Bessan

Les chasseurs du département réunis pour le brevet grand gibier

 

Une réunion organisée par Joël Roux, président de l’association des chasseurs de grand gibier de l’Hérault, s’est tenue au centre social en présence de Sébastien Asensio, président du Saint-Hubert Bessanais, de Jean-Pierre Gaillard, président de la fédération départementale des chasseurs, de Sébastien Frey, conseiller départemental de l’Hérault, de Stéphane Pépin-Bonet, maire de Bessan, ainsi que des chasseurs venus de tout le département. Cette réunion avait pour objectif de présenter le brevet « Grand Gibier ».

Les premières interventions portaient essentiellement sur les questions d’environnement, de protection de l’outarde canepetière sur le plateau de Bessan, ainsi que des problèmes liés aux dégâts causés par les sangliers.

Puis ce fut la présentation du brevet Grand Gibier qui concerne dans le département le sanglier, le cerf, le mouflon et le chevreuil. Il s’agit d’un test, auquel les volontaires se soumettent librement, puisqu’il n’est pas obligatoire. Il constitue cependant pour les chasseurs une réelle et sérieuse référence cynégétique, puisque pour en obtenir le diplôme et l’insigne, le candidat devra faire preuve de connaissances étendues et d’une expérience pratique dans le maniement des armes de chasse.

Une partie des chasseurs présents, très intéressés, se sont inscrits aux matinées de cours prévues à Bessan afin de se préparer au brevet. La première séance sera consacrée au chevreuil, à la recherche du gibier blessé, et à la chasse à l’arc.

A l’occasion du 19 mars, la Fnaca locale a fêté son 40e anniversaire

 

La commémoration du 19 mars, journée nationale en mémoire des victimes civiles et militaires de la guerre d’Algérie et des combats en Tunisie et au Maroc, s’est tenue en nocturne, et a précédé la cérémonie organisée pour fêter le 40e anniversaire du comité local de la Fnaca.

Le cortège, précédé de la batterie départementale des sapeurs-pompiers de l’Hérault, a fait une halte à la stèle du jardin des écoliers pour y déposer des gerbes, puis s’est rendu au monument du Souvenir, où ont eu lieu la montée des couleurs, les dépôts de gerbes et les différentes allocutions mettant l’accent à la fois sur le nécessaire devoir de mémoire et sur la nécessité de tourner la page de ces événements tragiques. Puis la Croix du Combattant a été décernée à Vincent Patti, membre de la Fnaca.

L’assistance s’est ensuite dirigée vers la salle Raymond Devos toute proche, pour fêter le 40e anniversaire du comité local de la Fnaca, occasion pour le maire Stéphane Pépin-Bonet de remettre à Fernand Cambra, très ému, un trophée destiné à l’association dont il a salué le dynamisme et l’implication dans les évènements patriotiques de Bessan.

Conseil municipal entre bilans et perspectives budgétaires

 

De nombreuses questions ont été traitées lors de la dernière séance du conseil municipal de Bessan. Voici les principales :

- Nouvelle école maternelle. Le lourd investissement nécessaire nécessite une programmation pluriannuelle, adoptée jusqu’en 2019, afin de pouvoir financer l’opération par l’emprunt, après encaissement des subventions attendues, soit 1 100 000 € en 2017, 3 300 000 € en 2018 et 1 000 000 € en 2019. Les travaux devraient démarrer à l’automne prochain pour une ouverture au plus tard à la rentrée de septembre 2019.

- Finances. Le budget principal a enregistré en 2016 un excédent de fonctionnement de plus de 1 150 000 €, notamment grâce aux bons résultats du lotissement « Le Ponant », et Bessan a poursuivi son désendettement. Cette bonne santé financière, avec toutefois des marges de manœuvre très serrées compte tenu de la baisse des dotations de l’Etat, devrait permettre d’assurer un bon équilibre budgétaire en 2017. Les taux d’imposition ne devraient pas évoluer fortement.

