Bessan

Kaïs, un « vrai » petit Bessanais, et sa naissance imprévue

 

S’il était bien attendu par sa famille, le petit Kaïs est pourtant né de manière imprévue : alors qu’il devait voir le jour en milieu hospitalier, comme tous les nouveau-nés, il est apparu cinq jours avant terme au sein même du domicile de sa maman, avenue de la Victoire à Bessan.

Si la jeune maman Alicia a eu très peur, le bébé est venu de manière très tranquille, avant même l’arrivée rapide des sapeurs-pompiers, qui l’ont ensuite pris en charge, direction l’hôpital de Béziers… Mais c’est bien à Bessan qu’il a pointé le bout de son nez et c’est donc à la mairie de Bessan qu’il a été enregistré auprès du service de l’état civil, peu habitué à une telle procédure, car quarante-sept années sont passées depuis la dernière naissance survenue dans la localité !

Gaby Tissot, ancien médecin bessanais aujourd’hui retraité, se souvient très bien de ce jour-là. C’est lui, alors jeune médecin âgé de 32 ans, qui a facilité la naissance, le 3 juin 1971, d’un petit Bessanais lui aussi arrivé de manière impromptue.

Le maire, Stéphane Pépin-Bonet, n’a pas manqué de saluer l’inattendue naissance de Kaïs, laquelle demeure un petit événement local. Avec sa première adjointe, Laurence Thomas, il est allé à la rencontre de la maman et de ses proches au centre hospitalier biterrois. Le bébé, en pleine forme, pèse 3 kg 400, et ne se doute absolument pas de l’intérêt qu’il suscite dans la ville. Tout le monde ne parle que de lui... qui pourra dire dans quelques années : moi, je suis né à Bessan !

Une cérémonie exceptionnelle pour marquer le centenaire de la fin de la guerre 14-18

 

La cérémonie commémorant le centenaire de la fin de la première guerre mondiale en France a réuni un nombre impressionnant de Bessanais de tous âges, que ce soit au Monument aux Morts du cimetière pour la partie officielle ou au Monument du Souvenir de l’avenue de la Victoire où prenait la suite, devant la reconstitution d’une tranchée par la Guilde 2 Bessan.

 

Les parvis des deux monuments en hommage aux Morts pour la France, d’ordinaire suffisants, ont été presque trop petits pour accueillir cette foule considérable d’adultes et d’enfants accompagnant en ces lieux le maire Stéphane Pépin-Bonet et les élus municipaux, le député de la circonscription Christophe Euzet, la fanfare départementale des pompiers, les associations patriotiques, les porte-drapeaux, les pompiers, les choristes, et les bénévoles.

Ce 11 novembre 2018, à 11h, tout juste cent ans après la signature de l’armistice en France, dès le matin, les cloches de l’église et de la mairie ont sonné ensemble à la volée.

En fin d’après-midi, dès 17h30, ce fut le moment des commémorations, d’abord devant le Monument aux Morts, où des gerbes ont été déposées en souvenir des 99 Bessanais morts pour la France durant la Grande Guerre, mais aussi ceux qui ont été victimes des conflits suivants et actuels, leur longue liste a été lue par un représentant d’association patriotique et un enfant.

Après les allocutions des différents intervenants, celle du maire de Bessan, qui a souligné : « Entretenir le souvenir est d’autant plus important aujourd’hui qu'il n'existe plus de témoins, ni d'acteurs directs de ce conflit. Votre présence nombreuse aux côtés des associations d’anciens combattants, assure la préservation de cette mémoire. »… « En ces temps où l’action devient le maître-mot de nos sociétés, souvenons-nous que le chemin de la paix a été long et sinueux. Rappelons aux jeunes générations que la paix est la seule voie possible pour préserver et faire vivre les valeurs républicaines et démocratiques, qui sont au cœur de notre action personnelle et collective. »

L’ensemble vocal de la Tucarella a ensuite interprété avec brio plusieurs couplets de l’hymne national.

Puis en cortège, les participants se sont rendus au Monument du Souvenir pour des lectures, par des adultes et des enfants, de textes de poilus écrits à leur famille et d’écrivains engagés dans les combats. Un moment particulièrement émouvant que le public, malgré son très grand nombre dans cet espace restreint, a écouté dans un silence absolu.

