Festa Vino 2017 : clap de fin

Le dernier Festa Vino de la saison a eu lieu vendredi 29 septembre à Caux par un temps radieux. Ce concept mis en œuvre par l'équipe Jacques André et Alexandra Rosenfeld de l'office de tourisme Cap d'Agde Méditerranée, vise à faire découvrir un patrimoine différent chaque mois. Et dans nos régions qui dit patrimoine, dit monuments et vignobles.









Philippe Charleux

 

La soirée commença par une visite de l'espace patrimoine, emménagé dans un ancien hospice dont la porte excusez du peu, date du XIVème siècle. L'association a réussi à retrouver des vestiges du passé, outils de la vigne bien sûr, mais a reconstitué les habitacles et décors de personnages célèbres ayant vécu ou étant nés à Caux. Pas loin de 17 dit un habitant.
Jean-Jacques Causse, né à Caux le 29 août 1751, héros de la bataille de Dego sous les ordres du général Bonaparte et mort au combat le 15 avril 1796.

Jean Pomaradès, la fripouille de Caux. Personnage sympathique né le 6 avril 1801, il fut guillotiné à Pézenas le 18 février 1843 pour avoir commis une très longue liste de crimes.  
Dom Bedos de Celles, né le 24 septembre 1709, mort le 25 novembre 1779, fut un des maîtres orgues les plus reconnus, et a construit entres autres l'orgue de l'Abbaye Sainte Croix de Bordeaux.

Marius Nègre, pionnier du syndicalisme enseignant, né le 16 février 1876 à Caux, éditeur du bimestriel l'Action Scolaire, s'est battu pour le droit syndical des fonctionnaires, et fut révoqué le 27 avril 1907 et mort le 8 février 1952.

La liste est longue, mais nous voilà happé par un mouvement de foule qui oh surprise ne se précipita pas dans la très belle Eglise Saint Gervais (XIIème siècle), mais dans la petite Chapelle des Pénitents Blancs, mentionnée dans les livres pour la première fois en 1645. Un conteur Philippe Charleux, accompagné de son complice Marc Hévéa, nous emmenèrent pour un voyage poétique dans les vignes au travers du temps. Et avant de boire « la coupe du merle, celle qui fait chanter et rire, et pas celle du cochon qui se ridiculise », nous sommes allés gravir les nombreuses marches de l'église pour admirer la vue sur la belle cité de Caux.

Lorsque nous sommes enfin redescendus, la foule s'était déjà précipitée place de la mairie où le groupe oenojazz mettait l'ambiance. Les domaines de Daurion et de la Font des Ormes assuraient les breuvages, et Garnito, Fish n' chips et Pat & Mika des nourritures plus terrestres.
Avant de se quitter, on souhaitait être déjà à l'année prochaine pour un prochain Festa Vino.

Florence de Martino

 

Drapeau du Royaume-UniLast Festa Vino of the season occured in Caux last night. Weather was lovely, everyone had a good time. If you've missed it, here's a little recap.
This concept was built by Jacques André and Alexandra Rosenfeld of the tourist offices of Cap d'Agde Méditerranée, to open an access to our heritage. And in our region, heritage means wine and monuments... The party started for my part by a visit of the heritage association, located in a former hospital with a 14th century door. That association succeeded in creating a collection of objects from the past, vineyards tools of course, but also objects having belonged to some of the famous characters born in Caux. A visitor told me proudly they had 17 famous characters born in Caux.
Jean-Jacques Causse, born in Caux on august 29th 1751, was a hero of the Dego battle, with Bonaparte, and he died there on april 15th, 1796.
Jean Pomaradès, Caux's scoundrel. Nice character who committed not less than 50 crimes, he was born in Caux on april 6th 1801, and guillotined in Pézenas upon February 1843 in front of 50000 people.
Dom Bedos de Celles, born on September 24th 1709, died on November 25th, 1779 and was an organ master. He built among others the one which is in the Bordeaux's Sainte Croix abbaye.
Marius Nègre, pioneer of teachers unionism, born on February 16th, 1876 in Caux, publisher of Action scolaire bimonthly magazine, he fought for syndication rights of teachers, and was fired for that on April 27th 1907 and died on February 8th 1952.
List is long. But suddenly, I get caught by a crowd rushing towards not the beautiful church Saint Gervais (XIIth century), but to the tiny Pénitents Blancs chapel. Philippe Charleux, poet and storyteller, with his musician Marc Hévéa, took us for a trip through vineyards and throughout time. And then before joining the Festa Vino, we went to visit the church and enjoy the view of the village on top of the tower.
When we reached place de la mairie, the crowd was there already enjoying the music with Oenojazz group. Daurion and Font des Ormes domains served their wines, and Garnito, Fish n' chips and Pat & Mika food.
Prior to saying goodbye, we all wished to be next year already to attend another Festa Vino!

Florence de Martino