Bessan

Les premiers relais de quartiers officiellement installés

 

Les premiers relais de quartier ont été officiellement installés au cours d’une réunion à la mairie, en présence d’élus, dont Stéphane Pépin-Bonet, Laurence Thomas, Gisèle Soulié-Lognos et Philippe Marin.

Ils sont déjà dix, tous bénévoles et volontaires, qui feront le lien entre les administrés et la mairie sur un secteur géographique déterminé : Vincent Calabré (Gare, Condorcet) ; Danièle Challiès (Renga) ; Marcel Dicks (Saint-Claude, Albizzias, chemin des Ânes) ; Josette Coste (Hortes, maison de retraite) ; Laurent Feur (Grand’rue, centre-ville); Roland Fontaine et Pierre Ravalec (Fontmajou) ; Maryse Foulgat (Aramons, Rompudes, Saint-Joseph) ; Albert Lécot (Puech-Méja, Tiraquiouls) ; Dominique Lefort et Jacques Osèle (Chicanette, Monadière). Une charte définit le rôle et les missions des relais de quartier, et précise la procédure de collaboration avec la municipalité.

Quel est leur rôle ? Transmettre les observations, informations ou demandes d’intérêt général des habitants d’un quartier à la mairie ou à l’un de ses partenaires, et d’en assurer le suivi. Tous les thèmes de la vie quotidienne peuvent être abordés : environnement, qualité de vie, patrimoine, espaces publics, urbanisme, social…, mais non, pas les conflits de voisinage qui relèvent du domaine privé.

Leur interlocutrice est Gisèle Soulié-Lognos, adjointe au maire chargée de la citoyenneté et de la vie des quartiers. Toutes les personnes qui voudraient les rejoindre ou ayant des questions sur ce nouveau dispositif, peuvent la contacter au 06 23 02 60 93.

Christian Pouget, sous-préfet de Béziers, a découvert Bessan

Accompagné du maire Stéphane Pépin-Bonet et du directeur général des services, Emmanuel Lalande, le sous-préfet a durant quelques heures bien remplies quadrillé la cité bessanaise.

Après un déjeuner de travail permettant d’évoquer différents dossiers, la visite a conduit le représentant de l’Etat à mieux appréhender la commune et son fort développement : le terrain de la future école maternelle ; le projet de développement urbain du site de Namérique ; le parc d’activités de la Capucière et sa pépinière d’entreprises dont les travaux doivent démarrer dans quelques semaines ; le centre-ville et les grands axes de sa future réhabilitation, les travaux en cours pour la réfection de la salle des fêtes.

Christian Pouget a aussi pu visiter en détail le centre d’élaboration mondial Ricard, basé à Bessan depuis les années 1950, une découverte particulièrement intéressante mêlant technologie et secrets de fabrication… non divulgués bien entendu.

Au cours d’une remise de présents, le représentant de l’Etat a remercié Stéphane Pépin-Bonet de ses précieux renseignements sur tous les aspects de la commune, et lui a affirmé qu’il avait été ravi de constater « de visu » l’intérêt des équipements, des réalisations et des projets pour l’avenir de la ville. Et, promis, il reviendra pour la fête locale.

Chefs de jeunesse et demoiselles d’honneur 2017

L’élection officielle de l’équipe représentant la jeunesse lors de la fête locale de la Saint- Laurent, du samedi 5 au mercredi 9 août, a eu lieu en présence du président des Amis de l’Âne, Christophe Hyché, du maire Stéphane Pépin-Bonet, de l’adjoint aux festivités Eric Millan, du conseiller départemental Sébastien Frey, et d’un nombreux public de jeunes et de parents.

Les cinq jeunes élus, chefs de jeunesse et demoiselles d’honneur, sont : Clément Blin, Thomas Bosc, Alexia Pueyo, Aude Soliva et Anaïs Soliva. Ils auront à remplir un rôle essentiel dans la longue période de préparation de la fête : décorer l’Âne totémique de fleurs de papier crépon, préparer la vente des fougasses, concevoir et proposer des produits dérivés de la fête…, un rôle qui s’inscrit pleinement dans les traditions locales, appréciées et respectées depuis des siècles. Et pendant la fête, ils auront la lourde tâche  de représenter la jeunesse bessanaise, notamment pendant les cérémonies de remise des bouquets aux représentants de la municipalité et au curé de la paroisse.

Ils seront soutenus dans leur tâche par leurs parents, eux-mêmes fortement impliqués, les associations concernées, la municipalité, et par toute une population désireuse de voir perdurer la si belle « Fête de l’Âne ».

