Deux maires réunis autour des anciens combattants d’Afrique du Nord

La période de confinement, de mars à mai derniers, n’a pas permis à la municipalité de tenir les traditionnelles cérémonies commémoratives devant le monument du Souvenir. Des événements qui sont pourtant des moments importants pour les élus comme pour les associations patriotiques, mobilisés en permanence pour perpétuer le nécessaire devoir de mémoire.

Ainsi, le 19 mars dernier, la commémoration nationale en hommage aux morts pendant la guerre d’Algérie n’a pu se dérouler, laquelle devait voir également le dévoilement d’une plaque au sein du lotissement Puech-Méjà où une place du 19 mars 1962 avait été inaugurée en 1982 par le maire de l’époque, Michel Blat.

Celui-ci était présent aux côtés de Stéphane Pépin-Bonet, maire de Bessan, et de Fernand Cambra, président du comité de la Fnaca et des porte-drapeaux, pour officiellement dévoiler cette plaque posée sur un superbe bloc de pierre. Un souvenir de plus et la présence de deux maires ont honoré la mémoire de ceux tombés au combat dont le Bessanais, Léonce Estournet, lequel était dans tous les esprits.

 

=>Une cérémonie autour de toutes les associations patriotiques et d’anciens combattants aura lieu ce dimanche 26 juillet, à 11h, devant le monument du Souvenir, pour honorer toutes les commémorations n’ayant pu avoir lieu pendant le confinement.