Pour une ruralité porteuse d'espérances

Pour une ruralité porteuse d'espérances Henri Cabanel, sénateur de l'Hérault, animateur du groupe de travail "Retrouvons le sens des ruralités" et Alain Vidal, maire de Loupian, organisaient une réunion publique ce vendredi 9 décembre  au Centre Nelson Mandela de Loupian.

Cette réunion était l'occasion pour le sénateur de présenter les"20 propositions pour une ruralité porteuse d'espérances" et surtout d'échanger et de débattre avec les loupianais et les habitants du nord du Bassin de Thau des enjeux et des perspectives de la ruralité. Les "20 propositions pour une nouvelle modernité de la ruralité" ont été approchées loirs de précédents débats ayant eu lieu à Puéchabon, la Tour sur Orb, à Hérépian et à Olonzac, des propositions qui ont vocation à contribuer à la rédaction d'un livre blanc de la ruralité en vue de l'élaboration future d'une loi sur la ruralité qui sera issue du terrain et non venue des élus du Sénat ou de l'Assemblée Nationale ou encore des métropoles régionales.

Les propositions à débattre proviennent de réflexions du groupe de travail "retrouvons le sens des ruralités" rédigées initialement en  juin 2015 par Henri Cabanel et constitué de 10 élus locaux au nombre desquels Frédéric Roig, député, maire de Pégairolles-de-l'Escalette et Nicole Morere, vice-présidente du département de l'Hérault, adjointe au Maire à Aniane. Ce vendredi soir en présence de plusieurs Maires du Nord Bassin de Thau revenant sur le détail des propositions, Henri Cabanel a ouvert le débat aux participants.
Il a souligné qu'il fallait rechercher les moyens qui doivent permettre de vivre en harmonie sur tous les territoires de la France et que dans ce sens il partageait les réflexions de son groupe avec d'autres Régions de France pour que son projet de loi soit le fruit de recherches multiples pour que la ruralité soit toujours porteuses d'espérances avec une population qui s'y épanouit. S'il faut respecter la loi actuelle, en attendant, il faudrait faire en sorte que l'administration puisse l'assouplir pour que la ruralité ne soit pas synonyme de contraintes qui porteraient atteinte à sa survie.

 Propositions :

Gouvernance / Ingénierie

  • Proposition n°1 : Instaurer un moratoire de 6 ans sur les fusions d’intercommunalités
  • Proposition n°2 : Associer les élus municipaux à la gouvernance des intercommunalités
  • Proposition n°3 : Structurer et renforcer l’ingénierie territoriale Services publics
  • Proposition n°4 : Instaurer des contrats de présence territoriale des services publics
  • Désertification médicale
  • Proposition n°5 : Mettre en place un dispositif réactif d’identification des « zones fragiles »
  • Proposition n°6 : Favoriser la création de centres publics de santé

Economie / Emploi

  • Proposition n°7 : Renforcer la coordination Région / Intercommunalités pour le développement économique
  • Proposition n°8 : Faire de la commande publique un levier de développement
  • Proposition n°9 : Etablir une cartographie concertée des zones d’implantation des énergies renouvelables
  • Proposition n°10 : Développer une offre de mobilité adaptée
  • Proposition n°11 : Etendre le dispositif « Territoire Zéro chômeur de longue durée »

Commerces de proximité

  • Proposition n°12 : Instaurer un « schéma intercommunal d’action en faveur du commerce »
  • Proposition n°13 : Encadrer la création de surfaces commerciales périphériques
  • Agriculture
  • Proposition n°14 : Faciliter le portage de terres agricoles
  • Proposition n°15 : Adapter la commande publique pour favoriser les circuits courts de proximité

Cœurs de village

  • Proposition n°16 : Faciliter la réhabilitation du bâti ancien
  • Proposition n°17: Renforcer la lutte contre l’insalubrité des habitations

Habitat

  • Proposition n°18 : Créer des agences d’urbanismes départementales
  • Proposition n°19 : Organiser le parcours résidentiel des habitants

Tourisme / Culture

  • Proposition n°20 : Soutenir une offre culturelle ancrée dans les territoires

www.ruralite34.fr et Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.