Les Marchés hebdomadaires d’été font battre le cœur de Vias !

 

Tout l’été, avec une moyenne de 200 stands de commerçants, les 2 grands marchés des mercredis et samedis rythment la vie Viassoise !
Cette année, le Maire, Jordan Dartier, a souhaité une nouvelle occupation de l’espace public, au bénéfice de tous : Viassois, commerçants, estivants. Le dispositif a permis de réinvestir les rues de Vias avec un marché dit de « village », composé d’une majorité de producteurs et artisans locaux. Cette réimplantation en cœur de ville a également libéré les places de stationnement sur le parking du gymnase. Toute cette saison 2016, il fait bon flâner dans ces marchés hebdomadaires, entre les étals de légumes frais, les odeurs d’épices et de plats locaux préparés, les fromages, la charcuterie et… les bonnes affaires pour compléter la garde-robe en « mode vacances » ! Le pari de la municipalité est entièrement réussi.
Autres lieux, autres plaisirs, tous les lundis matin, en Front de Mer, place au Marché hebdomadaire des Producteurs de Pays ! Vous pouvez découvrir leurs succulents produits locaux du terroir élaborés à partir de savoir-faire traditionnels, ou bien déguster quelques spécialités de leurs productions personnelles, comme des olives au « label bio », du miel, des coquillages, de la bière artisanale ou des produits frais de saison… Cette année encore, ce marché ne cesse de croître en accueillant de nouveaux commerçants, plus atypiques les uns que les autres !
Enfin, tous les mardis soirs en Cœur de Ville, le Marché Artisanal Nocturne s’ancre dans les rues adjacentes à la Place du 14 juillet, pour le plus grand plaisir des vacanciers « chineurs », à la recherche de l’objet rare, cadeau ou souvenir de vacances que les nombreux artisans créateurs et artistes exposants leurs auraient confectionné… Le groupe de percussions Brésiliennes, les « Badauë », animeront la soirée du mardi 16 août en entrainant les spectateurs au rythme des sonorités afro et funk, ainsi qu’en invitant à la célébration de la fameuse « Alegria » Brésilienne ! Ce n’est pas « Rio » mais presque !