Bessan

Face à un risque élevé, les particuliers invités à surveiller leur basse-cour

Comme si la crise sanitaire liée à la Covid-19 ne suffisait pas, un nouveau virus inquiète au niveau mondial puisque les autorités françaises viennent de communiquer sur le sujet.

Il s’agit de la recrudescence de cas d’influenza aviaire hautement pathogène.

Depuis la détection du virus sur deux cygnes au Pays-Bas en octobre dernier, le nombre de cas dans la faune sauvage ne cesse de croître en Europe.

Des foyers domestiques et des cas dans l’avifaune sauvage ont été confirmés non seulement aux Pays-Bas mais également en Allemagne et au Royaume-Uni. L’accélération de la dynamique d’infection accentue le risque d’introduction du virus en France via les couloirs de migration actuellement empruntés par les oiseaux sauvages.

Face à cette situation, le ministère de l’agriculture a décidé de faire passer le niveau de risque de « modéré » à « élevé ». Depuis le 6 novembre, des mesures de prévention, dites de biosécurité, sont rendues obligatoires pour les détenteurs de volailles ou autres oiseaux captifs destinés uniquement à une utilisation personnelle, non commerciale.

=> L’ensemble des mesures de biosécurité pour les basses cours sont consultables sur le site internet : www.agriculture.gouv.fr, rubrique influenza aviaire.

La ville obtient le label Apicité pour son action dans la préservation des abeilles

L’union nationale de l’apiculture française a créé le label Apicité.

Ce label vise à mettre en avant l’implication des collectivités territoriales dans la préservation des abeilles et des pollinisateurs sauvages. Il s’inscrit dans une philosophie de communication et de sensibilisation du grand public sur le rôle primordial de l’ensemble des pollinisateurs dans le maintien de la biodiversité, et la nécessité de les protéger durablement.

Les projets portés par la mairie de Bessan dans ce domaine sont nombreux : installation de ruches sur des terrains communaux, actions de sensibilisation auprès des publics scolaires, soutien aux dynamiques locales dont notamment l’association Par amour des abeilles… Et puisque l’action municipale est très active, les élus avaient décidé, en 2019, de candidater à ce label national pour valoriser les politiques de protection engagées.

La décision devait être rendue lors du congrès annuel des maires de France, fin novembre à Paris.

Le congrès ayant été annulé pour des raisons sanitaires, le jury a récemment communiqué l’information en mairie : la ville de Bessan obtient le label Apicité avec une abeille, soit une démarche dite reconnue.

Une marge de progression pourra être atteinte avec la démarché remarquable et celle exemplaire, prochaines étapes que la municipalité compte bien réussir.

Les élus haussent le ton envers ceux qui jettent des déchets dans la nature

Professionnels comme particuliers sont avertis : Bessan et ses espaces naturels ne sont pas des décharges à ciel ouvert ! Face au fléau des déchets sauvages dans la nature, la municipalité hausse le ton, mettant désormais en place des actions fortes. Avec ses élus Pierre Mora, adjoint au maire à la sécurité publique et Christophe Hyché, conseiller délégué aux espaces naturels, le maire recherche des solutions efficaces et surtout rapides.

« Lorsqu’une personne ayant jeté des déchets est retrouvée, les procédures sont trop longues. Nous sommes également frustrés de voir qu’une simple amende ne suffit pas car il faut ensuite assurer le nettoyage des endroits souillés » indiquent les élus. Désormais, en de telles circonstances, la personne est gentiment invitée à venir sur place et à nettoyer. Et en cas de refus, la ville se réserve la possibilité de communiquer sur un tel comportement.

Récemment, souhaitant éviter une procédure longue et couteuse, les élus se sont rendus du côté de Touroulle. Après avoir découvert un dépôt d’immondices en tous genres, une rapide enquête a permis de remonter à un professionnel du débarras de maison. Les déchets venaient de l’Aude et le professionnel du côté de Béziers. Confus, il a procédé au nettoyage des lieux sous les yeux des élus et même au-delà puisqu’il a été exigé le nettoyage des abords du site.

A Bessan : les pollueurs sont les nettoyeurs !

 => La municipalité invite les promeneurs, chasseurs, viticulteurs à signaler les dépôts rencontrés dans la nature. La police municipale est joignable au 04 67 77 55 55 ou Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser..

