Montagnac

Les foudres de Lavagnac

On achève bien les tonneaux!


Le triste état d’un domaine qui tombe en ruine

Que reste t-il de cette cave de Lavagnac dont la construction débute dans les années 1870 et qui n’a cessé de se moderniser au fil du temps. Elle avait été construite sur l’emplacement des écuries pour les chevaux et l’étable des bœufs. C’est Jean de Puységur qui va développer la viticulture et faire construire les cuves en béton. Elle fut jadis la fierté du comte Henri d’Aulan, tous ses hôtes s’émerveillaient devant les foudres dont les fonds étaient passés à l’huile de lin, les robinets en laiton au Miror, les tirefonds peints en noir. C’est en 1986 qu’auront lieu les dernières vendanges. Depuis on a tout laissé à l’abandon, on n’a même pas fermé les portes et portails laissant libre accès aux voleurs de métaux et autres vandales. Les toits n’ont subi aucun entretien sur tout le domaine.
Alors on peut se poser la question de savoir si c’est une manœuvre volontaire pour s’affranchir des contraintes des sites classés, et une fois tout par terre, reconstruire à sa guise ? En attendant, ces lieux ressemblent plus à Alep ou Mossoul en Syrie qu’à un projet en cours de développement.

C’était pourtant une des plus belle cave privée de la région avec sa partie souterraine. Sa capacité de stockage était de 14.750 hectolitres. Ce qui faisait l’attraction de ces lieux, c’était ses 27 foudres dont les deux ovales qui se faisaient face. Leur capacité variait entre 35 et 350 hectolitres, certains étaient centenaires.
Ces foudres sont onéreux à l’achat car il faut une main d’œuvre importante et spécialisée. Il faut marquer les douelles et cercles, démonter l’ensemble, le transporter et le remonter dans la cave de destination, cette opération est aussi bien valable pour les foudres neufs que d’occasions. L’entretien n’est pas aisé, pour le lavage, le détartrage il faut entrer par la porte à condition d’avoir une taille mannequin.
Pour éviter les moisissures et autres, il fallait allumer 6 mèches de souffre en moyenne et refermer porte et trappe. Avant les vendanges, lorsqu’on ouvrait plusieurs foudres à la fois, on devait quitter les lieux très vite car l’atmosphère devenait vite irrespirable.
Le dernier foudre d’occasion a été mis en place en 1965 par le foudrier Madaule. Les cépages méditerranéens sont appropriés au stockage en foudre qui leur délivre des arômes. Leur disparition dans les caves récentes est due à leur prix et à la disparition du métier de foudrier.

Aujourd’hui les bruits familiers se sont tus à jamais, fini les odeurs de vendanges et de la fermentation, le silence qui règne est pesant, parfois entrecoupé par une tuile qui dégringole ou une poutre qui lâche prise, c’est le chaos. Dans une indifférence totale, le travail de plusieurs générations s’est trouvé anéanti. Le projet qui devait, selon les promoteurs, donner une nouvelle vie au domaine et au château a pour le moment provoqué l’inverse. Aujourd’hui, régisseur, chef de cave, ouvriers nous ont quittés. Espérons que le paradis leur sera aussi agréable que la douceur qui régnait jadis en ces lieux.

Bernard Bals

L'USM UN CLUB EN BONNE SANTÉ

Le président, Jacques Bautès, et ses dirigeants ont pu faire déjà un premier bilan de leur implication depuis le début de cette saison. Beaucoup de satisfaction est à mettre à leur crédit, tout d'abord la barre des 200 licenciés a été franchie, le football reste le sport roi. Le club peut se targuer d'aligner au moins une équipe dans chaque catégorie d'âge, le budget éducateur a été revalorisé, la rigueur, la discipline et le respect se mettent progressivement en place.

Le football d'animation avec plus de 60 enfants demandera encore plus d'investissement. Le comité restant très à l'écoute des familles compte bien accentuer ses efforts sur l'encadrement.

Les U13 présentent beaucoup de qualités mais doivent apprendre à se discipliner. 

La catégorie des U15 a été créé cette saison. Plus de 20 jeunes y ont adhéré mais doivent travailler beaucoup plus pour exister sportivement.Les U17, seule équipe de niveau supérieur, payent le fait du manque de U15 l'année dernière, avec un effectif beaucoup trop limité  pour la 2ème division.

