Bessan

Le conseil citoyen des jeunes lance un appel pour recruter de nouveaux membres

Léa, Loane, Noam, Ugo, Jules, Tristan font partis du nouveau conseil citoyen participatif des jeunes, émanation du conseil citoyen participatif créé en 2021, dans lequel une quarantaine d’habitants se sont engagés pour apporter leur expérience et leurs idées aux côtés de la municipalité, sous la responsabilité de Marie-Laure Lledos, première adjointe déléguée à la citoyenneté et à la vie des quartiers.

Après une année d’expérimentation, cette instance jeunesse envisage de prendre un nouvel élan et souhaite se développer pour fédérer encore plus de jeunes adolescents du village. Son objectif est de créer, étendre et mettre en place des actions citoyennes ou solidaires au travers de multiples projets dans des domaines divers : environnement, sport, éducation, civisme…

Unis et convaincus que leur engagement est bénéfique pour l’ensemble du village, ils lancent un grand appel : « Toi aussi tu souhaites t’investir et t'engager dans des projets citoyens bessanais ? Alors rejoins-nous ! ». Les candidats et candidates, ou leurs parents, sont invités à se faire connaître et à contacter Marie-Laure Lledos au 06 60 04 43 97.

La fabrication numérique s’invite à l’école élémentaire Victor Hugo

Depuis la rentrée scolaire, Valérie Baille, enseignante à l’école élémentaire Victor Hugo, a initié un projet numérique en vue de candidater au dispositif intitulé « Fab Lab », déployé par réseau Canopé, en partenariat avec Universcience. Ce projet éducatif soutenu par l’éducation nationale, propose de mettre à disposition du matériel spécifique dans la classe pour sensibiliser les jeunes et favoriser les créations.

Ainsi, des machines de fabrication dont une imprimante 3D, une découpeuse vinyle ou encore une scie à chantourner sont installés dans la classe pour développer l’appétence des élèves à ces nouvelles technologies, accroître les atouts numériques de tous les écoliers, lesquels sont encadrés par leur professeur sensibilisée à ces procédés nouveaux et de plus en plus présent au quotidien.

Après sa candidature, l’établissement bessanais a été sélectionné et les outils numériques seront prochainement livrés. Une véritable opportunité s’offre aux élèves pour encore plus découvrir la culture scientifique, technique et industrielle à travers, peut-être, la réalisation d’une maquette 3D de leur école.

Le projet est engagé… à suivre !

Dès cette semaine, des changements dans la collecte des déchets en centre-ville

Comme dans de nombreuses autres communes regroupées au sein du Sictom d’Agde-Pézenas, le mode de collecte des déchets ménagers évolue. En partenariat avec la mairie, le Sictom met en place une nouvelle collecte de déchets, d’abord dans une grande partie du centre-ville. Désormais, afin de faciliter le tri, les déchets sont à placer dans des points d’apport volontaire. Disponibles à tout moment, ils favorisent un tri plus simple et moins contraignant.

En effet, la contrainte des jours et heures de collecte est supprimée comme les sorties, retraits et nettoyages des bacs individuels, lesquels ne seront plus présents, comme trop souvent, en permanence sur la voie publique. Pour la bonne mise en œuvre de cette évolution, les habitants concernés, préalablement informés dans leur boîte à lettres, sont invités à sortir une dernière fois leur bac vert ce mercredi 18 janvier et leur bac jaune ce 19 janvier.

Sept points d’apport volontaire seront installés : intersection chemin d’Hortes et chemin de Saint-Bernard, rue Puits Auriol, place Sébastopol, entrée des Peupliers, boulevard de la Liberté, rue de la Brèche et chemin de l’Allée. Une carte précisant le périmètre des habitations concernées va prochainement être largement diffusée.

Ce nouveau système de collecte vise à être étendu à toute la commune dans les mois à venir.

Pour toutes questions, contacter le Sictom d’Agde-Pézenas au 04 67 98 45 83.

 

De nouvelles candidatures attendues pour l’aide au permis de conduire

A Bessan, une aide financière pour passer son permis de conduire B peut être demandée par les jeunes bessanais âgés de 17 à 25 ans.

Pour en bénéficier, il suffit pour eux de s’investir en contrepartie pendant quelques heures de bénévolat : j’aide ma ville, ma ville m’aide en retour ! Une initiative citoyenne lancée en 2021 qui monte en puissance progressivement, les jeunes y répondant avec un bel esprit citoyen.

