Photographie

Claude Cruells : Thau vu de haut 2018

La couverture du calendrier Thau Vu de HauT 2018 sublime la rencontre entre le Canal du midi et l'Etang de Thau, deux trésors de notre région. Vous êtes nombreux à être émus par l'approche esthétique et environnementale de cette première création de la marque collection Thau Vu de HauT. Les pages tournent, dévoilent les beautés de la lagune, mais notre équipe, en collaboration avec son partenaire Hélisud, n’a guère le temps de s’y attarder et s’atèle à identifier les zones d’intérêt et à préparer soigneusement de nouvelles scènes pour la parution 2018. Afin d’offrir à son large public le plaisir de l’ouvrir sur le mois de janvier prochain, le calendrier se doit d’être garni en images au fil des saisons. Ainsi, les reportages de l’automne, de l’hiver et du printemps sont-ils déjà bouclés, que celui de l'été est en cours de réalisation.

Thau Vu de HauT 2017 : Genèse d’un projet pas comme les autres

C'est en janvier 2016 que quelques fervents défenseurs et acteurs de l'étang suggèrent à Claude Cruells, notre photographe, d'élaborer un calendrier sur le thème de la lagune. Il s’agit ensuite de trouver les différentes ressources pour permettre sa réalisation. Très vite, deux partenaires majeurs du projet s’engagent : Florent Tarbouriech, conchyliculteur, et Régis Godard, de la société Hélisud. L’aventure commence et il faut faire vite et bien compte tenu des contraintes de saisonnalité, ainsi que du niveau d’exigences des acteurs de cette mission. Il est entendu que plusieurs heures de vol par saison seront nécessaires pour obtenir les 13 photos. Claude propose à son amie Laurence Crinquant, d’en élaborer les textes, après lui avoir dévoilé les premières images. Cette dernière accepte et  propose d’écrire des haïkus, courts poèmes d'inspiration japonaise, ancrés dans l’émotion et la temporalité. Les mois passent et la lagune dévoile ses charmes et ses mystères, sources d’émerveillement et d’inspiration pour ses réalisateurs. Elle révèle son fragile équilibre et sa cohabitation sensible avec les hommes qui la sillonnent. 

 

Les partenaires du projet

 

 

Thau Vu de HauT 2018 : innover et agir pour notre territoire

En 2018, quelques innovations en terme de format et de contenus verront le jour. En effet, nous avons tenu compte de vos remarques et le calendrier, d'un format 40x40, se transforme en un format A3 horizontal, plus adapté aux envois postaux. En outre, vous pouvez d'ores et déjà passer commande car le calendrier sort début juillet, et, inédit, il sera enrichi d'un lot de 6 cartes postales panoramiques. Enfin, le prix unitaire a baissé, et nous avons le plaisir de vous proposer l'édition 2018 au prix de 15 euros au lieu de 20 euros!

Afin de protéger et valoriser notre territoire, nous souhaitons également aller à votre rencontre et vous présenter notre vision grand format de l'étang au-delà de la création d'imprimables (calendriers, cartes postales, affiches...). Ainsi, nous vous invitons à suivre attentivement nos actualités sur Thau Infos et la page facebook @thauvudehaut. Ces dernières vous informeront des différents évènements à venir! A cet égard, réservez dès maintenant votre soirée du vendredi 7 juillet 2017 qui inaugurera l'exposition Thau Vu de HauT, visible les 7, 8 et 9 juillet au Foyer de l'Amitié du quartier de la Pointe Courte à Sète. Du côté de Marseillan, ce seront les Etablissements Noilly-Prat qui accueilleront une superbe exposition lumineuse Thau Vu de HauT dans le courant de l'été.

Laurence Crinquant

L'équipe Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser. et Thau-Infos se tiennent à votre disposition pour vos commandes et répondre à vos questions!
contact : Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser. ou 06 71 73 54 80

 

 

 Claude Cruells

Claude Cruells a un CV prestigieux : Spécialiste reconnu de la photographie sous-marine dans les années 90, il signe l’exposition « Méditerranée lumière » en 1994, collabore avec l’unité d’élite de la Police Nationale le R.A.I.D pendant 12 ans et fait l’inventaire photographique des cétacés de la Grande Bleue. Les années qui suivent l’amènent aux quatre coins du monde, de l’Everest à Wallis et Futuna en passant par l’Asie où il couvre le désastre du tsunami de 2004 pour VSD et l’América’s Cup en Nouvelle Zélande pour Bouygues Télécom.

Aujourd’hui Claude Cruells se partage entre le Languedoc Roussillon où il est devenu le photographe incontournable du monde viti-vinicole comme en témoignent ses collaborations avec le Département de l’Hérault, Sud de France, le CIVL le CIVC les IGP34, Coop de France et beaucoup de domaines particuliers, ses reportages d’entreprises sur tout le territoire, et ses déplacements internationaux au cours desquels il réalise ses reportages personnels ayant essentiellement des thèmes humanistes basés sur la vie des populations minoritaires.

   

Florensac- Shanghai


Christine Estève, Chantal Flamant,Daniel Beysse

En mars c’était l’exposition photographique de Daniel Bieysse à Florensac avec la conférence de Christine Estève, architecte, tous deux spécialistes de Shanghai. Il faut noter la belle complémentarité de ces deux intervenants. Il y avait donc bien trois acteurs : un artiste photographe, une scientifique architecte et Shanghai. Grâce à la vision de ces deux esthètes, Shanghai nous en a bouché un coin ! La ville chinoise au passé chaotique a parfaitement tenu son rôle. Elle a subjugué le photographe, passionné l’urbaniste, c’était un sujet en or qui a envoûté l’assistance avide d’exotisme.
22 millions d’habitants, la plupart issus des campagnes chinoises environnantes. Ils ont su saisir au bond la balle du libéralisme, dès que le « parti » le leur a permis. Il en ressort que le chinois est patient, il a su attendre le moment favorable pour exprimer son formidable esprit pragmatique. Aménager les vieux quartiers et créer une ville nouvelle … Patients et entreprenants, les bougres !.
Les politiques pourraient s’en inspirer : il suffit de tenir bien étouffée une société pendant des décennies, d’un coup desserrer l’étau, et là, miracle, c’est l’explosion … Certes, c’est un peu simpliste, mais efficace.
Une autre parenthèse : dans l’assistance, il y avait bon nombre de montpelliérains, Florensac serait-il devenu un pôle d’attraction culturel ?