Quelles innovations pour nos politiques de tourisme ?

Le Sénateur-maire de Sète lance un cercle de réflexion parlementaire sur le Tourisme et l'innovation

Transport, hébergement, restauration : en quelques années, le tourisme a été l’un des secteurs les plus actifs dans l’innovation technologique, au point de susciter quelques inquiétudes.
Au moment où le gouvernement vient d'annoncer la création d'un fonds doté d'un milliard d'euros via la Caisse des dépôts et consignations pour investir dans le secteur dans le cadre du plan de développement du tourisme en France, et alors que la ville de Sète accueillait hier son premier colloque "Art'tractivité", le sénateur de l'Hérault François Commeinhes a donc souhaité réunir professionnels du secteur, aussi bien nationaux que régionaux, et responsables politiques au Sénat pour le lancement d’un cercle de réflexion parlementaire dédié aux questions d’innovation et de tourisme.
Sous l'intitulé "Quelles innovations pour nos politiques de tourisme", il a ainsi permis aux acteurs privés et publics d'échanger sur les enjeux stratégiques de l'innovation en matière de tourisme à l'occasion de cette première réunion/débat. Les intervenants, parmi lesquels l'essayiste spécialiste de l'innovation Robin RIVATON, mais aussi Christian DELOM, directeur général d'Atout France ou Thierry BAUDIER, délégué général du club France Terre de tourisme, créé en 2009, ont décrit les incidences de l'essor du numérique et des nouveaux acteurs qu'il génère dans ce secteur phare de l'économie française. Expliquant que cet essor "replace le client au cœur de la stratégie marketing touristique" et créait de nouveaux besoins, les intervenants ont dressé les axes qui sont autant d'opportunité d'innovation, qui rend le secteur plus concurrentiel en termes d'offre et de destinations, pas gigantesque que la loi doit aujourd'hui rattraper. Innovation au centre de l'échange qui a suivi entre les dirigeants d'entreprises du e-tourisme comme Booking, Egencia ou Expedia et ceux d'opérateurs historiques du tourisme comme le président de "Gîtes de France" ou celui du Syndicat national des Hôteliers, restaurateurs, cafetiers et traiteurs, ainsi que des acteurs régionaux comme Gilbert et Olivier GANIVENQ, président et directeur général du groupe Proméo, ou Jacques MESTRE, président de l'UMIH Languedoc-Roussillon.
François Commeinhes et les représentants de France Terre de tourisme recevront mardi prochain au Sénat le secrétaire d'Etat Mattias FEKL, chargé du commerce extérieur, de la promotion du tourisme et des Français de l'étranger. Ils évoqueront les objectifs de ce nouveau cercle de réflexion qui, partant du constat d'un manque de dialogue et d'échanges entre les acteurs du secteur, vise à les réunir pour accompagner la construction d'une nouvelle économie et, comme a conclu François Commeinhes lors de la réunion, "d'aider les territoires à engager le virage de l'innovation".