Bessan

Bessan Les Echos le la Tuque

 

  • Produits ménagers

Le Ccas et l’Api bus proposent un atelier de création de produits ménagers maison aux retraités. La première séance aura lieu le vendredi 26 novembre, de 10h à 12h, à la salle des fêtes.

Une seconde le vendredi 3 décembre, de 10h à 12h, salle Raymond Devos. Les participants sont invités à venir avec une bassine, un fouet, un entonnoir et 3 bouteilles d’eau.

Renseignements et inscriptions au 06 79 51 29 01.

 

  • Economies d’énergies

Comment réaliser des économies d’énergie sans perdre du confort dans son foyer ? Cette question sera au centre de la nouvelle réunion publique organisée à la salle des fêtes Aimé Péret le mercredi 1er décembre, à 18h30. Les animateurs du groupe Gaz tarif réglementé, filiale d’Engie, répondront à différentes interrogations sur les écogestes au quotidien.

Un cocktail sera offert à l’issue de la réunion.

 

  • Poterie et peinture

L’association culturelle vouée à la poterie, modelage et peinture « Terres de Touroulle » organise ses traditionnelles portes ouvertes spécial Noël le vendredi 3 décembre, de 9h à 18h, dans son nouveau local du n°4 boulevard de la Liberté, derrière la salle des fêtes. Une occasion d’originales idées cadeaux pour les fêtes de fin d’année.

 

  • Commémoration

La ville et les associations patriotiques invitent à la traditionnelle cérémonie du 5 décembre en hommage aux morts pour la France pendant la guerre d’Algérie et lors des combats au Maroc et en Tunisie. Elle se tiendra au monument du Souvenir, avenue de la Victoire, le dimanche 5 décembre, à 11h.

Le verre de l’amitié sera offert à l’issue par la municipalité.

 

  • Concert de chorales

L’ensemble vocal « La Tucarella » de Bessan propose de noter d’ores et déjà un rendez-vous en attendant les fêtes de fin d’année. Le groupe, dirigé par Anne Lesure, propose un concert de chorales, intitulé « En attendant Noël », le samedi 11 décembre, à 15h30, église de Bessan avec la Tucarella, la chorale de l’amitié de Théza et les P’tits voix liées d’Agde.

Entrée libre et ouverte à tous.

 

  • Conseil d’agglo

La prochaine séance publique du conseil communautaire Hérault Méditerranée, qui sera la dernière de l’année 2021, se tiendra à la salle des fêtes Aimé Péret de Bessan, place de la Promenade, le lundi 13 décembre, à 18h.

L’ordre du jour de la séance est consultable sur le site internet de la communauté d’agglomération à l’adresse suivante : www.cahm.net.

 

  • Mammobile 

Le Mammobile sera présent à Bessan (cour des ateliers techniques, route de Marseillan) le mercredi 15 décembre, de 9h à 17h. Les femmes ayant reçu une invitation peuvent s’y rendre directement. Les personnes n’ayant pas reçu d’invitation peuvent également s’y rendre spontanément, munies de l’attestation papier de sécurité sociale.

Pour plus de renseignements, tel. 04 99 23 33 53.

 

  • Les Aînés de la Tuque

Le club du 3e âge des Aînés de la Tuque, affilié à la fédération « Ensemble et Solidaires », tiendra son assemblée générale annuelle ce vendredi 26 novembre, à 17h, à la salle des fêtes Aimé Péret, place de la Promenade. Les adhérents et les personnes intéressées sont invitées à y assister.

Pour plus de renseignements, contacter la présidente, Danièle Cambra au 04 67 77 41 45.

 

Découvrir l’œil américain et les photos New-Yorkaises de Michel Correard

Du vendredi 3 au mardi 28 décembre inclus, le photographe héraultais Michel Correard proposera une exposition de photos en mairie de Bessan, sur le thème de « New-York, la ville qui ne dort jamais ».

La salle des portraits Paul Salvy l’accueillera à l’initiative du maire, Stéphane Pépin-Bonet et de son adjointe chargée de la culture, Emilie Féliu. Michel Correard, officier des sapeurs-pompiers en retraite, sera d’ailleurs présent régulièrement jusqu’à fin décembre, pour guider les visiteurs.