Une des grandes satisfactions vient de la bonne tenue des U19 qui ont enfin compris le message. A savoir que jouer au ballon c'est bien la chose qu'ils font le mieux ! Oublier les mauvais comportements et se concentrer sur la lutte à l'accession en 1ère division, voilà le message qui leur est donné et pour l'instant ils sont à l'écoute et cela paye ( 1er de leur groupe).

L'autre embellie vient des hommes de Belaïd Mostefa, qui ont retenu la leçon des saisons passées à végéter dans leur championnat, en ne laissant cette année que des miettes à leurs adversaires, 11 victoires sur 11. Enfin ! Même si le début de saison fut difficile, l'équipe fanion s'est remise sur les rails et s'apprête à jouer une vrai finale sur le terrain de Magalas afin d'espérer une toujours possible montée en PHA. 

Le président et son comité remercie la mairie de Montagnac pour son soutien ainsi que ses sponsors, "Les Domaines Paul Mas", dont le logo Arrogant Frog est arboré sur l'ensemble des tenues, Bricomarché Pézenas, sponsor de toutes les équipes de jeunes, Carrefour Market Pézenas , fournisseur de tenues et matériel nécessaire à l'épanouissement des jeunes et les entreprises Lambert et Brouillet ainsi que tous les autres commerçants, artisans montagnacois qui soutiennent le club.

Corinne Cambon

 

Les parents sont en colère

 

montagnac, les parents sont en colère

 

Pour soutenir leurs actions : 

Une page facebook a également été créée
ScolaritedeMontagnacHeraultenDanger.

Contacts :

  • Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.
  • Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser. (A.P.E.I)
   

C'est juste avant les vacances scolaires que les parents d'élèves ont appris qu'une classe de la maternelle Jules Ferry et une classe de 4ème du collège de Montagnac fermeront à la rentrée prochaine.

Ils sont donc mobilisés, pour dire NON à ces fermetures :

  • Signature de la pétition papier et distribution de tracts : vendredi 10 et 17 février sur le marché de Montagnac de 10h à 12h et samedi 18 février sur le marché de Pézenas de 10h à 12h.
  • Interview à la RPH Radio Pays d'Hérault : vendredi 10 février à 10h avec les présidentes de l'APEI et de la FCPE de Montagnac
  • Signature de la pétition papier et distribution de tracts : lundi 20 février à la maternelle Jules Ferry de Montagnac et à l'école primaire Louis Pasteur de Montagnac
  • Distribution de tracts : lundi 20 février au Collège Jules Ferry de Montagnac 
  • Réunion à la mairie de Montagnac le mardi 21 février à 17h30 avec les représentants des Parents d'Elèves élus de l'APEI et de la FCPE de Montagnac 
  • Une manifestation, ouverte à tous, est prévue le mercredi 22 février à 11h50 : rassemblement, devant la maternelle Jules Ferry, 
    direction le collège pour 12h15 et marche collective sur la route départementale 613.

 