- Programme d’investissements. Les orientations présentées par le maire pour 2017 devraient porter sur la rénovation de la salle des fêtes, la sécurisation des écoles, la réhabilitation du terrain de tambourin, les études pour l’urbanisation du quartier de Namérique, le démarrage de la requalification du centre-ville (réseaux), la poursuite de l’aménagement de la voirie, l’aménagement d’infrastructures pluviales notamment au boulevard Jean Moulin. Ces projets seront arbitrés lors de la prochaine séance du conseil municipal en avril, à l’occasion du vote du budget.

- Requalification du centre-ville. Les études portent sur un périmètre intégrant la Grand’rue, la place de la Mairie, la place de la Promenade et la place Sébastopol. Le projet, non encore finalisé, a pour objectif d’améliorer les usages et d’embellir le centre-ville. Ce dossier est éligible au fonds de concours financier mis en place par la communauté d’agglomération au profit des communes, et à la mise en valeur des centres urbains. Le conseil municipal sollicitera à ce titre une aide financière.

- Demandes de subventions. Deux ont été sollicitées auprès de l’Etat pour la création de logements. La première pour une extension du réseau électrique sur l’avenue du 8 mai 1945 (résidence de 32 logements portée par Domicil) ; la seconde pour l’extension des réseaux secs et humides ainsi que la création de voiries au chemin de la Renga (résidence de 49 logements portée par Fdi Habitat).

Une boum déguisée pour les enfants

 

Ce samedi 25 mars, de 15h à 17h30, dans l’ancien gymnase Jules Ferry, l’association des parents d’élèves « 1, 2, 3, Soleil de Bessan » propose pour la première fois une boum déguisée pour les enfants accompagnés d’un parent ou d’un adulte référent, un rendez-vous animé et gratuit qui leur laissera des souvenirs impérissables.

L’association recevra des personnages de Walt Disney, organisera le concours du déguisement le plus original, offrira des boissons et des bonbons, vendra des crêpes réalisées par les bénévoles. Les places étant limitées, une inscription préalable est nécessaire par mail à Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser. ou par tel au 06 82 52 45 71.

Le lendemain dimanche 26 mars, dès 16h, toujours au gymnase Jules Ferry, les passionnés pourront poursuivre leur week-end en participant au loto des écoles.

Permanences mensuelles de France Parkinson

 

Tous les derniers vendredis du mois, de 14h à 17h, dans les locaux du centre communal d’action sociale d’Agde (CCAS) à l’espace Mirabel, se tient une permanence gratuite pour les patients atteints par la maladie de Parkinson, mais aussi pour leurs aidants ou accompagnants.

Soutenue par les membres bessanais de l’association, en particulier Albert Lécot, cette initiative bénéfique permet aux malades et à leurs proches de sortir de l’isolement en s’informant, en partageant leurs expériences de la maladie, ou en participant à des activités proposées par des psychologues et des bénévoles. Il est souhaitable de prendre rendez-vous au préalable en contactant le 06 44 76 11 95.

***

La maladie de Parkinson est la deuxième maladie neuro-dégénérative la plus fréquente en France. Très rare avant 45 ans, difficile à diagnostiquer, elle se traduit le plus souvent par une lenteur dans les mouvements, une rigidité croissante, ou des tremblements au repos.

Accueil à la Vestiboutique de la Croix Rouge

 

Le printemps et les beaux jours arrivent. A la Vestiboutique de la Croix-Rouge, au centre social de Bessan, dès ce jeudi, on pourra trouver des nouveaux articles neufs ou d’occasion, plus particulièrement destinés au printemps et à l’été… Et le café est toujours offert vers 10 h !

A partir de lundi 3 avril, pendant les vacances de Pâques, la Vestiboutique sera ouverte le lundi et le jeudi non-stop de 8h30 à 16 h jusqu’à cet été ; des horaires choisis par l’équipe de bénévoles pour que tous puissent venir à un moment ou l’autre de la journée.