 

Un site internet citoyen de plus en plus consulté par la population

Après la refonte du site internet de la ville, accessible à l’adresse www.bessan.fr, celui-ci demeure de plus en plus consulté, notamment en cette nouvelle période de confinement.

Le site internet a d’abord vocation à guider les habitants et toutes les personnes intéressées afin de mieux connaître Bessan.

Les informations contenues dans le site sont régulièrement mises à jour par le service communication, associé au secrétariat du maire et joignable au 04 67 00 81 89. Sa navigation, grâce à son graphisme moderne et coloré, est des plus agréable.

Il contient également de nombreuses informations pratiques dans de nombreux domaines :  urbanisme, vie associative, état civil, démarches administratives, vie quotidienne, culture… 

Un vrai site internet citoyen dans lequel il est également possible de poser des questions aux services municipaux.

Nouvelle étape pour la ligne à grande vitesse entre Montpellier et Perpignan

La loi d’orientation des mobilités de 2019, qui reconnaît la ligne nouvelle Montpellier-Perpignan comme prioritaire parmi les grands projets ferroviaires, prévoit sa réalisation en deux phases : la première concernant la liaison Montpellier à Béziers à l’horizon 2030 et, la seconde, pour relier Béziers à Perpignan pour 2040.

La ville de Bessan est concernée par la première phase, puisque le tracé passe au nord de la commune, le long de l’autoroute A9.

Le calendrier a été déterminé comme suit : concertation publique en 2020, enquête publique fin 2021 ou début 2022, déclaration d’utilité publique en 2023, études préparatoires de 2023 à 2030, travaux dès 2030 et mise en service en 2034.

Si le projet est aujourd’hui stabilisé dans son tracé et ses fonctionnalités, la concertation en cours doit permettre à chacun de s’informer.

Jusqu’au 4 décembre, les modalités de concertation ont été adaptées au contexte sanitaire actuel.

Réunion publique sur le net, débats mobiles organisés en gare ou sur des aires d’autoroute, ateliers thématiques sur inscription : les échanges sont possibles via le site internet : www.lalignenouvelle.com.

Une contribution écrite peut être envoyée avant le 4 décembre par mail à l’adresse suivante : Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser..

Des courriers peuvent aussi être adressés à Sncf Réseau, 101 allée de Délos, 34000 Montpellier.

Les élus sensibilisés aux obstacles quotidiens des personnes handicapées

A l’initiative de Laurence Thomas, adjointe au maire chargée des affaires sociales et vice-présidente du Centre communal d’action sociale (Ccas), une délégation départementale de l’Apf France handicap était récemment en mairie à la rencontre des élus municipaux et des administrateurs du Ccas (avant le confinement).

Créée en 1933, il s’agit de la plus importante organisation française, reconnue d’utilité publique, de défense et de représentation des personnes en situation de handicap.

L’objectif de cette rencontre a été de replacer les besoins des personnes atteintes d’un handicap (moteur, visuel, auditif, mental…) dans les projets municipaux.

Un échange très fructueux débuté avec la présentation des actions réalisées par la municipalité dans de nombreux domaines : aménagement de la voirie, mise en accessibilité des bâtiments publics, créations de logements « grand handicap », soutien aux actions scolaires des unités d’inclusion des enfants handicapés ou en difficultés…

La délégation, menée par Yvan Poncé, président départemental, a aussi permis aux élus de mieux prendre en compte les besoins des personnes atteintes d’un handicap dans la vie quotidienne. Une rencontre à la fois enrichissante et conviviale qui devrait se poursuivre, dans quelques mois, avec une mise en situation sur le terrain pour les élus afin de mieux appréhender les obstacles des personnes handicapées. « Favoriser une ville pour tout et pour tous », telle a été le leitmotiv d’Yvan Poncé et de son équipe.

De nombreux rendez-vous locaux annulés en raison du confinement

La vie bessanaise possède une caractéristique essentielle : elle est particulièrement vivante tout au long de l’année. Les rendez-vous sportifs, culturels, citoyens, qu’ils soient municipaux ou associatifs, sont particulièrement nombreux et riches en échanges.

Ils rythment une vie locale animée, démultipliée par le dynamisme de près de 90 associations, nombre important pour une cité de 5.200 habitants.

