Un pays poétique

Encore un mystère à élucider sur le Pays de Thau. Pourquoi y compte-t-on autant de poètes et d’amoureux de la poésie, discipline souvent considérée comme désuète ailleurs. En y implantant ses Voix Vives, Mme Valles-Bled savait que le  terreau y serait riche et fertile. La suite lui a donné raison et ce rassemblement hors norme y est devenu un événement national !
Actuellement, Clara Barbuscia, autre grande prêtresse du culte d’Erato et sa compagnie « Mot pour Mot », célèbrent le Printemps des Poètes dans les écoles et les médiathèques. Printemps aussi célébré par les poètes du Club Occitan qui s’exprime en « langa nostra » sur les traces du grand Mistral, et par le dynamique club « Poésie et chanson Georges Brassens » animé par les troubadours d'aujourd'hu et son président Jean-Christophe Moussiegt. Pour tous ces passionnés, la poésie est, aujourd’hui comme hier, une discipline vivante, porteuse de beautés et de sagesse. Ils sont, plus que jamais, un des éléments qui font la formidable richesse culturelle si active du pays sétois .

Bernard Barraillé

 » lire les éditos précédents