Chenilles processionnaires : quelques précautions à prendre

Communiqué de la commune de Vias

La chenille processionnaire du pin (Thaumetopoea pityocampa Schiff) est un ravageur bien connu des forestiers comme du grand public. Les risques concernent surtout la santé humaine et animale en milieu urbain et périurbain.

Pour le particulier, il s’agit de préserver l’esthétique du parc ou du jardin, mais aussi de protéger les personnes et les animaux domestiques vis-à-vis des risques sanitaires.

Considérant que la chenille processionnaire du pin est une espèce susceptible d’émettre des agents pathogènes à l’origine de réactions cutanées, allergiques, oculaires ou internes, pour la santé des humains comme celle des animaux, des manifestations cliniques peuvent s’avérer importantes et s’accompagner de complications graves.

Chaque année, avant la fin du mois de mars, les propriétaires de parcelles où sont implantés des arbres (type résineux, cèdres, chênes, etc…) sont tenus de supprimer les cocons élaborés par les chenilles processionnaires en respectant toutes les mesures de sécurité nécessaires soit par produits appropriés homologués, soit mécaniquement ou par piégeages avec incinération ou tout autre moyen adapté.

Conformément à l’arrêté municipal du 23 Février dernier, toute infraction constatée fera l’objet d’un procès-verbal. A défaut de la réalisation de ces travaux par les propriétaires, ceux-ci seront effectués par la commune qui exercera une action récursoire afin de recouvrer l’ensemble des frais qu’elle aura alors engagés.