La municipalité a quantifié l’aide possible à huit jeunes par an à hauteur de 790 € maximum chacun sur les 1.040 € demandés par l’auto-école bessanaise « Le Roy », partenaire privilégié de cette opération dès son origine. Déjà une dizaine de jeunes en ont bénéficié, s’investissant dans des services de la commune ou auprès d’associations également partenaires.

Le dossier d’inscription et le règlement de ce dispositif municipal sont disponibles en téléchargement sur le site de la ville www.bessan.fr ou à retirer en mairie auprès du service accueil de l’hôtel de ville. Les jeunes ou les parents souhaitant obtenir des renseignements complémentaires peuvent contacter Céline Sanchez, adjointe au maire déléguée à la jeunesse, au 06 12 52 92 62.

Des journalistes éveillent les seniors aux fausses infos et à l’usage raisonné du net

Depuis plusieurs années, les équipes d’Esprit’Critik sillonnent la région pour sensibiliser les jeunes aux risques des fausses informations et des théories du complot, ainsi qu’à l’utilisation raisonnée d’internet et à l’importance de la vérification des faits. Porté par des journalistes et des spécialistes des réseaux sociaux, ce dispositif imaginé par le Club de la presse Occitanie se décline désormais en faveur des seniors.

Ces hommes et ces femmes peuvent se sentir dépassés par les outils technologiques, par les réseaux sociaux et par ce qu’ils y voient. La crise sanitaire et les différents confinements les ont contraints, parfois brusquement, à prendre le train de la connectivité en marche. Certains ont été déstabilisés et ne maîtrisent pas forcément les nouveaux codes pour décrypter tout ce qu’ils y trouvent.

Contactée par le Club de la presse, Marion Montfort, conseillère numérique de la mairie, a initié une séance d’Esprit’Critik à la salle Raymond Devos du centre social. Une vingtaine de seniors bessanais ont rapidement répondu présents, accueillant deux journalistes, Hélène Lompech et Thibaud Bluy, voués à les guider pour décrypter l’actualité et les informations diffusées sur internet.

Au menu, des outils pour déconstruire certaines idées reçues sur les médias et sur les journalistes, mais aussi leur expliquer les dangers des complotismes de toutes natures et leur donner quelques conseils pratiques dans leur utilisation quotidienne des applications informatiques dont les réseaux sociaux. 

Deux heures d’échanges bien utiles qui devraient se renouveler tant le résultat a été très positif.

Des étudiants en urbanisme consultent les élus en vue d’une charte régionale

Dans le cadre d’une commande de la région Occitanie, depuis septembre dernier, des étudiants en Master 2 Urbanisme et aménagement, projet urbain et modèle alternatifs de l’université Paul-Valéry de Montpellier, élaborent un diagnostic des territoires littoraux. Ce cursus forme des professionnels dans le domaine de l’urbanisme, de l’aménagement et de la gestion de la ville et des territoires.

En effet, l’urgence des enjeux environnementaux et énergétiques ainsi que l’ampleur des mutations sociales, économiques et politiques posent de nombreux défis.

Formés à ces savoirs différents, les urbanistes et aménageurs cherchent à répondre à ces enjeux. C’est dans cet esprit que les acteurs régionaux, et notamment le Parlement de la mer, souhaitent initier la co-construction d’une charte urbanistique et paysagère en faveur d’un aménagement durable et de qualité du littoral régional. Depuis quelques semaines, ces étudiants organisent des temps d’échanges avec les élus et notamment Bessan, puisqu’ils ont volontairement étendu leurs consultations aux communes rétro-littorales, elles aussi concernées par ces nécessités d’aménagement durable.

Accueillis par le maire, Stéphane Pépin-Bonet, l’élue à l’aménagement du territoire, Simone Bujaldon et le directeur général des services municipaux, Vincent Ricard, trois membres de l’équipe ont récemment pu échanger en mairie sur l’aménagement et le développement urbanistique de Bessan, son positionnement, ses atouts, ses contraintes... Très intéressés par l’exemple non littoral du village, Roxane Creton, Paul De Marin et Simon Cognard intègreront les caractéristiques et les spécificités bessanaises dans leur étude.

