Bessan

Les infos de la rentrée : établissements scolaires et service jeunesse

 

Ecole maternelle. Les enfants inscrits seront accueillis le lundi 4 septembre, selon des horaires différents en fonction des niveaux. Les compositions des classes sont d’ores et déjà affichées devant l’école. Pour tous renseignements complémentaires, contacter le : 04 67 77 42 74.

Ecole élémentaire. L’activité reprend le lundi 4 septembre, à partir de 8h50. Les compositions des classes seront affichées le jour de la rentrée. Pour toute question ou demande d’inscription, contacter le secrétariat au : 04 67 77 42 56.

Collège. Il y aura 4 niveaux de rentrée : lundi 4 septembre, à 9h pour les 6e et à 14h pour les 5e ; mardi 5 septembre, à 8h pour les 4e et à 14h pour les 3e. La rentrée se fera de la façon suivante : parents et élèves seront accueillis par les professeurs principaux et la direction pour un premier échange. Chaque élève sera ensuite appelé par son professeur principal afin de rejoindre sa classe et procéder aux formalités de rentrées, tandis que les parents resteront avec la direction et les partenaires du collège pour diverses informations complémentaires. A noter que les parents d’élèves des 3e sont attendus à 17h pour la présentation complète de l’année. La demi-pension ouvrira dès le lundi 4 septembre. Aucun cours n’aura lieu le mardi 5 septembre pour les 6e et 5e qui couvriront leurs livres et réviseront leurs tables de multiplications en vue d’une interrogation à leur retour. Pour tous renseignements, tel : 04 67 00 28 28.

***

La rentrée scolaire, ce sont aussi les services périscolaires mis en place par la ville à destination de toutes les familles.

En cas de questions sur les activités périscolaires ou le centre de loisirs, contacter le service jeunesse au : 06 22 44 26 92.

Quelques infos pratiques :

Les tarifs des différents services proposés aux familles : accueil de loisirs périscolaire, étude assistée, centre de loisirs, point jeune…, varient en fonction du quotient familial de chaque foyer. Ils sont disponibles sur le blog internet : servicejeunessebessan.midiblogs.com.

Les permanences : les inscriptions aux loisirs périscolaire (ALP) peuvent être prises les lundis de 7h30 à 10h, et les jeudis de 16h30 à 18h, au restaurant scolaire municipal, rue du Château d’eau. Pendant les vacances, les inscriptions ont lieu au centre de loisirs Emile Lognos, route de Montblanc.

Les inscriptions à l’ensemble des services gérés par le service jeunesse municipal peuvent aussi se faire directement en ligne. Un portail famille simplifie les démarches. La connexion se fait sur le site : bessan.portail-famille.net. Les identifiants doivent être sollicités au préalable auprès du service en contactant le 06 22 44 26 92.

Les menus du restaurant scolaire municipal sont affichés au groupe scolaire et sont également disponibles sur le blog internet du service jeunesse.

Une étude assistée est mise en place par la commune après la classe pour les familles dont les enfants fréquentent l’école élémentaire (du CP au CM2). Tarif unique de 1,40 €. Inscription obligatoire au préalable. Si les parents le souhaitent, les enfants pourront se rendre à l’ALP de 17h50 à 18h30.

Un clocher qui mérite d’être admiré

 

Les Bessanais peuvent être fiers de leur église, et notamment de son clocher dont l’architecture est ancienne et rare, et porte la cloche -en fonctionnement- la plus ancienne du département.

Un article plus complet, issu des recherches récentes de la Guilde 2 Bessan, attend dès ce jour le lecteur curieux en page Histoire-Patrimoine de Bessan.

Terres de Touroulle sera au forum des associations bessanaises

 

Pour les associations, cette journée où elles se retrouvent place de la Promenade, cette année le dimanche 3 septembre, est toujours une occasion de se faire connaître.