Carnaval fera cette année encore escale « chez Jo »

 

Après le succès de la soirée Carnaval l'an dernier, le restaurant-pizzéria Chez Jo, au domaine Sainte Véziane, route de Montblanc à Bessan, retrouvera ce samedi 11 mars dès 20h les amoureux de la fête carnavalesque et des déguisements, pour une soirée à l’ambiance de folie.

Apéritif, choucroute alsacienne ou pizza artisanale, dessert surprise de carnaval… mais surtout des artistes venus des Pays-Bas, une animation dansante, des surprises, bref « La » Fête comme on l’aime.

Réservation obligatoire, le nombre de places étant limité, chez Jo, tél: 06 17 01 69 54 ou 04 67 37 09 93.

Aides aux travaux de rénovation énergétique

 

L’objectif de cent mille logements réhabilités en 2017 a été fixé par l’Etat pour lutter contre la précarité énergétique des occupants.

Jusqu’au 31 décembre 2017, la communauté d’agglomération Hérault Méditerranée contribue à l’atteinte de ces objectifs par des dispositifs d’aide financière mis en place avec de nombreux partenaires, dont l’Agence Nationale de l’Habitat (Anah). Ces aides pour l’isolation des logements, le chauffage, la plomberie, l’adaptation aux personnes âgées ou handicapées, la rénovation de façade, mais également les travaux sur un logement très dégradé, la création de logement à loyer maîtrisé, par exemple, concernent les propriétaires occupants ou bailleurs.

Pour tous renseignements sur ces aides, la Maison de l’Habitat de l’Agglo est à la disposition de tous, au 04 67 21 31 30, ou par mail : Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser..

Repas Aligot-daube des Retraités des BTP

Le samedi 18 mars, à midi, le traditionnel repas toujours très apprécié comprenant comme plat principal un aligot préparé par des professionnels cévenols chevronnés, est organisé par les retraités des BTP. La salle des fêtes n’étant cette année pas disponible, ce repas aura lieu dans le gymnase Jules Ferry, rue du Château d’eau (à côté de la cantine scolaire).

Les inscriptions seront prises auprès du président Manolo Rodriguez (Tel Manolo : 04 67 77 47 46 ; ou Sylviane : 07 86 57 98 29) jusqu’au dimanche 12 mars, dernier délai, et seront effectives dès réception du paiement. Le tarif tout compris est fixé à 22 € pour les adhérents, et à 25 € pour les invités non adhérents.

Les Aînés de la Tuque en assemblée générale

L’assemblée générale des « Aînés de la Tuque », association affiliée à la fédération « Ensemble et Solidaires », présidée par Danièle Cambra, s’est déroulée salle Raymond Devos en présence du président fédéral de l’Hérault André Venzal, du maire Stéphane Pépin-Bonet, des conseillers départementaux, Marie-Christine Fabre de Roussac et Sébastien Frey, et de la première adjointe chargée des affaires sociales, Laurence Thomas.

Le rapport moral d’activités a d’abord été présenté par Martine Sauvayre et le compte-rendu financier par le trésorier Gérard Novak. Puis la présidente a énoncé la liste d’activités à venir, et les nouvelles adhésions en majorité de Bessanais, mais aussi de Viassois.

Prenant la parole, André Venzal a ensuite donné des informations pratiques bien accueillies par tous les participants.

Quant aux conseillers départementaux, avant le partage du verre de l’amitié, ils ont distribué le Guide des seniors, édité par le département de l’Hérault, et qui permet à chacun de mieux connaître les dispositifs existants à destinations des retraités et des personnes âgées.

Un médecin Congolais en stage à la maison de retraite

 

Elus du conseil municipal, bénévoles de la maison de retraite, administrateurs du centre communal d’action sociale, représentants associatifs, se sont réunis dans la salle Raymond Devos pour recevoir le Docteur Charles Murhula, médecin Congolais venu à la faculté de médecine de Montpellier pour se spécialiser dans le domaine de la gérontologie. Il effectue actuellement son stage de professionnalisation à la maison de retraite « Les Jardins des Tuileries » de Bessan, accueilli chaleureusement par le centre communal d’action sociale (CCAS) et le directeur de l’établissement François Costalat.

Au cours d’une conviviale et symbolique réception en son honneur, Charles Murhula, entouré de son épouse, elle-même médecin, et de son jeune fils, a présenté sa démarche personnelle et ses objectifs professionnels tournés vers son pays le Congo Kinshasa. Le médecin a indiqué que son stage à la maison de retraite, prévu jusqu’en juillet, se passait au mieux, avec des personnels et des pensionnaires particulièrement bienveillants.