Il pourra ainsi narrer ses incroyables anecdotes sur ses voyages aux Etats-Unis d’Amérique en toute liberté. Car Michel Correard, qui vit à Saint-André de Sangonis, est tombé amoureux de New-York il y a bien longtemps.

Selon lui, « la photo, c’est l’œil qui n’est que le prolongement physique de l’âme ». Passionné par l’Amérique et ses lieux emblématiques, il a longtemps hésité avant de « débarquer » sur la Grosse Pomme : New-York City.

Comme il le dit : « Lors de mon arrivée, j’ai trouvé une ville bruyante, agitée, colorée, multiculturelle. Une ville apaisée. Mes sorties de nuit, ou tout juste avant que le jour ne se lève, m’ont fait découvrir ses facettes cachées. En peu de pas, on va d’un quartier à l’autre, d’une avenue vers une rue, du silence vers les sirènes hurlantes de police ou de pompiers ». Les photographies, en noir, blanc ou en couleur, feront partager ses balades et son œil.

=> Le vernissage de l’exposition, en présence de l’artiste et des élus, aura lieu le vendredi 3 décembre, à 18h30, en mairie. Expo visible aux horaires d’ouverture de l’hôtel de ville du vendredi 3 au mardi 28 décembre inclus.

 

Retour des rendez-vous habituels pour réussir l’édition 2021 du Téléthon

Alors que le programme de l’année dernière était réduit en raison du deuxième confinement, les événements proposés pour l’édition 2021 du Téléthon semblent reprendre un rythme soutenu.

Depuis 1019, c’est désormais l’association « Bessan A tous Cœurs » qui pilote l’organisation de toutes les activités, en lien étroit avec les services de la municipalité. Laurent Feur, le président, vient de dévoiler les différents rendez-vous.

Le week-end des 4 et 5 décembre a été choisi pour regrouper des animations bien différentes afin de permettre la plus grosse collecte locale.

La traditionnelle balade matinale pédestre et cycliste se tiendra le samedi 4 décembre, à 9h, à l’espace Jules Ferry, rue du Château d’eau. Après l’accueil des marcheurs et cyclistes, ils prendront la route : 9h30 départ des cyclistes (20 à 30 km) et des marcheurs confirmés (12 km) ; 10h30 départ des marcheurs (5 km).

Toujours le 4 décembre, un défi du tir à l’arc aura lieu au gymnase Jules Ferry de 9h à 11h30.

Le lendemain, dimanche 5 décembre, c’est sur le marché que seront proposées des ventes d’oreillettes, châtaignes grillées avec les pompiers ou encore des tickets de tombola.

A 16h30, un grand loto aura lieu à la salle des fêtes.

A noter également un rendez-vous avec l’association « As en Danse » le mardi 7 décembre, à 19h, à la salle des fêtes dont l’accueil sera assuré par la bande à Béziers.

En attendant la nouvelle caserne, les sapeurs-pompiers recrutent activement


Les sapeurs-pompiers volontaires de Bessan lancent leur traditionnelle campagne de recrutement.

Avec ses 700 interventions par an et la construction prochaine de la nouvelle caserne, le centre de secours bessanais va inévitablement se développer. Ainsi, les pompiers locaux ont besoin de volontaires pour renforcer les équipes déjà en place et continuer à répondre présents dans toutes les circonstances.

Ils recherchent des femmes et hommes de 16 à 55 ans ainsi que des infirmier(ère)s, médecins, vétérinaires domiciliés sur les communes de Bessan ou de Vias.

Les personnes motivées, ayant l’esprit d’équipe et l’envie de servir et de secourir sont invitées à se faire connaître sans tarder pour participer à la vie du casernement.

Pour tous renseignements complémentaires, il suffit de contacter

le 04 67 62 87 70 ou le 06 84 08 19 22.

Le site internet des pompiers est également consultable à l’adresse suivante : www.pompiers-bessan.com.

Par ailleurs, le centre de secours, situé à l’entrée de la zone d’activités de la Grange Basse, accueille le public tous les dimanches en matinée.

