Repas de fin d'année des employés municipaux

 

    

Comme tous les ans à pareille époque, le personnel communal, les retraités et le conseil municipal sont invités pour le  repas des fêtes de  fin d’année. C’est à Paulhan qu’il avait lieu au restaurant Mario et Marie. C’est 54 adultes et 8 enfants qui avaient pris place dans la grande salle de cet établissement. Mais auparavant, il y avait  une cérémonie bien sympathique, le départ à la retraite de deux employés municipaux. M. le maire Rémi Bouyala a présenté Antoine Notari, enfant du pays dont l’épouse est de Lézignan la Cèbe. Il a travaillé à la Station Esso de Pézenas, par la suite il est monté en région parisienne tenter l’aventure à la  SNCF, mais  il a le mal du pays et reviens dans notre village comme  maçon avant de rentrer comme employé municipal à la mairie en 1995. Durant ces 22 années passées au service de la collectivité, il est l’homme de toutes les situations. Il a reçu à cette occasion la médaille d’argent du travail et un diplôme.  Il fera valoir ses droits à la retraite en juillet prochain.

Ensuite c’est au tour de François Gimenez, rapatrié d’Algérie, un homme discret, maçon de formation, il poursuivra ce métier chez un artisan local. En 1996, il devient employé municipal et va s’occuper de la station d’épuration. Sans aucune formation, il apprend sur le tas. En 1999 il devient agent polyvalent aux services techniques. Avec sa démarche chaloupée on le voyait partout, un outil à la main, mais le plus  souvent sur le chariot élévateur. M. le maire se posait la question de savoir s’il n’allait pas manquer à cet engin de levage ! Il lui a été remis la médaille d’honneur de la ville de Lézignan la Cèbe. Sa mère souffrante n’avait pu effectuer  le déplacement, un bouquet de fleurs a été remis à François à son intention.

On ne peut que se réjouir de ces distinctions qui viennent récompenser leurs mérites. Entre la ville et vous, ce fut un peu comme dans un couple, c’est fait de compromis, de grosses fatigues, de tensions parfois, mais aussi et surtout de convivialité et de bons moments. Le parcours fut endurant et très sportif, vous avez bien mérité votre prix : vacances et repos illimités. N’oubliez pas de penser de temps en temps aux autres qui sont dans le circuit du travail. Longue et paisible retraite. Un apéritif a précédé le repas. Une animation musicale  a accompagné les convives tout au long de la soirée.

 B. Bals