Après avoir échangé quelques mots avec tous ceux -nombreux- qui le souhaitaient, il a remercié ses hôtes, dont ceux qui assurent son hébergement, mais aussi les responsables des associations (Sourire des écoliers du monde, Ensemble nous pouvons) oeuvrant avec et pour l’Afrique.

Des containers à ordures ménagères intégrés en centre-ville

 

La préoccupation des élus était : comment intégrer les containers à ordures ménagères en centre-ville afin d’allier esthétique et efficacité ? A la suite d’échanges entre le Sictom chargé de la collecte et la ville, les partenaires ont fait le choix d’installer des cache-containers dans le centre historique.

Beaux, soignés et pratiques, les deux premiers cache-containers construits par la société Sigma ont été ont été mis en place près de la porte Saint-Pierre et rue de la Muraille. Et petit-à-petit, d’autres quartiers en sont équipés, accueillant des containers collectifs destinés aux habitants ne disposant pas de la place nécessaire pour avoir des bacs individuels dans leur logement.

La propreté et l’aspect visuel au quotidien sont une priorité pour rendre attractif le centre-ville, ses commerces et ses services publics.

Quelques jours à Bessans pour les jeunes

 

Le petit village de Bessans, en Savoie, dans la Haute-Maurienne, avant son jumelage prévu avec le Bessan héraultais, a reçu un petit groupe d’ados bessanais du Point Jeune et leurs animateurs pour quelques jours durant les vacances de février.

Les jeunes méridionaux, chaleureusement accueillis, ont eu la chance de profiter d’une neige abondante, qui leur a permis de réaliser le programme chargé prévu pour eux : sorties en raquettes, ski de fond, rencontres avec les écoliers de Bessans, balades dans la montagne, découverte de la vallée…

Bientôt, afin de conjuguer la neige et la montagne en Savoie, le soleil et la mer dans l’Hérault, sera crée un jumelage, qui sera signé officiellement à Bessan le 6 août pendant la fête de St Laurent, et à Bessans durant la fête locale le 15 août.

« Project Rescue Ocean » pour la protection des milieux marins

 

Le Bessanais Benoît Schumann, pompier professionnel et passionné depuis toujours de la mer, multiplie les actions de sensibilisation à sa protection. Son association « Project Rescue Ocean » dont les ambitions sont de faire prendre conscience de la fragilité des océans, de préserver la qualité des eaux des milieux marins, de respecter la nature et la vie animale qui souffre du comportement humain.

Ce dimanche, il a lancé un appel sur les réseaux sociaux pour le nettoyage de la plage des Orpellières à Valras, et a été rejoint dès le matin par plus de 400 personnes conscientes de la nécessité de sauvegarder la mer. A eux tous, ils ont récolté plus de 3 tonnes de détritus les plus divers rejetés par la mer après les tempêtes de l’hiver, détritus que les plus motivés ont ensuite trié afin de recycler ce qui pouvait l’être.

Mais son engagement ne s’arrête pas là, puisque Benoît fait en plus des nettoyages de plages ou des bords de divers cours d’eau, de la sensibilisation dans les écoles du Biterrois, des conférences, des expositions… L’association commence à être connue et reconnue au niveau national. A l'image des courageux « nettoyeurs » bénévoles de Valras, beaucoup de personnes prennent conscience l’enjeu majeur de la préservation de l’environnement.

Comme elle vit essentiellement de la participation du public, l’association « Project Rescue Ocean » propose aussi des produits dérivés sur le site : www.project-rescue-ocean.com.

Installation officielle du Glaive de la Défense du Vin

 

« Parti de la Foire Internationale de la Vigne et du Vin de Montpellier et y revenant tous les ans, ce glaive symbolique détenu chaque année par une confrérie vineuse nouvelle, ira de par le monde affirmer la volonté de la viticulture d’assurer contre tout et contre tous son destin. »

Ce Glaive, qui restera exposé dans l’ancienne salle du conseil de la mairie jusqu’en octobre, est confié cette année par l’Ordre Universel des Chevaliers du Cep à la confrérie de la Croustade et du Rosé de Bessan. Il vient d’être officiellement mis en place en présence du Grand Maître et du Grand Maître honoraire de la confrérie des Chevaliers du Cep, de la plupart des membres du la confrérie bessanaise, du conseiller départemental, du maire (également membre de la confrérie), ainsi que d’élus municipaux, au cours d’une cérémonie que Gaby Tissot, Grand Maître de la confrérie de la Croustade et du Rosé de Bessan a ouvert en remerciant le maire d’avoir accepté d’accueillir ce glaive dont il fait l’historique dans l’enceinte de la mairie.

