Montagnac

Nouveau bureau du Syndicat des Chasseurs et propriétaires

Suite à l'Assemblée Générale du vendredi 3 mars dernier, deux nouveaux administrateurs sont entrés au Syndicat. En effet, Messieurs Alain Fernandez et Claude Theuriot, ont été élus en remplacement de Vivien Rey et Sylvain Garcia, démissionnaires mais néanmoins actifs durant leurs 12 années passées aux côtés de Julien Azéma, président du Syndicat des Chasseurs et Propriétaires de Montagnac.

Le Conseil d'administration s'est réuni lundi 20 mars pour élire son nouveau bureau, dont la composition figure ci-dessous :

  • Président : Julien Azéma
  • Vice-Président délégué au grand gibier : Michel Chagnon
  • Vice-Président délégué au petit gibier : Alexis Manez
  • Vice-Président délégué aux chasseurs de l'extérieur : Gérard Bérenguer
  • Vice-Président délégué aux manifestations et Secrétaire : Michel Attard
  • Secrétaire-adjoint : Jean-Paul Lacroix
  • Trésorier : Jean-Michel Martinez
  • Trésorier-adjoint : Claude Theuriot

 Suite des membres du Conseil d'administration avec leurs affectations : 

  • Maurice Ayma, Responsable Convivialité Adjoint cultures à gibier/garderie  
  • Jean-Pierre Azéma, Responsable cultures à gibier/loto
  • Jean-Baptiste Bernard, Travaux /comptages, GT Lapins
  • Noureddine Chihib Garderie et comptage perdreaux
  • Alain Fernandez, Responsable baux de chasse  
  • Bernard Giardi, Responsable Abreuvoirs
  • Walter Giardi, Responsable Abreuvoirs, adjoint comptage perdreaux
  • Jean-Marc Guerrero, Adjoint piégeage, GT Lapins  
  • Rémy Graille, Responsable Gibier d'eau Travaux et matinées  
  • Marc Rouquet, Responsable GT Lapins, Adjoint cartes d'invitations  
  • Bertrand Prou Responsable Comptages de nuit et Travaux et matinées  
  • Antoine Sanchez, Responsable cartes d'invitations, Adjoint lâcher et lotos, GT Lapins 
 

 

 

  

Deux membres du Conseil d'administration à l'honneur : 

Lors de l'Assemblée Générale de la Fédération Départementale des Chasseurs qui s'est tenue le samedi 1er avril à Villeneuve les Béziers, Maurice Ayma et Gérard Bérenguer se sont vu remettre par le Président Gaillard, la médaille d'argent de la Fédération pour leurs engagements respectifs de 27 et 25 ans à la cause cynégétique.

Maurice Ayma, 75 ans est rentré au Conseil d'administration en 1990, il a été longtemps Vice-Président, il a assuré la Présidence par intérim entre les mandats de Guy Vernet et Jean Rouve. Durant sa carrière professionnelle, il a même été garde fédéral dans notre beau département en 1966-1967. Il est aujourd'hui en charge de la convivialité (apéro-repas) et de la garderie (assure le suivi des activités des gardes).Gérard Bérenguer, 70 ans, un Frontignanais, mais Montagnacois d'adoption, a pris sa carte en 1987, puis il est rentré au CA en 1992, passionné de lapins, il s'est donc investi pour cette espèce, en tant qu'administrateur dans un premier temps, puis Vice-Président délégué au petit gibier, son titre lui a valu d'assurer la présidence par intérim entre avril 2014 et mai 2015, jusqu'au retour de Julien Azéma, actuel Président. Gérard Bérenguer est depuis Vice-Président délégué aux chasseurs de l'extérieur qui représentent un tiers de nos adhérents.

Corinne Cambon

Ensemble la France !

Communiqué du comité En Marche Montagnac

 

Les représentants des comités de Montagnac et de Pézenas, respectivement, Christophe Giancola et François Lavigne étaient présents sur le marché ce vendredi 05 mai au matin pour distribuer des tracts aux Montagnacois. 

Le choix n'a jamais été aussi clair. Emmanuel Macron ou le parti Front National.

Rassembler les Français ou les diviser. Renouer avec ce que la France a de meilleur ou rappeler ce qu'elle peut avoir de pire. Faire confiance ou susciter la méfiance. Refonder l'Europe ou la quitter. Préserver l'épargne des Français ou la détruire en sortant de l'Euro. Renforcer notre économie ou l'abîmer. Protéger les classes moyennes et populaires ou les tromper. Redonner à la France une place forte sur la scène internationale ou l'isoler. 

