Le projet NAPPEX en Pays de Thau

NAPPEX : Nurserie Artificielle Pour les Ports Exemplaires

L’objectif du projet NAPPEX est de transformer les zones portuaires en véritables refuges pour les larves de poisson afin d’accroitre la biodiversité de nos côtes. et faire face à l’effondrement constaté des stocks de poissons.
Le principe : utiliser les ports comme nurseries. Pour cela, des habitats d’émancipation de type BioHut® seront installés au niveau des quais et sous les pontons de 6 ports pilotes.
 Agde et Mèze fon partie des 6 ports impliqués dans ce projet piloté par la société montpelliéraine Ecocéan.
 Il s’agit, pour les concepteurs de développer un procédé industriel clé en main pour les gestionnaires maritimes et portuaires visant à maintenir voire à enrichir la biodiversité du littoral Languedocien.

Au début du mois de mars, 9 modules BioHut® seront installés dans le port de Mèze. Six seront fixés sur les quais et 3 sous les pontons flottants.
Des plongeurs scientifiques viendront ensuite réaliser, durant le printemps et l’été, des comptages visuels réguliers des populations de jeunes poissons qui auront investi ces nurseries artificielles.

Ce projet est lauréat de l’appel à projet « génie écologique » lancé dans le cadre de la Stratégie Nationale pour la Biodiversité par le Ministère en charge de l’écologie. Il est financé par l’agence de l’eau Rhône, Méditerranée, Corse et le conseil général de l’Hérault.