Bessan

Déjà ouvertes : les inscriptions à l’école maternelle Georges Bégou

 

Les inscriptions pour la rentrée scolaire 2019-2020 à l’école maternelle de Bessan s’ouvrent dès aujourd’hui, la ville ayant décidé de les anticiper.

Pour inscrire un enfant né entre le 1er janvier et le 31 décembre 2016, il est nécessaire de se rendre à la mairie, muni du livret de famille, du carnet de santé de l’enfant et d’un justificatif de domicile datant de moins de trois mois. Un bon d’admission sera alors remis, et devra ensuite être présenté à Jonathan Mura, directeur de l’école maternelle, sur rendez-vous.

Pour le contacter, tel : 04 67 77 42 74, ou mail : Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser..

Choix du gestionnaire de la base de loisirs de la Guinguette

La saison estivale de la base de loisirs de la Guinguette de Bessan, située au bord de l’Hérault, s’est achevée fin septembre, laissant désormais ce lieu très prisé par les habitants aux rencontres associatives et familiales. Son activité saisonnière reprendra le premier juin prochain, au moyen d’une mise en gérance estivale décidée par la ville sur une période de trois ans.

Pour le choix du gestionnaire des étés 2019, 2020 et 2021, la municipalité vient de lancer son habituel appel à candidatures, affiché à la mairie et téléchargeable sur le site internet de la ville : www.bessan.fr . Les critères de sélection porteront sur les références antérieures de restauration, les compétences des futurs gestionnaires, les prestations proposées, le matériel pour valoriser le lieu. Les professionnels intéressés ont jusqu’au 20 novembre prochain pour déposer leurs offres à la mairie.

- Pour une visite des lieux, contacter Thierry Bosc, responsable des ateliers municipaux, au 06 22 63 58 14.

- Pour tous renseignements administratifs, contacter les services municipaux au 04 67 00 81 87.

- Pour toute autre question, contacter Céline Sanchez, adjointe au tourisme, au 07 85 16 33 91.

Insolite : le rendez-vous de la pleine lune avec le clocher de l’église

 

... Une magnifique photographie prise de nuit depuis la rue Victor Hugo par un observateur attentif de Bessan, Pierre-Louis Baille, qui a immortalisé cette image insolite de la pleine lune s’encadrant parfaitement dans celle du clocher de l’église Saint-Pierre de Bessan toujours illuminé.

Il suffit parfois d’un peu de curiosité et de patience pour saisir ainsi l’image rare…

Le Stade Bessanais victorieux des Catalans de Ponteilla

Par un dimanche gris et hivernal, les hommes du président Grégory Vigne-Almuzara disputaient leur match contre les Catalans de Ponteilla.

La première mi-temps est assez disputée même si les locaux prennent rapidement l’ascendant, grâce à l’essai de l’ailier Anthony Figueras. A la pause, après des pénalités réussies par les buteurs, les Bleu et Blanc mènent 10 à 6.

En seconde période, les Bessanais parviennent à imposer leur jeu en mettant plus de rythme et en provoquant des fautes chez leurs adversaires du jour. Ainsi, par deux fois, sur un groupé pénétrant, les locaux marquent 2 essais collectifs, aplatis par leur capitaine, Fred Roye. Au final, le Stade Bessanais l’emporte 23 à 6. Match engagé, certes, mais les deux équipes ont fait preuve d’un grand fair-play.

Cette victoire bonifiée fait du bien et permet de marquer 5 points. Bessan se classe après ce match à la 4e place.

Dimanche prochain, 4 novembre, les joueurs bessanais se déplacent à Poussan pour le match en retard.

Cérémonie de la Toussaint

 

Le jeudi 1er novembre, à 11h, au monument aux morts du cimetière, le conseil municipal, les associations patriotiques et notamment le Souvenir Français dont c’est la journée nationale, invitent la population bessanaise à assister au traditionnel dépôt de gerbe de Toussaint.

Le rassemblement des élus et des personnalités est fixé devant l’entrée du cimetière vieux.

Importante info du Sictom

 

Le Sictom Pézenas-Agde rappelle qu’aucune collecte d’ordures ménagères n’a lieu les jours fériés. En conséquence, aucun service ne sera assuré ce jeudi 1er novembre, ce qui concerne à Bessan la collecte du bac jaune.