 

Le village igloo se prépare avec une deuxième édition pleine de surprises

L’an dernier, malgré de strictes conditions sanitaires, la municipalité avait pris le pari d’organiser de nouveaux événements pour les fêtes de fin d’année. Elle estimait qu’il était possible d’offrir des rendez-vous pour redonner du baume au cœur, sortir de la morosité ambiante, tout en respectant les gestes protecteurs. Cette philosophie est renouvelée cette année autour d’Emilie Féliu et Ronny Despature.

Pour la deuxième année, le marché de Noël va se transformer en véritable village igloo sur la place de la Promenade et ses abords. Si le programme ne sera officiellement connu que dans quelques jours, l’événement aura lieu du vendredi 17 au dimanche 19 décembre avec des nocturnes. Bien entendu, Père-Noël, animations et autres réjouissances de fêtes seront au rendez-vous.

Cette année encore, la mairie s’est associée à Jean-Denis Rolland dans l’organisation. Il reste encore des stands. Aussi, les commerçants et artisans souhaitant faire découvrir leur activité de production artisanale ou de produits en rapport avec les fêtes de Noël, sont invités à réserver un emplacement.

Il suffit de se renseigner auprès de Jean-Denis Rolland au 06 22 41 97 72 ou Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser..

Les nouveautés 2021 du village Igloo seront le retour des stands des associations, la création d’une forêt enchantée pour les enfants et l’organisation du tant attendu lâcher de lanternes, cette fois-ci en clôture du marché.

L’inauguration et l’ouverture du village auront lieu le vendredi 17 décembre, à 18h.

Toutes informations utiles sont disponibles sur le site internet de la ville

ou

auprès d’Emilie Féliu au 06 47 60 64 77.

Un concert exceptionnel avec la chanteuse Nicole Rieu à la salle des fêtes

C’est un rendez-vous exceptionnel que propose le trio « Sol Air » à l’occasion des fêtes de fin d’année. Sur leur invitation, la chanteuse Nicole Rieu donnera un récital le samedi 18 décembre, à 18h, à la salle des fêtes Aimé Péret, mise gracieusement à disposition par la municipalité.

Artiste complète, Nicole Rieu est à la fois auteure, compositrice, interprète et réalisatrice.

Quelquefois oubliée de la génération actuelle, Nicole Rieu a pourtant marqué son époque et fait aujourd’hui partie des chanteuses les plus emblématiques de la chanson française.

Elle est restée célèbre grâce à des tubes comme « Je suis », « En courant » ou encore « Et bonjour à toi l'artiste ». Elle reste d’ailleurs inoubliable pour avoir représenté la France au concours eurovision de la chanson en 1975.

Toujours présente sur la scène musicale, elle compte à son actif près d’une vingtaine d’albums et compilations ainsi qu’une quarantaine d’années d’expérience.

Son récital, en partenariat avec le trio « Sol Air », composé de Laurens Samson, Philippe Piriou et Marcel Dazin, bien connu dans la localité pour ses fréquentes prestations en l’église, fera la part belle à ses succès sur les thèmes de la paix, l’amour et Noël.

 => La première partie du concert de Nicole Rieu sera assurée par le trio « Sol Air », à 18h, à la salle des fêtes de Bessan, place de la Promenade. Entrée libre. Renseignements au 06 67 82 37 82. 

 

Les petites mains de la Padrime reprennent leurs activités contre le cancer

Paule Tissot a récemment réuni les membres actives de l’association « La Padrime », laquelle œuvre depuis 1981 en faveur de la lutte contre le cancer.

Il s’agissait d’une reprise au sein du nouveau local mis à disposition par la municipalité, en présence du maire, Stéphane Pépin-Bonet. Toutefois, malgré les contraintes de la pandémie durant de longs mois, l’association n’est pas restée inactive.

Ces derniers mois, et notamment pendant la période estivale, l’association a été présente sur de nombreux marchés afin de vendre ses créations artistiques. Les membres de la Padrime sont de véritables petites mains réalisant des ouvrages de couture, d’arts plastiques ou encore de peinture, sans oublier les produits cuisinés ou du terroir. Au final, le bilan financier des deux dernières années est bon.

