Montagnac

Non, Non, rien n’a changé

Nous sommes dans une période où les grèves succèdent aux grèves, SNCF, Air France, Fonction publique, magasins Carrefour, La grande récrée. Pour les lois en cours ou à venir, on parle de casse sociale généralisée, de recul de civilisation. Elles n’auraient d’autres but que d’enrichir les plus riches et même (les très riches) en appauvrissant les plus pauvres. Est-ce le retour au patronat de droit divin? A Montagnac, dans les années 1920, le Vieux syndicat ne pratiquait pas la langue de bois. Aussi un siècle après la publication de ce tract manuscrit, et en relation avec l’actualité sociale, il nous a paru intéressant de le publier:

 

Dans les années 1920....

Banditisme patronal.

Aujourd’hui plus que jamais la répression patronale sévit sur nos meilleurs syndicalistes.
Le poids du coffre-fort se fait de plus en plus sentir sur le monde du travail.
Malheureusement que les requins patronaux ont trouvé pour les seconder des ouvriers assez inconscients et assez lâches, des traîtres à la classe ouvrière qui se sont joints aux magnats de la terre pour les aider dans la honteuse tâche entreprise, d’enlever le pain à nos meilleurs syndicalistes.
Ces syndicalistes là qui à l’encontre des jaunes, ont encore du sang rouge dans les veines, défient malgré toutes les brimades, les ventres dorés et leur disent envers et contre tout, ce n’est pas encore demain que le pain leur manquera.
Camarades travailleurs prenez garde.
C’est d’une muselière que les patrons veulent vous doter, songez qu’aujourd’hui on vous oblige d’adhérer au fameux Syndicat français, sans quoi on vous supprime le travail demain, on vous empêchera d’émettre vos opinions au grand jour, et dans un temps pas trop éloigné, c’est avec une brique que vous mèneront les bourgeois de Montagnac, qui jadis dans une non moins fameuse morale prêchaient à outrance le maintien des travailleurs à la terre, voulant améliorer leur sort, leur donner plus de bien être, mais qu’aujourd’hui jouant un rôle par trop inhumain, enlèvent le pain à des enfants et à des ouvriers honnêtes, conscients et laborieux qui ne demandent qu’à vivre en travaillant.
Camarades, ouvrez l’œil, ne vous laissez attirer et tromper par les promesses des bourgeois et dites vous bien ceci, qu’il y a incompatibilité entre les Capitalistes et les Travailleurs.
Camarades, il est temps de comprendre votre devoir et de l’accomplir.

La Commission du Vieux Syndicat. .

 

Quelques phrases que n’auraient pas renié en leurs temps, Frachon, Krasucki, Seguy et aujourd’hui Mélenchon ou d’autres. Nous avons en plus une touche locale avec « les ventres dorés ». L’écriture est remarquable. Bien que l’origine du Vieux syndicat semble remonter à la fin du XIXème, très présent dans le bassin minier du Nord, cette section locale n’avait d’autres moyens que de rédiger à la main ses déclarations imagées et colorées. >Quant au syndicat jaune dont il est question, il a été créé en 1899 au Creusot.

B. Bals

Nouveau parking, nouveau nom

Vendredi 13 avril à 17h, aura lieu l'inauguration du nouveau parking, Claude André, rue Charles Camichel.

C’est un soulagement lorsqu’un parking est mis à la disposition d’un quartier. Le stationnement est souvent une source de conflit entre les riverains, voilà une bonne chose de faite.

Sans remettre en cause ce choix, ni faire injure à l’heureux élu, n'aurait-il pas été plus judicieux de le nommer Emmanuel d'Alzon ?

Etant donné la proximité de l’ancienne école du même nom, fondée en 1865 par cet homme, né au château de Lavagnac, dont le buste trône dans la cour de l'école Puységur.

Le 9 octobre 2010, la promesse de donner un nom à un lieu public a été faite au château de Lavagnac devant des évêques, religieux, religieuses, laïcs de l’Assomption et confirmée par écrit dans le bulletin municipal de janvier 2011.

Mais les années ont passé...

 

Les Japonais ont-ils pillé le château de Lavagnac ?

Dès que l’on parle de ce château vendu aux japonais en 1987, tout de suite cette phrase fuse, ce sont eux qui ont pillé cette demeure. Pourtant lorsqu’ils prennent possession des lieux, il ne reste plus grand-chose, 2 lustres et des miroirs qui n’ont pu être retirés. Alors pourquoi avoir fait courir de telles allégations mensongères. Dans la mesure où ces gens au passé trouble avaient effectivement dépecé des châteaux en région parisienne, il était facile de leur mettre sur le dos un tel forfait.