En raison du premier confinement, un arrêt brutal de toutes ces activités avait été difficilement vécu par bon nombre d’acteurs citoyens engagés. Le déconfinement, au mois de mai, avait permis, grâce à la validation de protocoles sanitaires par les services municipaux, d’accompagner toutes les reprises associatives et sportives, dans l’intérêt sanitaire de tous.

Malheureusement, le deuxième confinement a remis en cause toutes les énergies déployées pour reprendre une vie sociale digne de ce nom.

De nombreux événements ont été annulés. Accueil des nouveaux habitants ou réunions publiques prévues en novembre ont été reportés en 2021.

La ville réfléchit actuellement au maintien du marché de Noël, prévu mi-décembre, quelque peu bousculé.

A suivre…

 

La cérémonie du 11 Novembre ne sera pas ouverte au public

Comme la récente cérémonie de Toussaint, la cérémonie commémorative de l’armistice du 11 novembre 1918 se déroulera dans des conditions particulières, puisque le public ne sera malheureusement pas autorisé à participer.

En effet, des contraintes sanitaires ont été décidées par la préfecture.

En raison du confinement, le dépôt de gerbe sera effectué par le maire, en comité restreint avec six personnes au maximum.

Il aura lieu en fin de journée ce mercredi 11 novembre. Il sera filmé pour être ensuite diffusé sur les réseaux sociaux, et ainsi permettre à tous les habitants de partager ce moment.

Dernière ligne droite pour les candidatures au conseil citoyen participatif

 

C’est la dernière ligne droite pour les inscriptions au conseil citoyen participatif, récemment créé par la municipalité.

Les habitants intéressés par la vie communale, ayant l’envie d’échanger, de proposer et de construire des actions pour améliorer le quotidien des Bessanais, sont ainsi invités à se faire connaître.

Il est possible de s’impliquer en se portant candidat avant le 15 novembre prochain.

D’ores et déjà, plus d’une vingtaine d’habitants ont candidatés.

Pour les rejoindre, il suffit d’être âgé de plus de onze ans, d’habiter à Bessan ou d’être acteur local (membre d’une association, avoir une activité professionnelle ou libérale) et de ne pas avoir de mandat électif.

Le conseil citoyen participatif est composé de deux collèges : habitants et acteurs locaux.

Marie-Laure Lledos, première adjointe au maire chargée de la citoyenneté, appelle les femmes, les actifs et les jeunes à se mobiliser pour compléter les profils déjà inscrits. Car cet organe a pour objectif de favoriser la parole intergénérationnelle.

En cas d’un trop grand nombre de candidatures, un tirage au sort public sera effectué. Renseignements au 06 60 04 43 97.

Les travaux d’agrandissement du cimetière communal vont bon train

Les cimetières sont une compétence obligatoire des communes. Celles-ci doivent, au fil du temps, assurer leur gestion au quotidien et pourvoir aux aménagements nécessaires à leur développement, en fonction des besoins.

A Bessan, ces dernières années, les efforts ont été conséquents dans ce domaine avec l’acquisition des parcelles nécessaires à l’extension du cimetière, l’agrandissement du colombarium, la création d’un parking au chemin de l’Oppidum, la récupération d’anciennes sépultures…

Il y a quelques semaines, une nouvelle phase pour l’avenir du cimetière a été engagée par la municipalité.

D’abord avec l’aménagement progressif de certaines allées en terre du cimetière dit vieux, en mauvais état, dont le sol a été remplacé par un asphalte drainant.

Ensuite, avec un chantier d’envergure consistant à agrandir le cimetière. Les premiers coups de pelle mécanique ont eu lieu dernièrement, les services techniques municipaux étant entièrement mobilisés à cette fin.

Un nouvel accès vient d’être créé avec le cimetière dit neuf, laissant entrevoir le nouvel espace qui accueillera les caveaux des familles.

Au-delà de la création de concessions aujourd’hui indispensables, le nouveau cimetière a pour ambition de constituer un nouvel espace destiné à recevoir un nouveau jardin du souvenir, car celui existant n’est plus adapté aux pratiques actuelles.

La municipalité envisage même, à terme, à donner des noms aux différents cimetières et aux allées.