Terres de Touroulle, dont l’objet principal est la fabrication de poteries artisanales et la réalisation de tableaux utilisant différentes techniques de peinture, ne fera pas exception. Elle tiendra un stand où ses bénévoles présenteront certains de leurs travaux et préciseront les projets pour l’année : ateliers réguliers trois jours par semaine au centre social, stage de poterie pour enfants, stages de dessin, peinture et modelage pour adultes, journées portes ouvertes…

L’atelier ouvrira le mercredi 4 octobre, de 14 à 18h ; et la première journée portes ouvertes, en faveur du Téléthon, aura lieu fin octobre.

Succès toujours renouvelé des visites guidées

 

La Guilde 2 Bessan a organisé ces derniers jours une nouvelle visite du village.

Antoine Iniguez a promené un public curieux et intéressé dans le temps et l'histoire. Tout d'abord l'hôtel de ville, la maison consulaire, la place de la République et ses façades gothiques, l'hôtel Montalet, ainsi que l'église Saint Pierre, construite entre le VIIIe et le XIe siècle.

La visite s'est terminée autour du verre de l'amitié et d'un débat sur l'histoire du village qui s'enrichit régulièrement de nouvelles connaissances.

Bientôt le repas-spectacle des aînés de Bessan

 

Chaque année, la municipalité et le CCAS proposent dans la salle des fêtes Aimé Péret un repas chaleureux et animé aux Bessanais âgés de 60 ans et plus. Ce repas avec spectacle réservé aux aînés inscrits se tient ordinairement au printemps, mais la date en a dû être modifiée cette année pour cause de rénovation de la salle des fêtes, et il aura donc lieu exceptionnellement le samedi 23 septembre à midi.

Afin d’organiser au mieux ce rendez-vous, les personnes désireuses d’y participer sont invitées à s’inscrire en se rendant à l’accueil de la mairie, ou en téléphonant au 04 67 00 81.

Le repas annuel du Pech Méja a réjoui tous les participants.

 

Une fois n’est pas coutume, c’est Albert Lécot, le président de l’association du quartier de Pech Méja, qui se tenait « aux fourneaux », pour concocter la fideua qui remplaçait cette année, et avec bonheur, la paella traditionnelle. Les commentaires étaient élogieux !

La journée, comme toujours très conviviale, s’est merveilleusement bien déroulée, sous les pins, par un temps splendide. Après l’apéritif, tous ont apprécié la fideua du chef, et la gourmande ronde des desserts a terminé ce repas pantagruélique dans une ambiance joyeuse et décontractée.

Pour les « sportifs » du jour, une bonne partie de pétanque a aidé à la digestion, apporté son lot habituel de commentaires réjouissants et de grands fous-rires.

Le nouvel échangeur routier : moins de trafic en centre-ville

Le demi-échangeur mis en service entre la D 28 (ou route de Coussergues) en provenance de Béziers et le contournement de Bessan par la voie rapide fait déjà la différence : les deux bretelles permettent à tous les véhicules, et surtout aux poids-lourds, d’accéder directement au centre de traitement des déchets Valohé, ou encore à leur destination locale, notamment au centre d’élaboration Ricard et à la cave coopérative, sans traverser le village. Ils peuvent également rejoindre Agde et le littoral en empruntant l’échangeur pour rejoindre Agde et le littoral, toujours sans passer par le centre-ville, en faisant demi-tour au giratoire proche de la sortie d’autoroute A9. Un réel soulagement pour la circulation et pour la sécurité.

Cet échangeur est le premier maillon de l’aménagement de la D 28, entre Bessan et le domaine de Coussergues. Des procédures administratives sont en cours pour recalibrer la route, supprimer la « bosse » du chemin des Poissonniers, et rectifier le tracé au niveau du domaine de Coussergues.

Le coût des travaux du demi-échangeur, 980 000 €, est réparti comme suit : 24% par le département de l’Hérault ; 30 % par le Sictom de Pézenas-Agde, et 46 % par la société Valorsys.

Communiqué de la ville de Bessan au sujet des travaux au cimetière

 

Des travaux auront lieu au cimetière de Bessan à compter du lundi 28 août 2017. Les services techniques de la ville vont débuter des travaux de réhabilitation du cimetière vieux dans le cadre de reprises de concessions. Pour des raisons de sécurité et pour le bon déroulement de l’ensemble des travaux, certaines zones du cimetière ne seront pas accessibles de manière alternée durant la période du 28 août au 18 septembre 2017.