Pour essayer de comprendre la raison, il faut remonter avant la transaction du château et de la propriété.

Lors d’un conseil de famille, Henri d’Aulan junior décide la mise en vente du patrimoine familial. Alors, on prend soin de vendre la vaisselle, l’argenterie, le mobilier, les tableaux, miroirs et tout ce qui avait de la valeur.

Lorsque les déménageurs arrivent, ils vont décrocher le tableau du R.P d’Alzon qui était à Lavagnac ce que la Joconde est au Louvre. Aussitôt, Elisabeth Bayol contacte les religieuses de Nimes pour les informer de ce qu’il se passe, pour elle c’est un sacrilège. Les Oblates contactent immédiatement le comte de Berthier afin de le récupérer, mais elles recevront pour toute réponse une fin de non recevoir. Le comte Geoffroy de Virieu en son nom propre et celui de ses frères va écrire à son petit cousin Henri d’Aulan junior pour entrer en possession de la collection de tableaux des membres des familles d’Alzon, de Puységur et d’Aulan, en précisant que son offre serait la leur. Il ne recevra aucune réponse. Ces tableaux comme l’ensemble du mobilier, bijoux, vaisselle et autres objets d’art ont été acheminés à l’hôtel des ventes Prado-Borde à Marseille. Ce sont les commissaires priseurs d’Authier, de Sisgaw et Yvon Charriaud qui ont procédé à la dispersion de la collection du château.

   

 

Pour faire plus de recettes, le tableau du RP d’Alzon est vendu séparément de son cadre ! Ce sont les Oblates qui emporteront l’enchère, désormais ce tableau se trouve à Paris dans la maison Généralice rue Lecourbe.

Mais ce comportement face à la famille, aux Ordres religieux est mal perçu à Montagnac, Nimes et dans les Communautés religieuses. Alors on va faire courir la rumeur comme quoi les japonais ont pillé tout ce qui se trouvait à l’intérieur du château. Mais aujourd’hui, avec les moyens de communication à disposition, le masque est tombé, et honte à ceux qui se sont comportés de la sorte pour des raisons pécuniaires.

Bernard Bals

Burkina Faso : Un container pour l’éducation.

   

Le 10 février, un container a été rempli et envoyé au Burkina Faso par Denro. L’association est installée à Koudougou, ville située à l’Ouest de la capitale Ouagadougou.

Le but poursuivi est l’éducation des enfants à travers le sport et le football en particulier. Il permet de motiver les enfants à se rendre à l’école. Romuald Yaméogo le président parti de rien a concrétisé ce projet. Il a fallu tout construire, les bâtiments scolaires, la cantine, effectuer un forage, élever un château d’eau. Mais il reste beaucoup de choses à réaliser. Pour cela, plusieurs moyens de financement, les dons, la vente des appareils électroménagers, vaisselle, petits meubles, outillage, vendus à des artisans. Les bureaux, vélos, équipements sportifs, électriques, sanitaires, livres, encyclopédies sont directement utilisés par le groupe scolaire. Le chargement provient d’associations, de particuliers, de la municipalité de Pézenas, de la médiathèque de Lézignan la Cèbe, école primaire de Bélarga, Arts et loisirs et école de Puységur de Montagnac, collège de Poussan, Croix rouge Béziers, Lion’s club et Perce neige Pézenas, mairie de Vilette d’Anthon (38) sans oublier Michel Boudet, José Cardénas et Jean-Claude.

L’éducation est une priorité pour le continent africain. Le président Macron s’est rendu au Sénégal pour parler surtout de l’éducation. Les 2 chefs d’Etats en ont fait une priorité. Ils sont soutenu par la chanteuse Rihanna, ambassadrice du PME « Partenariat Mondial pour l’Education ». Mais les promesses n’engagent que ceux qui y croient. Force est de constater que les choses n’évoluent guère. Problèmes récurrents, les fonds sont détournés ou mal employés.

Au Burkina Faso, depuis le début de l’année scolaire le 2 octobre, aucune évaluation ne s’est déroulée dans les écoles primaires et dans le secondaire. Fin janvier, un accord a été trouvé. Quatre revendications ont été satisfaites: Adoption d’un statut valorisant les personnels. Amélioration de l’accès à l’éducation. Amélioration des conditions de travail. Valorisation de la fonction enseignante.