Désormais, la relance est le mot d’ordre de Paule Tissot et de son équipe.

Elles participeront au marché de Noël (avec des surprises éclairées en forme de tuque !) et continueront leur partenariat avec les commerces.

Les dons de particuliers sont aussi bienvenus puisque l’objectif est de remettre une nouvelle somme importante comme en février 2020. Pas moins de 20.000 euros avait été remis à la Ligue.

La campagne de réduction du gaspillage alimentaire à la cantine est lancée

La campagne de réduction des déchets en restauration scolaire, lancée par la municipalité en partenariat avec la société Cirklat Conseil, a débuté il y a peu de temps.

Après une réunion de pilotage réunissant tous les acteurs principaux de ce projet (agents municipaux et animateurs, élus et société de restauration Ansamble), une semaine de tri s’est tenue au sein des restaurants des deux écoles.

Ce tri a été accompagné de la pesée des déchets et d’entretiens auprès des enfants, du personnel et des élus.

Cette première sensibilisation des jeunes a permis d’expliquer pourquoi il était nécessaire de trier et peser les déchets alimentaires pour en apprendre plus sur les restes laissés dans leur assiette. Une occasion également de mieux connaître les goûts et les envies des enfants.

L’action a aussi des bénéfices pour les adultes, essayant de mieux adapter les comportements au quotidien. 

Autant d’informations et d’observations au sein des cuisines et des espaces de restauration que Béatrice, Catherine et Hervé (de la société Cirklat conseil) vont maintenant analyser pour présenter prochainement un diagnostic et des moyens pour limiter et réduire le gaspillage alimentaire.

Une conseillère mobilisée pour accompagner dans les démarches numériques

Accompagner les citoyens à mieux utiliser les outils numériques au quotidien : voilà l’objectif du recrutement et du déploiement de 4.000 conseillers numériques dans toute la France.

Financée par le plan gouvernemental « France Relance », cette initiative voit une concrétisation dans la localité. Après avoir candidaté au dispositif, la municipalité a été retenue par les services de l’Etat et, durant l’été, Marion Montfort a été recrutée.

Après sa période de formation, Marion est désormais opérationnelle et à disposition pour aider les Bessanais à mieux utiliser internet dans leurs démarches ou leurs besoins personnels. Ses missions sont ambitieuses et progressives. Elle va d’abord assurer des permanences en mairie afin de guider tous les publics : étudiants, retraités, particuliers, responsables associatifs… Ensuite, elle va programmer des ateliers participatifs.

Afin de mieux cerner les besoins, elle vient de créer et de diffuser un questionnaire sur les usages du numérique, disponible sur le site internet de la ville (www.bessan.fr) et en format papier à l’accueil de l’hôtel de ville.

Les futurs ateliers s’adapteront aux nécessités de la population.

Pour contacter Marion, il suffit d’appeler le 04 67 00 81 88 en mairie ou de la saisir par mail à l’adresse suivante : Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser..

Une commémoration exceptionnelle à plusieurs titres pour le 11-Novembre

Depuis quelques mois en raison de la pandémie, les cérémonies commémoratives en hommage aux morts pour la France étaient bien ternes, quelquefois sans public, afin de respecter les restrictions sanitaires imposées par la réglementation.

Celle en mémoire de la fin de la première guerre mondiale, tenue sous la présidence du maire, Stéphane Pépin-Bonet, aura été exceptionnelle à plus d’un titre.

D’abord par le retour d’une agréable affluence populaire autour des élus municipaux, des anciens combattants et de la batterie fanfare des sapeurs-pompiers de l’Hérault, fidèle à Bessan en raison de son implantation dans la commune. Ensuite car trois parlementaires ont fait l’honneur d’y participer : le député Christophe Euzet et les deux sénateurs Henri Cabanel et Hussein Bourgi, ainsi que la conseillère départementale Marie-Christine Fabre de Roussac.

Comme de coutume, toutes les forces vives de la commune étaient également présentes, notamment les sapeurs-pompiers volontaires ou de nombreux représentants associatifs, sans oublier des représentants patriotiques de Bessan, Agde, Marseillan et Vias. Cortège, dépôts de gerbe, sonnerie aux morts et lecture des morts bessanais de toutes les guerres ont rythmé l’émouvant rendez-vous patriotique.