Merci aux usagers du cimetière pour leur compréhension.

La base de loisirs de la Guinguette…

 

Info : ouverte pour l’été depuis le mois de juin, la base de loisirs de la Guinguette accueille le public jusqu’à la fin du mois de septembre.

Poursuivant sa saison, le gérant Pierre Valette propose pour les repas une carte variée, gourmande et à des prix raisonnables, et des animations en soirée, ainsi que des locations de matériel pour les loisirs.

Pour avoir le programme des animations et soirées, contacter la base de loisirs de la Guinguette, au 04 67 77 43 93.

… et son histoire

Le premier des deux bâtiments situés au bord de l’Hérault était à l’origine l’ancienne station de pompage, et le second qui est devenu le principal de la Guinguette actuelle, était alors le logement d’un gardien qui y vivait avec sa famille, et en assurait la maintenance.

Dans les années 60, la station a été désaffectée et, quelques années plus tard, l’habitation n’accueillait plus d’occupants. Dès cette époque, la Guinguette était un lieu de détente pour les Bessanais qui n’hésitaient pas à y camper.

Au milieu des années 80, la municipalité de l’époque décida d’entreprendre des travaux afin de dédier ce lieu aux loisirs : une grande salle était aménagée en rez-de-chaussée de l’ancienne habitation, et un coin grillade créé, tandis que les vieilles pompes au sous-sol du second bâtiment étaient retirées pour laisser place à une dalle de ciment : le lieu de loisirs, bien qu’encore rudimentaire, était prêt. Par la suite, la Guinguette a été utilisée tant par des associations bessanaises que par des particuliers pour des réunions, repas ou de fêtes, puis par des promeneurs cherchant la tranquillité, la fraîcheur, et l’ombre des grands arbres. Le site, très agréable, était apprécié des Bessanais qui venaient déjà s’y reposer, regarder les pêcheurs, et, pour les fêtes, applaudir les jouteurs, participer au « Capelet » ou aux courses de canards.

En 1996, la ville décida d’améliorer le site : la conduite de rejet de la station d’épuration fut déplacée, la berge empierrée, et des pontons flottants installés. Des toilettes, une piste de danse, une scène et, tout proche, un grand parking éclairé complétaient l’ensemble.

Depuis l’an 2000, la Guinguette est mise en gérance durant la saison estivale afin de proposer de nouveaux services : croisiéristes fluviaux et promeneurs peuvent louer des petites embarcations, se rafraîchir à la buvette, ou se restaurer. Depuis, la Guinguette ne cesse de s’améliorer. Des travaux d’entretien et de rénovation sont régulièrement entrepris afin de moderniser le site et de le rendre le plus agréable possible : remplacement des pontons, mise en conformité de la cuisine avec l’installation de matériel professionnel, agrandissement de la piste de danse ainsi que de l’aire de restauration, réalisation des peintures extérieures, fleurissement assuré par l’agglomération, réalisation d’une fresque par l’artiste bessanaise Colette Lescouet-Gourvès pour orner le bar existant...

Une bien belle histoire qui semble devoir durer, au vu du succès remporté par les services offerts par ce lieu frais et accueillant, sans chichis inutiles, au bord de l’eau.

A ne pas rater, le forum des associations

 

Le dimanche 3 septembre, à partir de 9h, sur la place de la Promenade et dans la salle des fêtes de Bessan, se tiendra le forum annuel des associations.

Ce rendez-vous est l’occasion pour le riche tissu associatif local (Bessan compte 90 associations actives pour un peu plus de 5 000 habitants) de se présenter, de faire connaître ses activités, et peut-être de passionner de nouveaux adeptes. On y fêtera aussi le 30e anniversaire de la Peña del Sol, auparavant basée à Sète, et venue s’installer depuis quelques années dans le village. La matinée se terminera par un repas bon enfant pris en commun par les représentants des associations sur la place de la Promenade.