Le Rosé de Bessan s’expose sur le marché luxembourgeois

 

Le jumelage entre Bessan et Remich, ville du Luxembourg, initié en 2003, est source d’échanges fréquents et d’amitié entre le deux cités, mais aussi une opportunité commerciale, ainsi que le prouve l’invitation régulière des frères Ruppert à participer à leur grande journée de présentation de vins d’excellence.

Le président de la cave coopérative « Le Rosé de Bessan » Jean-Marc Ibanez et son directeur Robert Crabol, ont présenté pour la huitième année consécutive leurs meilleurs vins à Luxembourg-Ville durant la journée annuelle d'exposition et dégustation organisée par les frères Ruppert, importants commerçants implantés dans l’ensemble du Grand-Duché et tombés sous le charme et la qualité des produits bessanais.

Présentés aux côtés de ceux du Luxembourg, d’Italie, de Bourgogne, et pour la France du Beaujolais ou du Bordelais, les vins de Bessan, et notamment la récente cuvée « Prestige », ont connu un large succès, dégustés, appréciés et souvent commandés par des centaines d’amateurs éclairés.

Robert Raluy, nouveau président du jumelage Bessan-Remich

 

Le comité de jumelage Bessan-Remich, présidé par Lucienne Pouget, a tenu son assemblée générale annuelle dans la salle du conseil de la mairie, en présence du maire Stéphane Pépin-Bonet, du conseiller départemental Sébastien Frey, du bureau de l’association, de ses adhérents et de sympathisants.

Lucienne Pouget, après avoir annoncé à l’assemblée son souhait de quitter la présidence, a évoqué les actions et les différents échanges entre Remichois et Bessanais de l’année écoulée, dont le séjour des écoliers remichois et les rencontres entre habitants des deux communes. La trésorière Danièle Cambra a présenté en détail le bilan financier qui a été approuvé à l’unanimité. Quant à la secrétaire Françoise Carrion, elle a esquissé les projets pour 2017.

Le nouveau président, élu à l’unanimité, est Robert Raluy, ancien maire, instigateur et fondateur du jumelage aux côtés de son homologue remichois Jeannot Belling. Le maire et le conseiller départemental ont salué l’activité de l’association dans le maintien des liens d’amitié entre les habitants des deux villes depuis plus de treize ans, remercié Lucienne Pouget pour son action, et souhaité bon vent au nouveau président.

Poil’dur le Yéti, un nouveau copain à la maternelle

 

Le Bessanais Laurian Roo, illustrateur passionné de dessin, est tatoueur professionnel au Cap d’Agde, fondateur des éditions du Poisson Cube, ainsi que du blog et de la page Facebook du même nom. Des supports web dédiés à l’apprentissage du dessin académique ou digital, avec expériences et conseils.

Créateur dans l’âme, il a donné vie, d’abord pour son fils, à un personnage de bande dessinée unique aux très belles illustrations qui en est déjà à son deuxième tome : Poil’dur le Yéti. Ce petit héros des glaces, sympathique, espiègle et attachant, s’adresse surtout aux 6 à 10 ans, mais les « enfants » de tous âges sont vite conquis par son univers fantastique.

Laurian Roo a été accueilli à l’école maternelle, où il a rencontré les élèves, leur a présenté son ravissant petit yéti et l’a dessiné devant eux. Après quoi il a offert aux 170 enfants ravis le 2e tome paru, intitulé « Les jeux givrés ». Une rencontre inoubliable et un magnifique cadeau pour les enfants !

Le Printemps des Poètes fait découvrir l’Afrique

 

Pour une superbe exposition des travaux de tous les enfants du groupe scolaire, depuis la maternelle jusqu’au collège, la Bibliothèque Renée Petit à invité écoliers et grand public à explorer le continent africain et l’intense production de sa poésie francophone, peu connue car souvent orale et contée par les griots.