Les usagers bessanais devront conserver leurs bacs jaunes jusqu’au ramassage suivant du jeudi 8 novembre.

Pour toute information complémentaire, contacter le 04 67 98 45 83, ou le site internet www.sictom-pezenas-agde.fr.

Favoriser l'information sur les épisodes météorologiques

 

 

Un dispositif informatisé, permettant de lancer rapidement une alerte de crue ou débordement de l’Hérault, au moyen d’un message envoyé sur les téléphones (fixes ou portables) est mis en place à Bessan. Ce système a été déclenché pour la première fois, lors des récentes alertes pluies, orages et vent violent des 15 et 16 octobre dernier.

Pour en bénéficier, il suffit de s’inscrire, soit en remplissant un imprimé disponible à l’accueil de la mairie, soit en le faisant directement de chez soi en cliquant sur le site internet de la ville www.bessan.fr - Rubrique : téléalerte. En cas d’alerte, les numéros enregistrés recevront un message vocal ou un SMS.

Pour tous renseignements sur ce nouveau dispositif, contacter le 04 67 00 81 81.

Les vins primeurs de la coopérative ont attiré la foule des grands jours

 

Par un temps exceptionnellement beau et chaud, près d’un millier de personnes se sont pressées à la cave coopérative de Bessan pour découvrir en trois couleurs, rouge, rosé et blanc, les vins primeurs 2018 de la coopérative « Le Rosé de Bessan », ainsi que le tout nouveau jus de raisin local. Des Bessanais en nombre, bien sûr, mais bien d’autres venus des villages voisins.

En musique avec l’irremplaçable DJ Seb, à l’intérieur de la cave, sous le marabout rajouté pour l’occasion, ou à l’extérieur dans la vaste cour, les amateurs ont pu partager entre amis ou en famille les châtaignes grillées sur place, ainsi que les pizzas et plats cuisinés proposés par un food-truck pour accompagner les vins dégustés comme toujours avec modération.

Et c’était pour tous un grand moment de convivialité, tel qu’on les aime à Bessan. Delphine Berruezo, directrice de la cave, et Jean-Marc Ibanez, le président, accueillaient et saluaient les participants à cette joyeuse soirée, dont Stéphane Pépin-Bonet le maire, et Sébastien Frey, conseiller départemental.

La commémoration de la fin de la Grande Guerre à Bessan

Le centenaire de la première guerre mondiale 1914-1918 est commémoré à Bessan par des évènements régulièrement organisés depuis plus d’un mois par les associations locales avec la participation de la municipalité.

Cela a débuté par l’exposition exceptionnelle de la Guilde 2 Bessan en septembre pour les journées européennes du patrimoine, les photos géantes de plusieurs soldats Bessanais morts pour la France installées en travers de la Grand-Rue, puis d’autres évènements mêlant exposition du Souvenir Français à la mairie, lecture de textes devant le monument du Souvenir et conférence sur Jean Jaurès par la Bibliothèque Renée Petit…

Dimanche, c’est entre les étals du marché que le groupe « Agde Belle Epoque », invité par la municipalité bessanaise, a déambulé en costumes d’époque, accompagné de chants et de musique de cette période, et dansé en plusieurs endroits du marché, ce qui a réuni tout un public à la fois surpris et ravi par la qualité de la prestation.

Ronny Despature, conseiller municipal ayant organisé cet évènement très populaire, en a rappelé l’objectif : « Il est absolument nécessaire de se souvenir de la Grande Guerre qui a vu périr 99 poilus originaires de Bessan… et de mieux prendre conscience que, il y a 100 ans, ils sont morts pour notre propre liberté ».

***

La commémoration du centenaire se poursuit jusqu’à la fin du mois de novembre : dimanche 11, à 17h, cérémonie commémorative au départ de l’hôtel de ville ; vendredi 23, à 18h, concert de la Tucarella à l’église  avec quelques chants de l’époque de la Grande Guerre au profit de la Padrime ; samedi 24, à 16h, le Théâtre Illustré, la Padrime et Sports et Loisirs proposeront des lectures théâtralisées dans la salle Raymond Devos.

Pour tous renseignements, tel. 06 35 46 77 46.

