Montagnac

Journée "Mandela Days"

Mardi 13 juin avait lieu le « Mandela Days » journée sans racisme sous toutes ses formes organisé par le service jeunesse. En présence du maire, Yann Llopis et de son adjointe, Marie-Claude Barattini toutes les écoles, publiques et privés, de Montagnac de la grande section de maternelle au CM2 se sont retrouvées le matin sur le stade Michel Frutoso.

Après une prise de photos aérienne par un drone, les 367 élèves ont pris le départ, par tranches d’âges, de la course de la paix. Le lâcher de ballons et la chanson intitulé « Des larmes sur la joue de Marianne » (les enfantastiques) apprise par les écoliers, sont venus clôturer la matinée.

L’après-midi, devant le mur de Mandela Days, dans la cour de la Maison des Associations, les élèves du CE1 au collège ont échangé autour de poèmes, d’une exposition de dessins et d’œuvres qu’ils ont réalisés ainsi que des saynètes préparées par un groupe d’enfants motivés de l’école élémentaire Louis Pasteur sous la direction de madame Nicole Périé. Cette bénévole, présidente de l’association « Cap o cap » entretien la mémoire de Nelson Mandela en sensibilisant le public au vivre ensemble, au partage et à la tolérance par différentes actions. Les collégiens, sous l’égide de leur professeur Mme Cammas, ont également effectué des lectures autour de la phrase de Mandela « L’éducation est l’arme la plus puissante qu’on puisse utiliser pour changer le monde ».

La journée, presque caniculaire, s’est terminée par une collation bien méritée.

 

The Assumtionnists at Lavagnac

C’était une première en ce samedi 10 juin que de croiser des religieux et laïcs venus d’Outre-Manche marcher sur les pas de leur fondateur le R.P d’Alzon. Accompagnés par les religieuses de Nîmes, ils avaient à leur tête le P. Thomas O’ Brien, curé de N.D de l’Assomption à Bethnal Green paroisse de l’Est de Londres. Les Oblates se sont installées à Charlton le 16 juillet 1903 où elles ont ouvert une école. Les Augustins de l’Assomption quelques années plus tôt. Certains avaient pris des renseignements sur le Petit Versailles du Languedoc, mais si le roi soleil était là et bien là, il a fallut déchanter pour l’édifice. Il n’en reste pas moins le souvenir de la famille d’Alzon et du plus illustre des résidents, le P. Emmanuel d’Alzon. C’est Bernard, qui commente tout au long de cette marche, l’historique du château, le vécu de la famille d’Alzon en ces lieux et bien évidemment l’enfance d’Emmanuel, la soirée du 14 mars 1832 et les séjours du P. d’Alzon devenu le fondateur des Augustins de l’Assomption et des Oblates. Cet homme s’est souvent révélé prophète. C’est un précurseur, il a été dans bien des domaines en avance sur son temps. Ce parc où il allait se promener, dans cette allée de platanes rebaptisée pour la circonstance, allée du bréviaire, le lac où il naviguait en barque. Ayant pris de l’assurance et appris à nager, il en faisait ensuite sur l’Hérault au moulin de Roquemengarde. En me promenant dans les allées du parc, qui réellement sont bien belles en cette saison, je me rappelle tous ceux que j’ai aimés qui s’y sont promenés avec moi, en ont joui comme moi, et dont les yeux ne les verront plus jusqu’au jugement dernier. On regarde désormais la chambre du prélat depuis la petite terrasse car l’accès par l’intérieur est dangereux. De là les pèlerins se sont rendus à la chapelle, également fermée, le toit menace de s’effondrer. Alors on observe l’intérieur par un trou dans la porte, encore un acte de vandalisme. Si nos amis anglais avaient pris des notes sur ces lieux, ils avaient noté également qu’il existait une cuvée du P. d’Alzon, ils en ont emporté quelques cartons, car ils ont trouvé ce breuvage à leur goût.