Corinne Cambon

Assemblée Générale des Amis de Montagnac

Le samedi 21 janvier, les Amis de Montagnac ont tenu leur 36ème Assemblée Générale devant une salle bien garnie. En prélude Nadine Deboos a présenté un magnifique diaporama, très apprécié par l’assemblée, illustrant les activités de l’association durant l’année 2016. C’est donc dans un excellent esprit que la séance a pu se dérouler. 
Après l’ouverture de la séance par le président, Pierre Pradel, trésorier, a présenté le bilan financier de l’année marqué par un déficit de 1217,59 euros qui s’explique par une moindre vente de nos publications qui assure normalement l’équilibre de notre budget, mais pour l’instant nos finances ne sont pas en danger. 
Ensuite Claude Pradeilles, vice-Président, a donné un aperçu de ce qui a été réalisé avec les conférences sur le genêt et celle sur Cassan qui préparait nos visites de ce prieuré et des hôtels particuliers de Pézenas et enfin le couronnement de l’année avec le colloque sur l’école. Il a eu un double succès d’abord avec la présentation d’un intéressant diaporama sur l’école d’autrefois d’André Puig, ensuite par le club généalogie d’un certain nombre de groupes d’élèves des écoles Jules Ferry, Pasteur, Puységur et d’Alzon et par la teneur des interventions de conférenciers passionnants : Mme Evelyne Tschirhart, Charles Guiraudon, Marc De Velder et Jean-Jacques Vidal. 
Le programme de l’année 2017 comprendra deux conférences intéressantes dont celle, le 4 mars, sur l’Oléiculture en Languedoc et en Andalousie, par Stéphane Mauné, la visite des plafonds peints du château de Fiches et de Pamiers le 27 mai, et enfin l’important colloque du 7 octobre sur Montagnac et sa région à la fin du Moyen Âge avec de grands spécialistes de cette période. Claude Pradeilles a évoqué aussi la parution au mois de mai d’un bulletin spécial, le 100ème, preuve de l’activité et de la longévité de l’action de cette association. Les deux rapports, financier et moral ont été approuvés par l’assemblée unanime.
La séance s’est poursuivie par la première conférence de l’année présentée par Melle Virginie Gascon, historienne des Archives d’Agde, qui vient de publier un livre « Nous ne nous sommes jamais séparés » contenant la correspondance de Marie et Paul Loubet, un humble couple de jardiniers que la guerre a éloignés pendant quatre ans. 
Témoignage d’amour et de courage illustrant, de l’intérieur, l’un des drames de la guerre de 1914 et de toutes les guerres de longue durée. Mais ce fait a permis à la conférencière d’élargir considérablement son sujet en présentant tous les problèmes et toutes les souffrances des gens humbles de l’arrière, le tout illustré par de nombreux documents d’époque, savamment choisis. Il s’agissait de faire revivre le quotidien, lointain mais si émouvant, de toutes ces femmes condamnées à attendre sans fin, le retour d’un être cher, indispensable à la vie du foyer. Les membres du bureau remercient Virginie Gascon d’avoir abordé ce sujet, souvent considéré comme secondaire, de la vie angoissée des femmes, des parents et des enfants, pourtant loin du front et de ses réalités. 
C’est sur cette note un peu mélancolique que s’est achevée l’Assemblée Générale. 
Autour d’un apéritif et d’un royaume, les conversations ont pu se poursuivre en toute liberté.

Corinne Cambon

Le collège Jules Ferry labellisé "Ecole Sans Racisme"

La labellisation « École Sans Racisme » est une démarche réalisée avec et pour les élèves qui veulent agir contre toutes les formes de discriminations.
Lundi 30 janvier a eu lieu la cérémonie de labellisation du collège Jules Ferry  "École Sans Racisme" en présence de M. René Moreno, conseiller régional, Mme Audrey Imbert, conseillère départementale, élus de la commune, la communauté éducative, les parents d’élèves et la Fédération Léo Lagrange. 

Après le discours de M. Thuillier, principal du collège, et des élèves élus au Conseil de Vie Collégienne, le parrain de l'opération M. Yann Llopis, Maire de Montagnac, a dévoilé la plaque fixée à l’entrée de l’établissement scolaire.
Puis est arrivé le moment des remerciements d'usages par Mme Sylvie Rhamani, conseillère principale d'éducation, dans la salle polyvalente. L'arrivée de M. Christophe Morgo, conseiller départemental, a précédé l'apéritif de clôture de cette cérémonie. 

 La marraine de l'opération, Mme Latifa Ibn Ziaten , fondatrice et présidente de l’association  « Imad pour la jeunesse et la paix » n'ayant pu se libérer lundi soir, était présente jeudi 2 février au collège puis à la salle des rencontres André Sambussy pour un moment d'échange et de partage émouvant devant toutes les classes de 4ème et 3ème. Elle a prôné le bien vivre ensemble et son message de paix, d'amour et d'espoir a touché l'assistance. Mme Ibn Ziaten a dit bravo aux élèves, bravo pour cette belle mixité qui caractérise le collège de Montagnac : "Je suis très fière de vous... J'ai laissé une petite graine, ici, aujourd'hui. Et cette petite graine, c'est à vous mesdames, messieurs, les professeurs et les parents de l'arroser afin d'aider cette jeunesse à avancer et à bien continuer. C'est important !"