Dans son intervention, le maire a rappelé le devoir de mémoire, mais également le « devoir de bienveillance en espérant une meilleure prise de conscience de la nécessité d’être attentif à l’autre pour faire en sorte que le meilleur soit possible, surtout après deux années tourmentées par une crise sanitaire sans précédent ».

A l’issue, le verre de l’amitié a été servi en mairie, permettant de nombreux échanges

Coup d’accélérateur pour la réhabilitation des façades du centre-ville

Si la ville semble très active dans l’embellissement des espaces publics, la réhabilitation des façades de particuliers dans le centre-ville prend un sacré coup d’accélérateur.

La requalification de la place de la Promenade et de ses abords a été un déclencheur pour les habitants du secteur.

Depuis plusieurs mois, les particuliers comme les commerçants engagent des démarches en ravalant leurs façades.

Les diverses initiatives, appuyées quelquefois par des aides financières conséquentes selon les quartiers, commencent véritablement à porter leurs fruits, notamment dans le centre historique qui voit fleurir de nombreux échafaudages de professionnels du bâtiment. Et le rythme semble s’activer avec des immeubles architecturalement remarquables.

D’autant que la municipalité a mis en place des aides complémentaires dans certains axes prioritaires. Ces aides ne seront pas éternelles.

Pour connaître les dispositifs, il suffit de contacter Simone Bujaldon, conseillère municipale déléguée à l’aménagement du territoire, au 06 12 29 31 66 ou le service de l’urbanisme au 04 67 00 81 80 ou encore le service Habitat de l’agglo au 04 67 21 31 30.

Le billet de Génération Bessan par Pierre Mora, adjoint au maire

=>Tous les deux mois, un élu de la municipalité présente un billet dans le journal d’informations municipales. Aujourd’hui, reprise du billet de Pierre Mora, adjoint au maire délégué à la sécurité publique.

La sécurité est un élément essentiel au bon vivre d’une commune. Depuis l’installation de la municipalité, et malgré les mesures de restrictions plus ou moins compréhensibles vis à vis du Covid-19, j’ai plaisir à piloter au mieux la sécurité publique de Bessan, en collaboration avec notre maire, la police municipale et la gendarmerie. Les statistiques démontrent que Bessan se porte bien.

Les cambriolages et les violences intra-familiales sont en baisse, tout comme les interventions de la gendarmerie pour des faits de délinquance. Les nuisances sonores ou tapages nocturnes sont a contrario en évolution. Les plaignants ont souvent un sentiment d’injustice et de laxisme envers la justice. Malgré ce contexte, la nouvelle équipe de la police municipale met du cœur à l'ouvrage et se modernise.

Toujours en cours de restructuration, un nouvel agent vient de renforcer les effectifs le 1er octobre. Le passage de toute la commune sous vidéo-verbalisation permet au besoin de sanctionner à distance les comportements inappropriés de certains. Dans les prochains jours sera lancée la réflexion sur l’augmentation du nombre de cameras de vidéoprotection pour amplifier le bon résultat de cet outil.

En nette amélioration, nos liens étroits avec les services de la gendarmerie permettent aussi une meilleure transmission des informations et des besoins. Des opérations communes « gendarmerie - police municipale » ont lieu régulièrement et se réitèreront aléatoirement aussi souvent que possible. C’est aux honnêtes gens de dormir tranquille, pas aux causeurs de troubles !

Merci à nos forces de sécurité. La sécurité, c’est aussi le secours à la personne. Nos sapeurs-pompiers ont déjà pu se familiariser avec leurs nouveaux véhicules.

Prochainement débuteront les travaux de la nouvelle caserne, construite par le Sdis34 avec le soutien de la ville et de l’agglo. Peut-être que de nouvelles vocations vont naître.

N’hésitez-pas à vous renseigner auprès des pompiers que je remercie également. En qualité de correspondant défense de Bessan au niveau départemental, je tiens aussi à remercier les associations patriotiques locales pour leur présence permanente à nos côtés lors des cérémonies. Au final, comme le dit ce proverbe africain : « Seul on va plus vite, ensemble on va plus loin ».

