Bessan

Audition de fin d’année pour les élèves de l’école de musique

 

L’Ecole de Musique associative de Bessan, présidée par Robert Martinez, organise son audition de fin d’année le dimanche 10 juin, à partir de 15 h, dans la salle Raymond Devos du centre social municipal, rue des Anciennes Ecoles. Familles, amis, et amateurs de musique instrumentale y sont conviés.

Chaque élève et chaque groupe y jouera un morceau de son choix, ce qui permettra au public de juger de la large palette des instruments enseignés par l’école de musique, d’apprécier les progrès réalisés par les apprentis musiciens, et de favoriser les échanges avec les responsables de l’école et les enseignants.

Pendant l’audition, café, jus de fruits et goûter seront offerts aux élèves et au public.

L’avenue Condorcet aménagée par la commune et le département

 

L’avenue Condorcet, depuis la cave coopérative jusqu’à la rue du Stade, qui vient d’être aménagée et pourvue de nouveaux équipements, a désormais une bien meilleure allure : un espace de stationnement bien utile a été créé, la clôture et le portail d’entrée du stade Francis Casalta changés pour une meilleure vue sur le stade ; la bande roulante de voirie a été refaite par les services du département, et une piste piétonne et cyclable réalisée de la halle départementale de sport Jean-Louis Papin à la placette dite « la place rouge ».

Il ne reste désormais plus à terminer que quelques finitions, comme la réalisation prochaine des espaces verts et de la signalétique routière.

Les travaux sur cette voie départementale très fréquentée ont été réalisés grâce au soutien du conseil départemental. Sébastien Frey, conseiller départemental de l’Hérault, et Stéphane Pépin-Bonet, maire de Bessan, sur place, ont parlé des actions du département dans la commune (notamment au niveau des aménagements routiers) et prévu ensemble une inauguration prochaine de ces travaux, en lien avec l’ASB Football.

Une deuxième édition très réussie de Festi’voix

En préambule, avant que ne débute le concert de Festi'voix, Anne Lesure, qui dirige la chorale de la Tucarella, a dit quelques mots très applaudis sur « cet instrument de musique d’une grande souplesse, d’une belle musicalité, et qui plus est que l’on transporte toujours avec soi, c’est la voix ! ». Et les voix, dans ce concert de chorales, étaient nombreuses et belles.

Le programme très varié comprenait les morceaux choisis par les quatre ensembles vocaux, dont :

- deux belles chansons françaises, « L’Espérance folle » de Guy Béart, et « Armstrong » de Claude Nougaro, par « Les chœurs de l’Aigoual », du Vigan, dirigés par Anne-Marie Douziech ;

 

- puis, très différents, des airs anciens comme le canon de Mozart « Dona Nobis Pacem », et « Hegoak » un chant traditionnel basque, par « La chorale de Peyre », d’Aumont-Aubrac, dirigée par Eric Silve ;

- de Mozart toujours mais d’inspiration très éloignée, « Que l’on me verse du bon vin », suivi par « Laurette », de Michel Delpech, par « Le Chœur des Hommes » de Bessan dirigé par Anne Lesure ;

 

- pour finir, la virtuosité d'« Eres tu », de Juan Carlos Calderon, et les sourires de « La Pointe d’accent » de Michel Etcheverry, par la Tucarella de Bessan, également sous la direction d'Anne Lesure.

Les spectateurs, pas vraiment nombreux, mais amateurs de belles voix et connaisseurs reconnus, ont apprécié pour terminer ce beau concert vocal, que tous les choristes chantent ensemble  le populaire et traditionnel « Se canto ». Les amateurs de chant choral qui ont manqué cette soirée superbe doivent le regretter…

Un grand nettoyage de printemps par les écoliers

Ce jeudi 7 juin, les élèves de l’école élémentaire Victor Hugo consacreront leur matinée au ramassage de déchets dans plusieurs secteurs de la commune, en compagnie des professeurs très impliqués dans ces actions éco-responsables, de parents volontaires et d’élus. Le Sictom d’Agde-Pézenas fournira les équipements de protection adaptés et récolteront les déchets rassemblés.

Toutefois, comme on peut aisément le remarquer lorsqu’on se promène aux alentours de Bessan, les décharges sauvages y sont encore trop nombreuses, alors qu’il existe une déchèterie gratuite sur la route de Pézenas, entre Bessan et Saint-Thibéry. Et l’on se rend compte que, suivant l’exemple des enfants scolarisés qui sont très sensibilisés à la protection de l’environnement, la population adulte doit aussi changer de comportement en matière de déchets.