Consultation au sujet de la ligne nouvelle à grande vitesse

Une consultation est actuellement organisée par les services de la préfecture en mairie de Bessan au sujet de la ligne nouvelle à grande vitesse Montpellier-Perpignan. Il s’agit pour le public de prendre connaissance de la décision ministérielle du 1er février 2017, laquelle est accompagnée d’un dossier présentant le projet en vue de sa qualification en « projet d’intérêt général ».

 

Comme on le voit sur ces images, le nord du territoire bessanais est pleinement concerné par le fuseau acté pour le passage de la LGV.

Ce dossier est consultable auprès du Service Urbanisme de l’hôtel de ville jusqu’au vendredi 23 novembre inclus, à ses heures d’ouverture au public, soit les lundi, mardi, jeudi et vendredi, de 8h30 à 12h et de 15h à 18h. Tous les documents sont également consultables dans la même période sur le site internet : www.pig-Inmp.com.

Pour tous renseignements complémentaires, contacter le 04 67 00 81 80 à la mairie de Bessan.

La jeunesse bessanaise a remercié ses nombreux soutiens

 

La fête locale de la Saint-Laurent repose sur des traditions qui conditionnent son succès, et dont les chefs de jeunesse et les demoiselles d’honneur sont les piliers centraux : cérémonies, danse et tournée de l’Âne, distribution des fougasses…

Une telle implication nécessite des soutiens matériels, humains, financiers, et les six jeunes, Lucas, Dorian, Elsa, Lauryne, Lucie et Julie, ont souhaité réunir et remercier tous ceux qui les ont aidés.

Dans le gymnase Jules Ferry, ils ont offert à tous, familles, élus, responsables associatifs, Amis de l’Âne, comité des fêtes, artisans et commerçants, une soirée de remerciements conviviale, sympathique et réussie, autour d’un apéritif dinatoire. De leur côté, les participants les ont félicités pour toutes leurs actions en faveur de la fête locale.

La barre est désormais haute pour leurs successeurs qui seront élus selon la tradition en mars prochain à la mairie.

Le conseil des sages au centre de tri des déchets de Pézenas

 

Accompagné par des élus, un petit groupe du conseil des sages a découvert en détail, avec les commentaires de David Poveda, le centre de tri du Sictom situé dans la zone d’activités des Aires à Pézenas.

Les agents de tri n’ont pas toujours un métier facile, on s’en doute bien, mais leur travail est de plus souvent compliqué par des erreurs de tri avant collecte, entre les divers conteneurs mis à disposition des habitants. La pratique plus rigoureuse du tri dans chaque foyer leur permettrait de gagner du temps, et de leur faciliter le travail.

Les sages, connaissant désormais mieux le circuit de collecte et de traitement mis en place par le Sictom, partageront n’en doutons pas leur nouveau savoir sur la nécessité du tri.

***

Important, à savoir:

Aujourd’hui, un habitant produit en moyenne 360 kilos de déchets ménagers par an. Avec le tri, les produits recyclables sortent de ce flux d’ordures ménagères, donc les tonnages précités peuvent diminuer de façon sensible.

Le bac jaune permet de collecter de nombreux emballages ménagers, plastique, carton, papier, métal, aluminium…, qui peuvent être recyclés, et ainsi économiser les ressources naturelles.

Le bac vert, lui, est destiné à tous les déchets ménagers putrescibles ou non recyclables et sont traités à part.

Quant au verre, des conteneurs spéciaux sont installés à plusieurs endroits, et peuvent recevoir toutes sortes de verres, pots ou bouteilles (parfois avec leur bouchon).

L’assemblée générale du comité des fêtes a fait le point

 

Peu de monde à l’assemblée générale annuelle du comité des fêtes de Bessan, mais en présence du maire Stéphane Pépin-Bonet, et de soutiens fidèles, David Pourrat et son équipe ont présenté le bilan des festivités de l’année écoulée.

Le rapport financier présenté a laissé apparaître d’excellents résultats de l’association qui se retrouve avec de bonnes réserves, ce qui est primordial pour démarrer une nouvelle saison, assurer et développer les actions prévues, qu’elles soient traditionnelles comme la fête de la Saint Laurent ou la Danse du Soufflet, récentes comme « le Premier c’est le Rosé » et la course de brouettes, ou encore nouvelles et gardées secrètes par l’équipe.

