En 2026 le président de l’agglo sera … une femme

Gilles d’Ettore, Maire d’Agde,  est aussi  l’actuel Président  de l’agglomération Hérault Méditerranée.  Dynamique, il a une excellente image auprès d’une grande partie de la population et il faut bien reconnaître qu’il a su faire bouger sa ville et l’agglo. Il a donc de grandes chances d’être reconduit dans ses fonctions en 2020 lors des prochaines élections. Mais au delà ? La donne pourrait changer et une femme pourrait lui succéder.
Les femmes nées en 1927 terminaient leur scolarité  en moyenne à 14,8 ans. Celles nées en 1977, soit 50 ans plus tard, finissaient leurs études en moyenne à  l’âge de 21 ans soit déjà un peu plus que les hommes qui eux entraient dans la vie active en moyenne vers 20 ans.  En terme d’éducation les femmes ont donc déjà rattrapé les hommes depuis longtemps mais le mouvement lancé au siècle dernier ne va pas s’arrêter là. Tout laisse à penser que les femmes vont maintenant prendre le pouvoir dans les années à venir.
Les femmes nées à partir des années 1950 ont été plus nombreuses que les hommes a décroché le baccalauréat, celles nées à partir...

» suite de l'édito
(français /anglais)

La restauration écologique du littoral agathois est en marche !

Le projet X-REEF piloté par la ville d'Agde consiste à optimiser et expérimenter un nouveau type de balisage de la bande littorale des 300 m, dans le périmètre de l'Aire marine protégée de la côte agathoise. Ce projet financé par le ministère de l'écologie dans le cadre d'un Contrat Natura 2000 marin.
Ces équipements écoconçus participeront également à la restauration des petits fonds méditerranéens en offrant une protection pour les populations de juvéniles.

Le dernier des 6 modules expérimentaux conçu avec la startup montpelliéraine Seaboost sera immergé vendredi 13 octobre au Centre Nautique du Cap d'Agde....

» Echos 

Colloque annuel des Amis de Montagnac : l'Art au Moyen-Age

En présence de M. le Maire et sous la présidence de M. Albert Arnaud, historien, le colloque annuel des Amis de Montagnac s’est déroulé, le samedi 7 octobre au VVF de Bessilles, à la satisfaction de tous, auditeurs et intervenants. Il avait pour thème «Arts profane et art religieux au Moyen-Âge» à Montagnac et dans sa région, un sujet de choix qui devait être traité par des conférenciers compétents, ce fut le cas.
Au tout début Melle Amandine Amerdeil qui termine une étude minutieuse de l’église Saint André de Montagnac, a fait le point sur l’état actuel des recherches sur notre magnifique église du XIII°-XV° s : origines de la construction, complétées par un diaporama détaillé de l’édifice qui en révélait toutes les particularités. Un peu émue au départ, elle a surmonté avec facilité ce handicap.
..

» Echos / Montagnac

Alizée Rieu Miss Languedoc-Roussillon à Portiragnes

Alizée Rieu, Miss Languedoc-Roussillon 2017, est accueillie à Portiragnes le mercredi 18 octobre prochain à 18h30, Salle Jean Ferrat, boulevard Frédéric Mistral.
C’est en quelque sorte un retour aux sources pour Alizée Rieu car non seulement ses grands-parents résident à Portiragnes, mais...

» Echos/Portiragnes

Elle... de 15 à 17

Le nouveau recueil de Marc Ely

Signes, instinct, un jour, un regard, un sourire, un échange de numéro de téléphone et la promesse d'un futur...peut-être... Le cœur s'emballe, le sol se dérobe, le corps et l'esprit s'envolent légers et aériens...

» Culture/Littérature-poésie

Moustique tigre : les bons gestes

Tout savoir et lutter contre le moustique tigre

Les femelles du « moustique tigre » Aedes albopictus pondent leurs œufs à sec et/ou à la limite des eaux stagnantes. Lorsque les conditions climatiques sont favorables (à partir du milieu du printemps), les œufs éclosent dès qu’ils sont au contact de l’eau : ils donnent alors des larves qui, au bout de 5 à 6 jours, donnent, après nymphose, des moustiques adultes et… piqueurs...

» Tout savoir

La mairie de Pomérols au plus près de ses citoyens

La mairie de Pomérols a choisi le logiciel Illiwap pour envoyer des messages ou des alertes géolocalisés à tous les citoyens porteur de l’application. Pour les habitants de la commune, il suffit de télécharger l’application illiwap sur leur smartphone et de scanner le QrCode mis à disposition par la mairie sur son site internet ou, plus simplement, de composer le code émetteur: @34810.
C’est une méthode innovante pour contacter rapidement les citoyens de la commune en leur envoyant des messages d’information ou d’alerte en moins de deux minutes...