Puis deux magnifiques spectacles ont été proposés : « Afrique, conte-moi », par les élèves de Cm2 et la troupe du Théâtre Illustré, une belle réussite témoignant d’un travail sérieux fourni par les bénévoles, les élèves et leurs enseignantes ; et une belle soirée poétique et musicale offrant une approche différente des textes.

Le vendredi 31 mars, à 18h30, salle Raymond Devos, un dernier rendez-vous, initié par l’association « Ensemble aura lieu Nous Pouvons » : une lecture de poèmes illustrée d’un diaporama de photos issues du livre de Jean-Pierre Ribière « Le Soudan au fil des jours », suivie de deux moments de contes dits par les stagiaires de l’atelier « Deux mains, des mots ».

Noces d’or et de diamant

 

Comme chaque année au printemps, le samedi 20 mai, à 11h, dans la salle des mariages de la mairie, les Aînés de la Tuque (club local du 3e âge) organisent la cérémonie symbolique des Noces d’Or, de Diamant, ...  et de Platine parfois, ouvertes à tous les Bessanais, qu’ils soient de souche ou d’adoption, et qu’ils se soient mariés à Bessan ou dans une autre ville.

Aussi, les couples totalisant cette année 50, 60, ou 70 ans de mariage, et désirant participer à ce sympathique rendez-vous, occasion aussi de fêter cet évènement soit à deux, soit en famille, doivent s’inscrire rapidement auprès de Dany Cambra : par courrier au 19 rue Fendeille à Bessan, ou par téléphone au 04 67 77 41 45.

Commémoration du 19 mars et 40e anniversaire de la Fnaca

Dimanche 19 mars, à partir de 19h15, la population bessanaise est invitée à assister à la journée nationale du souvenir en mémoire des victimes de la guerre d’Algérie et des combats en Tunisie et au Maroc.

Le rassemblement se fera sur le Parvis de la Citoyenneté, devant l’hôtel de ville ; le défilé partira d’abord vers le mémorial du jardin des écoliers, puis rejoindra le monument du Souvenir pour le dépôt de gerbe et la remise distinction à un ancien combattant.

Après la cérémonie, la municipalité et le comité local de la Fnaca (anciens combattants d’Afrique du Nord) invitent les adhérents et les sympathisants à célébrer le 40e anniversaire du comité local, dans la salle Raymond Devos du centre social, où un apéritif dînatoire permettra à l’association de fêter dignement cet événement en présence de nombreuses personnalités.

Concert de chorales au profit de Rétina France

Dimanche 19 mars, à partir de 17h, aura lieu un grand concert de chorales dans l’église Saint-Pierre de Bessan, à l’invitation de l’ensemble vocal « La Tucarella ».

Le concert, dont les recettes seront entièrement reversées à l’association « Rétina France », regroupera les chorales « Marsilia » de Portiragnes, « Unis’sons » de Cuxac d'Aude, et « La Tucarella » de Bessan.

Du pur bonheur pour les Gymnastes du collège de Bessan

 

Pour ce championnat de l’Hérault qui se disputait salle Marty à Béziers, quatorze équipes étaient en compétition, dont quatre venaient du collège de Bessan.

Bessan 1 termine à la 1ère place, et devient ainsi Champion départemental UNSS 2017, et Bessan 2 est 3e, soit deux équipes sur le podium et qualifiées pour le Régional (Bessan 3 est 10e, et Bessan 4 12e), pour le plus grand bonheur des « filles », comme les nomme affectueusement Bruno Taragnat, qui entraîne ces toutes jeunes gymnastes. Mais, leur rappelle celui-ci : « On ne s’enflamme pas ! Dans 15 jours aura lieu le championnat régional, pour lequel Bessan a qualifié aujourd'hui 2 équipes ! Dans 15 jours il faudra être bons, car seule la 1ère équipe continuera l'aventure, et représentera ensuite la région au Championnat de France, en mai, à Limoges : il faudra passer devant Avignon, Nîmes, etc... , et ça, c’est une autre histoire ! ».