 

***

Des nouvelles du défi « Recyclum ». Après leur premier défi, la confection de la « Lumibox », les élèves du CE2 de Corinne Vernière ont relevé le défi « Lumitri », celui du recyclage des lampes usagées. Avec la validation de ce défi, leur école contribue à l’électrification d’écoles situées dans des pays défavorisés. Les élèves, très motivés, ont maintenant pour mission d’impliquer leur famille dans le recyclage.

Un troisième défi clôturera dans quelques jours l’édition 2017-2018 du défi Recylum... et des surprises sont prévues.

Des valeurs humaines importantes qui rendent la vie des villages agréable

Tout d’abord, merci à la personne qui, ayant trouvé les radiographies de Monique Joly, correspondante d’Agde-Infos-Bessan, est venue les rapporter chez elle, discrètement et sans se faire connaître. Un fait qui, ajouté à plusieurs autres en l’espace de peu de temps, l’incite à parler de la solidarité qu’on n’étale pas mais qui existe naturellement entre voisins et entre habitants des villages, et bien sûr en premier lieu à Bessan.

La solidarité et l’entraide sont des valeurs importantes à conserver dans les villages : ces petites aides quotidiennes qui n’ont l’air de rien, rentrer la poubelle d’une personne âgée, proposer de faire ses commissions ou de l’emmener au marché, lui prêter trois œufs ou un peu d’huile, s’inquiéter si son voisin agit de façon inhabituelle ou ne répond pas lorsqu’on l’appelle, prendre quelques minutes pour écouter un autre qui se sent seul… tous ces traits d’humanité font partie de la vie du village.

C’est vrai dans le vieux village, dans ce qu’on appelle « le centre historique », là où les gens vivent très près les uns des autres, si près que l’on ne peut rien ignorer de ses voisins, de leur vie et de leurs soucis. C’est moins vrai dans les quartiers périphériques, où la densité des habitations est plus faible et où, isolés par leur jardin et leurs portails, les habitants se côtoient moins. Mais les relations entre eux persistent, preuve en est le succès chaque année de la fête des voisins, et il faut espérer qu’elles perdureront longtemps pour que l’esprit d’entraide ne devienne pas un vain mot.

Cela paraît anodin, mais si l’on n’avait pas ces voisins, ces amis, ces personnes attentives à ce qui se passe autour d’elles, qui, loin de la « solidarité planifiée », celle qui passe à la télévision à grand renfort d’émotion organisée et d’effets de manches, alors la vie deviendrait froide et inhumaine comme peut l’être celle de certains quartiers citadins où l’on ne connaît pas ses voisins de paliers.

Séjour vacances organisé par le CCAS et le CLIC « Le Fanal »

 

Pour la deuxième année, un séjour de répit et/ou de vacances est organisé par le CCAS et le CLIC « Le Fanal » en direction des aidants familiaux et des retraités de plus de 60 ans à faibles revenus.

Il s’agit d’un séjour de 5 jours et 4 nuits en pension complète, à Hyères les Palmiers dans le Var, séjour encadré par des professionnels, avec un départ en bus depuis Frontignan. Un programme d’animation est prévu, ainsi que la visite de Bormes-les-Mimosas et de l’île de Porquerolles. La participation est de 197 € par personne (si non imposable), ou 332 € (si imposable). Un dossier est à remplir obligatoirement. Les places étant limitées, il est nécessaire de s’inscrire avant le 18 juin.

Informations et inscriptions au : 06 22 44 26 99.

Importante rencontre parlementaire sur la viticulture



 

Une réunion délocalisée de l’Assemblée nationale sur le thème de la viticulture a été organisée dans la salle des fêtes de Bessan, à l’initiative de Christphe Euzet, député de la 7e circonscription de l’Hérault, avec Marie-Christine Verdier-Jouclas, co-présidente de l’assemblée et députée du Tarn, et les membres du groupe d’études « Vigne, vin et œnologie », en présence des représentants de la profession viti-vinicole et d’élus locaux originaires d’Agde, Bessan, Marseillan, Puissalicon, Sète, Tourbes, Vias, Valros…

Une réunion avec des députés vraiment motivés, lucides, sans parti pris politique, dans les lieux où vivent et travaillent les professionnels, premières personnes concernées, et cela dans un village viticole de l’Hérault, est assez rare pour être noté ; d’autant que ces parlementaires, qui connaissaient parfaitement leur dossier, faisaient montre d’une véritable envie d’écouter les professionnels et élus locaux confrontés à de multiples problèmes, et du désir de faire tout leur possible pour faire avancer les choses par tous les moyens en leur pouvoir.

