Que représente la culture en Pays de Thau ?

Selon une étude, la valeur de la Tour Eiffel est estimée à 434 milliards d’euros, soit 1/5ème du PIB de la France. Cette estimation prend en compte des critères tels que son image, son attractivité et son impact sur l’économie en général.

Ceci montre que le patrimoine culturel est un levier économique puissant. Autre exemple, à Metz, avec l’ouverture de l’antenne lorraine du Centre Pompidou, les commerces et les restaurants sont en plein boom. Exactement comme à Bilbao en 1997 avec l’ouverture du musée Guggenheim qui a généré 45.000 emplois dans les dix ans qui ont suivi son ouverture.

Investir dans la culture est aussi rentable. Pour 1 euro de dépenses de fonctionnement du Château de Versailles, les retombées économiques sont de plus de 23 euros. Mieux que le tiercé !

Au-delà des musées et des monuments, une véritable politique d’investissement culturel doit aussi s’intéresser à l'ensemble des entreprises produisant des biens culturels ou issues de la créativité intellectuelle : musique, films, télévision, radio, jeux vidéo, livre, médias numériques et nouvelles technologies, design, gastronomie, etc.

On le voit aujourd’hui la compétition est mondiale pour attirer les touristes mais aussi les entreprises et les cerveaux qui créeront bien plus d’emplois de qualité que n’importe quelle marina géante.

Nombre de nos élus à Sète et en pays sétois en ont compris l’importance et agissent déjà dans le bon sens mais peut-on aller bien au-delà ?
Comment nous différencier et favoriser ici un véritable essor des industries créatives ? Quelles sont les synergies innovantes qui s’offrent à nous à la croisée des arts, du terroir et de l’activité portuaire ? 
Bref, au-delà de l’indispensable et incontournable tourisme, quelles sont les idées neuves pour créer de la richesse et de l’emploi ?

Jacques Carles

 

Les Activités du futur

Un pays dont l’activité ne repose que sur les secteurs primaires  ou sur les activités tertiaires est fragile et vulnérable. Les activités de production qui ont remplacé l’industrie n’ont cependant plus grand chose à voir avec l’industrie du 19ème ou du 20ème siècle. Aujourd’hui les activités porteuses sont celles qui reposent sur l’immatériel ou sur la haute technologie à fort contenu de connaissance.

L'industrie culturelle est un des domaines qui mériterait d’être examinés pour le pays de Thau

L’industrie culturelle :

L’industrie culturelle  regroupe les entreprises produisant selon des méthodes industrielles des biens dont l'essentiel de la valeur tient dans leur contenu symbolique : livre imprimé et digital, musique, cinéma y compris dessins animés où la France est au top mondial, télévision, radio,  jeux vidéo, internet, logiciels, publicité, design, packaging, architecture, etc.

Dans tous ces domaines ou presque Thau a fourni de grands talents. La créativité et le goût des arts sont d’ailleurs des caractéristiques du pays sétois. Le terreau existe donc pour implanter une industrie culturelle autour de la lagune. S’agissant de développement économique,  l’important est alors de réaliser que le  nom industrie est plus important que l’adjectif culturelle.