Pour tout renseignement complémentaire, contactez Eric Millan, adjoint en charge des sports et de la vie associative, au 06 16 63 68 34, ou par courriel : Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser..

Quand l’Âne de Bessan rencontre le Diable de Bessans

Les Bessanais héraultais se sont rendus en nombre et avec tout ce qu’il leur faut pour faire la fête (l’Âne totémique et ses danseurs, le Rosé et la musique sur leur belle voiture rouge ancienne, et le pastis) pour la signature du jumelage entre le Bessan d’ici et le Bessans savoyard le 15 août, jour de la fête locale là-bas.

Ce sont plus de 60 « sudistes » qu’ont dû gérer, avec beaucoup de compétence et de travail, les bénévoles de ce petit village de moins de 500 habitants, avec apéritifs, repas et Génépi. Il faut dire que les Savoyards n’ont pas besoin de leçons pour savoir s’amuser ! Et si l’Âne a dansé dès le premier jour, c’était entouré d’une immense foule de plus en plus survoltée, et en suivant un diable rouge vif tirant le le superbe tacot décoré et sonorisé du Rosé ! Avant les autres festivités prévues, messe solennelle de l’Assomption, et procession suivie par les habitants du village dont une partie en costumes traditionnels, les représentants de la Confrérie de la Croustade et du Rosé de Bessan, et une multitude de visiteurs et de touristes.

Et enfin, en présence des maires des deux villes, Jérémy Tracq et Stéphane Pépin-Bonet, des deux présidents des associations de jumelage, et de nombreuses personnalités locales, le moment qu’attendaient tous les participants : la signature du jumelage.

Quelques moments joyeux et/ou inattendus : la traite d’une chèvre par une certaine paysanne que l’on a cru reconnaître,…

… la souplesse montrée par les deux maires Jérémy et Stéphane passant sous une lance de joutes (pas très basse tout de même !),…

… cinq jeunes Bessanaises de l’Hérault faisant sous les applaudissements danser l’Âne,…

… pour finir, le constat que les Bessanais savoyards aiment autant la fête et la convivialité que ceux de l’Hérault ; qu’ils ont la montagne et nous la mer ; que s’ils ont leur Diable, nous avons notre Âne ; que si nous avons Rosé et pastis, ils ont vin blanc et Génépi. Enfin tout ce qu’il faut pour réussir un bon jumelage !

Dernière compétition sportive estivale du Tennis-Club

 

Après le succès du tournoi jeunes Lorbalero sur les terrains bessanais, celui du second tournoi estival, un 4e série adultes, dont les finales, d’une grande qualité tennistique, viennent de se disputer, est également une réussite. Les vainqueurs :

Hommes : Valentin Folope, suivi du finaliste Patrice Sirou.

Dames : Laura Dutilh, et la finaliste Marion Ambit.

Consolante : Loïc Bernegoue, et le finaliste Frédéric Routin.

Le Tennis-Club a offert à chacun des joueurs une coupe offerte par la municipalité, ainsi que divers lots, dons de ses généreux sponsors.

***

La nouvelle saison 2018 s’ouvre désormais. Prochain rendez-vous le dimanche 3 septembre, à partir de 8h30, au Forum des Associations, sur le stand du tennis, avec Roderick Mac Larren le moniteur du club, qui pourra donner tous renseignements utiles : permanences, tarifs, horaires des cours, actions, etc… portes ouvertes, pour les inscriptions etc…

Contact : Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser. , ou tél : 06.60.44.50.55

Traditionnelle procession nocturne vers Notre Dame des Vignes

 

Le lundi 14 août, le père Jean Barthès et l’ensemble de la communauté paroissiale de Bessan invitent la population à participer à la traditionnelle procession de la Vierge de Notre-Dame des Vignes, qui aura lieu dans les rues du village.

Dès 20h, un concert avec Myriam et ses chants classiques, et le groupe Allianza pour des pop'louanges.

A partir de 21h15, au départ du parvis de l’église, la Vierge protectrice de Bessan, portée par des fidèles et des non-croyants, et accompagnée par les musiciens locaux, entamera son périple dans les rues de la ville, suivie par les habitants et les visiteurs d’autres villages. La procession fera plusieurs haltes, dont la principale devant la statue de Notre Dame des Vignes, et reviendra vers l’église St Pierre où une petite collation sera offerte à tous.