Informations locales : Les échos de la Tuque

  • Travaux

En raison de travaux engagés par le conseil départemental de l’Hérault, la route départementale n°13 entre Agde et Bessan sera entièrement fermée à la circulation les lundi 9, mardi 10 et jeudi 12 novembre, en journée.

Des déviations seront mises en place via la voie rapide ou la commune voisine de Vias.

 

  • Confinement

Les personnes n’ayant pas de possibilité d’imprimer les attestations dérogatoires de déplacement, utiles pendant le confinement, peuvent s’en procurer, en libre accès, dans le hall de l’hôtel de ville.

Il est ouvert au public du lundi au vendredi, de 8h30 à 12h et de 15h à 18h. Contact : 04 67 00 81 81.

 

  • Encombrants

Les personnes âgées, en situation de handicap ou sans véhicule, peuvent faire appel au service de collecte de l’agglo pour évacuer leurs encombrants. Il est indispensable de prendre rendez-vous afin de programmer l’intervention au 04 67 90 90 74.

 

  • Marchés

Pendant le confinement, les marchés de plein air fonctionnement uniquement avec des produits alimentaires ou autorisés par la préfecture. Le mardi, le marché se tient comme habituellement place de la Fontaine et le dimanche, place de la Promenade. En matinée, de 7h30 à 12h.

 

 

La Tuque Endiablée poursuit habilement ses activités de plein air

Pas moins de vingt-sept membres de l’association « La Tuque Endiablée », dont la vocation première est de faire vivre le jumelage entre Bessan et sa jumelle de Savoie, se sont dernièrement donnés rendez-vous dans les hauts-cantons.

Après un covoiturage et une pause-café, l’objectif de cette balade était de prendre l’air pour un superbe parcours de marche du côté d’Hérépian.

Une balade avec un grand soleil, dans le respect des gestes barrières (juste avant le confinement), pour un parcours de neuf kilomètres sur la voie verte du Haut Languedoc, tracée sur une ancienne voie ferrée.

D’une longueur de quatre-vingt kilomètres entre Bédarieux et Mazamet, elle est dédiée aux randonnées non motorisés, à pied, vélo, un cheval et accessible aux personnes en situation de handicap.

La randonnée, guidée par la bonne humeur, est partie d’Hérépian pour ensuite rejoindre Lamalou les Bains et le Poujol sur Orb.

Après l’effort, le réconfort a été de mise à la brasserie de l’Artichaut, endroit atypique, restée dans son jus.

Un véritable musée à l’esprit décalé avec un patron sympa et une cuisine de qualité avec de la viande d’Aubrac.

Un déplacement à refaire après le confinement.

L’As Bessanaise football mobilisée pour les jeunes pendant les vacances

Les deux semaines des vacances de Toussaint ont été actives pour le club de football de Bessan. L’Asb a accueilli de nombreux enfants pour deux rendez-vous successifs, passant heureusement à côté du confinement.

Ainsi, dans le respect des règles sanitaires, Manon Fournier, employée en alternance du club, associée à des éducateurs, des dirigeants et des bénévoles ont brillamment assuré l’encadrement.

D’abord, un stage d’une semaine de perfectionnement pour les catégories U10, U11 et U12, comprenant une quarantaine de joueurs originaires de Bessan et de l’entente. Suivie d’une seconde période de quelques jours avec quarante-cinq enfants des catégories U6, U7, U8 et U9, dans laquelle plusieurs stagiaires futurs professeurs de sports sont venus renforcer les équipes d’organisation.

Le club, dirigé par Patrick Artero, s’est réjoui de la bonne tenue de ces deux semaines de stage avec la mise en avant des valeurs de formation et d’éducation : apprendre à respecter les règles sportives, pratiquer les nécessaires gestes d’hygiène, vivre en communauté… Tout cela dans la bonne humeur et la complicité de tous les bénévoles du club.

Sylvain Boutes, responsable de la section jeunes, a été le principal organisateur avec le soutien du bureau et l’aide de tous les dirigeants, éducateurs et parents ayant donné un coup de main sur le terrain et en dehors.

Sans oublier de remercier les sponsors et la mairie, dont l’adjoint aux sports Eric Millan, tous ayant contribué à la réussite de ces rendez-vous.