Pendant cette période, Denro a fonctionné normalement. Le chargement d’un container est très difficile, il faut faire vite, cela rappelle les imbrications du jeu de Tetris. Lorsqu'on charge des armoires, elles sont immédiatement remplies de cartons, pièces de meubles. Malheureusement c’est la main d’œuvre qui manque le plus. Il y a la collecte du matériel, le stockage à l’abri en attendant l’arrivée du container.

Les bénévoles viennent parfois de très loin, Perpignan, Michèle de Nîmes, le directeur de l’école de Bélarga avec un collègue, André Jourdan et son épouse et la présidente de Denro France, Denise Fernandez. Les donateurs et autres peuvent se rendre sur le site de Denro afin de suivre l’actualité en temps réel.  

Bernard Bals

Inondations, et si cela arrivait chez nous?

 

 

Depuis une semaine, les médias relatent les inondations qui se produisent un peu partout dans notre pays et plus particulièrement en Ile de France. Cette région mobilise toutes les administrations et services concernés.

La raison est à la fois économique et stratégique. Les caves des ministères sont concernées, les transports avec la ligne C du RER, le musée du Louvre, celui d’Orsay et la liste est bien longue.

Mais qu’adviendrait-il si ces conditions météorologiques se produisaient chez nous ? Quelles leçons ont été tirées des inondations survenues en 2014? On a toujours pas les bons comportements car on considère que de tels événements ne peuvent se reproduire de sitôt. Où en est-on de l’éducation des populations, des simulations à l’échelle de la commune ou de l’intercommunalité, mais pire encore de l’entretien de nos rivières et du fleuve Hérault.

Au moulin de Murles, la végétation s’est installée sur l’ancienne retenue d’eau du moulin et obstrue le lit du fleuve. Autre problème récurrent, l’amoncellement de bois mort contre les piles du pont de Montagnac. Depuis le 1er janvier 2018, la loi GEMAPI (Gestion des Milieux Aquatiques et la Prévention des Inondations) est applicable. Elle se définit de la façon suivante :

  • Aménagement d’un bassin ou fraction de bassin hydraulique.

  • Entretien et aménagement d’un cours d’eau, canal, lac y compris les accès.

  • La défense contre les inondations et contre la mer.

  • La protection et la restauration des sites, écosystèmes, zones aquatiques.

Les établissements publics de coopération intercommunale comme les communautés d’agglomération exercent cette compétence en lieu et place de leurs communes membres. Elles peuvent prélever une taxe facultative plafonnée à 40 euros par habitant et par an. On crée des lois, mais sans fonds prévus, alors on se retourne vers le contribuable ! Les travaux les plus importants sont la création de digues. En métropole il faudrait selon l’Etat en construire 3000 Kms, selon les associations de défense des riverains, le double, sans compter l’entretien de celles existantes. Mais il ya les berges de nos rivières, les ponts qui les enjambent. Bien après coup, on calcule le coût et l’efficacité des moyens de protection et de sauvegarde envisageables. On publie quelques rapports, statistiques, on prend quelques mesures ponctuelles, et l’on s’en remet à la chanson de Léo Ferré, Le Temps. Avec le temps, va, tout s’en va, on oublie les passions…, les sinistrés et les risques à venir de plus en plus violents.

Bernard Bals

 

   

Journées portes ouvertes du parc de loisirs GLOBAL’AVENTURE

Global’Aventure organise une journée portes ouvertes, le dimanche 4 février 2018, à Montagnac, sur la Base Départementale de Bessilles, de 13H à 18H. Cette journée est l’occasion de découvrir gratuitement leurs activités.

 

Journées portes ouvertes:

La Forêt d’Acrobates et Tir Aventure ont une base de loisirs de plein air située à Montagnac, à 50 min de Montpellier. Ce parc dispose d’une multitude d’activités récréatives. Le dimanche 4 février, La Forêt d’Acrobates et Tir Aventure vous invitent petits et grands à partir de 3 ans, à découvrir leurs activités ludiques, en plein air.

Activités:

Le tir à l’arc, à partir de 8 ans

Le laser en extérieur, dès 6 ans

La course d’orientation, dès 6 ans

Accrobranche dès 3 ans

Balade à poney

 

  

 Fonctionnement:

2 tickets par enfant seront remis à l’accueil. Ces tickets offrent 2 activités au choix pour les enfants (3 à 17 ans inclus.)

 

Inscriptions:  Réservation conseillée au 06.07.13.43.80 

Evènements sur Facebook : https://www.facebook.com/events/3536 19368438988/

 

   

Contact : Camille BouchardCette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser. – 06.30.88.73.93

Global’Aventure ( La Forêt d’Acrobates et Tir Aventure) – Base Départementale de Bessilles 34 530 Montagnac 06.30.88.73.93 – 04 48.52.01.40 www.loisirs-foret.com www.tir-aventure.com Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser. Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

 

 

   

 

 

 

AG de la chorale Bella Ciao de Montagnac

Assemblée générale de l’ensemble choral Bella Ciao.