Stéphane Pépin-Bonet, après quelques mots de bienvenue aux participants, affirme avec conviction : « Fier d’être Bessanais, je suis preneur de toute initiative faisant la promotion de Bessan et de sa cave, et l’honneur de recevoir ce Glaive est une très belle reconnaissance de notre amour du bon vin et de la promotion efficace que nous lui faisons ».

Bernard Huchet, Grand Maître des Chevaliers du Cep, annonce que le Glaive restera à Bessan jusqu’à la foire de Montpellier 2017, date à laquelle il sera remis à une autre confrérie vineuse.

Puis Gaby Tissot fixe sur le trophée la plaque de cuivre portant l’inscription « Croustade et Rosé de Bessan. 2016-2017 », et invite l’assemblée à déguster le fameux rosé de Bessan et autres les meilleurs vins de la cave, ce qui est fait avec empressement.

Changer l’image de Bessan avec un site internet attractif

Le site internet actuel ne répondant plus aux attentes de la municipalité en termes d’image et de service, un appel à concurrence vient d’être lancé pour refonder entièrement le site internet de Bessan, afin qu’il permette à chaque service de la ville de fournir directement des informations sur ses activités, développer les relations avec la population. Et un accès rapide aux « e-services » sera mis en place.

Les sociétés spécialisées ont jusqu’au 3 mars pour déposer leur candidature à la mairie. Pour tous renseignements complémentaires, contacter le 04 67 00 81 89.

Nouvelles fouilles archéologiques à la Monédière

 

Cet été, de nouvelles fouilles archéologiques vont avoir lieu sur le site de la Monédière, durant près de 5 semaines. Une excellente nouvelle pour les amateurs de patrimoine archéologique.

Le site, identifié dès 1934, et bien connu des initiés, a fait l’objet en 2014 de fouilles préventives partielles dirigées par Alexandre Beylier lors de la création de logements dans le secteur. Ces fouilles ont déjà permis de recueillir des données importantes sur ce site protohistorique, mettant en évidence un fossé défensif, des vestiges de bâtiments et des fondations de murs en pierres, des foyers et des restes de sols d’occupation.

Cette fois, les fouilles seront d’une portée différente, programmées et s’inscrivant dans un schéma de programmation scientifique pluriannuelle. Et c’est à nouveau Alexandre Beylier, docteur en archéologie et chercheur au sein d’une unité de recherche régionale, qui va porter le projet, en collaboration avec les instances faisant autorité dans le domaine de l’archéologie.

La ville de Bessan, dans le but de découvrir toute l’histoire de la Monédière, a acquis une parcelle de terrain jouxtant le précédent lieu de fouille, afin de le vouer entièrement à ces recherches scientifiques.

Côté pratique, pour permettre un accueil dans des conditions optimales de la future équipe, composée d’une trentaine de personnes, les organisateurs recherchent un lieu d’hébergement sur Bessan ou à proximité pour le groupe, du 23 juin au 2 août prochains.

Ce pourrait être une maison avec cuisine et salle d’eau, ou plusieurs maisons assez proches, avec au moins 3 chambres, disposant d’un terrain arboré et/ou d’un jardin pour le campement d’été.

Les personnes disposant d’un bien adapté à la location sont invitées à contacter Emilie Feliu, conseillère municipale déléguée au patrimoine, à la mairie ou par mail : Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser..

Inédit à Bessan : concert de chansons corse

 

Le samedi 11 mars, à 21 heures, dans l’église Saint Pierre de Bessan, l'association « Bessan SLA » organise au profit de la recherche sur la maladie de Charcot , un concert de chansons corses par le groupe Accentu.Ce groupe de trois musiciens issus d’horizons musicaux différents et bien connus du monde professionnel, mélangent avec bonheur tradition et modernité au travers d’arrangements audacieux chargés d’émotion, révélant ainsi une Corse intense et chaleureuse.

Entrée 15 €, et gratuite pour les moins de 15 ans. Pour réserver les places, tel au 06 03 45 70 77.

Le Printemps des Poètes explorera l’Afrique

 

Le Printemps des Poètes organisé par la bibliothèque Renée-Petit, qui se déroulera cette année du 1er au 31 mars, aura pour thème « Afrique(s) ».