Le marché entièrement alimentaire reprend le rythme du confinement

A l’annonce du deuxième confinement par le président de la République, la ville de Bessan a très vite remis en œuvre les procédures et les protocoles en place au printemps dernier.

Ainsi, pour ce qui concerne les marchés de plein air, seuls les étals de produits alimentaires ont été autorisés, conformément au décret national.

Au moins jusqu'au 1er décembre prochain, la place de la Promenade le dimanche et la place de la Fontaine le mardi accueilleront le public en matinée. Conformément aux mesures sanitaires en place, il s’agit des traditionnels marchés avec les seuls producteurs de fruits et légumes et autres vendeurs de produits cuisinés par exemple.

Les marchés bessanais, qui demeurent des valeurs sûres de l’activité économique de la localité depuis des décennies, sont guidés par des pratiques sanitaires strictes et de la distanciation physique.

A noter que des nouveaux partenaires culinaires ont fait leur entrée sur le marché dominical. Une raison supplémentaire de s’y déplacer, masqué et avec son attestation bien évidemment.

Au lieu de les jeter, des citrouilles distribuées aux familles bessanaises

 

Samedi 31 octobre aurait dû se tenir la première édition de « Tuque en Trouille », nom donné par la mairie à son premier grand marché agricole et au terroir sur la nouvelle place de la Promenade. Ce rendez-vous avait pour but de mettre à l’honneur la tuque, mot occitan pour courge ou cucurbitacée, deuxième emblème du village avec l’âne totem.

Le programme était pourtant alléchant et associé à la fête d’Halloween autour des citrouilles et autres produits d’automne. Un grand concours de la plus grosse courge et un second de la plus belle tuque devaient se tenir mais le deuxième confinement aura eu la peau de l’événement bessanais sans même qu’il puisse être partagé par le public.

Petits et grands auraient pu découvrir de nombreux étals de producteurs, mais aussi des animations autour de citrouilles, disposées ici et là en centre-ville. Au lieu de les jeter en raison de l’annulation du marché, la municipalité a lancé un appel à la population sur les réseaux sociaux pour les offrir aux familles bessanaises intéressées.

En quelques heures, la soixantaine de citrouilles a trouvé preneurs et deux élues se sont fait un plaisir de les distribuer en porte à porte. De nombreux enfants ont été heureux de les utiliser pour les décorer et égayer le premier jour de confinement.

Une opération sympathique… que tous n’espère pas renouveler l’an prochain, souhaitant que la première édition de Tuque en Trouille puisse se tenir.

Une première gerbe de Toussaint avant la cérémonie du 11-Novembre

Si, comme à l’habitude, la population était invitée à assister au traditionnel dépôt de gerbe de Toussaint, elle n’a pu s’y associer cette année en raison du début du nouveau confinement.

Ainsi, quelques élus dont le maire, Stéphane Pépin-Bonet, se sont déplacés devant le monument aux morts pour honorer tous les défunts reposant au cimetière.

En respect des règles préfectorales, ils n’était pas plus de six au total, en comptant les représentants des associations patriotiques, notamment le Souvenir Français, dont le jour de Toussaint est la journée nationale.

Un moment symbolique durant lequel le maire a rappelé les actions de la municipalité dans l’aménagement continuel du cimetière, avec notamment l’extension en cours.

La cérémonie de l’armistice du 11 novembre devrait elle-aussi se dérouler dans des conditions similaires.

En raison du nouveau confinement, la préfecture a indiqué que le dépôt de gerbe serait effectué en comité restreint pour respecter les consignes sanitaires.

Il aura lieu en fin de journée ce mercredi 11 novembre et retransmis sur les réseaux sociaux pour permettre à tous de partager ce moment.

 

Le service social de la mairie mobilisé pendant le nouveau confinement

A l’annonce du nouveau confinement, les services municipaux se sont remis en ordre de marche particulier, même si dans cette nouvelle version, les services publics fonctionnent normalement.

Du côté du centre communal d’action sociale, les membres du conseil d’administration (élus et bénévoles) se sont vite mobilisés pour apporter le maximum de soutien aux personnes âgées et aux personnes les plus fragiles.

En quelques jours à peine, une cellule de contact et d’écoute a été reconstituée pour prendre régulièrement l’attache de toutes les personnes seules, touchées plus rapidement par les effets psychologiques du confinement. Un appel téléphonique, quelquefois quotidien pour certains, sera effectué depuis la mairie. Cette disposition complète toutes les mesures déjà en place.

