Le Chapitre général à Lavagnac

Le Chapitre Général des Assomptionnistes s’est réuni à Ecully près de Lyon du 28 avril au 17 mai 2017. Il a réélu le P. Benoît Grière comme Supérieur général de la Congrégation. Pour clôturer ce chapitre, les participants sont venus marcher à Lavagnac sur les pas de leur fondateur le P. Emmanuel d’Alzon. Bernard Bals et les invités, parmi eux Sabine de Virieu propriétaire du domaine de la Conseillère qui a produit la cuvée du P. d’Alzon, Guy Pargoire, historien de Saint Pons de Mauchiens ont accueilli les religieux venus du monde entier. C’est le Père Marie-Bernard Kientz qui conduisait une forte délégation africaine, Congo, Rwanda, Burkina-Faso, Togo mais l’Amérique du Sud, n’était pas en reste avec l’Argentine, le Mexique, le Brésil, l’Equateur, le Chili, sans oublier la Russie, le Vietnam et les Philippines.

L’arrivée s’est effectuée dans la cour d’honneur, un moment magique pour les pèlerins qui dès sortis du bus prennent en photos la façade du Midi éclairée par un soleil radieux.

Dans la petite cour, à l’ombre, B. Bals retracera la vie du P. d’Alzon à Lavagnac, son enfance, les vacances, les visites à ses parents, ses convalescences. Ces périodes sont pleines d’anecdotes, on retrouve dans ses lettres, il en a écrit 40.000, 15.000 ont été retrouvées et retranscrites dans 19 volumes, toute la vie du domaine, ses activités, les événements qui se produisent sur la propriété, les baignades dans l’Hérault, les épisodes météo. Pour terminer, le départ en toute discrétion au soir du 14 mars 1832 pour le séminaire. Sa mère peu favorable à sa vocation, avait espéré que seul garçon de la famille il prendrait la succession de son père pour diriger les propriétés de ses parents. Elle lui avait demandé que le jour où il partirait de ne point le lui dire.

De cette chambre de domestique au deuxième étage et aux 3 fenêtres où l’on ne peut plus accéder, peut-être que le P. d’Alzon contemple ses disciples fouler cette terre qu’il a lui-même arpenté lorsqu'il était enfant, plus tard, alors qu’il venait se reposer ou s’occuper de son domaine de Montmau. Ce sont les pères Assomptionnistes qui refont ce chemin de la petite terrasse à la chapelle, où la aussi on ne peut plus accéder car une partie du toit s’est effondré. Triste spectacle de ce lieu de culte qui a reçu le Cardinal de Cabrières lors du décès de Marie-Françoise de Puységur, où des serviteurs du domaine y ont été baptisés comme Félix Bals et Andrée Imbert en 1925.

A Lavagnac pour des raisons de sécurité, ce passage devient de plus en plus symbolique tant l’intérieur du château est dégradé, des toitures se sont effondrées, le vandalisme, les intempéries, les voleurs en tous genres et des illuminés ont fait le reste. Qu’il est loin le discours d’inauguration du 7 juillet 2008 dans lequel on précisait que ce projet était initié dans le but de sauver le château et c’est l’inverse qui s’est produit.  

Parvis de la Chapelle Cour de la Chapelle
Le départ des religieux Pose devant la cuvée du P. d'Alzon

 

Bernard Bals