Ce projet a été largement porté par les élèves qui sont acteurs de la vie de leur établissement, tout en apprenant l’importance de coopérer et d’être responsable dans la mise en œuvre d’un projet collectif.
Pour faire de leur établissement scolaire une «Ecole Sans Racisme», les élèves élus au Conseil de Vie Collégienne accompagnés par Mme Rahmani, conseillère principale d’éducation, M. Bagagli, professeur d'anglais et Mme Hatefa Mazouzi, parent d'élève, ont respecté les étapes suivantes :

 
  • Sensibiliser les élèves et l’ensemble de l’équipe pédagogique autour du projet
  • Recueillir les signatures d’au moins 70% de la communauté scolaire (élèves, enseignants, personnel éducatif, technique et administratif) à un appel à l’ouverture et au respect des différences.
  • S’engager à réaliser chaque année au sein de l’établissement scolaire une ou plusieurs actions de sensibilisation autour des discriminations (ex. : projections de films, journal scolaire, campagne d’affichage, invitation d’une association, organisation d’un café-débat, visite d’un musée…)
  • Trouver un parrain ou une marraine (qui ait une notoriété publique de préférence)
  • Obtenir l’autorisation de labellisation auprès de la Fédération Léo Lagrange En devenant une « Ecole Sans Racisme », c’est tout le collège Jules Ferry de Montagnac qui affiche sa volonté de prendre à bras le corps les problèmes posés par l’intolérance et les discriminations.

Corinne Cambon

Communiqué du comité "En Marche !"

Les sympathisants de "En Marche !" étaient présents le vendredi 3 février sur le marché de Montagnac pour distribuer des tracts à la population.

Le comité En Marche Montagnac, représenté par M. Christophe Giancola, intervient à Montagnac (avec une dizaine d'adhérents) et à Montpellier. En Marche Hérault c'est plus de 3700 personnes dont une centaine dans les hauts cantons.

"Le mouvement En Marche n'est ni de droite ni de gauche. Lorsqu'il y a une bonne idée d'un côté ou une bonne idée de l'autre, il faut absolument la mener au bout. C'est un mouvement d'union nationale où l'intérêt général est la priorité. Nous avons reçu, sur le marché de Montagnac, un excellent accueil ainsi que des encouragements. " 
Selon leur porte-parole, i
l s'avère qu'Emmanuel Macron s'impose comme un candidat sérieux dans les grandes agglomérations mais il reste méconnu en zone rurale.

Plus de 27 millions de français habitent à la campagne ou en milieu semi-rural. Ils ont des attentes fortes et parfois différentes de celles et ceux qui vivent dans les grandes métropoles. Il faut les entendre et les écouter. Pour replacer les campagnes au coeur de leur projet et ne laisser personne de côté, En Marche ! a organisé une nouvelle campagne de marche pour écouter, adapter et enrichir son projet pour la France.

Pour contacter le responsable de la section En Marche Montagnac : 06.12.89.50.26

Carton plein pour l'USM

Si la pluie de samedi n'a permis à aucune des jeunes pousses de fouler les pelouses, le soleil du dimanche a admis à l'USM de briller tout au long de la journée.
En effet, les U19 continuent à faire parler d'eux, sur le plan sportif uniquement et c'est déjà une belle victoire pour le club. Ils n'ont laissé aucune chance à leur adversaire de Servian l'emportant haut la main 3-0. 
L'équipe réserve recevait ses voisins de Saint Pargoire dans un derby, ce qui est à souligner, on ne peut plus exemplaire. Si la machine a mis du temps à se mettre en route ( 1-0 à la mi-temps) la 2ème partie a vu un onze montagnacois dominateur emportant tout sur son passage 5-0 à la fin du temps réglementaire. Onzième victoire en autant de match ! Les dirigeants les ont félicité ! 
L'équipe fanion, qui entamait ses matchs retour très handicapée, n'avait pas le droit de faillir et prenait d'entrée les commandes avec 2 buts dans le 1er quart d'heure. Trop facile par la suite et surtout trop joueuse elle donnait l'occasion à Florensac de revenir dans la partie 2-1, mais la réaction fut immédiate avec un 3ème but de belle facture avant la mi-temps. 
En confiance, cette équipe même sans ses leaders est capable de beau jeu et si la deuxième partie du match fut jouée sur un ton plus décontractée, elle a plu au public toujours aussi nombreux et un 4ème but est venu conclure cette belle journée montagnacoise. 
Trois dimanches de repos ne seront pas de trop pour retrouver les forces vives. En perspective, un sprint final excitant avec d'entrée une vrai finale contre le leader magalassiens.