 

Contre le racisme, l’école élémentaire Victor Hugo remporte un nouveau concours

L’école élémentaire Victor Hugo poursuit ses succès dans la lutte contre le racisme.

La chanson « I have a dream » née l’an dernier autour des élèves de la classe de Chrystèle Buonomo a remporté un nouveau concours après celui de « Nous Autres » parrainé par Lilian Thuram. En effet, Harold Eucar et Chrystèle Buonomo, deux des enseignants de l’établissement, ont choisi de raconter l’aventure de la chanson retraçant la naissance des premières mélodies, l’enregistrement en studio ou le voyage à Paris avec une grande partie des élèves.

Les enseignants bessanais ont réalisé une vidéo rappelant toutes les étapes de la chanson.

Cette seconde vie de l’œuvre a fait l’objet d’une candidature au concours « Classroom Stories » organisé par « Peomethean » ouvert à tous les enseignants actifs de France métropolitaine quel que soit le niveau des classes et la matière enseignée. L’objectif était de partager une anecdote significative dans la carrière de l’enseignant. Et c’est la vidéo de l’école élémentaire qui a remporté l’écran numérique interactif qui sera prochainement installé à Victor Hugo.

Rappelons que l’origine première de cette initiative était de sensibiliser au rejet du racisme et l’indifférence de l’autre.

Un travail pédagogique ayant permis la composition des paroles et de la musique, jouée par Clément à la guitare. Intitulée « I have a dream », en référence à Martin Luther King, la chanson appelle à la tolérance.

Les élèves ont pu rencontrer Lilian Thuram et chanter leur composition devant lui.

La vidéo de cette formidable histoire permet à nouveau à l’école élémentaire d’être distinguée en mettant en avant la tolérance.

Agenda des initiatives locales : il se passe toujours quelque chose à Bessan

=> Liste non-exhaustive des rendez-vous municipaux ou associatifs bessanais également disponible sur le site internet de la ville via www.bessan.fr. Vous souhaitez communiquer dans cet agenda, contacter le service communication de la mairie au 04 67 00 81 89 ou Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser..

 

DÉCEMBRE

Mercredi 14 : 19h, présentation du projet d’aménagement de la Grand’rue aux commerçants en mairie

Jeudi 15 : 18h30, dernière séance de l’année pour le conseil municipal, en mairie

Vendredi 16 : 18h, concert de chants de Noël avec la Tucarella et ses invités en l’église Saint-Pierre

Vendredi 16 : 18h30, assemblée générale du tennis-club bessanais au club house, Puech-Méja

Vendredi 16 : 19h, ouverture officielle du 3e marché de Noël – Village igloo en centre-ville

Samedi 17 et dimanche 18 : toute la journée, marché de Noël – Village igloo en centre-ville

Dimanche 18 : 17h30, départ pour le lâcher de lanternes depuis la place de la Mairie

Mardi 20 : 18h, présentation du projet d’aménagement de la Grand’rue aux riverains en mairie

Samedi 24 : 17h30, veillée des enfants du catéchisme en l’église Saint-Pierre suivi de l’office de Noël

Samedi 31 : réveillon dansant Chez Jo au domaine Sainte-Véziane. Inscriptions au 06 17 01 69 54

 

JANVIER

Vendredi 6 : 14h30, galette des rois du club du 3e âge à la salle des fêtes. Inscriptions au 04 67 77 41 45

Samedi 7 : 18h, assemblée générale des Jardins familiaux à la salle Raymond Devos du centre social

Samedi 7 et dimanche 8 : concours de tir à l’arc avec les Archers de la Tuque à la halle de sport

Dimanche 8 : 16h30, reprise des lotos associatifs à la salle des fêtes Aimé Péret

Vendredi 13 : 18h, assemblée générale du comité de jumelage Bessan – Remich, salle Raymond Devos

Samedi 14 : 18h30, vœux du maire et de la municipalité à la halle de sport Jean-Louis Papin

Vendredi 20 : 19h, vœux de la communauté d’agglomération au palais des congrès du Cap d’Agde

Samedi 21 : 20h30, soirée théâtre avec le Théâtre Illustré à la salle des fêtes

Dimanche 22 : toute la matinée, stand du Département « Les choix de l’Hérault » sur le marché dominical

Mercredi 25 : 17h, remise d’un chèque par la Padrime à la Ligue contre le cancer, en mairie

Dans un mois, retour de la traditionnelle cérémonie des vœux de la ville

C’est une tradition pour les différents élus locaux, départementaux, régionaux ou nationaux que de présenter leurs vœux aux forces vives et à toute la population chaque début d’année.