C’est samedi après une belle répétition et l’apprentissage de nouveaux chants, et après avoir dégusté d’excellentes galettes que s’est tenue l’assemblée générale annuelle de l’ensemble Choral Bella Ciao.

C’est une cinquantaine de personnes qui, en présence de Madame Barattini adjointe à la culture, ont pu assister à cette AG. Le Bilan présenté par la présidente a fait ressortir l’implication de Bella Ciao dans l’animation de Montagnac (fête de la musique, Cap del Jovens,…) ; mais aussi les prestations à l’extérieur (Gruissan, concert avec Nelson Monfort, animation à la Croix Gratiot, stage à Lacaune) .

Ensuite après le vote du rapport moral et du budget, l’énoncé des projets 2018 avec en particulier le Cap del Jovens avec le théâtre des origines, mais aussi l’organisation des Choribellas le 7 avril dans l’église de Montagnac avec quatre autres chorales ; mais encore les participations au marché de Pézenas le 17 mars, aux Coralines au Zinga Zanga de Béziers le 6 mai et à un concert avec la « Chorale à ma sœur » et «  Danse etc » à la Cigalière de Sérignan le 8 juin, ont suscité l’adhésion des choristes.

Au vu de la réussite de l’année 2017, le renouvellement du stage en septembre et une amélioration de la communication par internet ont été demandés après félicitations à la bloggeuse du groupe.

C’est avec une reconduction de la totalité du bureau et les félicitations de Madame l’adjointe à la culture que s’est terminée la partie officielle de cette AG.

Chaque choriste a reçu un magnifique Tshirt orange avec le logo de Bella Ciao, et, le pot de l’amitié a clos cette réunion.

Jacqueline Jalabert

Réception des nouveaux montagnacois

Vendredi 1er décembre, Yann Llopis, maire de Montagnac, accompagné de quelques-uns de ses adjoints et délégués, ont accueilli les nouveaux Montagnacois à la Maison des Associations Vincent Diaz.


 

C’est la 3ème cérémonie de ce genre depuis le début du mandat et elle revêt une place toute particulière et symbolique… celle d’une rencontre, d’une découverte entre l’équipe municipale, son premier représentant le Maire de Montagnac et les nouveaux habitants de notre village.

Après la projection d’une vidéo introductive sur les atouts de leur village, Mr le Maire, épaulé d’un diaporama, a présenté la commune dans son ensemble avec son histoire, sa culture, son embellissement et ses projets.
Cette rencontre amicale et détendue s’est terminée par un apéritif convivial au cours duquel les invités ont pu se procurer les derniers MNV ainsi que le Guide Pratique et Touristique de la Ville.

A tous les nouveaux Montagnacois…soyez les bienvenus à Montagnac!

Numéro spécial de Montagnac notre village

A l’occasion des 80 ans de la création de la Cave Coopérative de Montagnac, la municipalité vous propose, par le biais d’un MNV Spécial, de procéder à un petit retour en images sur ces décennies de culture de la vigne qui ont façonnées le village sur bien des aspects.


Cliquez sur l'image pour feuilleter en ligne
ou cliquer ici pour télécharger au format pdf

 

Montagnac assurément Terre d’Oc

Sur notre terre, des générations de femmes et d’hommes ont, depuis des temps reculés, façonné nos paysages afin d’obtenir de cette nature généreuse, mais rude, le meilleur d’elle-même.
Ainsi, des ceps par milliers, placés en rangs serrés telles des sentinelles, tutoient le désordre de la garrigue ou la nonchalance des berges ondulantes du fleuve Hérault.
De cette activité prégnante, la vie d’un village vivra pendant longtemps au rythme des saisons et des vendanges, dont le but ultime était de délier un secret niché au coeur de millions de grains.
Alors, une industrie du vin, côtoyant des caves indépendantes, sera bâtie en 1937 au côté d’une activité complémentaire de distillerie. Cette oeuvre collective a traversé les décennies par la volonté toujours intacte de vignerons attachés à leur activité.
80 ans après, un regard en arrière peut être jeté pour retrouver un peu de bruit des colles sur l’esplanade, du charroi de comportes tirées par des fidèles chevaux ou encore d’observer avec respect l’évolution d’une cave coopérative bien décidée à offrir au monde le meilleur de notre savoir-faire.
Parce que Montagnac est un village viticole, il convenait de rendre un hommage à ces filles et fils de la terre, notre Terre d’Oc.
Je remercie, au nom du conseil municipal, les nombreux habitants qui nous ont confiés leurs photographies du temps des vendanges ainsi que le président et le directeur de la cave coopérative pour leur contribution à la rédaction et à l’illustration de ce journal anniversaire.

