Un nouveau parvis plus spacieux pour le monument du Souvenir

Les récents travaux engagés pour l’aménagement du centre social municipal ont fait apparaitre que les abords du monument du Souvenir méritaient d’être repensés. Grâce à leur savoir-faire, les services techniques municipaux ont ainsi permis l’agrandissement du parvis de ce monument qui était quelquefois exiguë lors des commémorations.

Il y a quelques jours, un nouveau sol a été créé et des fourreaux ont été installés pour permettre un meilleur éclairage de l’édifice mémoriel dans le futur. Des plantations d’arbustes vont prochainement venir entourer le site qui sera désormais mieux visible, tant depuis l’avenue de la Victoire que de la rue des Anciennes Ecoles.

Rappelons que la ville de Bessan a la particularité de posséder deux monuments voués à la mémoire de ses combattants. Si le plus utilisé est celui du Souvenir, il existe également un second monument, plus confidentiel, situé au cœur du cimetière vieux. Pourquoi deux monuments en l’honneur des morts pour la France ?

En 1922, le sculpteur Auguste Azéma est chargé par la municipalité de réaliser un « tombeau aux morts pour la patrie » au sein du cimetière. Il sera terminé en 1924. Pourtant, l’année suivante, la ville souhaite la construction d’un monument « à la mémoire des enfants de Bessan morts pour la France ». Situé avenue de la Victoire, et certainement plus proche du centre-ville lors des commémorations, il est terminé en 1926, toujours sous la responsabilité d’Auguste Azéma.

Les services techniques ont œuvré pour la réalisation ‘un parvis désormais élargi et plus accessible.


Le monument du Souvenir se situe en pleine traversée
de Bessan sur la très fréquentée avenue de la Victoire.
 
Le monument aux morts se trouve au cœur du cimetière
communal,dans la partie la plus ancienne des lieux.