Plan Littoral 21 : Une nouvelle ambition pour la Région

 Près d’1 milliard d’euros pour le littoral de la Région Occitanie / Pyrénées-Méditerranée

Ce 10 mars, à l'Hôtel de région de Montpellier, Bernard CAZENEUVE Premier ministre et Carole DELGA, Présidente de la Région Occitanie / Pyrénées-Méditerranée, en présence de la Caisse des Dépôts et Consignation, ont engagé aujourd'hui le Plan Littoral 21, en signant un accord-cadre entérinant les financements et les trois grandes orientations stratégiques partagées.

Crédit photo : Région Occitanie / Pyrénées - Méditerranée.

 

Le Livre bleu de la Méditerranée s’écrit aujourd’hui

Avec 220 km de rivages, un parc naturel marin de 4 000 km², 20 stations balnéaires, 70 ports de plaisance et 3 ports de commerce, la région Occitanie / Pyrénées- Méditerranée dispose de formidables atouts. 10 millions de visiteurs y sont accueillis chaque année.

Facteur d’attractivité et de développement économique, la Méditerranée est aussi un marqueur social et culturel essentiel pour la nouvelle Région et ses 5,7 millions d’habitants.

Cinquante ans après la Mission Racine, qui a transformé en profondeur le rapport des populations à la mer, nous devons désormais relever un autre défi majeur : donner un nouvel élan à l’économie maritime, en façonnant le littoral du XXI è siècle.

C’est l’objectif du Plan Littoral 21 que l’État, la Région et la Caisse des Dépôts ont conjointement élaboré, en concertation avec les collectivités locales, les acteurs de l’économie régionale et le Parlement de la Mer.

Ensemble, nous souhaitons proposer une vision stratégique et prospective du littoral en déployant sans attendre de nouveaux moyens pour aménager durablement la côte, moderniser les infrastructures portuaires et touristiques, faire monter en gamme l’hébergement et construire un littoral à énergie positive.

En accueillant le Premier Ministre et en signant aujourd’hui l’accord-cadre du Plan littoral 21, nous écrivons une nouvelle page du « Livre bleu » d’Occitanie / Pyrénées-Méditerranée avec l’enjeu fondamental de transmettre aux générations futures la richesse patrimoniale que constituent les ports, les plages, le littoral ou encore le parc naturel marin de notre magnifique Région.

Carole Delga
Présidente de la Région Occitanie / Pyrénées-Méditerranée

 

 

Un peu d’histoire : la Mission Racine

Il y a plus d’un demi-siècle, en 1963, un projet exceptionnel par son envergure et par les moyens financiers engagés, a façonné le littoral de la région tel que nous le connaissons aujourd’hui. Afin de capter sur le territoire les flux touristiques à destination de l’Espagne, l’Etat décide en effet, dans le cadre de la Mission Racine, la création ex nihilo de six stations balnéaires : Port-Camargue, La Grande-Motte, le Cap d’Agde, Gruissan, Port- Leucate et Saint-Cyprien. 

   

Lancé en juillet 2016, plus de cinquante ans après la Mission Racine, la réflexion sur le Littoral 21 entend favoriser l'économie bleue et verte notamment l'économie touristique, la protection du cordon littoral, le développement des ports et le soutien aux énergies marines renouvelables. Il prend en compte notamment le réchauffement climatique, la transition écologique, la diversification et les nouveaux besoins des populations permanentes et saisonnières.

L'objectif : définir et mettre en œuvre un nouveau modèle de développement littoral et maritime pour la région Occitanie / Pyrénées-Méditerranée.
 « L'enjeu du Plan Littoral 21 dépasse largement la seule question du tourisme et de la requalification des stations « Racine ». Ce nouveau Plan replace le littoral dans son époque, afin de définir un modèle de développement inclusif, adapté au changement climatique et à la croissance démographique et permettant au territoire d'être un moteur de la croissance économique. Grâce au soutien de l'Etat et de la Caisse des Dépôts, la Région peut maintenant assurer le lancement et surtout la mise en œuvre concrète du Plan», a affirmé Carole Delga.

« La mobilisation de la Caisse des Dépôts est déjà pleine et entière sur le littoral régional. Elle se poursuivra et s'amplifiera dans le cadre du Plan Littoral 21, aux côtés de l'Etat et de la Région Occitanie / Pyrénées-Méditerranée», a déclaré Marc Abadie.

 « Votre Plan littoral 21 est un projet exemplaire, associant développement durable, prospérité économique et solidarité territoriale. Un projet d'ouverture sur le monde, la mer bien sûr mais aussi l'Espagne et la région voisine de Catalogne. Un projet qui devra nous inspirer pour le futur de l'Europe et de la France» a conclu Bernard Cazeneuve.

Sur la période 2017-2020, l'investissement  total prévisionnel du Plan Littoral 21 est estimé à près  d'1 milliard d'euros, dont 300 M€ de la Région (triplement des crédits par rapport à la période précédente) et plus de 200 M€ de l'Etat auxquels il faut ajouter 180 M€ déjà inscrits au Contrat de Plan Etat-Région 2015-2020.

La Caisse des Dépôts mobilisera l'ensemble du panel de ses financements et compétences, y compris le Fonds France Développement Tourisme, ainsi que du réseau des filiales du Groupe.

Une centaine de projets portés par les collectivités locales et les chambres consulaires ont été recensés. En complément, des appels à projets portés par des entreprises et des laboratoires de recherche de toute la Région vont être lancés. Le projet fera l'objet d'une concertation avec l'ensemble des parties prenantes, avec une place spécifique réservée au Parlement de la Mer.

Trois orientations stratégiques ont été définies pour le Plan Littoral 21 :

  1. Pour une vitrine française de la résilience écologique et de la valorisation patrimoniale
  2. Pour une économie innovante qui irrigue tout le territoire
  3. Pour un littoral symbole d'attractivité, d'accueil et de vivre ensemble
 

Une économie maritime de poids : chiffres clés 2017

  • Tourisme : 8 millions de touristes par an, 20 stations touristiques, 30 000 chambres d’hôtes, 800 campings
  • Pêche et conchyliculture : 1 ère flottille de pêche de Méditerranée, 5 ports de pêche, 70 points de débarquement, 11 prud’homies de pêcheurs, 95% de la production halieutique en Méditerranée française, 10% de la production conchylicole nationale avec 530 exploitations (Thau et Leucate)
  • Nautisme : 1790 entreprises, 6600 emplois Région dans le top 10 mondial des destinations des sports de glisse, 1 ère région de France pour le Kitesurf (15000 pratiquants, 120 acteurs économiques, 1000 emplois)
  • Formation : 75 établissements et 150 formations aux métiers de la mer, 2 lycées de la mer à Sète et Canet-en-Roussillon • Commerce : 3 ports de commerce : Sète, Port La Nouvelle, Port-Vendres
  • Energies Marines Renouvelables : deux projets de fermes pilotes d’éoliennes flottantes installées d’ici 2020-2021 à Gruissan et à Leucate Barcarès) : 350 emplois créés pour les fermes pilotes, environ 3000 emplois créés pour la construction des fermes commerciales à l’horizon 2025.
 

» télécharger ici le discours intégral du premier ministre