Prima ora : une expérience patrimoniale

photomontage : Lucie Hourdequin / photo : Alain Reynaud

Les Clos de Miège présentent Prima Ora, leur nouvelle cuvée

Florence Monferran, historienne et vigneronne, mène entre Sète et Montpellier une expérience patrimoniale sur les terroirs d’exception en muscat à petits grains. Après l’Originel de vin naturellement doux, élaboré sans mutage à l’alcool et en production naturelle, elle propose une nouvelle cuvée, Prima Ora, « le commencement de » en latin. Le vin, en grande partie issu de raisins passerillés (séchés sur pied) de sa première vendange, en 2013, a été vinifié et élevé trente mois en fûts. Il participe au travail d’histoire expérimentale de mise en pratique de connaissances livresques, des agronomes romains à nos jours, de savoir-faire décrits dans les archives, à l’exemple du passerillage, de redécouverte de saveurs anciennes grâce à la culture biologique. A la recherche du goût perdu, Prima Ora croise la surmaturation des raisins évoquée par les romains, les pratiques d’excellence depuis le haut Moyen-Age, pour une remise en culture, dans tous les sens du terme, de vignobles oubliés. La cuvée à la robe d’or se pare en nez et en bouche de notes épicées, évoluées, de beurré, miel, caramel et fruit confit. Elle sera millésimée en fonction des conditions annuelles de récolte, en bouteilles numérotées.

Retrouvez les conseils de dégustation et accords culinaires sur le site des clos de Miege et suivez ce lien pour en savoir un peu plus sur l’histoire de ces vignobles

Contact :
Florence Monferran, Les Clos de Miège, 44 rue des Jardins - 34 110 Vic-la-Gardiole
(06 25 55 16 96 - Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.)