Deux passionnantes conférences sur le système solaire

 

Pierre Thomas, géologue, d’abord au CNRS, puis professeur à l’Ecole Normale Supérieure de Lyon, a consacré l’essentiel de ses recherches à la géologie du système solaire, en particulier de Mercure, Mars et les satellites de Jupiter. Il est surtout connu pour son implication dans la diffusion des connaissances auprès du Grand Public et dans la formation des enseignants de lycée.

Dans le cadre des Journées Haroun Tazieff, il donnera deux conférences au Cap d’Agde, au musée de l’Ephèbe : le vendredi 16 novembre à 18h30, « Les volcans du système solaire », et le samedi 17 novembre à 14h30, « L’habitabilité dans le système solaire ».

Nouvelle désillusion pour le Stade Bessanais

 

Ce dimanche c’est sur le terrain gras de Vauvert que les rugbymen Bessanais ont affronté leurs homologues Gardois.

Le coup d’envoi est donné par les locaux qui mettent la pression et obtiennent rapidement une pénalité. Grâce à l’appui du vent et suite à un placage manqué du centre héraultais, son vis-à-vis marque entre les barres. Les Bleu et Blanc, après plusieurs séquences de jeu, se reprennent et obtiennent une pénalité, réussie par l’ouvreur Romain Escande. La fin de cette période sera très disputée et se terminera sur le score de 10 à 3.

En seconde mi-temps, les Bessanais, avec l’appui du vent, mettent la pression, et grâce à un jeu mieux construit, l’ailier Kevin Rocamora marque en coin, transformé par le buteur, Romain Escande. Les Bessanais ne lâchent rien, mais l’arbitre, par ses décisions surprenantes, pénalise leur équipe. Ainsi, sur une touche litigieuse, les Noir et Rouge s’emparent du ballon, réalisent un groupé pénétrant et franchissent à nouveau l’en-but. Les dix dernières minutes seront à l’avantage des Bleu et Blanc, mais une nouvelle fois les décisions arbitrales et la bonne défense adverse ne leur permettront pas de remporter le match, et les Gardois gagnent par 15 à 10.

Les hommes d’Antoine et Rossignol, pour le deuxième fois, repartent avec le point de bonus défensif comme seule consolation.

Dimanche 18 novembre, le Stade Bessanais reçoit à 15h l’équipe catalane de La Têt.

Séjour pour les ados en février à Bessans en Savoie

 

Le service jeunesse municipal organise pour la quatrième fois un séjour pour les jeunes à Bessans avec un « S », petit village savoyard de Haute-Maurienne jumelé avec Bessan, pendant les vacances d’hiver en février prochain. Ce séjour connait toujours un grand succès et permet, en plus des activités liées à la neige, la découverte du joli village de Bessans, situé dans la vallée de la Haute-Maurienne, au nord de Modane. Au programme : du ski, de la luge, des balades en montagne ainsi que des rencontres avec les jeunes montagnards.

Les parents dont les enfants sont intéressés par ce déplacement sont invités à se faire connaître au plus vite auprès du service jeunesse, car seulement une vingtaine de places sont disponibles. Les tarifs du séjour seront prochainement communiqués, et les familles peuvent bénéficier d’une aide de la caisse d’allocations familiales.

Pour tous renseignements complémentaires, tel. 06 22 44 26 92.

L’ancienne décharge reconvertie en un parc photovoltaïque au sol

 

L’ancienne décharge de la Garrigue Haute, située route de Coussergues, propriété du Sictom Agde-Pézenas, qui l’a déjà en partie réhabilité, accueillera, après les travaux en cours, une centrale photovoltaïque au sol sur 4,7 hectares. Le projet de Bessan a été lauréat de l'appel d'offres national de la filière photovoltaïque au sol lancé par la Commission de Régulation de l'Energie en 2016. Les travaux confiés à la société spécialisée Quadran, sont actuellement en cours de réalisation.

Le projet initial, réduit à la demande des services de la préfecture, se cantonne désormais à l’ancienne décharge et non à tous les terrains. Cependant il demeure intéressant et particulièrement original, puisqu’il se base sur un financement participatif et propose des opportunités d'investissement aux habitants des départements d'implantation et limitrophes des projets, et est ouvert à tous les citoyens, via la plateforme Lendosphère, consultable à l’adresse suivante : www.lendosphere.com/les-projets/financement-d-une-centrale-solaire-sur-une-ancienne.

