Artiste du mois

Nouveau recueil de poésie de Tristan Lunair: Soi disant la poussière

J'ai rencontré Tristan Lunair, à l'occasion de la parution de son tout nouveau recueil de poèmes Soi disant la poussière aux Editions Unicité dans la collection Le metteur en signe d'Anne de Commines.
Ce recueil qui est une rétrospective, rassemble en 8 segments des recueils thématiques sur une période allant de 1996 à 2005, accompagné de quelques-uns de ses tous premiers poèmes écrits à partir de l’âge de 20 ans, ainsi qu’une dernière partie contenant des poèmes plus récents.
Lunair est son pseudonyme, et il lui va très bien. Même si ce poète qui écrit depuis sa tendre jeunesse est quelque-peu dans la lune, qu'on ne s'y trompe pas, sa poésie est d'un réalisme percutant, et voici ce que l'auteur nous dit de son univers poétique "Je n’ai jamais eu la certitude que j’écrirais toujours, et pourtant, au regard de cette rétrospective, je sais bien l’écriture ancrée/encrée en moi, sa présence dans ma vie depuis si longtemps, depuis toujours peut-être…Je la ressens dans mon corps, dans mes veines, elle continue de témoigner de mon temps sur cette terre, elle est le reflet des émotions, des ressentis, qui me traversent, par mon regard sur le monde, et ce qui le peuple, sur ce qui n’est pas forcément visible, et pour lequel le poème vient Soi disant révéler la quintessence. 
En écrivant, je crois avoir creusé dans l’âme avec mes mains. J’ai la sensation de l’eau limpide dans laquelle elle baigne en surface, et de son assombrissement lorsqu’on s’enfonce dans ses profondeurs. J’ai touché la boue comme j’ai pu toucher ses régions claires dans lesquelles rien n’apparaissait souillé, enfin je pense…
De Tristan le poète, j’ai entendu dire qu’il est le poète de la verticalitéde l’intériorité, qu'il y a chez lui du corps et de la chair, et là, je suis d’à-corps, c’est à partir de cet agencement biologique, que découlent, naissent, prennent CORPS, les mots, les vers qui composent un poème, imprégnés de toute la vie, et de toutes les vies qui me traversent".

 

 

Après avoir lu Soi disant la poussière, je vous propose en extrait ce poème qui est un de mes préférés, d'actualité, et très certainement dans l'air du moment.

Blues Noël

 

aux vitrines scintillantes

 

le nez collé des enfants

 

parsemés de lumière

 

les arbres de la ville

 

il n'est pas encore minuit

 

des places   des trottoirs mouillés

 

où glisse l'ombre des passants

 

une pluie incessante et le chagrin

 

comment te dire ce soir

 

ce deuil que je porte

 

cette solitude extrême d'être parmi les hommes

 

comme une musique éternellement triste

 

noël en blues

 

en Bach    une messe

 

que minuit passe

 

et que sonnent les cloches

 

pour les désenchantés


© Editions Unicité
Tous droits réservés.

On peut se procurer le recueil directement sur le site des Editions Unicité, ou sur la plupart des sites de vente en ligne comme FNAC, Cultura, Amazon,...

http://www.editions-unicite.fr/auteurs/LUNAIR-Tristan/soi-disant-la-poussiere/index.php

http://www.fr.fnac.be/a16439382/Tristan-Lunair-Soi-disant-la-poussiere?Origin=fnac_google

http://www.cultura.com/soi-disant-la-poussiere-9782373556520.html

Auteur : Tristan Lunair
Titre : Soi disant la poussière
Editions Unicité novembre 2021
Collection : Le metteur en signe
Dessin de couverture : Valérie Thévenot
Prix : 15 euros

 

Souhaitons bon vent à ce nouvel opus de l'auteur.

Florence de Martino

Jacques Charvet récidive

L'infatigable Jacques Charvet  vous convie au vernissage de l'exposition "Heart is art" le samedi  20 novembre 2021 de 15h à 21 h à la galerie " Le Chameau malin" 9 rue Montmorency 34500 Béziers.
Exposition du 20 novembre au 24 décembre 2021.