Ces deux dernières années, en 2021 et 2022, cet exercice apprécié par de nombreux habitants n’a pu se tenir puisque les grands rassemblements de personnes étaient interdits en raison des contraintes sanitaires.

A Bessan, l’année 2023 sera donc celle du grand retour de la traditionnelle soirée proposée par le maire et les élus bessanais.

D’ores et déjà, Stéphane Pépin-Bonet et son conseil municipal invitent les citoyens à noter que le rendez-vous a été fixé le samedi 14 janvier, à partir de 18h30, à la halle départementale de sport Jean-Louis Papin, avenue Condorcet.

Comme de coutume, après un accueil personnalisé par le premier magistrat à chaque participant, l’assistance profitera d’un spectacle par la compagnie « Douce France » et d’un apéritif animé.

Après l’allocution du maire, l’opération solidaire de remise d’un chèque à une association caritative sera renouvelée. A chaque personne présente, un euro sera versé par la ville.

Le calendrier des sapeurs-pompiers en cours de distribution dans le village

En surplus de l’effervescence habituelle de leurs interventions quotidiennes au bénéfice de la population, les sapeurs-pompiers volontaires bessanais arpentent actuellement les rues du village pour proposer leur traditionnel calendrier annuel.

Ils sont présents en porte-à porte tous les soirs, à partir de 18h et le samedi, en matinée.

Ils toqueront ou sonneront sans aucun doute à votre domicile.

Afin d’éviter d’éventuelles arnaques, il faut savoir que les pompiers locaux sont toujours en tenue et ils ne sont jamais seuls, toujours en équipe d’au moins deux hommes ou femmes du feu. Par ailleurs, un reçu est systématiquement donné en échange des étrennes, garantie supplémentaire émanant de l’amicale locale des sapeurs-pompiers.

Comme de coutume en décembre, le chef de centre et le président de l’amicale présenteront officiellement le calendrier à la municipalité, aux côtés de leurs partenaires dont les commerçants et entreprises du village.

Sûr que l’attribution de nouveaux véhicules et matériels, ainsi que la construction de la nouvelle caserne, seront au centre des échanges.

La Gaule Bessanaise unie autour de nouveaux projets en direction de la jeunesse

C’est dans une ambiance à la fois studieuse et chaleureuse que s’est tenue la récente assemblée générale de l’association de promotion de la pêche « La Gaule Bessanaise ». Sous la présidence de Jean-Pierre Sibinski, le bureau a présenté ses traditionnels bilans, tous adoptés à l’unanimité, et évoqué ses projets tournés, depuis quelques années, vers la jeunesse locale.

C’est en effet les plus jeunes qui sont au centre des principales initiatives de l’association avec la distribution de cartes de pêche gratuites. L’objectif affirmé est de créer une école de pêche vouée à participer à des compétitions, laquelle connait déjà ses premiers soutiens puisque Luc Séco, ancien président de la Gaule Agathoise, était présent à la réunion tenue à la salle Raymond Devos.

Le maire de Bessan, Stéphane Pépin-Bonet et son adjoint à l’environnement Philippe Marin ont rappelé les actions municipales dans les domaines de la biodiversité et du fleuve Hérault, annonçant même la création d’un poste de pêche pour personnes à mobilité réduite, en lien avec « Fishing Therapy », une autre association bessanaise destinée à favoriser la pratique pour les jeunes.

Après avoir annoncé la création de cartes de membres pour soutenir la Gaule Bessanaise au prix de 5 euros minimum, lesquelles seront prochainement proposées dans la commune, l’assemblée a renouvelé le bureau qui se compose désormais comme suit : Jean-Pierre Sibinski, président ; Martine Tavernier, secrétaire et Cyril Schmit, trésorier.

 

Les anciens combattants d’Afrique du Nord réunis autour des valeurs de la Fnaca

C’est toujours dans une ambiance de franche camaraderie que le comité local de la Fnaca de Bessan (Fédération des anciens combattants d’Afrique du Nord, Algérie, Maroc, Tunisie) s’est réuni à la salle des fêtes pour remettre les cartes à ses membres et tenir sa traditionnelle assemblée générale.