Ce thème invite à explorer le continent méconnu de la poésie africaine, le chant multiple des Afriques du nord et du sud, sans oublier les voix des Antilles, de la Guyane, de Madagascar et de Mayotte. Cette intense production poétique caractérisée par l'oralité portée par les griots, offre des chemins neufs sur les terres du poème.

Au programme :

Mercredi 1, jeudi 2 et vendredi 3 mars, exposition des travaux d'élèves des écoles, de la maternelle au collège, dans la salle du conseil municipal. Cette exposition est ouverte au public et aux classes pendant les horaires d'ouverture de la mairie.

Jeudi 2 mars, à 18h, salle Raymond Devos, spectacle « Afrique, conte-moi », par la classe de CM2 et le staff du Théâtre Illustré.

Samedi 4 mars, à 18h, salle Raymond Devos, soirée poétique musicale proposée par la troupe du Théâtre Illustré.

Vendredi 31 mars, à 18h30, salle Raymond Devos, lecture de poèmes et musiques africaines sur diaporama de photos du Soudan (livre de Jean-Pierre Ribière) suivi de deux moments de contes dits par les stagiaires de l'atelier « Deux mains, des mots ». Soirée initiée par la bibliothèque et l'association « Ensemble, nous pouvons ».

La bibliothèque montre sa volonté de fédérer les associations du village, en fonction du thème choisi, autour de ce grand projet qu'est le Printemps des Poètes. Cette année, les participants sont : « Le Théâtre Illustré », « Ensemble, nous pouvons », « Deux mains, des mots », les trois groupes scolaires, Maryse Lange, enfant du village et peintre très appréciée, et pour la partie musicale, Franck Bosca et Anne Lesure.

Les murs de clôture non crépis encore trop nombreux

Une première action a été engagée il y a quelques mois par la municipalité pour prévenir par courrier les propriétaires concernés, et leur demander d’agir dans les meilleurs délais. Le résultat a été positif, et de nombreux Bessanais ont engagé les travaux nécessaires, avec parfois l’appui du service urbanisme.

Cependant, il reste encore trop de propriétaires (*) qui ne l’ont pas fait, et la ville va prochainement les rappeler à leurs obligations… avant des actions contraignantes et pénalisantes.

Pour tous renseignements complémentaires, contacter le 06 22 44 26 90.

(*) Ces propriétaires sont, la plupart du temps, en contravention avec le code de l’urbanisme puisque les permis de construire délivrés stipulent l’obligation légale de crépir les murs des habitations.

Nouvelles dispositions nationales pour les cartes d’identité

 

Conformément aux instructions préfectorales et au décret du 28 octobre dernier, la mairie de Bessan ne pourra plus recevoir les demandes de renouvellement de cartes d’identité à compter du 6 mars 2017. Aucun dossier ne pourra plus être accepté en mairie au-delà de cette date.

Seules les communes d’Agde, Pézenas et Béziers, équipées de dispositif de recueil numérique permettant la numérisation des pièces justificatives et la prise des empreintes, sont autorisées à traiter ces demandes dans le secteur. Les administrés Bessanais devront, selon leur choix, se rendre dans l’une de ces communes pour y déposer leur dossier (les formulaires sont disponibles sur internet « service public ».

Stéphane Pépin-Bonet, maire de Bessan, tient à indiquer que cette décision gouvernementale est contraire au rôle de proximité des mairies : « Tout est malheureusement fait aujourd’hui pour éloigner le citoyen des services publics de proximité et c’est fort regrettable ! ».

Les registres d’état civil numérisés

 

Désormais, grâce à la numérisation, il n’est plus nécessaire à Bessan d’ouvrir un ancien registre pour délivrer une copie d’acte d’état civil : en effet, la mairie vient de se doter d’un outil moderne et performant concernant à la fois la conservation et la délivrance de ces actes.

La numérisation permet d’abord une recherche rapide et simplifiée, donc un gain de temps pour les agents administratifs, fréquemment sollicités par les études notariales pour des copies d’actes, en cas de vente immobilière notamment ; mais aussi une meilleure conservation des registres qui ne sont désormais manipulés que lors de l’apposition de nouvelles mentions.

Désormais, 17 registres des actes de naissances, mariages et décès, à partir de 1941, sont numérisés afin d’être consultables et imprimables instantanément par les officiers de l’état civil. Avec la création d’un nouveau site internet, bientôt les demandes de copies d’actes d’état civil pourront même se faire en ligne.