Ce château est en train de faire un bond en arrière de 385 ans, en 1633, les troupes de Richelieu l’avait détruit, il était devenu une carrière de pierres. Peut être un jour viendra, où un abbé Desaire se présentera, celui qui à N.D des Châteaux travaillait à la restauration des ruines pour le compte du P. d’Alzon. Malgré cette situation, les Assomptionnistes viennent de plus en plus nombreux s’imprégner de l’esprit du P. d’Alzon. Est-ce un signe d’une béatification prochaine ? Le 24 juin prochain, c’est le P. Michel Carrière, Assomptionniste, curé de la paroisse Sainte Thérèse de l’enfant Jésus à Montpellier, qui amènera des pèlerins le matin à Lamalou les Bains voir la chapelle qu’il a fait construire avec son ami le docteur Privat. Le repas sera pris au Domaine de la Conseillère où Sabine de Virieu les accueillera dans la cave ou sous les ombrages de la cour intérieure en fonction de la météo.

L’après midi, découverte de Lavagnac et messe à 18h30 à l’église paroissiale de Montagnac.

Bernard Bals

Voyage dans l'Ardèche : une réussite ensoleillée

Durant quatre jours un petit groupe de l’association Arts et Loisirs est parti à la découverte des beaux sites du département de l’Ardèche.

Dés le premier jour, mardi 6 juin, la visite de la grotte Chauvet, le très beau village de Labeaume ainsi que des jardins suspendus fut un plaisir malgré les difficultés du terrain. La deuxième journée, le jardin du petit train de l’Ardèche leur a permis de voir ce département en miniature à l’échelle 1/22ème dans un cadre magnifique puis de découvrir l’Abbaye de Cruas. La crypte, partie la plus ancienne de l’abbatiale, présente une grande diversité de chapiteaux dont la plupart font référence à l’art païen. La tribune monastique est l’un des trésors de cette église. Son architecture est assez rare puisqu’il n’existe que deux tribunes de ce type en France.

Le voyage s’est poursuivi par la visite à bord du train de l’Ardèche de la partie la plus encaissée et pittoresque des Gorges du Doux en présence de milliers de papillons. La journée s’est achevée par la visite guidée du musée des papetiers Canson et Montgolfier. Ce musée retrace également l’histoire du papier, de la famille Montgolfier et de l’entreprise.

La dernière journée était consacrée à la visite du musée départemental antique d’Alba La Romaine. A l’intérieur du musée, une partie des collections permet d’imaginer et de se représenter la ville antique longtemps oubliée sous les vignes. Ensuite ils sont repartis à la découverte du site archéologique, invitant à la découverte des différents espaces qui firent d’Alba une ville au rayonnement attesté dans les écrits anciens.

Après un excellent repas de clôture, le séjour s’est terminé par le château de Vogüé, situé au bord de la rivière Ardèche, à 25 kms de la caverne du Pont d’Arc, qui domine l’un des plus beaux villages de France. Il est encore aujourd’hui la propriété d’une des grandes familles qui a marqué l’histoire du Vivarais, celle des marquis de Vogüé. La visite les entraîna à travers l’histoire de cette bâtisse.

Accompagnés de guides remarquables, les globe-trotteurs y seraient restés des heures. La réussite de ce séjour est dû au beau temps mais aussi grâce au groupe motivé et sympathique pour participer, écouter, regarder ces beaux villages et apprécier les paysages de cette région.

Le séjour s’est achevé, vendredi 9 juin, sans problème grâce à l’aimable chauffeur de car qui les a amenés aux différents lieux de ce périple. Il reste maintenant aux membres de l’association à préparer le voyage pour 2018. A noter qu’une excursion est prévue le 13 septembre à Toulouse à la cité de l’espace.

Corinne Cambon

 

 

Fête du Relais des Assistantes Maternelles

La fête du Relais des Assistantes Maternelles a eu lieu samedi 10 juin dans la salle A. Sambussy. Clémence Roman, animatrice au RAM du Centre Intercommunal d’Action Sociale de Pézenas avait invité les parents, les enfants, les partenaires et les élus.