Corinne Cambon

Fnaca : Assemblée Générale du Comité Local

C'est sur une chanson de Serge Lama que l'Assemblée Générale de la Fnaca a commencé vendredi 20 janvier dans la salle A. Sambussy.
Les adhérents et sympathisants locaux de la Fnaca ont honoré nombreux cette réunion et le président, M. Manuel Pinol, après avoir souhaité une bonne année 2017, a remercié Mme Barattini, représentante du maire, M. Fages, conseiller départemental et adhérent au comité, M. Martel, président Fnaca du département, M. Redo, président Fnaca Pinet, M. Combeau, président Fnaca Marsillargues et représentant du département à Paris d'avoir répondu présent. Excusé, M. Berméjo, président Fnaca Lézignan-la-Cèbe, était retenu pour les vœux du maire de sa commune.

Depuis le 22 janvier 2016, le comité Fnaca de Montagnac est présidé par M. Manuel Pinol et les membres de son bureau sont : Franck Barattini, André Blancher, Christian Delrey et Christiane Cassin nouvellement nommée au bureau du conseil départemental de l'Hérault.
Après toutes les discussions d'usage, la soirée s'est prolongée par un apéritif dînatoire et le royaume dans une ambiance festive accompagnée par les belles sérénades concoctées et établies spécialement par Franck Barattini.

Après une pensée pour les disparus de l'année, le président a déclaré : "Chaque jour qui passe compte double, la vie passe extrêmement vite actuellement, ceci dû à nos 20 ans passés ! Les souvenirs sont de plus en plus loin et nous ne voulons pas qu'ils soient effacés, oubliés ou mal traités... Heureusement, nous pouvons compter sur nos nombreux sympathisants et nous leur rendons bien en organisant de belles soirées "

 

 

Corinne Cambon

 

Bilan encourageant de l'USM Foot à la trêve

En effet l'équipe fanion, de par sa victoire arrachée à Lamalou (1-2), se replace en 3ème position et compte bien ainsi se mêler à la course à l'accession.
L'équipe réserve ainsi que les U19 restent toujours sur un sans faute dans leur championnat (8 victoires sur 8).
Chez les U17, on sent un frémissement depuis le changement d'éducateur et le maintien peut être envisagé.
Pour les U15, la rigueur a été de mise et les résultats commencent à venir. Parcours sans faute des U13 (4sur4) qui accèdent au niveau 2 pour la 2ème phase.
Bravo aux tout-petits U6 U7 qui se sont bien comportés lors du tournoi en salle organisé par le RCOAgde (2 équipes ont participé). Enfin pour essayer de rassasier ce gros appétit de football qu'ont les jeunes montagnacois les éducateurs et les dirigeants ont organisé, sur 2 jours, un tournoi multi-catégories dans le gymnase, mis à la disposition par la mairie avec la bénédiction du club de handball et de son président, M. Penco.
Le président de l'USM Foot, Jacques Bautès félicite les organisateurs, Yann, Brice, Jean-Pierre et Hamid, qui ont fait que tout se passe dans l'esprit d'équipe et la bonne humeur !
Rendez-vous est pris pour une 2ème partie de saison que les dirigeants espèrent tout aussi bénéfique.

Corinne Cambon

Déviation de Montagnac - RD 613

 Le Département réunit le Comité de suivi

Le Département a commencé les travaux de la déviation de Montagnac au mois d’octobre dernier. Pour faire le point sur le déroulé des travaux une réunion sur site s’est tenue vendredi 27 janvier en présence des conseillers départementaux du canton, Audrey Imbert et Christophe Morgo, représentant le Président du département, Kléber Mesquida. Un attention particulière a été apportée aux aspects environnementaux.

 

Un projet mis en œuvre par le Département

Le Département de l’Hérault s’est engagé à améliorer le quotidien des Héraultais. En décidant de réaliser la déviation de Montagnac, il souhaite répondre aux attentes de la population en matière de :

  • fluidité de la circulation
  • bien-être des habitants
  • sécurité routière.