Yann Llopis
Maire de Montagnacc

Terroir d'Art et de Nature élu 2ème plus beau sentier de rando

Grâce à vous, randonneurs, le circuit "Terroir d'Art et de Nature" de Montagnac a été élu deuxième plus beau sentier de rando de l'Hérault 2017.

Les résultats du concours, organisé du 15 avril au 15 septembre par le Comité Départemental de la Randonnée Pédestre de l’Hérault ( www.herault.ffrandonnee.fr ) et la radio France Bleu Hérault viennent d’être révélés.

Parmi les 14 sentiers de randonnée soumis aux votes des internautes, l’oenorandonnée Terroir d’Art et de Nature a été élue deuxième plus beau sentier de l’Hérault, juste derrière le circuit des Fenestrettes dans le Grand Site de France de Saint Guilhem-le-Désert.

Le parcours du Terroir d’Art et de Nature est né de l’initiative des Vignerons de la Cave Coopérative de Montagnac.

L’idée de valoriser un paysage d’exception entre mer et vallée de l’Hérault a fait émerger 14 statues monumentales au cœur du vignoble de l’AOP Picpoul de Pinet de la cave coopérative de Montagnac. Réalisées par 6 sculpteurs Héraultais, les œuvres sont implantées selon des perspectives paysagères variées avec pour horizon l’Etang de Thau, le Mont Saint Clair, Agde, la vallée de l’Hérault et ses volcans éteints.

Les paysages traversés ont été façonnés par la main de l’homme en respect d’une nature sauvage. Les statues bénéficient d’un écrin unique et proposent l’expression d’un art brut implanté entre nature et humanité.

Départ depuis la cave coopérative à Montagnac, le circuit se parcours librement ou accompagné en balade contée par une vigneronne (sur réservation).

Parcours de 17 km, accessibles aux groupes ou en famille, en trois boucles balisées de niveau moyen. Départ et retour devant la cave coopérative. Dégustation gratuite commentée du picpoul de Pinet « Les Terre Rouges », spécialité AOP de Montagnac, expression du Haut Terroir de l’Appellation Picpoul de Pinet, cuvée maintes fois médaillée au Concours Général Agricole de Paris.

La fiche rando est disponible à la boutique de dégustation vente de la cave coopérative, en téléchargement gratuit sur le site Terroir d’Art et de Nature ainsi qu’à l’office de tourisme de Montagnac.

Le parcours est également consultable dans la Pochette rassemblant 12 oenorandos de l’Hérault éditée par la FFRH ainsi que dans le TopoGuide Promenade et Randonnée intitulé « l’Hérault à pied » édité par la Fédération Française de Randonnée Pédestre, tous deux en vente à la boutique de dégustation-vente de la cave coopérative, ainsi que dans tous les magasins et librairies spécialisés.

Cave coopérative de Montagnac rue de la coopérative 34530.

Accueil et boutique de dégustation-vente ouvert :

Du lundi au vendredi de 9h30 à 12h et de 15h30 à 18h samedi matin de 9h30 à 12h30

Téléphone : 04 67 24 03 74 Site internet : www.terroird’art.com

Le restaurant La Table des Vignerons 31 avenue de la gare 34120 à Tourbes, vous propose des grillades au feu de bois ainsi qu’une cuisine traditionnelle. Ouvert du mardi midi au dimanche midi et du jeudi soir au samedi soir. Tel : 04 67 93 70 75

Corinne Cambon

Le Trail des Vignobles Montagnac Art et Nature

Mardi 14 novembre, l'équipe du MEAC s'est retrouvée à la Cave Coopérative de Montagnac pour lancer la nouvelle présentation : Le Trail des Vignobles Montagnac Art et Nature.

Une nouvelle organisation.

Un nouveau nom.

Un parcours plus nature.

Voilà un savant mélange que pourront apprécier les marcheurs et compétiteurs le dimanche 6 mai 2018.

Jusqu'à cette date, l'association MEAC vous informera régulièrement par le biais d'articles presse, médias spécialisés, Facebook, courses natures et sur routes...

Pour tout renseignement : http://www.meac-montagnac.fr/

Corinne Cambon