Les assistantes maternelles proposaient des jeux, qu’elles avaient elle-même fabriqués avec des objets de récupération, en s’inspirant des travaux de Maria Montessori. Les enfants, accompagnés de leurs parents, s’en sont donnés à cœur joie autour des petits ateliers d’éveil sensori-moteur spécifiques aux petits de 0 à 6 ans. Réunis autour des enfants et personnes présentes, M. Llopis, maire de Montagnac, M. Alain Grenier, conseiller municipal à Pézenas, M. Omar Tourougui, directeur du service jeunesse de Montagnac ont souligné le magnifique travail de ces professionnelles de la petite enfance.

Un goûter a clôturé ce beau moment.

 

 Le RAM est co-financé par la CAF, le Conseil Départemental et les mairies qui adhérent au SIVOM qui gère les 8 communes du CIAS du pays de Pézenas.

Les médiathèques intercommunales, les écoles maternelles de Pézenas et Montagnac, avec qui elles font le carnaval et les crèches sont aussi partenaires.

Corinne Cambon

 

Bilan de la saison pour l'USM

Le nouveau comité et son président, Jacques Bautès, sont conscient qu’auprès des gens qui suivent le foot les résultats sportifs  peuvent paraître excellents ! Malheureusement, ils savent tout le travail qu’il reste à faire. Si l’équipe fanion, qui se trouvait à 14 points du leader fin janvier, a gagné de haute lutte sportivement sa place en PHA, une pénalité absurde pourrait l’empêcher d’y accéder. «Nous irons jusqu’au bout» parole de président.

La réserve termine champion de toute la promotion de 1ère division et monte. La grosse déception est venu des U19 qui ont trébuché sur la dernière marche, 0-0, lors de leur dernier match, laissant la montée en 1ère division au  mézois. Rien de catastrophique jusque là pourrait on penser ! Bien sûr ! Sauf que l’ensemble des équipes jeunes ont manqué d’encadrement compétent, entraînant le mécontentement de beaucoup de parents. Il n’est pas question, pour l’équipe dirigeante, de rester sur cet échec.

De gros  efforts vont être fait sur le foot animation. Pas moins de 3 éducateurs diplômés sont venus rejoindre le président ainsi qu’un directeur technique, chipé à un grand club voisin.

Pour les catégories U13 et U15, seront placés des éducateurs matures afin de faire en sorte de régler toute les incivilités qui ont sévit à ce niveau et que le club puisse s’ouvrir à toute la jeunesse Montagnacoise. Les dirigeants veulent aussi relever dès cette saison ce type de challenge en se rapprochant pour cela de la municipalité et des services responsables (jeunesse, Police Municipale et autres). Le foot doit reprendre ses droits sur le stade frutoso.

En juillet deux permanences les mardis 4 et 11 seront proposées aux parents pour information, inscription et présentation du nouvel équipement.

Oenotouristique : Grain de Folie

Samedi 10 et dimanche 11 juin, avait lieu le grand week-end œnotouristique, Grain de Folie, organisé par la commune de Montagnac. Neuf domaines viticoles montagnacois et la cave coopérative étaient présents sur l’esplanade des platanes pour faire déguster leurs vins. Des producteurs proposaient de la charcuterie, des huîtres, des fromages, des macarons et le restaurant BK présentait son sorbet « rosé-pamplemousse ».

Les montagnacois ont assisté en fin d’après-midi à une pièce de théâtre par scénettes « Blind Taste », spectacle proposé par Cyril Cosson et Philippe Souque : « Monsieur, majordome d’expérience rentre au service de Jack, jeune golden boy/trader arrogant, qui vient d’acquérir une propriété viticole. Ce qui s’annonçait comme le couronnement d’une réussite brillante se révèle être une initiation inattendue à laquelle Jack ne semble pas préparé. Le majordome entreprend de convertir son jeune maître à la dégustation. »

La soirée avec restauration sur l’esplanade était animée par le groupe « Rose Betty Klub »

Le dimanche de 10h à 17h les domaines viticoles ont accueilli le public, lors de leurs portes ouvertes, pour différentes animations, dégustations ou visites de chais…