 

Un séjour dépaysant et apaisant pour les aidants, aidés et personnes âgées

Le Centre communal d’action sociale (Ccas) de la ville de Bessan, en partenariat avec la plateforme d’accompagnement à organisé un séjour dépaysant et apaisant destiné aux personnes aidantes, aidées ainsi qu’à des retraités aux revenus modestes. Depuis plusieurs années, ce rendez-vous solidaire de quelques jours permet à ces personnes de se ressourcer dans un cadre verdoyant et dans une ambiance familiale.

Une dizaine de Bessanais a participé à ce déplacement, financé par leurs soins à un prix avantageux grâce aux soutiens de la plateforme, de la Carsat, de l’Ancv et des communes concernées. S’occupant d’une personne fragile à domicile ou ne pouvant plus partir en vacances depuis longtemps, elles ont profité d’un programme adapté et de la découverte de Rocamadour, Sarlat ou encore de Saint-Cirq Lapopie.

Durant leur séjour, les Bessanais ont pu échanger avec des habitants de Frontignan, Loupian, Pinet ou Pomérols. Une occasion privilégiée également de rompre l’isolement de leur quotidien et de partager quelquefois les mêmes difficultés de la vie.

Cette initiative devrait se renouveler l’année prochaine. Les personnes intéressées sont invitées à se faire connaître auprès de Laurence Thomas au 06 22 44 26 99.

Une nouvelle rencontre autour des économies d’énergies et du confort intérieur

Comment réaliser des économies d’énergie sans perdre du confort dans son foyer ?

Cette question sera au centre de la nouvelle réunion publique organisée à la salle des fêtes Aimé Péret le mercredi 1er décembre prochain, à 18h30. Un rendez-vous soutenu par la municipalité et qui se voudra principalement interactif autour de nombreux sujets concrets.

En effet, les animateurs du groupe Gaz tarif réglementé, filiale d’Engie, tenteront de répondre à différentes interrogations sur les écogestes au quotidien pour réduire les consommations, les travaux d’isolation thermique, les équipements de chauffage à haute performance énergétique ou encore les aides pour financer divers travaux.

Philippe Marin, adjoint au maire chargé de l’environnement et des énergies, fera également un bilan des actions municipales dans ces différents domaines. Les participants seront invités, à l’issue des échanges, à poursuivre le dialogue autour d’un cocktail dînatoire offert à tous.

Selon la réglementation en vigueur, le pass sanitaire sera demandé à l’entrée.

Le castrum de Bessan au cœur d’un exceptionnel travail patrimonial de la Guilde

Après le succès des journées européennes du patrimoine en septembre dernier, l’association à vocation culturelle « La Guilde 2 Bessan », entièrement vouée aux traditions et au patrimoine, a invité ses adhérents, ses sympathisants et les Bessanais à une nouvelle rencontre à la salle des fêtes.

Elle a eu lieu sous la houlette d’Antoine Iniguez qui a présenté un riche travail d’archives et de connaissances autour du castrum de Bessan. Où se trouvait-il exactement et comment se composait-il ?

S’il est un point d’histoire ayant occupé les historiens bessanais et autres érudits du passé, c’est bien l’emplacement des murailles avec ses tours et ses portes.

Ce point essentiel de la construction même de Bessan et de son évolution est souvent imaginé plutôt que retranscrit, car très peu d’archives mentionnent précisément ce qu’il est convenu de nommer le castrum de Bessan. Avec moults plans, photographies et autres documents d’archives, Antoine Iniguez a captivé l’attention des participants.

A l’issue, il a mis en évidence une hypothèse de castrum, documenté, réfléchie et surtout réaliste. Les personnes présentes ne s’y sont pas trompées et ont apprécié le discours historique et architectural.

Un travail que tout un chacun peut désormais partager avec la présentation du 2e volume de l’ouvrage « Histoire(s) de Bessan » raconté par Antoine Iniguez et Guy Bonnefis, avec les illustrations de Raoul Gély.

Ouvrage disponible sur simple demande auprès de la Guilde au 06 43 79 94 42.

