Ecoplage

Lido de Sète à Marseillan : des drains sous le sable pour freiner l’érosion
C’est une première environnementale, à cette échelle, sur le littoral méditerranéen : plusieurs centaines de mètres de drains « sèche-plage » sont en cours d’installation sur le lido de Sète à Marseillan, entre la plage de Villeroy et les Trois Digues. Objectif pour Thau agglo : tester grandeur nature et ce, durant trois ans, un procédé destiné à freiner l’érosion du lido dans sa partie la plus fragile. Ce procédé Ecoplage consiste à enterrer, 2 mètres sous le sable, 4 rangées de drains qui seront reliés à un collecteur puis à une station de pompage rejetant l’eau récupérée à la mer, au niveau de la première digue. Le système permet d’assécher la plage et de favoriser sa stabilisation. A Sète, la zone test va s’étendre sur 700 mètres.
Ce système a déjà donné des résultats probants sur les plages de Saint-Raphaël et de Sainte Maxime (Var), de Quend (Picardie) ou encore aux Sables d’Olonne (Vendée). C’est la première fois qu’il est testé en Méditerranée sur un linéaire aussi long et aussi frontal. Le coût de l’opération s’élève à 1,1 M€.
Selon le Bureau d’études Ecoplage, les résultats sont visibles au bout de quelques semaines de mise en service. A Sète, Thau agglo effectuera cette mise en service vers la mi-mars. A l’automne prochain, Thau agglo expérimentera également un atténuateur de houle (Géotube), immergé à 300 m des côtes.