Ouverture de l'atelier Jacques Charvet pour la Saint Valentin

Pour la Saint Valentin l'atelier de Jacques Charvet reste ouvert, n'hésitez pas à y aller: 
 
Ouverture de l'atelier les samedi 30 et dimanche 31 janvier  2021 de 11h à 17h 30. 
425 Avenue des Frères Lumière  34490 Lignan/Orb. Tél: 06 17 78 04 20

Pour les amoureux des chats

Le petit dernier de Rêves 2 Papier :
Un livre dédié aux chats
Et à ceux qui les chérissent.
Bon dimanche et belle année 2020 !
 

Une censure inadmissible

Vous avez peut être eu l'occasion d'applaudir cette pièce drôle mais traitant d'un sujet plus que sérieux, l'homophobie. La Compagnie Très Très drôle a joué cette pièce, Papa tu feras maman depuis le 6 octobre 2018, plus de 30 fois, dans des villes majeures.

Un mal qu'on estime au XXIème siècle en voie de disparition, et cependant, ce sujet a l'air de faire peur. 

En effet, voici le déroulé de cette histoire bien triste au XXIème siècle dénoncé par Killian Couppey, qui est le directeur artistique, auteur de la pièce et comédien: 
"Depuis le 6 octobre 2018, nous avons joué plus de 30 fois cette pièce, nous rencontrons chaque soir notre public, et grâce au travail de nos équipes ce spectacle est très apprécié.
Nous avons joué à Lyon, Marseille, Avignon, Montpellier, en Alsace, dans des grandes villes et des petits villages. 
Nous travaillons sans relâche pour diffuser ce message de paix et de tolérance avec humour et auto dérision.

La date du 18 avril était, pour notre compagnie, une date forte (date où ils devaient passer au Lycée Jean Moulin de Pèzenas, NDR). En partenariat avec Cap O Cap et Amnesty International, nous avions prévu : 

-de 16h à 18h (en accord avec le lycée): une rencontre avec les élèves (environs 90) et nos comédiens, pour parler du sujet de la pièce, du problème de l'homophobie, et du métier en général. Ensuite, nous aurions fait de la pratique sur le plateau pour montrer aux jeunes étudiants ce qu'est le théâtre professionnel.

-à 20h00 devait avoir lieu la représentation ouverte à tous. Et une rencontre avec les comédiens était prévue ensuite.

Le tout bénévolement de la part de notre équipe. 
Le mardi 9 avril, nous apprenons officiellement que la représentation est annulée faute de signature de la convention par le Conseil général.

Mais ce que cette lettre d’annulation ne précise pas c'est : 
une professeur d'un autre lycée qui est allé dénigrer, insulter notre pièce auprès des proviseurs.
6 mois de préparations avec des élèves pour rien
Des frais de communications pour notre production très élevés et qui ne seront pas remboursés.
Une interdiction informelle de se présenter le 18 avril.
Des élèves qui ne comprennent pas, et à qui on essaye de faire étouffer l'affaire.
Une proviseure qui n'a pas compris que la tolérance et l'ouverture d'esprit fait loi dans une institution scolaire.
En septembre dernier, Madame avait déjà fait polémique avec l'interdiction des jupes, aujourd'hui, elle recommence. Mais comme nous parlons d'un sujet sensible, l'homophobie. Personne ne bouge. 

Aujourd'hui, nous allons continuer ce spectacle avec plus de 60 dates, nous nous battrons ! À l'heure des circulaires demandant aux établissements de lutter contre les discriminations nous ne comprenons pas. Nous ne comprenons pas la censure, l'atteinte à la liberté d'expression."

Réaction de Killian Couppey en vidéo.

Le site de la compagnie Très Très drôle sur FB.

Soutenez la troupe en allant voir leur pièce au théâtre de Verdure de Nézignan L'évèque le 7 juin prochain à 21h30. Une séance exceptionnelle à 10€ par personne pour tous !