 Corinne Cambon

Sortie à Saint Jean d'Alcas et à l'abbaye de Sylvanès

La dernière sortie de l’association « Les Amis de Montagnac » s’est déroulée, en mai dernier, par un temps parfait, ni trop chaud ni trop froid qui incite toujours à la bonne humeur, en deux visites passionnantes à divers titres. Il y a d’abord eu le voyage, véritable leçon naturelle de géographie sur l’arrière-pays montagneux du sud-Aveyron. Après la plaine de l’Hérault, ils ont traversé, les terres rouges du lodévois (les ruffes), le plateau du Larzac, verdoyant cette année, puis ses rebords boisés, ensuite ils ont suivi les petites vallées qui entaillent ce plateau, dont celle de la Sorgue (la source en langue d’oc) ; au retour par l’itinéraire direct qui traverse l’ancienne région des mines de charbon (Graissessac-Andabre) les voyageurs sont passés par la vallée de l’Orb, célèbre pour ses routes bordées de cerisiers, pour enfin arriver sans encombre à Montagnac. La route souvent sinueuse et difficile a permis au chauffeur, Thierry, de montrer toute sa dextérité et la souplesse de sa conduite. Ajoutons à cela un excellent repas pris dans la grande salle pittoresque de l’abbaye de Sylvanès et vous comprendrez que les conditions de confort étaient réalisées, favorisant une appréciation sereine des belles choses qu’ils ont vues.

D’abord à Saint Jean d’Alcas, modeste abbaye et village fortifié, qui a connu une histoire tumultueuse. Ancienne possession des templiers, par la suite, le village a servi de tour de guet durant la Guerre de Cent ans : il se trouvait à la limite des possessions du roi de France et de celles, plus envahissantes, des armées anglaises triomphantes.

Mais aujourd'hui on peut oublier l’histoire et se laisser aller au charme de ces rues rudement pavées, de ces murs austères qui ont résisté au temps, montrant encore de solides constructions à la conception rustique mais efficace.

Une bien belle découverte sous la conduite de Charlotte, jeune guide passionnée non seulement par le site mais aussi par la vie paisible qu’ elle mène dans ce coin longtemps oublié de tous et qui reprend vie, grâce aux efforts constants de gens déterminés comme elle.

L’excursion a continué en suivant les petites vallées qui sinuent au gré des ruisseaux, les Amis de Montagnac sont descendus sur Sylvanès où un agréable repas les attendait et une halte récupératrice dans l’ancien grand dortoir de l’abbaye qui a gardé les voûtes croisées de ses origines. Sans difficulté ils ont suivi leur nouveau guide un féru d’histoire qui possède aussi l’art du récit ce qui rend plus assimilable les détails parfois arides. Un temps à l’abandon, puis transformé en bergerie, l’édifice a été sauvé de la ruine par un groupe de bénévoles, heureusement soutenu par les autorités officielles, qui a su lui redonner vie. La pièce maîtresse de l’édifice en est évidemment la chapelle dont l’évolution dans le temps est marquée par la succession des styles, roman, mi roman-mi gothique, pour terminer par du gothique méridional.

Les participants ont beaucoup parlé lors de ces deux visites, d’abbayes cisterciennes ce qui, tout naturellement leur a permis d’évoquer la très belle abbaye de Valmagne mais aussi, à propos du gothique méridional, de l’église Saint André de Montagnac, exemple type de ce style.

 

La journée s’est terminée par la découverte de « l’église de tous les cultes », située à cinq kilomètres de Sylvanès. Il s’agit là d’une autre histoire. Cette église de bois, de style orthodoxe, a été conçue en Russie, par de jeunes architectes russes, transportée en pièces détachées, par train et camions, elle a été reconstituée au milieu des bois. Depuis elle est devenue un lieu de pèlerinage religieux ou de curiosité.

Ainsi s’est achevée cette belle journée sur cette note à la fois pittoresque et paisible : d’une église au style inattendu, dans ce décor aveyronnais, au calme impressionnant qui incite à la méditation.