L’équipe comme toujours très sollicitée, s’est en partie renouvelée avec de nouveaux membres. Un renouvellement inévitable, car, ainsi que le dit le président du comité : « Nous sommes des bénévoles et nous avons souvent besoin de bras pour que tous les événements se passent dans de bonnes conditions ».

Le maire, pour donner le mot de la fin, a salué l’ambiance régnant dans le comité des fêtes tout autant que sa disponibilité et ses initiatives. Il a rappelé que l’organisation des diverses festivités sera particulière en 2019, en raison des importants travaux engagés sur la place de la Promenade, lieu central des animations locales.

Des séances douces pour aider à la mobilité des résidents de la maison de retraite

Sylvie est une Bessanaise qui pratique et enseigne les arts énergétiques chinois, dont le Taiji Wuxigong. Visitant régulièrement les Jardins des Tuileries, la maison de retraite de Bessan, elle s’est rendu compte qu’elle pouvait adapter aux personnes âgées à mobilité réduite cet art où se succèdent sans hâte des mouvements simples et doux. Ce qu’elle a proposé de faire, bénévolement, chaque semaine. Depuis, elle a conquis un petit groupe fidèle de personnes qui apprécient les bienfaits que ces séances leur apportent.

Le Taiji Wuxigong, par ses exercices soigneusement choisis, conduit à la régulation interne des énergies et à leur circulation sans provoquer de tensions musculaires, favorise une posture évitant les douleurs inutiles, décontracte les articulations, détend les muscles de la nuque et du visage par un simple sourire.

Comme le dit Sylvie : « Il faut juste commencer par arrêter de faire ce qui ne va pas bien pour nous ! ». On peut d’ailleurs constater combien ces personnes qui ont du mal souvent à mobiliser muscles et articulations parviennent avec beaucoup de bonne volonté à réussir les exercices proposés avec douceur, et en fin de séance sont calmes, détendues, et visiblement heureuses.

Pour tous renseignements sur cet art énergétique et les lieux proches où le pratiquer, s’adresser à Sylvie Vacher, tel 06 73 41 90 33.

Salon de la carte postale à Agde

 

Le 31e Salon de la Carte postale et autres collections (philatélie, vieux papiers, monnaies, capsules de Champagne, jouets…), organisé par le club des collectionneurs des Pays d’Agde, se tiendra le dimanche 28 octobre, de 9h à 17h30, salle du Moulin des Evêques, Avenue du 8 Mai 1945, Agde.

Contact : Serge Senabre, 9 place de la Marine, 34300, Agde. Tel : 04 34 45 59 98 ; mail : Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

Le tout nouveau Club Lave autour du volcanisme désormais officialisé

Le Club Lave a maintenant une existence « officielle », et les projets sont nombreux pour accompagner à nouveau les élèves du collège et de l’école élémentaire de Bessan pour de nombreuses actions inter-établissements : sorties autour du thème des volcans, conférences, création d’un jeu de sept familles, participation au marché de Noël, flashmob, soirée auvergnate, et enfin ce qui mérite tout ce travail, le séjour dans les volcans d’Auvergne…

D’autres financements sont déjà disponibles, mais le projet étant ambitieux, toutes les actions des collégiens seront là pour les compléter.

Première action destinée à récolter des fonds : le grand moment de la cueillette des olives, sur les oliviers plantés au collège, et un record largement battu, puisque de 79 kg l’année dernière, les « cueilleurs » sont passés à 199 kg cette année. L'huile, cuvée 2018, coulera donc à flot, et les élèves, très motivés et responsabilisés, travailleront dur pour offrir aux Bessanais un produit d'exception, entre l’achat des bouteilles, la réalisation des étiquettes, la vente sur le Marché de Noël,...

Il y aura aussi, le jeudi 6 décembre, une « soirée auvergnate au collège », comportant truffade et conférence avec un vulcanologue. Les élèves y seront très impliqués puisqu’ils assureront la cuisine, le service en salle, le ménage…

Puis le point d’orgue, un séjour, du dimanche 20 au vendredi 25 janvier, dans le parc des volcans d'Auvergne, au cours duquel les élèves devront résoudre une énigme volcanique qui les emmènera de volcan en volcan, en survolant la chaîne des Puys en hélicoptère ou accroché à la tyrolienne de Super Besse. Angoisses et moments fous en perspective.