C’est un bel exemple de reconversion d’un site industriel pour lequel la municipalité bessanaise a grandement œuvré, comme le souligne Stéphane Pépin-Bonet, maire de Bessan : « Cette reconversion d'un site très dégradé est un bel exemple de développement durable à la fois concret et ambitieux. De plus, le financement participatif permettra aux habitants de la commune et des communes voisines de participer à la transition énergétique en investissant dans ce projet ».

Bessan très concerné par la formation du personnel territorial

Dans l’administration des collectivités territoriales, comme dans tous les métiers, il faut s’adapter et se former en permanence en fonction des  emplois ou des missions, ce que font régulièrement les personnels municipaux et ceux du CCAS de Bessan.

La mairie de Bessan est même devenue, au fil du temps, un pôle de formation pour d’autres collectivités, grâce à l’implication d’Emmanuel Lalande, directeur général des services et de Séverine Clocher, responsable des ressources humaines, qui, avec le Centre National de la Fonction Publique Territoriale (CNFPT), proposent en interne des formations réunissant des agents de la commune et des communes voisines.

La dernière des ces formations était une session sur l’accueil et l’intégration des enfants handicapés en milieu scolaire, qui s’est déroulée à l’hôtel de ville, et regroupait vingt-quatre agents de différentes mairies, dont huit des services scolaires et périscolaires bessanais.

Les précédentes séances qu’ont suivi les agents locaux, touchaient des domaines très variés : recyclage de secourisme au travail pour neuf agents locaux (six de la mairie et trois du CCAS) et trente-huit extérieurs à Bessan ; habilitation électrique pour sept agents de Bessan et quatre extérieurs ; formation « état civil » pour six agents des services administratifs bessanais et dix d’autres communes ; formation sur les règlements liés au funéraire pour quatre agents de Bessan et dix extérieurs…

Une permanence très utile tenue par un policier retraité

Jean-Marc Sanchez, major de police au commissariat de police d’Agde, depuis peu à la retraite, souhaite s’investir pour sa ville, et propose bénévolement ses services pour conseiller et orienter les éventuelles victimes de violences, vols, agressions sexuelles, infractions à la législation sur les armes ou les stupéfiants, dégradations, escroquerie. Les personnes qui en auront besoin seront informées, guidées vers les services ou organismes adéquats, et aidées éventuellement pour leurs démarches.

Il tient une permanence une fois par mois dans les locaux de la police municipale. Les prochaines dates en sont les suivantes : mardi 13 novembre et mardi 11 décembre, de 9h à 12h. Bien entendu, les problèmes qui lui seront présentés resteront confidentiels.

Réfection de la rue des Caves désormais en cours

 

La rue des Caves était emblématique du mauvais état des rues du centre-ville, de par l’état de son enrobé problématique à la fois pour les piétons et pour les automobilistes. Après des décennies d’attente, les travaux destinés à adapter cette rue aux nécessités actuelles ont enfin démarré, avec une aide financière du département de l’Hérault, et dureront encore quelques semaines.

Cette réhabilitation s’intègre dans un plan pluriannuel ambitieux de mise en valeur du centre historique de Bessan qui, après avoir permis d’améliorer grandement le Parvis de la Citoyenneté, la rue Porte Douille, la place de la Fontaine, concernera dès l’année prochaine la Grand’rue, la place de la Promenade et la place de la Mairie. Après ces travaux d’envergure, le centre-ville deviendra progressivement encore plus attractif en termes de services publics, de commerces et de festivités.

Ce plan de requalification sera présenté au mois de décembre aux riverains, aux commerçants et à toute la population lors d’une réunion publique à la salle des fêtes, ce qui permettra à tous de prendre la mesure des enjeux et de constater les améliorations futures de cette partie ancienne méritant d’être améliorée et transformée.

Le département offre un nouveau drapeau au comité de la Fnaca

Kléber Mesquida, président du conseil départemental de l’Hérault, a reçu au siège du conseil départemental les représentants de onze associations patriotiques héraultaises, afin de leur remettre officiellement un nouveau drapeau, que le département a souhaité leur offrir.

Le comité bessanais de la Fnaca (anciens combattants d’Afrique du Nord, Algérie, Maroc et Tunisie) fait partie des heureux récipiendaires, et son président Fernand Cambra, entouré d’une partie de son équipe, a reçu ce drapeau flambant neuf des mains de Kléber Mesquida, drapeau qui sera utilisé pour la première fois lors de la commémoration du 11 Novembre.