Un retour aux sources pour Terres de Touroulle doté d’un nouveau local


Une ambiance chaleureuse et conviviale a régné lors de la récente assemblée générale de l’association « Terres de Touroulle », vouée à la poterie, à la peinture et aux créations artistiques.

En présence du maire, Stéphane Pépin-Bonet et de l’adjointe, Laurence Thomas, la séance a été dirigée par Francine Carcel et Agnès Raguin, respectivement présidente et trésorière.

La réunion a pris une dimension toute particulière puisqu’elle s’est tenue dans le nouveau local mis à disposition par la municipalité depuis la fermeture du centre social, avant travaux. Il s’agit d’ailleurs d’un retour aux sources puisque l’association a repris la salle mise à disposition à l’origine de sa création, entièrement réhabilitée par les services techniques municipaux.

Après la présentation des traditionnels bilans, adoptés à l’unanimité des adhérentes présentes, la présidente et son équipe misent sur l’avenir et la reprise des activités.

Des portes ouvertes au nouveau local auront lieu le 3 décembre et l’association participera au marché de Noël du 17 au 19 décembre.

Une œuvre est actuellement en cours de création en hommage à Saint-Laurent, le patron de Bessan.

Enfin, l’exposition annuelle, annulée depuis deux ans en raison du contexte sanitaire, devrait se tenir du 10 au 12 juin 2022 à la salle des fêtes avec l’artiste peintre Dany Blanc, en qualité d’invité d’honneur.

Les actions en direction de la jeunesse se développeront également avec le centre de loisirs et l’école élémentaire. Un nouveau départ pour ces artistes amateurs plein d’entrain.

Sports et Loisirs se relance dans son nouveau local après la crise sanitaire

Le temps de la pause sanitaire forcée est terminé pour l’association Sports et Loisirs.

Celle qui fête ses 33 ans cette année vient de tenir son assemblée générale dans son nouveau local mis à disposition et entièrement réhabilité par la municipalité, au boulevard de la Liberté. Quelques grincements de dents ont eu lieu mais le déménagement s’est réalisé il y a quelques semaines à peine.

Michèle Rey, présidente, a ouvert la séance en présence du maire, Stéphane Pépin-Bonet et de son adjointe, Laurence Thomas. Interpellé par les adhérentes sur le changement de local municipal, le maire n’a pas manqué d’en rappeler les motivations, principalement pour libérer le centre social et le transformer, à terme, en véritable lieu porté par le centre communal d’action sociale.

La reprise de l’association est désormais consacrée aux activités, nombreuses et variées. Avec l’adhésion, les membres peuvent bénéficier d’ateliers : couture, sophrologie, tricot, jeux de cartes, loisirs créatifs, scrapbooking… avec la volonté de les développer au fil du temps. Après un échange sur l’organisation des repas qui sera à revoir, le bureau a été renouvelé.

Après la mise à jour du conseil d’administration, le bureau se compose comme suit : Michèle Rey, présidente ; Micheline Tissot et Thérèse Castarlénas, vice-présidentes ; Cathy Sanz-Pérez, secrétaire ; Sandrine Baccou, vice-secrétaire ; Joëlle Trémège, trésorière et Josette Chicouras, vice-trésorière.

C’est autour d’un goûter qu’a pris fin ce rendez-vous institutionnel.

Un équipement numérique d’envergure pour l’école élémentaire Victor Hugo

Dans le cadre du développement numérique éducatif, un appel à projets a été dernièrement lancé par le ministère de l’éducation nationale afin de soutenir les projets pédagogiques de transformation numérique dans l’ensemble des écoles élémentaires. Afin d’y prétendre, Harold Eucar et Céline Sanchez s’y sont penchés avec succès.

L’enseignant, référent numérique de l’école élémentaire Victor Hugo et l’adjointe au maire chargée des affaires scolaires, ont réussi leur pari après avoir préalablement défini l’ensemble des besoins, à savoir l’installation de vidéoprojecteurs, ordinateurs portables ou encore de tablettes. C’est un projet de 45.000 euros qui a été déposé en mars dernier.

Celui-ci a été récemment entériné dans le cadre du plan France relance. Il a été soutenu par le gouvernement à hauteur de plus de 30.000 euros.

