Anniversaire réussi pour le gala national de boxe

 

 

Cette 13ème édition a été couronné de succès tant au point de vu sportif avec de très beaux combats qu'au niveau populaire avec un public enthousiaste qui a créé une chaude ambiance dans le Gymnase B du stade municipal. 

Le combat vedette qui clôturait la soirée entre le Parisien Michaël Peynaud et le Biterrois Bastien Ballesta a tenu toutes ses promesses. Durant les échanges des six rounds de haute qualité pugilistique, le public a vu la victoire aux points de Bastien signant ainsi sa dixième victoire depuis qu'il est passé professionnel. Agé de 22 ans il devrait maintenant intégrer le top 5 des meilleurs Français et se présenter sous peu à la candidature pour le titre de champion de France, pourquoi pas à Pézenas en 2018 !

 

 

L'autre combat professionnel de la soirée a vu la victoire du Nîmois Matias Collados face au Dijonnais Mohamed Larabi. Une victoire aux points difficile à départager, pour les juges, tant les deux boxeurs étaient de bon niveau. 
A saluer chez les féminines l'excellente prestation de la Montpelliéraine Myrail Sarahoui, du team Barry, qui promet beaucoup !
Les trois boxeurs Piscénois engagés vainqueurs : le team Jabeneau présentait au cours de cette soirée ses meilleurs jeunes et le public a été enthousiasmé par Marius Boilon. Dernièrement champion du Languedoc de sa catégorie juniors de 70 kg, il a expédié par deux fois son adversaire Nîmois, Amine Benmehdi, au tapis, devant une cohorte de supporters Piscénois qui ont enflammé le public.
Nicolas Canovas, lui aussi titré champion du Languedoc juniors en 58 kg, s'est logiquement imposé aux points face au Biterrois Estant Laakili.
Enfin dans la boxe éducative, la victoire de Jazon Gaubour, qui présente des qualités rares de boxeur, a été vivement apprécié du fait de sa jeunesse !
Voila pour le Ring Olympique des mots d'encouragement pour continuer à œuvrer dans la formation des jeunes !
A noter aussi, l'excellente organisation du club surtout au niveau sécurité avec l'appui essentiel de Stéphane Jabeneau pour que le public du noble art passe une bonne soirée.