En l’absence du maire excusé, la municipalité était représentée par Marie-Laure Lledos, première adjointe.

De nombreuses informations sur les récentes décisions gouvernementales en faveur du monde combattant et notamment des veuves d’anciens combattants ont été données par les représentants de la Fnaca au niveau local, départemental et national. Michel Martel, président départemental était représenté par Vincent Fernandez et Michel Combo, qui ont pu répondre aux questions de l’assistance.

Après la présentation des traditionnels bilans moral et financier, Fernand Cambra, président du comité local, a rappelé la participation fidèle de l’association aux cérémonies commémoratives bessanaises et invité les adhérents à un repas au printemps prochain. A noter que le congrès départemental se tiendrait dans la ville voisine de Vias l’an prochain.

=> A l’issue des travaux de l’assemblée générale, le bureau se compose désormais comme suit : Fernand Cambra, président ; Alphonse Villagrasa, trésorier ; Dany Cambra, secrétaire ; José Pradal et Yves Mélas, membres.

Une seconde réunion de concertation pour favoriser le meilleur quartier possible


Après une première réunion au mois de mai, la municipalité avait invité à une seconde réunion de concertation dans le cadre de la Zone d’aménagement concerté (Zac) de Namérique, ténement situé à l’entrée de ville côté Saint-Thibéry, de part et d’autre de la route départementale.

Comme l’a indiqué le maire en ouverture, la réunion était justifiée en raison des nouvelles contraintes réglementaires d’urbanisme, et notamment l’adoption récente du Schéma de cohérence territoriale du Biterrois (Scot).

Beaucoup d’éléments administratifs ont ainsi été détaillés dont la nouvelle loi climat et résilience de 2021 sur la zéro artificialisation nette, les nouveautés du Scot ou encore les dispositions inscrites dans le Programme local de l’habitat intercommunal (Plhi). Autant de sujets sur les thèmes de la production de logements, la densité ou encore l’aménagement de l’espace. Au-delà de toutes ces caractéristiques très techniques, les élus ont aussi pris en compte les remarques soulevées en mai dernier.

Il a été rappelé que la ville avait engagé une procédure de Zac afin de limiter les risques pour la commune mais aussi pour garantir un aménagement futur partagé et cohérent.

Si un aménageur doit être désigné fin 2023, l’issue de ce programme d’urbanisation devrait se terminer en 2035 car le projet doit encore répondre aux volontés, notamment environnementales, des services de l’Etat.

Toutes les pièces de ce dossier restent consultables, en libre accès, auprès du service de l’urbanisme de la mairie.

Bessan aux côtés de l’Icm Val d’Aurelle avec une nouvelle édition « Plus fort la vie »

Depuis 2014, l’opération solidaire « Plus fort la vie » initiée par la bessanaise Sandrine Moustardier en faveur de la lutte contre le cancer au travers de l’Icm Val d’Aurelle de Montpellier, elle-même malheureusement durement touchée par le décès de sa fille, s’amplifie.

Après les rendez-vous tenus en 2104, 2016 et 2019, une nouvelle édition se profile en octobre 2023. De multiples événements vont voir le jour d’ici-là, pour aboutir au final programmé le 7 octobre prochain.

Récemment, Ivannick Chataigné, directeur de la communication de l’Icm, accompagné de Sandrine Moustardier et Kévin Ortiz, étaient en mairie pour solliciter à nouveau le soutien de la ville dans ce formidable élan de générosité. Stéphane Pépin-Bonet, maire de Bessan, a bien entendu rappelé que la mairie demeurait un partenaire institutionnel de cette opération dont les premiers contours seront dévoilés ce dimanche 11 décembre.

En effet, à l’occasion d’un concert avec danses andalouses qui se tiendra à 16h, en l’église Saint-Pierre, les organisateurs dévoileront une partie du programme de l’édition 2023. Cette après-midi récréative aux couleurs de Noël et de l’Espagne sera animée par les groupes Fuego Andalouz et Coro sol de Andalucia, avec l’aimable autorisation de la paroisse.

Une participation de 10 euros par personne sera demandée.

Les premiers bénéfices entièrement reversés à Icm Val d’Aurelle de Montpellier.