***

Le comité local profite de cette occasion pour informer ses adhérents sur les évolutions des dispositions concernant leurs droits, notamment pour ceux qui ont effectué leur service militaire en Algérie du 3 juillet 1962 au 1er juillet 1964. A condition de totaliser 120 jours en Algérie, ils peuvent faire la demande de la carte du combattant, le titre reconnaissance de la nation, et la retraite du combattant.

Pour plus d’informations, se rapprocher du comité de la Fnaca au 04 67 77 41 45.

La cérémonie du centenaire se partagera entre les deux monuments aux morts de Bessan

Tout d’abord, le dimanche 11 novembre 2018, à 11h, comme en 1918 lors de la signature officielle de l’Armistice de la première guerre mondiale, les cloches de l’hôtel de ville et de l’église sonneront pour se remémorer cet événement.

Puis, à 17h, la cérémonie organisée avec les associations patriotiques locales, auxquelles de nombreux partenaires se sont associés, sera pour la première fois scindée en deux parties pour honorer les morts pour la France devant les deux monuments construits en leur hommage : l’une devant le Monument aux Morts du cimetière, l’autre devant le Monument du Souvenir de l’avenue de la Victoire.

Le départ du cortège depuis l’hôtel de ville conduira d’abord les autorités et le public jusqu’au Monument aux Morts du cimetière pour la cérémonie traditionnelle comprenant la lecture des morts pour la France et les interventions des personnalités.

Ensuite, tous se rendront devant le Monument du Souvenir, pour un moment émouvant au cours duquel des textes de poilus seront lus par des adultes et des enfants, près d’une réplique d’une tranchée, lieu de survie des combattants.

La rencontre se terminera pour tous dans la salle Raymond Devos du centre social par un apéritif convivial.

***

Mais les événements du centenaire se poursuivront jusqu’à la fin du mois de novembre. Le vendredi 23, à 18h, l’ensemble vocal « La Tucarella » proposera un concert au profit de la lutte contre le cancer à l’église avec quelques chants de l’époque de la Grande Guerre, et le samedi 24, à 16h, le Théâtre Illustré, avec la Padrime et Sports et Loisirs, proposera des lectures théâtralisées dans la salle Raymond Devos.

Des informations pratiques pour tous

Télévision.

Le 6 novembre, des modifications de fréquence interviennent sur le réseau de la TNT, avec comme objectifs de favoriser la connectivité des territoires et de répondre aux besoins croissants d’échanges de données. Les téléspectateurs qui reçoivent la télévision par antenne râteau doivent procéder à une nouvelle recherche de chaînes, ce qui n’est pas toujours simple. Toutes les infos en contactant par téléphone le 0 970 818 818, ou sur le site internet : www.recevoirlatnt.fr.

Forages.

La réglementation en vigueur venant de changer, la réalisation de nouveaux forages ou de puits domestiques captant la nappe astienne ou les aquifères en relation est interdite. A Bessan, sont considérés forage ou puits dont la profondeur, par rapport au terrain naturel, est égale ou supérieure à 10 mètres. Pour toutes informations pratiques, téléphoner au syndicat mixte d’études et de travaux de l’astien (Smeta) au 04 67 36 41 67, ou consulter le site : www.astien.com.

Elections.

Pour voter lors des élections européennes de mai 2019 et des élections municipales de mars 2020, il faut être inscrit sur les listes électorales de la commune. Pour cela se présenter à l’accueil de la mairie, muni d’une pièce d’identité et d’un justificatif de domicile datant de moins de trois mois. Pour les personnes ayant changé de domicile à l’intérieur même de la commune, le signaler sans tarder car il est possible que ce changement de résidence amène un changement de bureau de vote. Renseignements au 04 67 00 81 80.

Blog du service jeunesse.

La plateforme Midiblogs qui accueillait le blog d’informations pratiques du service jeunesse municipal ayant fermé, Monique Pellicer, responsable du service jeunesse municipal, a ouvert un nouveau blog complétant les informations affichées aux écoles ou distribuées aux familles sur l’actualité du service.

