La Viticulture héraultaise, carte d’identité du territoire

Colloque Observatoire Viticole

Ce matin, en ouverture du colloque sur les nouvelles dynamiques internationales organisé par l'Observatoire viticole départemental, Kleber Mesquida, le Président du Département et Député de l’Hérault s'est exprimé sur la viticulture en Hérault : "si aujourd’hui, la viticulture n'est plus la 1ère économie du territoire, car devancée par le tourisme, elle contribue fortement à l'attractivité de l'Hérault". Rappelant notamment l'un des axes de la politique départementale dans ce domaine visant à développer l'offre oenotouristique en Hérault : « s’il existe déjà une offre oenotouristique, nous voulons la compléter, la rendre plus lisible, par le maillage des installations de qualité existantes (caves et caveau associés à une restauration de caractère, etc.) afin de couvrir l’espace héraultais sous forme de circuits-découverte sur plusieurs jours ». A travers ces actions le Département entend valoriser la richesse du territoire et de ses terroirs. Kléber Mesquida s’est d’ailleurs félicité que la Loi Evin ait été modifiée « pour une communication plus libre des vins et des producteurs de façon à valoriser les terroirs et ses spécificités, sans incitation à la consommation ».

Le contenu du Colloque

Aujourd’hui de nombreux pays ont acquis le savoir-faire du vin et sont en plein essor sur le marché mondial. Face à cette mondialisation, le Département agit pour redonner une place de choix aux viticulteurs héraultais à l’international. On estime aujourd’hui que 30% des volumes produits en Hérault sont destinés à l’export, et en premier lieu vers l’Europe (Allemagne : premier client, Belgique, Pays-Bas, Royaume-Uni). Chine et Etats-Unis constituent également d’importants marchés.
Avec un espace viticole de 91 804 ha, soit 50 % de l’espace agricole consacré à la viticulture, l’Hérault s’impose comme le 1er département viticole du Languedoc-Roussillon et le 2ème département viticole de France, après la Gironde.
La viticulture demeure un secteur clé de l'économie héraultaise. Le Département a fait le choix depuis de nombreuses années de soutenir les acteurs du développement agricole et viticole et ainsi accompagner une viticulture moderne, durable et respectueuse de l'environnement pour produire des vins de qualité. Cet engagement fort s’élargit aujourd’hui à l’oenotourisme.