Kléber Mesquida visite la cave coopérative de Florensac

 

Pour la 3ème année consécutive en tant que Président du Département, Kléber Mesquida visite une trentaine de caves coopératives de l’Hérault. Un moyen pour lui, d’écouter et d’échanger avec les viticulteurs sur l’état de la récolte, et plus largement sur leurs attentes, leurs besoins et leurs difficultés, au-delà des aléas météorologiques. Ce mardi 12 septembre il était à Florensac aux cotés de Vincent Gaudy, le maire de Florensac. Il était reçu par Marc Carda le président de la cave et par Stéphane Roques, le directeur.

 

 
 

L’Hérault : un Département à l’écoute de l’économie viticole

La viticulture représente près de 80 % de la production agricole héraultaise. Le soutien du Département à la viticulture a contribué à sa modernisation et à sa reconnaissance.

En 2017, le budget de 4,3 M€ du Département pour l’agriculture comprend :

  • 2 M€ en investissement (lutte biologique, dépollution des caves particulières, aires de lavage, équipements oenotouristiques, aménagement foncier agricole)
  • 2,3 M€ en fonctionnement (soutien aux calamités – grêle, partenariat avec les filières dans le cadre d’opérations à dimension environnementale, valorisation des vins par l’Observatoire Viticole, valorisation des produits agricoles locaux, soutien à l’emploi agricole, via les groupements d’employeurs, soutien au développement rural)

Actions en 2017

  • Mise en place de l'étude sur l'irrigation: Conscient des impacts futurs de la sécheresse et du changement climatique sur la viticulture avec des enjeux économiques forts, le Département a engagé une réflexion prospective sur la desserte en eau brute à usage agricole à l’horizon 2030. Le comité de pilotage s’est réuni le 28 juin. Une carte des ressources en eau de l’Hérault est en cours de réalisation. -Dispositif solidarité grêle 2017 : comme le Président s'y était engagé le Département impulse ou accompagne plusieurs dispositifs de soutien aux agriculteurs victimes de ces intempéries, pour un montant de l’ordre de 560.000 € (dont l’aide à la taille et l’achat de filets pare-grêle).
  • Poursuite du programme de lutte biologique contre l’eudémis par la méthode dite de "confusion sexuelle". Il concernera, en 2017, 280 viticulteurs coopératifs et indépendants (+ 25% par rapport à 2016) pour des surfaces traitées de l’ordre de 7.500ha (5.200 ha en 2016
  • Vincoeurs et saveurs d’Hérault : par la promotion d’événements en présence d’agriculteurs et de viticulteurs, le Département valorise les savoir-faire et les circuits courts.