Une permanence pour conseiller sur tous les problèmes de sécurité

Cette permanence sera tenue de 9h à 12h, le deuxième mardi de chaque mois dans les locaux de la Police municipale, par Jean-Marc Sanchez, Bessanais et ancien officier de police judiciaire, ayant une grande connaissance de toutes les sortes infractions à la loi : vols, violences, agressions, etc… Prochaine date de permanence, le mardi 13 novembre.

Lors d’un entretien qui restera totalement confidentiel sur une question concernant la sécurité, il sera à même de conseiller les victimes et d’orienter leurs démarches afin de leur éviter toute erreur ou perte de temps inutile.

Dès cet hiver, il fera moins froid dans l’église Saint-Pierre

 

Les paroissiens comme les amateurs de concerts donnés à l’église l’attendaient depuis longtemps : un système de chauffage adapté vient d’être installé. Il faut dire qu’il faisait parfois très froid dans cet édifice du XIIe siècle, classé monument historique, ce qui rendait le choix d’un chauffage délicat, car il devait préserver l’intérieur de l’église, un environnement à la fois religieux et architectural, tout en étant efficace.

La commune est propriétaire de l’église Saint Pierre ; la mairie, après les études nécessaires et une concertation avec les services techniques et les référents de la paroisse, dont le curé Jean Barthès, a finalement opté pour un procédé de chauffage électrique à radiant. Un chantier de plusieurs jours, et l’implantation de trois mâts qui,cet hiver, diffuseront une chaleur rayonnante au sein du chœur et dans la partie supérieure des bancs de l’église.

Le maire, Stéphane Pépin-Bonet et la conseillère déléguée au patrimoine, Emilie Feliu, sont allés constater l’installation des mâts radiants. Le prochain chantier sera prochainement celui de la restauration de l’orgue.

Avec le Sictom, des actions pour une ville propre

Le Sictom (Syndicat Intercommunal de Collecte et de Traitement des Ordures Ménagères) d’Agde-Pézenas, créé en 1976 pour partager les moyens nécessaires à la collecte et au traitement des ordures ménagères, est composé de deux communautés d’agglomération et de deux communautés de communes, soit 58 communes en tout et une population permanente de 130 022 habitants.

Bessan y a adhéré au début des années 2000. Des efforts constants sont déployés depuis entre le Sictom et la ville pour assurer une bonne collecte. Au fil des ans, différents systèmes ont été mis en place, à la fois pour améliorer la collecte et le traitement des déchets : conteneurs spécifiques (pour le putrescible, le recyclable, le verre, cache-conteneurs…), mais des points restent à améliorer, notamment en centre-ville, sur lesquels une réflexion est engagée entre les partenaires pour donner au centre-ville une meilleure image, et des évolutions sont prévues dans les mois qui viennent.

Conférence « Jean Jaurès face à la guerre »

 

Une conférence donnée par Jacques Bonnet «Jean Jaurès face à la guerre», aura lieu le mardi 23 octobre, à 14h30, salle Raymond Devos du centre social. Elle sera suivie par un goûter convivial.

Cette conférence de Jacques Bonnet, professeur de mathématiques, passionné d'histoire et de militantisme, qui aime partager son savoir, est proposée par la Bibliothèque Renée-Petit à l’occasion de la commémoration du centenaire de l’armistice de la guerre 14-18.

***

Le 31 juillet 1914, Raoul Villain, jeune nationaliste, tire deux coups de feu dans un café parisien. Jean Jaurès meurt sur le coup. Tribun à l'éloquence oratoire reconnue par tous, érudit, véritable leader du socialisme français, il faisait autorité. Ce pacifiste convaincu, fervent opposant à la guerre, a tenté jusqu'à son dernier souffle, d’œuvrer pour que l'attentat du 28 juin 1914 à Sarajevo ne débouche sur un conflit aux conséquences terrifiantes. Pourtant, quelques jours plus tard, l'Europe sombrait dans la plus grande tuerie de son histoire.