La municipalité se réjouie de participer ainsi à favoriser l’acquisition des fondamentaux et l’individualisation de la pédagogie tout en renforçant la dimension inclusive de l’école. Ces équipements mobiles s’inscrivent également dans de futurs ateliers numériques par le service jeunesse. De nouveaux outils qui devraient être livrés d’ici la fin de l’année.

L’espace municipal Louis Baldy opérationnel avant même sa finalisation

Grâce aux efforts des entreprises et des services techniques municipaux, l’espace municipal Louis Baldy est opérationnel depuis l’été, ouvert juste avant les festivités nationales du 14 juillet.

Et pourtant, le chantier n’est pas encore pleinement terminé. Il y a quelques jours à peine, une société chargée des espaces verts a planté les premières espaces végétales agrémentant le site… mais il reste encore à faire.

En effet, la volonté de la municipalité a été de rouvrir le site le plus rapidement possible pour lui permettre de jouer son rôle indispensable à la vie du centre-ville. Ainsi, il conforte l’attractivité même s’il manque encore le panneautage, le mobilier urbain ou quelques finitions. L’espace Baldy, du nom du président-fondateur du conseil des sages, n’est pas qu’un simple espace de stationnement.

L’espace existant depuis une dizaine d’années était en mauvais état et il était indispensable de créer une vraie liaison entre l’entrée du centre-ville, le boulodrome, les jardins familiaux ou encore la maison de retraite.

Au-delà des 300 places de stationnement matérialisées, il a favorisé la création d’un mail piétonnier, très emprunté depuis son ouverture.

Il reste encore quelques semaines aux équipes techniques pour finaliser l’aménagement puisque l’inauguration des lieux devraient avoir lieu en décembre, certainement le dimanche 12 décembre au cœur du marché. L’événement municipal permettra de rendre hommage à Louis Baldy, en présence de sa famille. D’ici-là, les Bessanais s’approprient d’ores et déjà le nouvel espace.

Emouvant hommage à Jean Sauvagnac avec la participation de l’âne de Bessan

Il y a eu beaucoup d’émotion lors du récent hommage municipal rendu à Jean Sauvagnac.

En présence du sénateur Jean-Pierre Grand et du conseiller départemental Sébastien Frey, le maire, Stéphane Pépin-Bonet, a dévoilé une magnifique plaque sur le bâtiment d’entrée de l’espace municipal Paul Ricard, aux côtés de la famille de celui qui était une figure emblématique locale. A cette occasion, Jean Sauvagnac a été dans tous les esprits.

Cette inauguration était le point d’orgue de deux matinées portes ouvertes destinées à découvrir l’ancien centre d’élaboration mondial. Les Bessanais s’y sont pressés et bon nombre d’anciens employés de l’usine étaient présents pour saluer celui qui avait été l’ancien directeur du site et président de la Philharmonique Bessanaise. C’est, tout naturellement, que la municipalité a choisi de dénommer le bâtiment d’entrée, actuellement occupé par l’école de musique, au nom de Jean Sauvagnac.

Entouré de ses deux filles, très émues, Stéphane Pépin-Bonet a eu des mots sincères et attentionnés pour celui qui a marqué une longue page de l’histoire économique et associative de la localité. Le sénateur, Jean-Pierre Grand, comme le conseiller départemental de l’Hérault, Sébastien Frey, se sont associés à cet hommage en soulignant la vision d’avenir du maire et de son équipe avec l’acquisition et l’aménagement prochain de l’ancienne usine au bénéfice de toute la population.

Au-delà du dévoilement de la plaque, l’événement a été clôturé par une surprise à la famille et aux Bessanais présents. Avec l’aimable complicité des Amis de l’âne, le célèbre quadrupède local a valsé pour saluer Jean Sauvagnac qui l’a fait danser pendant des dizaines d’années. Et c’est sur le rythme d’une bande son enregistrée par Jean Sauvagnac lui-même que l’âne a évolué pour le plus grand plaisir des participants. C’est par le verre de l’amitié, bien évidemment anisé dans ces lieux, que la matinée s’est terminée.