Comédiens

  A Sète, il y a toujours eu de bons comédiens, et pas seulement en politique. Après guerre, le bon peuple sétois se régalait des revues sétoises de Barthelemy qui remplissaient le vieux théâtre aujourd’hui disparu de la Grand Rue. La vedette en était Louis Michel, président du FC Sète, qui campait Marinette, une matrone forte en gueule du Quartier haut.

Et puis il y avait des troupes d’amateurs dont beaucoup sont devenus de grands professionnels, telle Moni Grego, qui se produisaient régulièrement au Théâtre municipal, pas encore Molière. Parmi elles, les Compagnons comédiens de Jacques-Henry Delcamp, devenu directeur de théâtre, et Bernard Malaterre, acteur reconnu devenu réalisateur de films.

Cette passion du théâtre amateur perdure actuellement, avec La Mouette , animée par Hervé Mirouze qui a créé un Festival de théâtre amateur qui se déroule chaque année fin Juin au Théâtre de la Mer. On y a vu, entre autres un « Peau d’âne » monté par « Mise en troupe », un groupe de parents qui se dévoue pour les enfants hospitalisés. Leur représentation au Théâtre Molière a rapporté 8000 € qui permettront de créer une salle de jeux d’enfants à l’Hôpital.

Mais évidemment, le plus fameux des comédiens amateurs sétois reste Jean Vilar. Il fit ses débuts en Jésus dans une Passion qu’il monta et joua dans la Chapelle des Pénitents avec son ami le peintre Pinet. Peu après, il montait à Paris et démarrait une carrière couronnée par la création du Festival d’Avignon. On souhaite à tous les amateurs une aussi brillante réussite.

 Bernard Barraillé

ANCIENS EDITOS

tous les éditos

 

 

ANCIENS EDITOS

tous les éditos