 

« Mandela Days » journée sans racisme sous toutes ses formes

Mardi 13 juin de 9h à 15h30, la commune de Montagnac organise le « Mandela Days » journée sans racisme sous toutes ses formes.

Au programme de cette journée : course de la paix sur le stade municipal, de la grande section maternelle au CM2, un drone prendra des photos. Les parents peuvent venir encourager leurs enfants.

L’après-midi rendez-vous à 14h devant le mur de Mandela Days à la Maison des Associations.

Animation assurée par les élèves du CE1 au collège avec des scénettes, une lecture de poèmes, une exposition de dessins et des œuvres réalisés par les enfants des écoles et du collège de Montagnac.

 

Grain de Folie : grand week-end oenotouristique

 

Samedi 10, de 18h à 22h30 sur l'esplanade des platanes et dimanche 11 juin, de 10h à 17h dans les domaines, la commune de Montagnac organise son grand week-end œnotouristique. Dégustations, restaurations, animations musicales, expos, visites de chais...

 

 

 

Escapades Vigneronnes

Comme chaque année, la ville de Montagnac édite une brochure qui répertorie toutes les manifestations et festivités organisées par les domaines viticoles et la cave coopérative de la commune.
Retrouvez "Escapades Vigneronnes 2017", patrimoine viticole qui fait partie de l’identité du village dans ce pdf à télécharger.

Pique-Nique et vocalise à la Croix Gratiot

Incontournable pour les clients fidèles, le lundi de pentecôte est un des deux grands rendez-vous annuels au domaine la Croix Gratiot (le prochain aura lieu le 7 juillet). Cette année c’est dans une ambiance polyphonique et conviviale que les portes ouvertes se sont déroulées. Musique et gastronomie se sont conjuguées une fois encore, pour une recette qui rime avec succès. Pique-nique et bonne humeur !

A partir de 10h30, lundi 5 juin, de nombreux clients, amateurs des arts et de la gastronomie sont venus « pentecôter » aux portes ouvertes de la Croix Gratiot. Une dégustation mets et vins, organisée dans le caveau, a mis à l’honneur la nouvelle édition limitée de la gamme gourmande et son joli packaging. Les vignerons indépendants Anaïs et Yves Ricôme ont ouvert leur porte et offert aux visiteurs une journée conviviale, autour des thèmes de la découverte et du partage. A midi chacun s’est installé sur les tables mises à la disposition de tous et a partagé son panier – repas.

Festival de voix dans le chai

Dès le matin, l’ensemble Choral « Bella Ciao » de Montagnac a mis le tempo. Déambulant parmi les deux expositions du caveau : Florence Renerre pour ses photographies et Gislaine Marro pour ses sculptures, les choristes décontractés et joyeux ont présenté un programme contemporain dont la mise en scène a plu aux spectateurs. Une dégustation a cappella !

Après le pique-nique, un concert d’un duo de formations chorales a eu lieu dans le chai. « Bella Ciao – ensemble Choral » et « La Chorale à Ma sœur », dirigées respectivement par François-Paul Monnet et Audrey François, deux groupes de choristes locaux ont envahi l’espace dédié au vin. Les deux chœurs ont alternés dans un rythme électrique et se sont répondus, pour le plaisir, par voix interposées. Un festival de voix qui, crescendo, a rempli et profité de l’acoustique de ce chai viticole. Musique et vin… une belle alliance pour savourer idéalement ce lundi de Pentecôte.

La Chorale à Ma Sœur : www.lcams.fr

Bella Ciao – Ensemble Choral : Ville de Montagnac

Deux expositions sont à l’honneur en ce moment dans le caveau : celle de Gislaine Marro (www.gmarro.com) sculptrice : ses personnages en cuivre et en laiton laissent à chacun la voie libre à son propre imaginaire et celle de Florence Renerre qui a décoré les murs du caveau de nuages de photographies représentant des histoires en images, celles d’un an passé à la Croix Gratiot. La Librairie Le haut quartier installée à Pézenas a participé également à l’événement. En partenariat avec la Croix Gratiot pour deux cartons achetés un livre offert ! De la bonne humeur, de la gastronomie et du plaisir partagés !