3.000 m2. Il a fallu pas moins de 60 pompiers du SDIS 34 pour venir à bout du sinistre.


Sébastien Denaja, Député de la 7ème circonscription de l’Hérault, dans un communiqué diffusé à la presse, tient à saluer le grand professionnalisme du Capitaine Castillon et des 60 pompiers des centres de secours d’Agde, de Florensac, de Saint-Thibéry, de Pézenas et de Béziers qui sont intervenus hier, aux côtés de la police municipale et nationale d’Agde, pour circonscrire l’incendie qui s’est déclaré mercredi en fin d’après-midi à proximité de la gare SNCF.
Grâce à leur engagement, cet important incendie qui a emporté en fumée trois entrepôts, a finalement pu être circonscrit et totalement éteint dans la nuit de mercredi à jeudi.
L’origine du feu n’ayant pas été encore identifiée, le député espère vivement que l’enquête qui débute permettra d’apporter des réponses aux nombreuses dégradations matérielles qui se sont produites.

Le port du Grau d'Agde accueille un nouveau chalutier

Le port du Grau d’Agde, dont le Département a la charge depuis 1985, se porte bien : les activités de pêche progressent et un 10ème chalutier rejoint la flotte de la criée. Mardi 24 mai à 14h, Audrey Imbert, Conseillère départementale déléguée à la pêche et à la conchyliculture, représentant Kléber Mesquida, Président du Département, Député, accueillera le 10ème bateau à quai.

Le port du Grau d’Agde tient le cap ! Pour preuve, un nouveau chalutier vient grossir les arrivages de la criée et renforcer les ventes du site. Propriété de Francis et Dorian Isanto, « Le Méditerranée » est un navire en fer arrivé de Lorient qui mesure 19,48 mètres. Ses sorties en mer ont pour objectif d’alimenter la production du port en poulpes, merlus, baudroies, encornets, ou tout autre type d’espèces polyvalentes.

Cette nouvelle recrue est gage de la bonne santé du port, sans doute liée aux nombreux investissements que le Département a réalisés ces dernières années. En effet, depuis plus de 5 ans, des aménagements de réhabilitation ont été effectués par le Département de l’Hérault sur le port et la criée du Grau d’Agde :

  • entre 2010 et 2011 : réalisation d’un quai de 330 m pour l’embarquement et le débarquement des navires, de deux pontons flottants permettant l’accueil des petits bateaux de pêche (entre 6m et 12m) - Coût de l’opération : 9 M€
  • en 2014 : le Département a réalisé l’extension du bâtiment de la criée avec une extension de 300 m2 et un réaménagement intérieur. Coût de l’opération : 2,9 M€
  • en 2015 : inauguration d’un circuit pédagogique au 1er étage de la criée, pour inviter le grand public à faire découvrir le site et le métier de pêcheur et mareyeur. Aide du Département : 75.122€

Quelques chiffres
La criée du Grau d’Agde représente en 2015 :

  • 1.232 tonnes vendues
  • Le chiffre d’affaires en 2015 est de 5.308K€, soit une augmentation de 2,3% par rapport à 2014
  • 64 acheteurs : 21 mareyeurs et grossistes (78%) + 39 poissonniers détaillants et GMS (Grande et Moyenne Surface)
  • Apport : 97 navires dont 10 chalutiers et 87 petits métiers

Le fleuve Hérault

Une conférence de Renaud Dupuy de la Grandrive.






 

Tout dernièrement, en présence de Gilles d'Ettore, Maire de la ville d'Agde et de Mme Yvonne Keller, adjointe à la culture, s'est tenue une conférence sur le fleuve Hérault.

C'est la salle de l'îlot Molière qui accueillait cette soirée consacrée à ce fleuve traversant le pays agathois. Un public nombreux et attentif a pu admirer les très belles photos de Renaud Dupuy de la Grandrive et de Mathieu Foulquié, sans oublier celles de Guilhem Dupuy de la Grandrive qui semble suivre les traces de son père.

Le fleuve a ainsi pu être admiré du ciel, de ses berges mais aussi de sous sa surface. De bien belles photos naturalistes réalisées par des photographes confirmés et de talent.

fleuve-herault-renaud-14165 

La soirée s'est terminée à la Galerie du Patrimoine pour le verre de l'amitié.

Jean-Marc roger

L' exposition photographique est actuellement visible à la Galerie du Patrimoine jusqu'au lundi 19 Septembre 2016. Entrée Libre.

Îlot Molière - Office du Tourisme
Mezzanine et Galerie du patrimoine
Rue du 4 septembre - 34300 Agde

 

 Renaud Dupuy de la Grandrive
Photographe, naturaliste, plongeur, dans de nombreuses contrées autour du monde, il sillonne Agde depuis plus de 40 ans, sous et sur l'eau, douce ou salée, dans les airs, dans ses champs et ses rues. Auteur de plusieurs expositions photographiques, il a publié deux livres (que vous pourrez vous faire dédicacer) ces dernières années avec Mathieu Foulquié: "Agde, voyage miair-mieau" et "Méditerranées, dans le sillage des aires marines protégées". Il est actuellement directeurs du Milieu Marin de la ville d'Agde.

 

Afficher l'image d'origine