Voilà 6 raisons pour lesquelles il faut aller voter Emmanuel Macron le 7 mai, qu'on l'ait fait au premier tour ou pas !

  • Parce qu'il ne divise pas, il rassemble.
  • Parce qu'il considère que la sécurité est la première des libertés, et propose donc de recruter 10 000 policiers et gendarmes supplémentaires.
  • Parce que le rétablissement de notre économie est sa priorité pour faire enfin vraiment baisser le chômage. Et que lorsqu'il parle d'économie, lui, il sait de quoi il parle : il a travaillé dans une entreprise et a été Ministre de l'Economie.
  • Parce qu'il veut faire entrer en France dans le XXIsiècle, pas nous faire retourner en arrière.
  • Parce qu'il veut renouer avec la tradition républicaine de notre école, qui doit faire réussir chacun de nos enfants sans considération de son milieu d'origine.
  • Parce qu'avec lui, la France serait le premier pays à stopper la montée du populisme et qu'il pourra ainsi changer l'Europe.

 

 

"Ça roule à 2" au collège de Montagnac

ça roule à 2Le mardi 2 mai le collège Jules Ferry de Montagnac recevait Monsieur Vilanova et son équipe de la Sécurité Routière de l'Hérault pour l'action de prévention "Ça roule à 2" financée par le Conseil Départemental.

Après une présentation aux élèves de 4ème et aux professeurs qui les accompagnaient dans la grande salle polyvalente, ceux-ci se sont répartis sur quatre ateliers : l'alcool et les drogues, l'autochoc, les cyclos et scooters, le code et ses panneaux. Le but de ces ateliers était de sensibiliser les collégiens aux risques encourus sur les routes.

Les échanges entre les intervenants et les élèves ont été très positifs. Cela leur a permis d'apprendre de nombreuses choses concernant la conduite et la vigilance dont il faut faire preuve.

L'action s'est achevée par un dernier regroupement pour évaluer et conclure cette matinée, riche d'enseignements, qui sera très certainement reconduite l'an prochain.

ça roule à 2 ça roule à 2
ça roule à 2

Pour les collégiens avec l'opération "ça roule à 2"

Le Département finance chaque année des ateliers de sensibilisation à la sécurité routière auprès de 4 900 élèves et offre l’accès au Brevet de Sécurité Routière (BSR) pour 600 jeunes volontaires de 4ème et de 3ème. Il s’agit de donner plus d’autonomie aux collégiens, mais aussi de privilégier leur sécurité. Les résultats sont encourageants, le nombre d’accidents est passé de 211 en 2005 à 74 en 2010.

Corinne Cambon

Rassemblement annuel du Mouvement Chrétien des Retraités

Le jeudi 18 mai 2017 aura lieu à Saint-Joseph de Mont-Rouge, à Puimisson, le rassemblement diocésain annuel du Mouvement Chrétien des Retraités de l’Hérault (MCR 34). Son programme est le suivant : 9 h accueil, 9 h 30 prière d’ouverture, 9 h 40 assemblée générale, 10 h 40 pause, 11 h intervention du Père Bernard Boissezon sur le thème “de l’Homme nouveau à l’Espérance”.

A 12 h 30 repas avec deux possibilités : soit repas tiré du sac pris dans le parc du site (une salle serait mise à disposition en cas de mauvais temps), soit repas servi sur place dans la salle du restaurant pour un prix de 16 €. Les personnes intéressées par cette 2ème formule doivent s’inscrire avant le 11 mai auprès de Mme Josette Cambon au 04 67 62 08 25.

A 14 h, partie festive animée par Daniel Pialat, 15 h tirage de la tombola et questions diverses, 16 h messe présidée par Monseigneur Pierre-Marie Carré, archevêque de Montpellier.

 

Cette rencontre n’est pas seulement destinée aux membres du MCR 34, elle est également ouverte à toutes personnes désirant découvrir le Mouvement ou simplement passer un moment de convivialité et d’amitié.

 

Communiqué des comités En Marche !

Voici un extrait du message reçu dans les comités : "Le succès collectif du premier tour, c'est grâce à vous, à votre travail sans relâche depuis de longs mois, à votre force de conviction et aux dizaines de milliers d'actions terrain que vous avez menées. Une nouvelle fois : merci ! Un grand défi nous attend dimanche 7 mai : faire gagner Emmanuel Macron le plus largement possible."