Après le mot d’accueil de Stéphane Pépin-Bonet, maire de Bessan, le groupe d’études a présenté ses principaux objectifs, scindés en trois parties pour la commodité des échanges ; c’est ainsi qu’ont été abordés de nombreux sujets, entre autres : le foncier, les assurances, la loi littoral, les constantes modifications des lois et des normes, la commercialisation et l’étiquetage, les stratégies d’exportation, l’installation « parcours du combattant » des jeunes viticulteurs, la diminution de l’usage des pesticides, le développement de l’œnotourisme…

La réunion, basée sur des discussions et des échanges nourris entre tous les participants, professionnels et élus, a été intéressante et riche, et a touché toutes les problématiques actuelles que le monde viticole doit surmonter. 

Le groupe d’études, très concerné et bien décidé à faire avancer les choses, fera remonter auprès des ministères l’ensemble des points soulevés par les interventions, les propositions concrètes et les besoins essentiels de la profession, les présentera dans le but de les faire aboutir, et communiquera ensuite sur les avancées obtenues.

A l’issue du débat, ont été mis à l’honneur les deux produits phares du tourisme héraultais : les vins (ceux de la cave coopérative de Bessan) et la production conchylicole (celle de la Ferme Marine de Marseillan). Patricia Mirallès, députée de la circonscription de Montpellier et Frédéric Lacas, président de l’agglomération de Béziers, y ont rejoint les participants afin de poursuivre les échanges de façon informelle mais conviviale.

Monique Joly

Soirée d’ouverture de la base de loisirs de la Guinguette

 

Les clefs de la Guinguette ont été remises début juin à Pierre Valette qui la gère pour la troisième année consécutive, et l’ouverture officielle de cet espace saisonnier se fera le vendredi 8 juin, à 19h. Présentation des travaux réalisés et des nouveautés de la saison, apéritif offert, et surtout, cette année, en avant-première et sur un grand écran, le film promotionnel sur la commune réalisé avec un drone par Cyril Montels qui a su mettre en avant les atouts patrimoniaux et touristiques de Bessan.

Après l’ouverture officielle en présence du maire et des élus, les participants auront également la possibilité de se restaurer et de passer une soirée salsa, à l’occasion de la fête nationale du mojito. Les réservations sont conseillées en contactant le 04 67 77 43 93 ou le 06 07 05 48 17.

***

La Guinguette, appréciée pour sa fraîcheur, sa tranquillité et ses animations, est devenue le lieu incontournable pour un moment de détente, un repas original et de qualité, ou des activités fluviales. Elle est ouverte tous les étés du 1er juin au 30septembre.

Etat civil du mois de mai 2018

Naissances : Guilhem Caugant, Livio Gaissa.

Bienvenue à ces tout-petits parmi les Bessanais !

                              ***

Mariages : Dominique Mounis et Laëtitia Tarbouriech ; Sylvain Dominguez et Marie-Laure Vorgeat.

Félicitations aux nouveaux époux !

                               ***

Décès : Francisco Sanchez Gallardo ; Maria Casanovas, née Corbin ; Guy Mailhebiau.

Condoléances aux proches dans la peine !

« Club Lave des écoles de Bessan » et projection du film du collège « Sicile 2018 »

Ce mardi 5 juin, à 13h, salle de conférence du collège, aura lieu l’assemblée constitutive de l’association le « Club Lave des écoles de Bessan », afin de permettre sa publication au Journal Officiel. Cette association réunissant le collège et l’école élémentaire, a pour but de poursuivre les actions et projets volcaniques communs engagés dans ces deux établissement scolaires, et de permettre l'écriture de nouvelles histoires volcaniques au cycle 3 comme au cycle 4.

Une candidature au poste de secrétaire de l'association s’est déjà déclarée : celle de Valérie Baille, professeur des écoles à Bessan.

Un pot de l'amitié accompagnera ce moment solennel.

***

A noter d’autre part : lundi 25 juin, à 20h30, à Vias dans la salle de l'Ardaillon, sera projeté sur écran géant le film « Sicile 2018 », retraçant la grande aventure vécue cette année par les élèves de 4e du collège de Bessan, à l'assaut des plus grands volcans actifs d'Europe, du Vésuve au Stromboli.

