Enquête* flash CCI sur l’impact économique négatif de l’opération « Gilets Jaunes » sur le commerce héraultais

Visiblement les gilets jaunes ont en effet réussi à paralyser l'économie Héraultaise, mais sans doute pas ceux qu'ils souhaitaient impacter. En preuve le communiqué de presse du 21 novembre du CCI Hérault:

"Le résultat est sans appel, l’impact économique négatif est hélas bien réel et important Les manifestations  Gilets jaunes  ont entraîné un ralentissement de la fréquentation et du chiffre d’affaires chez 71% des commerçants.

Depuis samedi 17 novembre matin, par rapport à une période commerciale « normale » :

• La baisse moyenne de fréquentation est de 60%.

• La baisse moyenne de chiffre d’affaires est de 55%. Centres villes et centres commerciaux, pôles urbains et centres bourgs, tous sont touchés.

 

Paroles de commerçants : « Globalement, nous comprenons le pourquoi des manifestations mais :

• Le chiffre d’affaires déplorable pendant les blocages est une réalité

• C’est une manifestation contre l’Etat mais qui a un impact sur l’activité locale. Or, ce n’est pas le local qui décide.

• C’est un impact direct sur les livraisons et les approvisionnements des commerces. La filière logistique est à l’arrêt ou en mode dégradé

• Moins de chiffre d'affaires, même loyer, mêmes charges = fragilité financière et chômage partiel

• Les enseignes nationales sont touchées, mais les indépendants aussi

• Il ne faudrait pas que cela dure trop longtemps car l’activité est déjà compliquée et les difficultés réelles. Les fêtes sont proches donc attention

• Ces actions sont dramatiques pour les entreprises, cela risque de mettre en péril l'activité mais aussi le maintien dans l'emploi de certains collaborateurs

• Le pouvoir d’achat des ménages est limité mais il est inadmissible de bloquer l’économie locale, la cible n’est pas la bonne

• Les clients restent chez eux donc Internet n’est pas touché mais le petit commerce oui

• Les entreprises locales sont les principaux otages de ce mouvement

• Il faut une écoute attentive et une réaction rapide du gouvernement

• Comment les cœurs de ville et les petites artères commerçantes vont-elles pouvoir passer le cap si cela persiste ?

• La santé financière déjà fragile des commerces va se dégrader … »

 Les commerçants dénoncent la méthode et la forme. Au quotidien, l’ensemble du territoire est impacté. Par exemple, pour les 6 magasins Intersport : Balaruc, Lattes, Juvignac, Jacou, Saint-Aunès, Saint Clément de Rivière, Patrick Hanot « confirme une perte de 40% de chiffres d’affaires depuis le début du mouvement ce samedi 17 novembre matin ». « Maintenant, le plus important, commercialement, est de ne pas compromettre l’opération du Black Friday, qui débute ce vendredi 23 novembre et qui va lancer la période des fêtes de fin d’année ». André Deljarry Président de la CCI Hérault 1er Vice-Président de le CCI Occitanie La CCI Hérault lance pour l’occasion, cette année, la manifestation « Black & Gold Friday » dont l’enjeu est de diffuser cette opération dans les principaux centres villes du département (500 commerçants participent à cette première édition). L’objectif est d’animer et de dynamiser le commerce local en mettant en avant le savoir-faire et le conseil des commerçants qui attendent avec impatience les clients pour cette période de bonnes affaires. La semaine suivante, l’opération « Cœur de ville en lumières », illuminera et animera le centre ville de Montpellier dans le cadre du partenariat entre la ville de Montpellier et la CCI Hérault et avec le concours essentiels et nombreux des Mécènes privés

*Méthodologie : Enquête par mail, entre le lundi 19 novembre et le mercredi 21 novembre, auprès de l’ensemble des commerçants du département. Résultats sur la base de 300 retours de questionnaires exploitables.