De nouvelles consignes dans le tri des emballages ménagers dès le mois de janvier

A compter du 1er janvier prochain, le tri des ordures ménagères va devenir encore plus simple et permettra de valoriser davantage les déchets. Issues d’une loi, ces nouvelles modalités seront progressivement appliquées par le Sictom d’Agde-Pézenas, regroupement de communes gestionnaire de la collecte, du traitement et de la valorisation des déchets.

Tous les emballages ménagers pourront désormais se trier : papier, carton, plastique, polystyrène, métal… et tous iront dans le bac jaune, ce qui n’est pas le cas actuellement. Ces nouvelles consignes sont destinées à rendre le tri encore plus simple et mettre tous les emballages ménagers dans le bac jaune pour être recyclés et transformés pour fabriquer à nouveau des objets sans utiliser de nouvelles matières.

Dernièrement, les agents du Sictom ont effectué une campagne de communication en collant de nouvelles étiquettes de consignes de tri sur l’ensemble des containers. Cette étiquette explique comment trier plus facilement les déchets recyclables sollicitant le soutien des habitants pour rendre le territoire encore plus vertueux dans ce domaine.

 =>Toutes les infos sur les nouvelles consignes peuvent être obtenues sur

le site internet www.sictom-pezenas-agde.fr ou par téléphone en composant le 04 67 98 45 83.

 

L’emblématique chemin des ânes en travaux pour l’embellir et le sécuriser

Les travaux de voirie vont bon train dans la commune. Il est une voie emblématique de par son nom : le chemin des Ânes, en référence à l’animal totémique de la localité. Voie structurante des nouveaux quartiers avec les routes de Montblanc et de Béziers, le chemin des Ânes méritait des aménagements pour l’embellir et le sécuriser. Aussi, les services techniques viennent d’entreprendre divers travaux.

D’abord, les trottoirs inexistants sur une grande partie de l’artère ont été réalisés. Près de deux-cent mètres linéaires de protection des bas-côtés permettent désormais aux piétons de ne pas circuler sur la bande roulante des véhicules. Les trottoirs manquants seront construits dans les premiers mois de l’année 2023, afin de finaliser l’ensemble de cette opération.

Par ailleurs, le croisement avec le chemin de Sainte-Véziane a été entièrement repris. Suppression d’un poteau électrique, élargissement de la voie et réalisation d’un trottoir sont venus régler un point noir en terme de sécurité routière.

Un dernier point noir au niveau de la rue du 18 juin 1940 sera réglé dès le début d’année prochaine pour, au final, un chemin des Ânes désormais plus apaisé.

Malgré le mauvais temps, haut les cœurs avec une édition très animée du Téléthon

 

 

Le mauvais temps, et notamment la pluie, n’a pas découragé la dynamique équipe des bénévoles de l’association « Bessan A Tous Cœurs » ayant piloté l’organisation des événements du Téléthon le week-end dernier.

Certes, ils auraient bien évidemment préféré que les parcours et épreuves sportives proposés en ouverture de l’événement aient pu se tenir dans de meilleures conditions climatiques.

Peu importe, l’éventail de rendez-vous également proposé en salle, a connu un formidable succès. Le show du Téléthon à la salle des fêtes, autour d’un spectacle mêlant chansons et danses, aura mobilisé bon nombre de familles avec la Chorale à la sœur et As en danse. La convivialité était également de mise pour le traditionnel loto, moment phare pour la récolte de fonds.

Si le soleil n’était toujours pas dans le ciel le dimanche matin, il était dans les cœurs à l’occasion du marché. Ventes, tombola et crêpes des sapeurs-pompiers ont réchauffé les participants. Les bénévoles vont maintenant faire les comptes et prochainement annoncer le total des sommes collectées en faveur des malades et de leurs familles. Cette somme sera entièrement reversée à l’Afm.

 => Le foyer éducatif propose de réaliser le parcours de marche initialement prévu et annulé à cause de la pluie.

Rendez-vous fixé le mercredi 7 décembre, 9h, devant l’école maternelle.

Participation de 5 €.

La lutte contre le gaspillage alimentaire passe aussi par de nouvelles pratiques

Depuis un an, la société « Cirkla Conseil » accompagne la municipalité dans une démarche de lutte contre le gaspillage alimentaire en restauration scolaire.