Ainsi, le portage des repas à domicile se poursuit. Il permet à une cinquantaine de personnes de bénéficier d’un repas préparé dans la cuisine centrale de la ville. Au-delà du repas, c’est une visite quotidienne bien utile.

Par ailleurs, la maison de retraite des Jardins des Tuileries poursuit son action pour les cinquante-six pensionnaires, sachant qu’à ce jour, aucun résident n’a été testé positif au virus.

Bessan participe à l’opération 8.000 arbres du département de l’Hérault

Le conseil départemental de l’Hérault a lancé l’opération « 8.000 arbres par an », encourageant les communes à intégrer des plantations d’arbres dans chaque projet d’aménagement comme les aires de jeux, les écoles, les esplanades, les espaces publics… Avec ce dispositif, le département assure l’achat et la livraison des arbres et les communes de la plantation.

Le choix est réalisé parmi un panel d’essences adaptées aux territoires et mellifères : micocouliers, arbres de Judée, tilleul à petites feuilles, érable champêtre, érable plane, tamaris…

Bessan a répondu favorablement à cette initiative qui s’inscrit dans le projet de la municipalité d’aménager et de valoriser l’environnement paysager communal.

Plusieurs élus municipaux dont Philippe Marin, André Albertos, Joël Roux et Christophe Hyché, ont récemment sélectionné les diverses essences d‘arbres les plus pertinentes afin de les implanter prochainement dans différents espaces publics de la localité… en attendant désormais leur livraison et plantation.

A suivre…

TUQUE EN TROUILLE : Le programme du grand marché agricole et artisanal a été dévoilé

 

Ronny Despature, conseiller municipal délégué à la valorisation culturelle, prépare activement avec son équipe la nouvelle manifestation sur la place de la Promenade le samedi 31 octobre, de 9h à 17h, mettant à l’honneur l’emblème de la localité : la tuque.

Le programme de ce marché en plein air, organisé dans le respect des règles sanitaires en vigueur, vient d’être récemment dévoilé et il va permettre de relever la morosité ambiante.

Cette première édition de la « Tuque en Trouille », nom original donné à ce rendez-vous, aura lieu toute la journée où il sera possible de rencontrer des producteurs de cucurbitacées de la région, ainsi que des créateurs de produits originaux ou des spécialistes du terroir.

Des animations jalonneront la journée : spectacles de rue avec la compagnie Ozéclats, élection de la plus grosse citrouille et de la plus belle tuque, atelier de confection de lanterne, déambulation de la sorcière avec distribution de bonbons…

Un stand photographie, des ateliers de jeux en bois, une mini-ferme, du maquillage pour enfants et des structures gonflables seront également présents en cœur de ville. 

Tous les producteurs de cucurbitacées, producteurs ou vendeurs de produits du terroir peuvent encore participer à cet événement

en contactant Ronny Despature au 06 35 46 77 46 ou par mail : Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser..

De même pour participer aux deux concours de citrouille et de tuque.

Le cimetière communal entre travaux d’aménagement et agrandissement

       

Deux chantiers municipaux sont en cours au sein du cimetière communal bessanais, lequel est actuellement aux petits soins de la ville, à quelques jours des fêtes de Toussaint.

Le premier se tient au cœur du cimetière vieux, dans la partie la plus ancienne dans lesquelles certaines allées en terre ne sont pas particulièrement adaptées. Elles méritaient une remise en état.

C’est désormais chose faite avec la pose d’un sol spécialement conçu pour les cimetières. Il ne s’agit pas d’enrobé routier mais d’un matériau perméable et favorisant une bonne tenue.

Trois premières allées ont été traitées par les employés des services techniques, sachant que progressivement, toutes les allées dégradées seront reprises.

D’autre part, l’agrandissement du cimetière a lui-aussi démarré dans sa partie nouvelle, par l’accès du chemin de l’Oppidum, près de la chambre funéraire.

Malgré la récupération de concessions abandonnées, il était nécessaire de créer de nouvelles concessions pour répondre aux besoins. Au-delà de cette extension, la mairie travaille à la création d’un nouveau jardin du souvenir.

Des travaux qui devraient durer plusieurs mois.