Ce blog est accessible via le site internet de la ville : www.bessan.fr, ou à l’adresse suivante : clsh222.wixsite.com/bessan. Le contenu des rubriques est inchangé : programmation des repas de la cantine scolaire, calendrier des activités du centre de loisirs, inscriptions en ligne, accès au portail famille, informations pratiques sur l’accueil de loisirs périscolaires… Pour tous renseignements complémentaires, contacter le : 06 22 44 26 95.

Etat civil du mois d’octobre 2018

Naissance : Zoé Dodin-Bosc.

Bienvenue à cette nouvelle petite Bessanaise !

***

Mariages : Eric Martin et Natacha Desmidt ; Emmanuel Ruriack et Audrey Giner.

Félicitations aux nouveaux époux !

***

Décès : Bernard Tarbouriech ; Jeannine Jacquet, née Laronche ; Eliane Didierjean, née Tournès ; Marcel Hérail ; Michelle Fleury, née Vauchelle ; Jeanne-Marie Marquette, née Tramcourt.

Sincères condoléances aux proches dans la peine !

Rugby : le match des occasions manquées

 

Ce dimanche, les joueurs du Stade Bessanais affrontaient le XV de Poussan sous de bonnes conditions climatiques.

En première mi-temps, sur une rare incursion dans leur camp, le premier essai des Poussanais arrive sur une faute de jeu au pied et des placages manqués consécutifs. Malgré une grosse domination Bessanaise, qui se concluera par une simple pénalité, à la pause, la marque affiche 10 à 3.

En seconde période, les changements opérés n’apportent rien de plus puisqu’après plusieurs temps de jeu, ce sont les locaux qui inscrivent un essai litigieux. Les Bleu et Blanc ne lâchent rien et sont récompensés d’un essai non transformé, aplati par l’ailier, Dorian Brunet. Sur la dernière action, malheureusement, une nouvelle faute de main prive les Bessanais d’un possible match nul. Et le score final reste 15 à 8.

Beaucoup de regrets pour l’équipe comme pour le staff ! Et une seule consolation : l’obtention du point de bonus défensif.

Dimanche prochain 11 novembre, les joueurs bessanais iront affronter l’équipe de Vauvert dans le Gard.

Visite du chantier de construction de l’école maternelle

 

Une visite du chantier de la future école maternelle a réuni les élus du conseil municipal, le conseiller départemental, le directeur de l’école, les parents d’élèves et les membres du conseil des sages, et des commentaires très positifs ont été donnés par tous.

La visite a été dirigée par Guillaume Gabriel, architecte, qui a détaillé les orientations architecturales de l’équipe de maitrise d’ouvrage, qui comprendra en plus des salles de classe un espace de restauration, des locaux pour les activités périscolaires, et un cheminement piétonnier par une passerelle extérieure. Il est déjà visible que les bâtiments de ce nouvel équipement scolaire seront spacieux, bien conçus, adaptés aux besoins, parfaitement intégrés dans l’environnement existant de la halle de sport et de la cave coopérative.

Le maire, Stéphane Pépin-Bonet et ses adjoints, Hélène Grenouillon (affaires scolaires) et Angel Millan (grands travaux) ont souligné la volonté municipale de créer un équipement digne du XXIe siècle, et rappelé que l’établissement scolaire prendra lors de son inauguration le nom de Georges Bégou. Une journée « portes ouvertes » sera proposée au cours du premier trimestre 2019 pour permettre à chaque Bessanais de mieux appréhender ce nouvel équipement municipal de qualité.

La cérémonie de la Toussaint, une belle tradition de Bessan

Chaque année le 1er novembre, une courte cérémonie que l’on pourrait qualifier de « familiale » se déroule devant le monument aux morts du cimetière. Cette cérémonie, qui perdure seulement dans quelques villages, a de nouveau rassemblé les Bessanais qui tiennent à cette rencontre leur permettant de se souvenir ensemble de leurs défunts, ainsi que des représentants d’associations patriotiques.

Ce n’est pas cependant une réunion patriotique nationale comme on pourrait le penser, mais une rencontre des Bessanais autour du monument édifié pour honorer et se souvenir de leurs morts, tous leurs morts, tous ceux qui, civils ou militaires, sont partis avant eux, mais restent dans les mémoires et dans les cœurs de chacun.

Le maire, Stéphane Pépin-Bonet, comme il le fait chaque année, a déposé une gerbe au pied du monument, et l’association civile du Souvenir Français, se chargeant de l’entretien des tombes et monuments en mémoire des soldats morts pour la France, s’est associée à ce geste d’hommage.