Un comité de suivi a été créé par le Département, selon les engagements de l’enquête publique, pour garantir une bonne communication avec les élus du territoire, les associations, et les riverains.

Ce comité est composé :

  • des conseillers départementaux du canton de Mèze : Audrey Imbert, déléguée à la pêche et à la conchyliculture, et Christophe Morgo, vice-président délégué à l’environnement, représentant le Président du Département, Kléber Mesquida ;
  • des maires d’Aumes et de Montagnac, respectivement Jean-Marie At et Yann Llopis
  • de l’association « Dévia 113 » représentée par Monsieur Pull
  • d’un représentant de la cave coopérative
  • d’un représentant des chasseurs
  • de la coordinatrice environnementale désignée par le Département, Madame Marcon (CEREG)
   

La première étape des travaux a débuté en octobre 2016. Elle consistait à débroussailler et préparer les pistes pour accéder aux principaux sites de construction des ouvrages.
Cette phase étant terminée, place à la construction de 5 ouvrages sur 4 zones du tracé, dont la réalisation est programmée jusqu’à l’automne 2017 :

  1. Un ouvrage hydraulique passant au-dessus du ruisseau de l’Ensiguaud
  2. Un ouvrage sur le chemin du cimetière pour un rétablissement routier
  3. Un ouvrage hydraulique pour passer au-dessus d’un affluent de l’Ensiguaud
  4. Deux ouvrages situés sur le chemin du Pavillon : un ouvrage routier + un ouvrage hydraulique

Lors de la rencontre du 27 janvier, le Département a exposé aux membres du comité les étapes prochaines de la construction des ouvrages, et les phases à venir. En outre, la coordinatrice environnementale missionnée par le Département, Aurélie Marcon, ingénieur d'études environnement de la société CEREG, a présenté la politique mise en place pour préserver la qualité des eaux et la protection du milieu naturel. Cette prise en compte de l'environnement a débuté dès les études préliminaires à la réalisation du chantier et se poursuit actuellement : "Mon rôle est de concrétiser les engagements du Département en contrôlant le chantier et en faisant respecter les prescriptions et les mesures de préservation qui ont été définies dans le cadre des études amont ou qui sont imposées par la règlementation" précisera Aurélie Marcon

Le planning prévisionnel des travaux :

  • Octobre 2016 : démarrage des travaux avec pistes de chantier, nécessaires à la réalisation des ouvrages de franchissement routiers et hydrauliques.
  • début 2017 : réalisation des 5 ouvrages (routiers ou hydrauliques)
  • Courant 2017 : démarrage des travaux de chaussée
  • Eté 2018 : livraison de l’infrastructure

 

   

L'USM reste au contact

Le week-end des 21 et 22 janvier a vu la reprise des plateaux chez les tous jeunes, les U6 U7 continuent sur leur lancée ne laissant que des miettes à leurs adversaires du jour. 
Les U8 et U9 ramènent à eux deux 3 victoires 3 nuls pour une seule défaite en U8. 
Les U10 U11 n'ont pu présenter qu'une équipe, faute à la grippe, ramenant un nul pour une défaite. 
Les U13 continuent leur apprentissage au niveau supérieur en concédant leur 2ème nul en autant de rencontres, montrant malgré cela beaucoup de qualité, seules des fautes d'inattention leur coûte la victoire. 
Pour les U15 et U17 le chemin de croix continue avec 2 lourdes défaites. 
La satisfaction venant des U19 qui, après avoir dominé le leader Méze le week-end précédant, ont ramené un bon nul de Pézenas (1-1). 
Chez les seniors, la réserve continue son "sans faute" avec un 3-0 net sur leur poursuivant Canet ; dix victoires en autant de match. Les félicitations des dirigeants sont de rigueur !
L'équipe fanion, après avoir tenu le leader Pézenas en échec la semaine dernière chez eux, n'a pas pu confirmer à la maison, se faisant rejoindre dans les arrêts de jeu par Alignan, après avoir pourtant montré de très belles choses. Mais la réussite n'était pas au rendez-vous. Il suffira de répéter ce genre de match et de ne rien lâcher pour espérer une fin de saison très prenante. Il faut y croire !
Le président, M. Jacques Bautès, remercie Bricomarche Pézenas, sponsor des équipes de jeunes.

Corinne Cambon