L’entrée est gratuite et ouverte à tous, parents, amis et passionnés de vulcanologie

Le tambourin à Florensac, exposition de Michel Sabatéry

 

Du mercredi 6 au mardi 26 juin, à la médiathèque de Florensac, sera présentée une exposition sur le jeu de balle au tambourin florensacois. Les classes de primaire et de collège, les associations, et toutes les personnes intéressées par l'histoire de ce sport traditionnel, sont invitées à prendre rendez-vous avec Michel Sabatéry qui se fera un plaisir de répondre aux questions.

Le 26 juin, à partir de 17 h 40, Michel Sabatéry présentera son nouveau livre  "Pour rire et pour pleurer". Ce livre est le premier d'une série. Voici ce que l'auteur en dit : « J'ai joué la carte de la variété. Vous trouverez dans ce livre : 1/ Des dizaines de poésies, des légendes et des contes pour enfants ; 2/ des dizaines d'anecdotes comiques vraies, que j'ai vécues ou dont j'ai été le témoin ; 3/ des faits-divers vieux d'un siècle, des faits historiques concernant la région ; etc. »

Le directeur du Sdis de l’Hérault chez les pompiers bessanais

Le colonel Eric Florès, directeur du service départemental d’incendie et de secours de l’Hérault (Sdis) depuis un an, parcourt depuis le département pour rencontrer tous les sapeurs-pompiers. Sa tournée l’a amené à Bessan où il a été accueilli par les sapeurs-pompiers volontaires, en présence du maire, Stéphane Pépin-Bonet, du représentant du groupement Ouest des pompiers héraultais Philippe Brun, et du chef du centre Ludovic Foulgat.

Le colonel s’est entretenu avec le maire des locaux actuels peu adaptés du casernement, situé sur la zone d’activités de la Grange Basse. La mairie, candidate pour la construction d’une nouvelle caserne, et le service départemental, ont cerné les besoins et actions à mettre en œuvre pour concrétiser le plus rapidement possible ce projet.

Eric Florès a ensuite rencontré l’ensemble des sapeurs-pompiers, qui lui ont ont présenté l’histoire et les actions des pompiers locaux : statistiques des interventions, particularités locales, pôle médical du centre de secours, vie de l’amicale… tous les volets ont été abordés en détail.

Pour finir, Eric Florès a évoqué de nombreux sujets touchant au nécessaire développement du volontariat et à la formation des hommes du feu.

Minibus financé par des entreprises locales

La mairie de Bessan avait besoin de renouveler son minibus de neuf places qui servait au centre communal d’action sociale (CCAS) pour assurer différents transports : principalement les déplacements des jeunes du centre de loisirs, les sorties des anciens de la maison de retraite, le carrefour des aidants… Afin de ménager les finances communales, les élus ont décidé de participer à une opération entièrement financée par de la publicité d’entreprises. Une société spécialisée a prospecté les entreprises locales pour obtenir leur adhésion et leur participation financière, pour une durée de trois ans, en échange d’un encart publicitaire sur le minibus.

Il y a quelques jours, le véhicule a été présenté sur le parvis de l’hôtel de ville en présence des élus, des membres du CCAS, et des représentants des entreprises partenaires, implantées à Bessan, mais aussi à Agde, Béziers, Ceyras, Florensac, Montpellier, Saint-Thibéry, ou Villeneuve-les-Béziers. Les responsables présents ont découvert sur toute la surface extérieure du nouveau minibus leurs logos et autres visuels permettant de leur faire de la publicité sur un support qui sera vu partout dans la commune et ailleurs, tout en finançant l’intégralité du véhicule. Ils ont été remerciés par le maire Stéphane Pépin-Bonet et sa première adjointe Laurence Thomas pour cette opération où chacun des partenaires trouve au final son compte.

Les gymnastes benjamines du collège championnes régionales

 

Bessan I, championne.

Dernier rendez-vous de la saison, salle Marty, à Béziers. La finale régionale UNSS des benjamines en gymnastique artistique, a permis aux jeunes gymnastes du collège de Bessan de clore un chapitre… en beauté. Elles s’y sont confrontées avec les meilleures filles, venues de Font-Romeu, du Vigan, de Montpellier… et faisant souvent partie de clubs.