En Marche

Les responsables de comités ont organisé des réunions de convivialité avec leurs membres pour les remercier de leur engagement et préparer la suite de la mobilisation pour les jours à venir.

Vendredi 28 avril, les représentants des comités de Béziers, Montagnac et Pézenas étaient présents sur le marché aux Fleurs, allées Paul Riquet à Béziers pour distribuer des tracts.

Quand tous les partis semblent déserter la place de Béziers, En Marche, à travers ses comités, décide de s'unir afin d'être présent sur ce marché aux fleurs, pour expliquer que le Front National n'est pas une fin en soit et que l'avenir se prépare maintenant.

  Présents également sur le marché de Montagnac

Le grand repas des petits lotos

Dans la salle des rencontres André Sambussy, Eliane Tourette, présidente de l'association "Age Vermeil" a remercié les membres de son équipe pour leur implication et leur dévouement ainsi que tous les participants des petits lotos. En effet, c'est grâce à tous que le repas-spectacle a pu avoir lieu, jeudi 27 avril à midi, en présence de M. Llopis, maire de Montagnac et Mme Barattini, adjointe.

Comme chaque année, deux montagnacois ont été mis à l'honneur : 

Mme Léone Sambussy  M. Pierrot Hernandez

 

Le copieux repas, servi par le traiteur "O Bonnes Saveurs" était animé par "Sergio Music et ses dreams girls" pour le plus grand bonheur des spectateurs.

Corinne Cambon

 

 

Olga Romanovskaia en concert

 
 

A l'occasion de la semaine de Pâques, samedi 22 avril, Olga Romanovskaia a donné un concert consacré au printemps et aux fêtes pascales en l'église Saint-André de Montagnac. Lors de notre échange, avant le concert, cette virtuose au très bel accent Russe a énuméré les morceaux qu'elle interprétât avec grâce : Bach «Clavier bien tempéré» Préludes et Fugues, Albinoni «Adagio», Haendel «Air d'Almira», Schubert «Ave Maria», Mozart «Lacrimoza du Requiem», Haendel «Dignare»Carl Philipp Emanuel Bach «Andante», Caccini «Ave Maria», Bach «Agnus Dei».

Après le discours d'ouverture par M. Alain Leclercq, président de l'association « Kaf'Kali », Olga Romanovskaia, a emporté le public dans son répertoire.

Corinne Cambon

Ciné Seniors pour les résidents de l'Oustalet


Dans le cadre de "Ciné Seniors", partenariat entre le cinéma Ciné Mistral et la commune de Frontignan, les seniors bénéficient de places à prix réduit un mardi après-midi par mois. Emmanuelle Gomar, animatrice de l'Ehpad l'Oustalet, a donc proposé aux résidents une première sortie au cinéma qui a eu lieu le mardi 14 mars.

Malgré que les résidents connaissent Frontignan, ils n'avaient jamais eu l'occasion de se rendre à ce cinéma. Cette première visite fut l'occasion de le découvrir. La façade presque historique, les fauteuils en velours rouge bien confortable, une belle salle « vintage », un vrai cinéma à l'ancienne avec les murs couverts de photographies d'époques, il n'en fallait pas plus pour que les seniors se rappellent les cinémas d'antan, ceux de leur jeunesse.

C'est dans cette ambiance feutrée et un accueil chaleureux qu'ils ont assisté à la projection du film "Lion" sorti le 22 février.

Un premier film renversant, où les mouchoirs ont eu une petite place !

Synopsis :
Une incroyable histoire vraie : à 5 ans, Saroo se retrouve seul dans un train traversant l’Inde qui l’emmène malgré lui à des milliers de kilomètres de sa famille. Perdu, le petit garçon doit apprendre à survivre seul dans l’immense ville de Calcutta. Après des mois d’errance, il est recueilli dans un orphelinat et adopté par un couple d’Australiens.
25 ans plus tard, Saroo est devenu un véritable Australien, mais il pense toujours à sa famille en Inde.
Armé de quelques rares souvenirs et d’une inébranlable détermination, il commence à parcourir des photos satellites sur Google Earth, dans l’espoir de reconnaître son village.
Mais peut-on imaginer retrouver une simple famille dans un pays d’un milliard d’habitants ?

Mardi 11 avril, pour la deuxième sortie au cinéma "Ciné Mistral" de Frontignan, les résidents de l'Oustalet ont assisté à la projection du film "Sage-femme" (comédie dramatique de Martin Provost sortie en mars 2017, avec Catherine Deneuve et Catherine Frot) qui traite de la réconciliation et la reconnaissance de l’amour, un film tout en délicatesse.