Toute la population est invitée à participer à ce traditionnel moment fédérateur. Renseignements complémentaires au 04 67 94 89 10.

Aides financières pour la réhabilitation des façades

 

Les propriétaires du centre-ville souhaitant rénover leur façade peuvent prétendre à des aides de la communauté d’agglomération Hérault Méditerranée, sous certaines conditions : l’habitation doit se situer dans le périmètre d’intervention, avoir plus de 15 ans, et être visible depuis l’espace public. Il faut ensuite contacter rapidement la Maison de l’Habitat (tel. 04 67 21 31 30) qui peut accompagner gratuitement les propriétaires et, sous certaines conditions, leur octroyer des aides financières non négligeables.

Cette action qui contribue à l’amélioration du cadre de vie et à la revalorisation esthétique et architecturale du patrimoine des centres anciens, permet aussi une meilleure isolation et l’étanchéité de la façade.

Un artiste bessanais, Paul Azéma, nous a quitté

 

Bessan vient d'apprendre avec regret le décès de Paul Azéma, Bessanais et artiste peintre reconnu.

Paul Azéma, appelé « le peintre d'Azillanet », est né à Bessan où il a vécu jusqu'en 1968 avant de s’installer dans sa grande maison d'Azillanet. Né dans une famille d’artistes, Paul Azéma a débuté très jeune et pratiqué toutes les techniques d'arts plastiques ; à Bessan, on peut voir de lui, notamment, des vitraux dans l'église et, sur la façade de la poste, place de la Fontaine, une grande fresque de céramique sur lave, intitulée « Les colombes et la vigne ».

Il y a quelques années, Paul Azéma a été l'invité d'honneur de l'exposition « Terres de Touroulle ». Son souvenir vivra encore longtemps au pays de ses ancêtres.

Etat civil du mois de juillet 2017

Mariages : Xavier Martin et Florence Clot ; Bruno Sanchez et Lucie Canitrot.

Meilleurs vœux de bonheur aux jeunes époux !

 

Décès : Joseph (dit Zezé) Delpech ; Irène Parisot, née Simon.

Sincères condoléances aux proches dans la peine !

Les points forts des trois derniers jours de la fête

 

L’apéritif des commerçants et artisans, devant la cave coopérative. L’Âne de Bessan y a dansé, pour la première fois avec son nouveau meneur Dorian Izard, et des jeunes inexpérimentés s’y sont également essayé : « Pas si facile ! ». La toute jeune équipe du Petit Âne, chouchou des enfants, y a aussi réussi une jolie prestation.

La visite de Bessan, suivie par un nombre croissant de personnes découvrant chaque fois de nouveaux petits trésors patrimoniaux grâce à l’érudition et aux recherches du guide Denis Népipvoda.

Les joutes « à la bessanaise », sportives certes, mais surtout réjouissantes, faisant intervenir des jouteurs locaux totalement débutants, et même cette année le courageux maire de Bessans (village savoyard bientôt jumelé avec le Bessan héraultais) Jérémy Tracq qui en a été quitte pour un bon bain…

La pêche à la truite, depuis 25 ans attraction du dernier jour de la fête, attirant toute la matinée les enfants et leurs parents devant ses bacs emplis de truites, ses cannes à pêche, son maïs pour appât, et ses aides-attrapeurs de poissons frétillants.

Les concours de pétanque, en triplettes ou en doublettes…

… sans oublier toutes les attractions de la fête foraine et les bals chaque soir, qui attirent une immense et joyeuse foule, même cette année, où la pluie s’est invitée le premier et le dernier soir. Ce sera vite oublié, et déjà on pense à la St Laurent 2018 !

Dimanche, la journée reine de la fête

Après l’orage et la pluie nocturnes qui ont écourté le bal du samedi soir (mais pas refroidi les festaïres bien décidés à s’amuser !), le dimanche s’est révélé agréablement frais, température idéale pour les cérémonies traditionnelles.