Et les résultats sont là : sur 240 points, Bessan I réussit 218, sans aucune chute à la poutre, ce qui est remarquable pour des benjamines, et termine en première place, remportant la compétition et le titre de championne. L’équipe se composait de la capitaine Emma Laguna, d’Astrid Lange (qui a réussi là son 1er saut de lune au saut de cheval), de Jade Mathais (la meilleure note, 19,40/20 de toute la compétition au saut), d’Aliya Zornio (avec 19/20, sa toute 1ère note au sol), et de Meiggie Fasan. Des copines de toujours, qui ont progressé ensemble, et ensemble ont eu la fierté de recevoir des mains de leur entraîneur Bruno Taragnat la médaille remportée.

Bessan I et Bessan II, avec la mascotte Jack.

Mais avant ce beau résultat, il y a eu le travail technique, 2 fois 1h30 par semaine, notamment pour les difficiles exercices sur l'agrès-clé, la poutre, longue d’1m20 et large de 10cm. En gym, le total de l'équipe dépend de chaque total individuel, il faut donc s’entraîner ensemble, progresser ensemble, s’encourager les unes les autres.

Bessan II, 4e du championnat.

Et leur entraîneur, intarissable quand il parle de « ses filles » explique : « En compétition, comme à l’entraînement, elles doivent se concentrer sur leur geste, sans s’occuper des autres ni des juges, sans se mettre de pression. Elles doivent être conscientes que les meilleures équipes se valent toutes, mais que c'est souvent l'envie de réussir, de ne pas chuter (moins 1 point par chute), qui fait la différence. Et pour finir, mettre tous les talents ensemble, le bon jour, au bon moment. »

Nouveau et utile : une laverie automatique au centre-ville

 

Christophe Garcia et son épouse Gladys, qui ont repris il y a trois ans la boucherie de la Grand’Rue, créent un nouveau commerce de proximité, un service n’ayant jamais existé à Bessan : une laverie en libre accès ouverte du mardi au dimanche, de 6h à 20h, dans la Grand’Rue également. Distributeur de jetons pour les machines, lessive gratuite, capacités variables, possibilité de séchage du linge…, tout a été prévu.

Cet établissement vient compléter l’offre commerciale variée et très active de cette artère commerçante, déjà bien fournie, et qui présente encore d’autres projets, puisque la Superette actuellement fermée pour travaux va rouvrir le 1er juillet et qu’un salon de coiffure va s’installer très prochainement.

***

La mairie, souvent contactée par des professionnels ou souhaitant louer un local à vocation commerciale, conseille de communiquer ces demandes directement au 04 67 00 81 89, ou auprès de David Pourrat, conseiller municipal délégué au commerce de proximité.

L’Âne totémique de Bessan poursuit ses balades

 

Après total Festum sur le site du Pont du Gard, ce sera, plus proches de son village, à des fêtes occitanes dans des communes voisines que l’Âne de Bessan est invité.

Ce dimanche 3 juin, dès 16h, l’Âne, accompagné du Petit Âne, participera aux côtés d’une vingtaine de totems de l’Hérault, à « Castel en Fuoc », manifestation organisée par l’association « Générations Castelnau » dans le centre-ville de Castelnau-de-Guers. La déambulation sera commentée par Claude Alranq.

Le dimanche 16 juin, c’est à Montblanc que l’âne dansera dans le cadre d’un rassemblement plus restreint autour de l’animal montblanais, ainsi que de la Mulassa de Catalunya, alliant les traditions occitanes et catalanes.

Vendredi, c’est le premier, et « c’est le rosé »

 

Ce vendredi 1er juin, dès 19h, David Pourrat et son équipe du comité des fêtes accueilleront Dj’Casse sur la place de la Promenade, ou dans la salle des fêtes Aimé Péret en cas de mauvais temps, pour une nouvelle soirée festive et familiale autour du rosé de Bessan : « Le Premier, c’est le Rosé ! », déjà une véritable institution locale.

De mai à septembre, tous les premiers de chaque mois, le rosé bessanais est ainsi à la fête, et un public nombreux vient régulièrement passer un agréable moment sous les platanes de la place de la Promenade, profitant (avec modération) des vins de la cave coopérative, de la petite restauration mise en place et d’une animation musicale et dansante.

Pour tous renseignements complémentaires, contacter le comité des fêtes au 06 03 13 07 18.

Exposition annuelle de « Terres de Touroulle »

 

Image de l'expo 2017.