Certains seniors ont été surpris par la longueur du film. A la question, que pensez-vous de ces sorties au cinéma ?   Les résidents ont répondu : "c'est une bonne expérience et au-delà des films programmés, ce sont les lieux qui sont les plus intéressants."

Le 16 mai prochain, avec le mini bus de l'Ehpad, 7 résidents et 2 accompagnants iront voir "Jour J", comédie française sortie le 26 avril, avec Reem Kherici, Nicolas Duvauchelle et Julia Piaton.

Corinne Cambon

Le social et la préférence nationale

Non il ne s’agit pas d’extraits d’une quelconque campagne électorale récente ou pas, mais d’une  période de l’histoire de Montagnac. Les faits commencent en 1914 avec la première guerre mondiale.  Avant ce conflit, il n’y avait chez nous que des courants saisonniers de main d’œuvre étrangère, belges, italiens, espagnols. Pendant les hostilités, l’agriculture manque de main d’œuvre,  alors on va faire venir des travailleurs de pays limitrophes. Mais après la guerre, ils y prennent autant de place qu’occupaient avant cette tragique période nos 1.500.000 morts et nos 500.000 mutilés. Après l’armistice en 1918, de gros problèmes sociaux vont survenir, le chômage est important, tous les ouvriers étrangers ne vont pas retourner dans leur pays d’origine. Cela va créer des tensions auprès des combattants qui réintègrent leurs foyers et ne retrouvent pas leur emploi. Dans un rapport sur « La crise agraire » on peut lire : cette affluence de main d’œuvre a pour conséquences une altération de notre caractère national. Ce ne sont pas les meilleurs qui viennent chez nous ! Ainsi les statistiques des condamnations révèlent :

  • 173.000 condamnations de français, soit 0,46% de la population.
  • 30.000  condamnations d’étrangers soit 2% de la population étrangère.

Cette population peut représenter un danger plus tard si des îlots d’allogènes se forment dans notre pays et ne se fondent pas dans le creuset français. Alors elle finirait par élever des revendications difficiles à admettre et à accorder avec nos mœurs et notre droit national. Il faudra donc éviter les concentrations de travailleurs en zone d’influence. Quant à la répartition professionnelle, l’agriculture vient en tête en prenant 40% de l’immigration.
Le 29 janvier  1923,  le commissaire de Police de Montagnac convoque,  patrons, syndicats dans le cabinet de monsieur le maire. Il invite les propriétaires qu’en raison du chômage, ils doivent faire un effort pour embaucher un ouvrier en plus de ceux qu’ils occupent actuellement.
En cas d’impossibilité absolue, les propriétaires pourraient remplacer un ouvrier étranger par un ouvrier français, de façon à manifester un sentiment de reconnaissance à nos nationaux.
Il est de toute logique que la main d’œuvre française ait une priorité sur la main d’œuvre étrangère. Je vous prierai de bien vouloir me faire connaître avant la fin de la semaine, ce qui vous sera personnellement possible de faire pour remédier à cette crise de chômage qui nous intéresse à tous.

Après une période d’euphorie outre atlantique, survient un événement considérable,  le jeudi 24 octobre 1929 un effondrement de la bourse de New-York qui provoque un krach financier. C’est ainsi qu’on appelle cet événement le jeudi noir ou black Thursday. Cette  crise financière va toucher l’économie américaine, puis s’étendre à l’économie mondiale. Elle va provoquer de nombreuses faillites et une élévation importante du taux de chômage. Notre village à travers la viticulture est fortement touché. En octobre 1930, on va établir un tableau de roulement des chômeurs établi pour les propriétaires ayant récolté 900 hectolitres de vin et au-dessus d’après la déclaration de récolte de 1929. Ce tableau concerne le troisième trimestre, il est noté le nom des 30 propriétaires et le nombre d’hectolitres récoltés.
On peut citer Lavagnac avec 13.500 hl qui occupe 2 chômeurs du 6 au 11 octobre. La Conseillère 9.400 hl, 2 également du 13 au 18 octobre, Bessilles 4.773 hl, Rey de Lacroix 4.870 hl, Augé Marie 5.000 hl.
Le plus petit propriétaire du tableau est Nichet avec 930 hl.  En attendant des jours meilleurs, c’est ainsi que l’on a fait partiellement face à une situation qui ne cessera de se dégrader, on assiste à une montée des extrémismes qui conduiront  au second conflit mondial. La préférence nationale ne date pas d’aujourd’hui, ces faits remontent à 94 ans en arrière.