Le maire Stéphane Pépin-Bonet présidait les cérémonies, aux côtés du maire de Bessans Jérémy Tracq, les élus régionaux, départementaux et les maires des localités voisines, trop nombreux pour être tous nommés,

et les fidèles personnalités amies : Eric Loustau, consul de Monaco, et Thierry de Cambiaire, nouveau consul honoraire de Malte.

Devant l’église Saint Pierre, devant une foule de Bessanais et de touristes ravis, la matinée débuta par le bouquet offert au Père Jean Barthès et sa bénédiction des Ânes après leur toujours spectaculaire danse, puis l’office religieux animé par les musiciens de la Lyre Bessanaise et Biterroise.

A midi sonnant, sur la place de la Promenade noire de monde, l’Âne totémique d’abord, puis le Petit Âne, dansèrent pour tous, invités de marque et spectateurs impatients de les admirer. Les chefs de jeunesse et demoiselles d’honneur, très élégants et sérieux, suivant à la lettre le rituel, remirent les bouquets au maire puis à deux élus municipaux.

Une courte allocution du maire sur le maintien par la jeunesse de l’esprit villageois se terminait par ces mots très applaudis : « Bessanaises, Bessanais, je vous aime tels que vous êtes, surtout ne changez pas ! ». Puis, moment important, ce fut la signature par les deux maires de la partie héraultaise du serment du jumelage entre Bessan et Bessans, signature qui sera renouvelée par les Bessanaise savoyards le 15 août, jour de leur fête locale.

Comme de coutume, les cérémonies officielles se terminèrent par la « Cansou de Bessan », l’hymne national repris avec ardeur par l’ensemble des participants, sans oublier la chanson de Bessans interprétée par une délégation de Savoyards en costume traditionnel. Puis l’ambiance se fit festive et dansante avec les musiciens de La Lyre Biterroise et l'animation de Franck Bosca… jusqu’à la chanson bien connue des gens d’ici « Les Sardines », et l’entorse double que se fit le maire en la dansant !

Prompt rétablissement, Monsieur le Maire !

Quelques images du premier jour de la fête locale

La tournée de l’Âne, qui ouvre les festivités :

pour son premier arrêt, place de la République, il est entouré d’une foule considérable, joyeuse et bruyante, toute prête à faire la fête…

… et lors de sa dernière halte, à la nuit tombée, place de la Clastre,…

… alors que les festaïres sont déjà attirés par la fête foraine et ses attractions.

Enfin le bal, avec l’orchestre de Paul Selmer, et surtout, pour les Bessanais, la présence de celui qui les attire toujours, Florian Giustiniani.

 

Beaucoup de monde, et ambiance de folie, jusqu’à ce qu’une pluie orageuse ne vienne gâcher la soirée.

Gestion de la forte affluence durant les 5 jours de la fête locale

 

La réussite de la traditionnelle fête de la Saint-Laurent requiert une parfaite organisation des services de secours et de sécurité, pour garantir que cette fête demeure synonyme de moments privilégiés, conviviaux et familiaux, autour des traditions locales. Aussi, le président du comité des fêtes, les représentants des débits de boissons, les élus municipaux concernés, les représentants de la gendarmerie, les sapeurs-pompiers et le responsable de la police municipale, se sont rencontrés en présence du lieutenant de la brigade de la gendarmerie, et ont effectué un tour d’horizon des différentes actions à mettre en place pour assurer une parfaite sécurité de ces 5 jours de fête qui rassembleront un nombre important de visiteurs. On notera :

- la présence quotidienne de la police municipale, qui sera renforcée certains jours par des agents de la police municipale d’Agde, ou encore l’appui des sapeurs-pompiers volontaires de la caserne de Bessan.

- les accès à la fête qui seront renforcés cette année avec des plots bétons pour empêcher d’éventuelles intrusions.

- la charte des conduites à tenir les soirs de fête signée par les débits de boissons et le comité des fêtes afin de continuer à améliorer la sécurité des habitants et des touristes présents pour les festivités.

- l'organisation de contrôles routiers tous les soirs autour de la ville.