Alors, ainsi qu’elles le font régulièrement et avec un indéfectible enthousiasme, les jeunes sportives fières de représenter leur collège vont très vite reprendre l’entraînement, afin de pouvoir donner le meilleur d’elles-mêmes au Championnat Régional et, pourquoi pas, y gagner leur participation au France… !

Beau succès de la matinée karaté multi styles

 

Pour ce stage multi-styles dans la halle de sport de Bessan, décliné au féminin pour marquer sportivement la Journée de la Femme, qu’avaient organisé Nathalie Trotin, vice-présidente du CD34 Karaté, et Didier Postiaux, le succès était au rendez-vous. Robert Deback, président de la Ligue Languedoc-Roussillon Karaté, ayant des attaches sur la ville, venu en voisin assister à cette manifestation, a été surpris du nombre de stagiaires intéressés.

Les prestations des sportives encadrant cette matinée, toutes de haut grade dans leurs disciplines respectives, ont enchanté les participants, pratiquants ou néophytes, qui ont pu goûter à différentes disciplines, telles que le Lamson Viet Vo Dao avec Cécile Taul et Véronique Basile, le Taï Chi Eventail avec Sophie Delmas, le Karaté avec Sandrine Hummel, et le Taï Chi Chen avec Xhiao Chen, qui a conclu par une démonstration épée époustouflante.

Pour conclure, après la collation d’usage et la remise d’un diplôme de participation aux stagiaires, Nathalie Trotin a remercié tous les participants qui ont contribué au succès de cette journée, et pria Didier Postiaux de transmettre ses remerciements au service des sports de Bessan.

La réussite de cette journée en appellera sans aucun doute d’autres, favorisant comme celle-ci une meilleure connaissance des diverses disciplines associées au Karaté.

Deux figures de Bessan viennent de disparaître subitement

 

Bruno Thomas, capitaine du défi énergétique, ingénieux, discret et réservé, était engagé dans des causes humanitaires et environnementales.

Avec l’équipe bessanaise « En Bessan sa conso » du défi des familles à énergie positive dont il était le capitaine compétent, il aidait ses équipiers à faire la « chasse au gaspi », leur proposant des solutions simples et peu coûteuses, qu’il mettait aussi lui-même en pratique.

Il avait de gros soucis de santé, mais son décès brutal à l’âge de 46 ans, quelques semaines après celui de son épouse Marie, a surpris et peiné une grande partie de la population.

La ville adresse ses condoléances sincères à l’ensemble de sa famille, sa maman, ses proches et surtout à sa fille Emma.

Les actions débutées par cet infatigable défenseur de la nature seront poursuivies par la municipalité et plus particulièrement par Marie-Laure Lledos.

***

André Fernandez, enfant de Bessan, enseignant à la retraite, apprécié de tous pour sa simplicité et son effacement, était devenu après sa retraite, en quelques années, un pilier du monde culturel bessanais.

Artiste peintre, choriste et passionné de l’histoire de Bessan, il était investi dans plusieurs associations, comme « Arts et Cultures », l’ensemble vocal de « La Tucarella » dont il est même devenu quelques temps président, et plus récemment « La guilde2Bessan », association vouée au patrimoine local, au sein de laquelle il était très actif, assurait visites guidées et conférences, et avait publié avec Raoul Gély un joli ouvrage sur le Bessan ancien.

Il nous a quittés subitement à l’âge de 73 ans à l’occasion d’une promenade du côté de Ceyras, lieu héraultais qu’il chérissait particulièrement.

A son épouse Marie-Madeleine et à ses enfants, la municipalité et les associations auxquelles il participait présentent leurs sincères condoléances.