» Echos / Pomérols

Pernod Ricard va fermer son site de Bessan en 2018

Le groupe Pernod-Ricard vient d'annoncer jeudi 5 octobre qu'il va fermer son unité de Bessan à la fin de l'année 2018 et qu'il va transférer ses activités bessanaises sur les sites de Marseille, Bordeaux, Lille et Thuir. Une opération d'optimisation de la gestion industrielle prévue dans son plan de développement stratégique.
Le Maire, Stéphane Pépin-Bonet, n'a pas caché sa déception aux deux membres dirigeants du groupe venus lui annoncer la mauvaise nouvelle pour sa commune. Le Maire assure qu'il restera "très attentif à l'avenir social des salariés, comme à celui du site lui-même, placé au centre de Bessan et qui méritera l’attention de tous."

» Echos/Bessan

La FNACA revient à Lézignan la Cèbe

Il y a 2 ans, la section locale avait organisé le repas dont les bénéfices sont destinés au fond social de la FNACA. A Lézignan, nous disait un responsable de section, on s’y sent bien, on s’en souvient, on y revient. Peut-être est-ce un ancien employé de Félix Potin dont c’était le slogan ! Il est vrai que cette salle est spacieuse, qu’un grand parking se trouve à proximité. Ce sont 253 personnes exactement qui sont venues partager le repas et par la même alimenter les caisses du Comité départemental qui intervient auprès de ses membres pour allouer aux plus démunis une aide financière pour acquérir des appareils auditifs, lunettes, prothèses dentaires ou faire face à des difficultés momentanées. C’est Michel Combeau du Comité départemental qui instruit les dossiers.
Ce Comité présidé par Michel Martel, présent à cette journée, reçoit également...

» Echos /Lézigan la Cèbe

Belles rencontres entre les générations durant la Semaine Bleue

L’édition 2017 de la Semaine Bleue, réunissant les jeunes, écoliers et lycéens, et les personnes âgées et retraitées, a connu des très beaux moments de rencontre autour d’animations diverses toujours attractives.
D’abord à la maison de retraite de Bessan, où les écoliers de classes élémentaires, bien encadrés par les membres d’associations locales, ont réalisé des pâtisseries sous le regard (et parfois avec l’aide) des résidents attentifs. D’autres ateliers avec les enfants ont suivi : pique-nique, goûters et jeux de société dans la salle des fêtes, parties de pétanque sur le terrain de boules…
Les élèves du lycée Auguste Loubatières d’Agde, de leur côté, ont préparé un rallye entre les maisons de retraite de Bessan, Vias, Marseillan, Florensac, Pinet, Pomérols et Agde ; rallye en voitures où...

» Echos/bessan

Ancienne histoire de Bessan

En novembre 1863 la municipalité de monsieur Prosper Aubin vote une somme pour terminer de financer l’aménagement de la place de la Promenade qui avait été réalisé en hâte, en vue de la bénédiction de constructions importantes pour le village, dont, fait du hasard, aucune  n’est encore en fonction quelques 155 ans plus tard.
En effet, cet aménagement de la place permet, lors de la fête de la Saint Laurent en 1863, d’inaugurer le pont suspendu récemment construit, mais également la salle d’asile, à l’emplacement de la salle des fêtes, et la gare ferroviaire qui marque...

» Patrimoine / Histoire
Histoire de Bessan

Une stèle inaugurée en mémoire d’André Bessière

http://www.livresbessiere.com/modules/mod_news_pro_gk4/cache/k2.items.cache.27b4275cdf67fac8ef7af010ec180724_Lnsp_607.jpg

André Bessière, disparu le 8 janvier 2017, résistant dès l’âge de 15 ans durant la guerre de 39-45, arrêté et incarcéré plusieurs fois, a été déporté à Auschwitz sous le matricule 185 074 tatoué sur son avant-bras gauche, puis à Buchenwald, plustard à Flossenburg, et libéré par les Russes en 1945.
Pour raison de santé, il quitta la carrière militaire et reprit ses études pour devenir ingénieur. Il fut très actif dans un certain nombre d’associations patriotiques, écrivit plusieurs livres sur son histoire, et, revenu à sa retraite vivre à Vias dont sa famille était originaire, multiplia les conférences sur les évènements qu’il a vécu, notamment auprès des jeunes dans les lycées, et les écoles militaires, afin que la mémoire ne s’en perde pas...

» Echos

L'abonnement à l'infolettre est gratuit !
Facebook

Suivez-nous !

Twitter

Suivez-nous !