Sarah, ambassadrice bessanaise du Téléthon 2018

Pour la première fois à Bessan, une petite ambassadrice sera l’image et l’emblème de l’édition 2018 du Téléthon.

Sarah a cinq ans. C’est une petite fille pleine de joie de vivre, mais qui malheureusement est atteinte d’une maladie génétique orpheline, appelée syndrome Dyrk 1 a, dont à ce jour, seuls deux cents patients sont identifiés dans le monde, et seulement une vingtaine en France. Ses parents, qui ont créé « Princesse Sarah », une association de sensibilisation et de lutte contre sa maladie, pensent que s’associer au Téléthon est indispensable.

Il y a quelques jours, la maman de Sarah l'a dit à Laurence Thomas, première adjointe en charge des solidarités, lors d'une réunion tenue en présence de nombreux responsables associatifs, afin de préparer le programme des initiatives en faveur du Téléthon. Le programme prévu est déjà étoffé bien que non encore définitif, et comprend les classiques et des nouveautés : ventes de gâteaux, loto et tombola, conférence, vide-grenier, ronde cycliste, journée cinéma avec le collège…

Les bénévoles souhaitant apporter de l’aide sont invités à se rapprocher de la coordination locale en contactant le 06 22 44 26 99.

Le Souvenir Français entretient le monument aux morts

Le Souvenir Français, dont Emmanuel Garcia est le président local, est une association civile reconnue d’utilité publique, dont les deux missions principales sont l’entretien des tombes et monuments en hommage aux soldats morts pour la France, et le devoir de mémoire auprès des jeunes.

Après son exposition à la mairie pour commémorer le centenaire de la fin de la première guerre mondiale, l’association participe, avant les deux cérémonies du 1er et du 11 novembre, à l’embellissement des monuments aux morts de Bessan. Ceux-ci, rénovés et nettoyés ces dernières années, voyaient s’affadir la liste des noms des soldats bessanais tombés lors de toutes les guerres ; grâce à l’équipe du Souvenir Français, ces noms retrouvent la vivacité de leur couleur et sont de nouveau clairement lisibles.

Un travail bénévole pour le nécessaire devoir de mémoire, réalisé avec soin, qui rend hommage à tous ces soldats de Bessan disparus au service de la France.

Déjà ouvertes : les inscriptions à l’école maternelle Georges Bégou

 

Les inscriptions pour la rentrée scolaire 2019-2020 à l’école maternelle de Bessan s’ouvrent dès aujourd’hui, la ville ayant décidé de les anticiper.

Pour inscrire un enfant né entre le 1er janvier et le 31 décembre 2016, il est nécessaire de se rendre à la mairie, muni du livret de famille, du carnet de santé de l’enfant et d’un justificatif de domicile datant de moins de trois mois. Un bon d’admission sera alors remis, et devra ensuite être présenté à Jonathan Mura, directeur de l’école maternelle, sur rendez-vous.

Pour le contacter, tel : 04 67 77 42 74, ou mail : Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser..

Choix du gestionnaire de la base de loisirs de la Guinguette

La saison estivale de la base de loisirs de la Guinguette de Bessan, située au bord de l’Hérault, s’est achevée fin septembre, laissant désormais ce lieu très prisé par les habitants aux rencontres associatives et familiales. Son activité saisonnière reprendra le premier juin prochain, au moyen d’une mise en gérance estivale décidée par la ville sur une période de trois ans.

Pour le choix du gestionnaire des étés 2019, 2020 et 2021, la municipalité vient de lancer son habituel appel à candidatures, affiché à la mairie et téléchargeable sur le site internet de la ville : www.bessan.fr . Les critères de sélection porteront sur les références antérieures de restauration, les compétences des futurs gestionnaires, les prestations proposées, le matériel pour valoriser le lieu. Les professionnels intéressés ont jusqu’au 20 novembre prochain pour déposer leurs offres à la mairie.

- Pour une visite des lieux, contacter Thierry Bosc, responsable des ateliers municipaux, au 06 22 63 58 14.

- Pour tous renseignements administratifs, contacter les services municipaux au 04 67 00 81 87.

- Pour toute autre question, contacter Céline Sanchez, adjointe au tourisme, au 07 85 16 33 91.