Distinctions chez les sapeurs-pompiers bessanais

 

La Sainte-Barbe, fête traditionnelle qui se réfère à la Sainte réputée protectrice des sapeurs-pompiers, des mineurs et des artificiers, est normalement célébrée le 4 décembre. Mais dans un certain nombre de casernes, dont celle de Bessan, elle est souvent organisée en début d’année afin de faire le bilan de l’année écoulée, et de remettre grades et médailles.

La cérémonie de cette année s’est déroulée sous la présidence du chef de centre, Ludovic Foulgat, en présence de nombreuses autorités dont le maire Stéphane Pépin-Bonet ; les chefs de centre Hervé Weill d’Agde, et Eric Castillon de Béziers ; les officiers du Sdis de l’Hérault, Jean-Michel Avarguez et Yannick Rebillon. Lors de la cérémonie furent remis :

-des avancements de grade : à Clément Blin, sapeur 1re classe, Alexandre Carod, caporal, et Samuel Legrand, adjudant.

-deux médailles récompensant l’activité et l’ancienneté : à Alain Araguas, mérite départemental bronze 15 ans, et Hervé Franco, mérite départemental argent 20 ans.

Stéphane Pépin-Bonet a félicité les récipiendaires, et rappelé l’engagement de tous les sapeurs-pompiers volontaires de la commune. Il a également parlé d’un projet avec la ville de Saint-Thibéry, qui favoriserait la mutualisation des équipements et des moyens pour une efficacité accrue.

Les bénévoles du Secours Populaire à la maison de retraite

 

Comme chaque année, le comité local du Secours Populaire Français réunissant les bénévoles de Bessan et de Florensac, et sa présidente Marie-Rose Pédoussaut, se rendent pour une après-midi à la maison de retraite « Les Jardins des Tuileries » pour rencontrer les résidents, leur offrir des petits cadeaux utiles et toujours appréciés, un goûter amélioré, et une animation mettant en valeur les airs d’autrefois que les personnes âgées ont plaisir à se remémorer.

C’est un geste de solidarité auquel tiennent particulièrement les responsables. Les « anciens » entourés du personnel, des bénévoles très actifs du « Sourire des Tuileries », et des membres du Secours Populaire, ont pu avec eux passer un moment bien sympathique rompant avec le quotidien.

Lutte contre les chenilles processionnaires

 

Les chenilles processionnaires du chêne et du pin sont arrivées. Leurs poils urticants causent chaque année des risques importants pour la santé : allergies oculaires, rougeurs et démangeaisons sur la peau, difficultés respiratoires, entre autres…

Face à la recrudescence des problèmes liés à ces chenilles processionnaires, un arrêté municipal a été pris l’année dernière afin d’obliger les personnes concernées à prendre les mesures qui s’imposent pour les éviter et les éradiquer. Cet arrêté, disponible en mairie, préconise des solutions de traitement. A noter : les espaces boisés situés dans le domaine public font l’objet de traitement par la commune et l’agglomération.

Le règlement sanitaire départemental précise que chaque propriétaire est tenu d’entretenir ses arbres afin de ne pas laisser proliférer les insectes et leurs larves au point qu’ils puissent constituer une gêne ou une cause d’insalubrité.

Un site internet existe pour se renseigner plus précisément : « France Chenilles », annuaire de professionnels donnant de multiples conseils et permettant d’y trouver leurs coordonnées, est consultable à l’adresse suivante : http://chenilles-processionnaires.fr.

Bessan reconnue sinistrée au titre des catastrophes naturelles

Les inondations et les coulées de boues qui ont touché la commune de Bessan le 13 octobre dernier ont été reconnues au titre des catastrophes naturelles. L’arrêté interministériel a été publié au journal officiel du 3 mars dernier.

Les personnes sinistrées ont jusqu’au 13 mars, dernier délai, pour déposer un état estimatif de leurs préjudices auprès de leurs compagnies d’assurance, afin de pouvoir bénéficier du régime d’indemnisation prévu.