Bernard Bals

Nouvelle base logistique de SOFRALAB à Montagnac


 

La Société Française des Laboratoires Œnologiques (SOFRALAB) rassemble ses bases logistiques de Bordeaux et d’Avignon à Montagnac (34). Cette nouvelle base logistique permettra de desservir les vignobles du sud de la France et de l’Espagne en produits œnologiques dès le mois de mai.
Déjà installée dans l'Hérault avec un laboratoire œnologique à Poussan (34), la Société Française des Laboratoires Œnologiques renforce son implantation dans le vignoble languedocien.

 

SOFRALAB

Avec un chiffre d'affaire de 34 millions d'euros et 160 salariés répartis dans quelques 11 établissements, SOFRALAB est un acteur pionnier et de référence sur le marché des produits œnologiques et services associés : matériels, consommables, produits d'hygiène, conseil, analyses, prestations spécifiques (embouteillage, tirage, dégorgement).  Il est plus connu internationalement sous les marques OENOFRANCE, MARTIN VIALATTE et STATION OENOTECHNIQUE DE CHAMPAGNE. 
Le siège social de l'entreprise est situé à Magenta dans la Marne et son président est Didier Paul Auguste FAGES.

 

 

La croix-Gratiot

Désir Blanc, Rosé Roséphine et Rouge cerise fêtent leur 10 ans. Pour célébrer l’événement, les vignerons Anaïs et Yves Ricome se sont tournés vers la styliste Chantal Thomass pour parer leur cuvée et vers l’artiste Didier Tallagrand pour créer les étiquettes.

 

 

 
 
  • Expositions des œuvres de Gislaine Marro et photographies de Florence Renerre aux heures d’ouverture du caveau du domaine de la Croix Gratiot jusqu’au mois de juillet.

  • La Milone : Lingerie Capucine
    Place du Marché des 3/6,  Pézenas

  • La Croix Gratiot
    Anaïs & Yves Ricome, vignerons indépendants
    Sainte Croix - 34530 Montagnac
    Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.
    www.croix-gratiot.com
    Tel : + 33 (0)4 67 25 27 88
 
 

Ils étaient nombreux à avoir répondu présent, vendredi 21 avril au domaine de la Croix Gratiot. Un moment convivial qui a débuté par une dégustation « mets et vins » préparée par l’association montagnacoise « Après dissipation des brumes matinales » et accompagnée par le rouge cerise, le rosé roséphine et le désir blanc ré-habillés.

L’art et l’artisanat étaient au rendez-vous !

Chacun à pu admirer les sculptures de Gislaine Marro, avec ses personnages en cuivre et en laiton qui laissent à chacun la voie libre à son propre imaginaire, vision poétique des traces de l’enfance. Florence Renerre a décoré les murs du caveau de nuages de photographies représentant des histoires en images, celles d’un an passé à la Croix Gratiot. Une mise en lumière sur le travail artisanal et en biodynamie de vignerons passionnés, d’une grande famille et équipe soudée, d’une programmation artistique et culturelle omniprésente dans ce domaine.
Didier Tallagrand, artiste contemporain et créateur des étiquettes de l’édition limitée a pu évoquer le lien qui l’attache à la famille Ricome. Capucine Lingerie, installée à Pézenas, a décoré le caveau de lingeries sexys et mutines signées Chantal Thomass. Le tout accompagné d’une ambiance musicale jouée par la Milone qui vous invitait à voyager musicalement à travers l’Amérique Latine.
C’est dans l’ambiance feutrée du chai de vinification que la soirée s’est écoulée. La convivialité s’est installée et le repas fut partagé sous le principe de l’auberge espagnole.

Du beau, du bon, du local à partager et à savourer !

 

Jolie Bouteille

Le style inégalable et élégant de la styliste Chantal Thomass se décline aussi dans des bouteilles de vin. Hier, au domaine la Croix Gratiot, les invités ont pu découvrir l’édition limitée habillée par Chantal Thomass et l’artiste Didier Tallagrand. Mutine en col claudine, la gamme gourmande du domaine est aussi artistique. Didier Tallagrand, artiste contemporain et enseignant à l’école supérieure des arts d’Annecy, a créé les étiquettes de ces éditions limitées. L’association de vignerons passionnés, d’un artiste ingénieux et de la haute couture française ont sublimé cette gamme gourmande.