Pont de Canet : restrictions pour les plus de 12 tonnes

 

Le Pont de Canet a été rouvert à la circulation le 28 juillet dernier pour les véhicules de moins de 12 tonnes. Mais de nombreux poids lourds ne respectent pas la signalisation et continuent à traverser l’ouvrage, mettant en péril sa solidité. Le Département de l’Hérault a donc pris la décision de restreindre les voies d’accès au pont dans l’intérêt public.

 

 


Après plus de 3 mois de fermeture suite à la rupture brutale d’un câble maintenant la structure de l’ouvrage, le Département de l’Hérault a mis tout en œuvre pour rouvrir le pont de Canet à la circulation le 28 juillet dernier. Une réouverture uniquement pour les véhicules de moins de 12 tonnes car l’ouvrage reste fragile.
Cependant, malgré une communication médiatique élargie, une signalisation claire et précise sur site, et la mise en place d’un système de surveillance, des poids lourds de plus de 12 tonnes continuent à franchir l’ouvrage, mettant en danger la structure du pont et la sécurité de la population.

Mise en place d’écluse à chaque extrémités du pont

Face aux enjeux de sécurité publique et pour garantir la pérennité de l’ouvrage, le Département de l’Hérault se voit dans l’obligation de renforcer les mesures de restriction. A partir du vendredi 4 août, chaque extrémité du pont sera pourvue d’une écluse à voie rétrécie, afin d’empêcher physiquement la circulation des poids lourds en infraction sur l’ouvrage. La circulation à double sens sera maintenue.
Augmentation des contrôles par les services de la Préfecture et vidéo-verbalisation
Par ailleurs, Kléber Mesquida, Président du Conseil Départemental de l’Hérault, a saisi les services de la Préfecture de l’Hérault pour augmenter le nombre de contrôles sur le pont de Canet, et installer de façon expérimentale un système de vidéo-verbalisation.
Des travaux de consolidation sont actuellement entrepris pour la réhabilitation définitive de l’ouvrage. A ce titre, un bureau d’études a déjà été mandaté. L’option retenue par le Département de l’Hérault est de maintenir la circulation routière sur ce pont pendant toute la durée de des travaux, avec des phases de restriction de tonnage le cas échéant.
Le coût total de la réparation du Pont de Canet, comprenant la mise en sécurité et la réhabilitation définitive, est estimé in fine à 3,3 M€ financés à 100% par le Département