L’escargot de terre

 

 

Législation sur le ramassage des escargots

L’arrêté ministériel de février 1979 réglemente le ramassage et la vente des escargots sur l’ensemble du territoire national. Ce dernier stipule que ces activités, pour le Bourgogne, sont interdites en période de reproduction, du 1er avril au 30 juin. Le ramassage et la vente du Petit-gris sont en revanche autorisés toute l’année, à condition que la coquille soit bordée. Il est évident que pour préserver la ressource il faut laisser à ces petites bêtes le temps de se reproduire sous peine de rareté voir d’extinction.

 

 

L’escargot de terre, un vaste sujet. Les fouilles archéologiques ont montré que la consommation des escargots est attestée depuis 10 000 ans.

Voici les principaux gastéropodes de notre région, mais les espèces les plus discrètes restent très mal connues. Il en existe de nombreuses espèces, dont sans doute beaucoup encore inconnues de la science, les scientifiques ayant décrit en 2004 près de 80 000 espèces sur les 200 000 mollusques répertoriés3 (il pourrait en exister de 5 à 10 millions selon le biologiste Benoît Fontaine), dont 500 en France.

1 – L’Hélix pomatia, de ses noms vernaculaires français : Escargot de Bourgogne, gros blanc, ou escargot de Champagne, c’est une espèce d'escargot de la famille des Helicidae, et du genre Hélix. Il est le plus consommé en France, préparé en coquille et au beurre persillé. Rare et protégé en France et d'élevage économiquement non rentable, il provient du ramassage naturel des pays de l’Est.

2 – L’Hélix aspersa-aspersa, le Petit-gris, est une sous-espèce d'escargot (Gastropoda) de la famille des Helicidae du genre Hélix et de l'espèce Hélix aspersa. Très répandu sur la façade atlantique française, il est devenu l'un des symboles des Charentais qui en sont les premiers producteurs français. On le trouve aussi dans les pays méditerranéens (Europe et en Afrique du Nord).

3 - L’Eobania vermiculata ou mourguette est un autre nom des estivenques des petits escargots blancs que l’on trouve sur le fenouil, ou autres plantes de garrigues qui s’appellent aussi missounaïre ou missounenque. Sa chair est très fine.

4- Theba pisana ou Cagarolette est une espèce de mollusque gastéropode de la famille des Helicidae. Il vit dans des milieux ouverts et secs, généralement près de la mer et fréquemment dans les dunes (habitat presque exclusif au nord de l'aire de répartition). Lorsque le sol est trop chaud, il s'agglomère sur les tiges des plantes, les piquets de clôture et tout autre support vertical. Principalement sur les tiges de « fenouil » dans notre région

5- L'hélice tapada dont le nom scientifique est Helix melanostoma est un escargot proche de l'Escargot de Bourgogne (Helix pomatia) et du Petit-gris (Helix aspersa aspersa). Il possède une grande coquille globuleuse, avec une ouverture bordée à l'intérieur de brun très sombre. Il se rencontre dans les milieux agricoles ensoleillés.

6- L’Escargot zonite algirus ou peson possède une très grande coquille aplatie, à ombilic marqué. Périphérie arrondie. Cette espèce est typiquement méditerranéenne. On peut la croiser dans les vignes, les oliveraies et tout particulièrement dans les joints des vieux murs Pas de confusion possible. Remarques : Omnivore, il se nourrit notamment d’invertébrés à corps mou. Souvent sur les tas d'ordures, d’où son surnom : mangia merda (provençal) Il s'enterre la nuit.

7- Le Rumina decollata ou bulime tronqué est une espèce de mollusques gastéropodes. Cet escargot omnivore originaire du bassin méditerranéen n'est pas comestible. Il mesure jusqu’à 40 mm de long à maturité. Quand il atteint cette taille, le haut de la coquille se casse. Une lame calcaire est alors sécrétée pour obturer le trou. C'est un prédateur d'autres escargots du genre Hélix, de limaces et de leurs œufs. Il est surnommé en anglais « The Snail Destroyer » (le destructeur d'escargot). Il a été introduit à cet effet dans de nombreux pays comme moyen de lutte biologique, au risque de poser problème pour d'autres espèces. (Le bulime s'attaque hélas aussi aux vers de terre particulièrement bénéfiques pour le sol et l'humus). C’est le seul représentant européen d’une famille tropicale.

Cette vidéo vous montrera comment le bulime tronqué dévore d’autres escargots :

 

La bave d'escargot est un principe actif naturel exceptionnel

La bave d'escargot a des propriétés régénérantes extraordinaires pour l'escargot lui même, qui lui permet une auto guérison lorsqu'il se blesse mais aussi pour la peau humaine si l'on en croit certaines études et fabricants de cosmétiques.
Les cosmétiques à bave escargot affirment en effet leurs fabricants peuvent soigner, traiter, et régénérer aussi bien la peau du visage que la peau du corps: acné juvénile, acné d'adulte, cicatrices diverses (cicatrices, cicatrices d'acné, blessures, brûlures, même pour les grands brulés), rides, cernes, ridules, vergetures nouvelles et anciennes, prévention contre les vergetures, la cellulites, les cicatrices sur le corps (blessures, brûlures)...
Puisque la mode est aujourd’hui au traitement régénératif de la peau pas la bave d’escargot. Je l’ai testé pour vous... aujourd’hui je fais 20 ans de moins….

 

Georges Cantin
Sources : wikipedia.org - noeconservation.org