Après une période de diagnostic ayant mis en lumière la variété et la qualité des menus proposés aux convives, le constat a aussi été celui d’un gaspillage trop important à l’issue des services. En concertation, un plan d’actions a été établi pour infléchir ce résultat insatisfaisant.

Ainsi, depuis le mois de septembre, tous les acteurs (cuisine de la société Ansamble basée à la maison de retraite, services restauration et jeunesse, enseignants, parents d’élèves et élus) sont pleinement mobilisés pour agir à chaque étape du circuit alimentaire : de la préparation des repas jusqu’à la fin du service en salle de restauration. Le tout associé à une sensibilisation au goût et aux différents aliments des jeunes bessanais, dont bon nombre leur sont souvent méconnus.

Des pesées quotidiennes sont effectuées et de nouvelles pratiques sont testées afin d’améliorer la qualité de la pause repas : réorganisation du service, achat de matériel, animateurs présents à table, affichage ludique des menus, participation d’enfants et parents d’élèves aux commissions des menus, création de jeux sur ce thème...

Les efforts vont se poursuivre jusqu’en mars pour favoriser une cuisine adaptée en quantité, l’envie de goûter et de consommer tout en limitant grandement le gaspillage.

Au chevet du petit patrimoine, Ville et Agglo sauvent un tableau oublié de l’église

 C’est lors d’une visite de l’église Saint-Pierre initiée par l’adjointe à la culture, Emilie Féliu, que le responsable du service patrimoine de l’agglomération, Laurent Félix, a découvert un tableau, caché derrière la grande armoire de la sacristie.

Poussiéreuse, voilée, trouée, et posée au sol, la municipalité a souhaité redonner vie à cette œuvre de qualité. Grâce au soutien financier de l’intercommunalité, le processus de restauration a pu être engagé, par le biais du dispositif d’aide au « petit patrimoine ».

L’œuvre est une peinture à l’huile sur toile s’intitulant « Saint Vincent de Paul recueillant les enfants », réalisée par un artiste anonyme au XIXe siècle, d’après une œuvre originale de Nicolas André Monsiau datant elle-aussi du XIXe siècle. Légèrement plus petit que l’original, le tableau très dégradé présente le portrait en pied de Saint Vincent de Paul portant un bébé dans son bras gauche et l’on distingue au sol, un enfant abandonné, vers qui il tend la main.

L’œuvre a été confiée aux mains expertes de Véronique Dauphin, restauratrice biterroise. Après avoir dressé un diagnostic complet, elle a engagé une série d’actions préventives et curatives aux moyens de techniques de nettoyage et d’allègement de vernis non toxique, biodégradables et respectueuses des œuvres. Débuté en novembre, le travail va prendre plusieurs mois.

En 2023, la peinture va réintégrer l’église de Bessan, cette fois-ci installée en bonne place pour que le public puisse l’admirer.

=> Cette restauration est le fruit d’un partenariat entre la ville de Bessan et l’agglo Hérault Méditerranée à hauteur de 2.057 euros pour chacune des deux collectivités.

Le Sénat de la place de la Fontaine rythme les commentaires sur l’actualité locale

Il n’y a pas d’hémicycle et les ors de la République ne font pas partis de leur quotidien.

C’est principalement sur les bancs de la place de la Fontaine, au cœur du centre-ville, que certains anciens se retrouvent pour, le plus souvent, refaire le monde. Même s’ils n’ont pas les réseaux sociaux, cela ne les empêche pas d’engager des discussions sur la vie locale et le village en général. On les appelle les sénateurs.

Et les échanges vont bon train, généralement en matinée, autour de la vie locale, quelquefois même municipale. Jamais sans dénigrer qui que ce soit, les sénateurs bessanais donnent leur avis, proposent et critiquent aussi quelquefois une action ou une réalisation. Ils n’hésitent pas aussi d’interpeller le maire ou bien ses élus quand ces derniers viennent à leur rencontre sur la place, au cours d’échanges respectueux et conviviaux.

L’hôtel de ville n’est pourtant pas très loin mais c’est sur la place de la Fontaine que tout se passe, avec le verbe haut et une certaine effervescence lorsque les paroles s’envolent entre les sénateurs eux-mêmes.

Comme le dit le maire, « c’est de la démocratie directe, sans aucun filtre ».

Jamais méchants, les sénateurs ont bien l’intention de continuer leurs discussions qui, n’en déplaise, font partie intégrante de la vie bessanaise.