L’exposition de l’association se déroulera sur un week-end complet, à la salle des fêtes de Bessan. Une grande artiste, Anick Vergnaud, sera l’invitée d’honneur de l’année.

- Le vendredi 8 juin, de 9h à 19h non-stop ; avec la mise en place du vote du public pour son « coup de cœur » ;

- Le samedi 9 juin, de 9h à 20h non-stop ; avec, l’après-midi, une démonstration de Bernard Bouissac, artiste peintre de talent ; plus tard, à 17h, Franck Bosca, son chanteur, et l’école de musique de Bessan enchantera le public avec quelques jolis morceaux... ; à 18h, ce sera le vernissage, le résultat du vote du public, puis l’apéritif offert par l’association.

- Le dimanche 10 juin, de 9h à 11h (pour laisser la place au loto de l’après-midi).

... Et durant ces trois jours, des créations inédites, inhabituelles, de la photo, du 3D, de l’aquarelle, de la peinture à l’huile et de l’acrylique... des œuvres magnifiques exposées par les artistes, ainsi que de jolies pièces de poterie et de modelage, sans oublier les créations des petits artistes en herbe du centre de loisirs lors de leur stage de printemps.

Enquête publique pour l’extension du site de la Valmale

 

Une enquête publique est organisée par la préfecture de l’Hérault suite aux demandes de permis de construire de la société Belectric, en vue de l’implantation de deux centrales photovoltaïques au sol dénommées La Valmale II et la Valmale III, du nom de ce domaine situé sur la route de Béziers. Il s’agit là de l’extension du parc photovoltaïque déjà existant.

L’enquête se déroulera du jeudi 31 mai au lundi 2 juillet 2018 à la mairie de Bessan. Le dossier sera disponible pendant cette période à la mairie, par voie électronique, au moyen d’un registre dématérialisé. Un affichage sera également effectué sur le terrain.

D’autre part, des permanences seront assurées par le commissaire enquêteur désigné par le tribunal administratif, Claude Rouvière, le jeudi 31 mai, de 15h à 18h ; le vendredi 15 juin, de 9h à 12h ; et le lundi 2 juillet, de 15h à 18h.

Les personnes intéressées par ce dossier peuvent déjà se renseigner auprès du service de l’urbanisme, en contactant le 04 67 00 81 80.

Le stade Bessanais s’arrête en 8e de finale

 

Ce dimanche, les rugbymen affrontaient à Arles les Corses de Lucciana.

Après une minute de silence en hommage aux victimes de l’A7, le coup d’envoi est donné. Comme la semaine dernière, les Bessanais font une mauvaise entame et permettent à leurs adversaires d’inscrire une pénalité suivie d’un essai transformé. Les Bleu et Blanc reprennent l’ascendant en s’appuyant sur leur point fort : leur pack puissant et structuré. Ils obtiennent ainsi un essai de pénalité. La partie semble plus disputée et c’est au tour du solide centre héraultais, Dorian Izard, d’aplatir dans l’en-but adverse, laissant la transformation au buteur Romain Escande. La marque est alors 10/14.

De retour sur le pré, l’avant Olivier Ruiz fait une bonne entrée en inscrivant le 3e essai de l’équipe. Les entraineurs, Rossignol et Antoine, en profitent pour apporter du sang neuf et utiliser leur banc. Mais un manque de discipline nuit aux Bessanais qui écopent de 2 cartons jaunes, les obligeant à jouer à 13. Les Corses, rapides et audacieux, utilisent le surnombre pour aplatir 3 essais en peu de temps et mener au score 27 à 19. Le match est rude pour les Bessanais qui se jettent à nouveau dans la bataille et parviennent à recoller au score après l’essai du pilier Mathieu Ibanez. Les supporters sont tenus en haleine, chaque camp donnant de la voix pour encourager les siens. Cela ne suffira pas, et une nouvelle pénalité offre la victoire aux Corses qui l’emporte 30 à 26.

Le Stade Bessanais, malgré cette défaite, a fait une très belle saison : champion du Languedoc 2e série, il a atteint pour la première fois le niveau des championnats de France, et a remporté successivement les 32e et les 16e avant d’arrêter sa très belle ascension lors de ces 8e. Joueurs, entraineurs et supporters ont montré leur implication et leur engagement tout au long de l’année sportive. Rendez-vous l’an prochain pour de nouvelles aventures, mais cette fois-ci en 1e série.