Balades

Oenorando® Gourmande de Montagnac Domitienne : Balades gastronomiques en Terres Rouges

oen222CaptureSamedi 19 Juin à partir de 11h00 : Oenorando® Gourmande … « Balades gastronomiques en Terres Rouges »

Le réveil des sens … Venez déguster, découvrir, sentir et toucher Le sentier d’Art et de Nature des communes de Montagnac, Aumes et Castelnau de Guers …

En Terres Rouges, au cœur d’un vignoble d’exception, entre garrigues et Lagune de Thau, CABIRON Traiteur® et les Vignerons Montagnac Domitienne vous ont préparé une fabuleuse expérience gastronomique tout en gourmandise.

Au menu : une sélection des plus belles cuvées et les plats confectionnés par les équipes de CABIRON Traiteur®  au service de cette nature et de ce sentier mythique.

A l’image des caves de l’Hérault et d’Occitanie, Les Vignerons de Montagnac Domitienne, puisque désormais il convient de les nommer ainsi, sont résolument tournés vers une montée en gamme de la qualité saluée par l’ensemble de la profession.. Le tout assorti de décisions œnotouristiques très visuelles.

A Cournonsec, La cave se tourne vers une démarche Oenotouristique plus citadine avec les proximités de Montpellier et Sète … « Des évolutions, des projets, des animations majeures sont prévus … le 26 Juin par exemple, ce sera un Salon de voitures de collections, « Les belles de Cournonsec, Belles autos et belles cuvées » sur le parvis de la cave en collaboration avec plusieurs clubs. Plus tard, certainement, baptêmes d’hélicoptères au départ et à l’arrivée de la cave pour découvrir le terroir des Collines de la Moure, la Gardiole, la Lagune de Thau …..

A Montagnac, c'est plutôt la carte « Oenotourisme vert » … Les gens en ont besoin … sortir, s’aérer … … Il y à un parcours d’Oenorando®, le parcours d’Art et de Nature en Terres Rouges … C’est juste magnifique !!! . Le 19 Jun, s’y déroulera l’ « Oenorando® Gourmande, Balade Gastronomique en Terres Rouges » en association avec la fameuse Maison CABIRON, traiteur bien connu du monde Oenotouristique. Le 9 Juillet,  à plus petite échelle, un Concert Cocktail en fin de Journée dans un cadre idyllique …

Depuis 2 ans, les caves coopératives de Montagnac et de Cournonsec ne font qu’une : « Les Vignerons de Montagnac Domitienne ». Une dénomination choisie parce que la cave de Cournonsec longe la voie domitienne d’origine romaine

Tél. 04 67 24 03 74. https://www.cave-picpoul-de-pinet.com/

 

oen89Capture

Découvrir sur : https://www.cave-picpoul-de-pinet.com/events/40-oenorando-gourmande-balade-gastronomique-en-terre-rouge.html

 RÉSERVATION AU 04 67 24 03 74

Ce mariage de raison autorise des possibles qualitatifs : les 2 caves étant particulièrement complémentaires l. « La cave de Cournonsec est plutôt ultramoderne ; celle de Montagnac à une vocation plus traditionnelle. Les 2 caves sont connues pour les vins de cépages, des cuvées d’assemblages et le Picpoul Terres Rouges. la cave areçu cette année de nombreuses distinctions notamment pour notre Cuvée Rouge Haut de Gamme, Chapelle St Roch assemblage de Syrah, Grenache et Carignan … Enfin, un nouveau Rosé est venu compléter notre gamme par le Haut, Querus, Assemblage de Cinsault et Grenache … Nous ne nous en tenons pas … ! L’habillage est magnifique et l’assemblage juste superbe !!!».

L’arrivée d’une nouvelle équipe dirigeante correspond à une volonté affichée des vignerons coopérateurs de monter en gamme qualitative. « La cave a intégré démarche HVE et terra vitis ; 2 certifications importantes par répondre et aux besoins de transparence demandés par les clients et les producteurs de travailler dans le respect de l’environnement ».

En savoir plus sur : http://thau-infos.fr/index.php/terroirs/99116-hve-terra-vitis-3

 

Les Vignerons Montagnac Domitienne. Caveau Montagnac. 4 Av André Bringuier, 34530 Montagnac.

oenCapture

Nouveau coup de pédale du Département : une piste cyclable entre Clermont-l’Hérault et le Lac du Salagou

Avec son plan Hérault Vélo, le Département investit fortement pour améliorer et agrandir son réseau cyclable. Nouveau chantier : la piste qui reliera à terme Clermont-l’Hérault au lac du Salagou… pour le plus grand bonheur des cyclistes !

Dernière décision de l’assemblée départementale : porter l’aide à l’achat d’un vélo électrique à 250€ (sous conditions de ressources).

Entre la commune et la future Maison Grand site sur la rive du Salagou, l’itinéraire est long de 3km.

Une première section d’1,5km de la sortie de Clermont-l’Hérault à l’entrée du site du Salagou est réalisée cet été. Dans un second temps, le Département aménagera la continuité jusqu’au lac.

 

Une voie verte, vraiment verte

 

Pour limiter l’impact du projet sur l’environnement et ne pas déborder sur les espaces naturels, la piste longe la route départementale. Le Département accorde un soin tout particulier à l’esthétique de la voie pour l’intégrer au mieux au paysage : des arbres seront plantés tout au long de l’aménagement, les câbles électriques seront enfouis.

A compter du 22 juin, ces travaux réalisés par l’entreprise TPSO dureront 2 mois. Une circulation alternée sera mise en place pour la sécurité du chantier et des usagers.

 

ü 750 000 € : coût de l’opération financée à 100% par le Département

Saint Guilhem le magnifique

 

Saint Guilhem, the splendid one

There is one village not to be missed in Occitania, and it is Saint Guilhem le Désert (proud member of the Exceptional sites in Languedoc). That place is magic! Its Abbaye of Gellone is a roman precious treasure. But its cloisters gardens bring a feeling of well being you'll nerver forget. It all started in 804 with Guilhem's arrival in Gellone. Grandson of Charles Martel, cousin of Charlemagne, Guilhem was a war hero and he went to Spain. After that, he decided to quit the army and retire in Gellone where he brought a piece of the real cross offered to him by his cousin Charlemagne. In the Xth century, the abbaye is a stop toward Saint-Jacques-de-Compostelle. During the XVth and XVIth centuries, religion wars pushed the decline of the monastary which was saved by the Mauristes. As soon as 1790, it was the only church in the village and its sculptures were sent to the New York's Cloisters Museum ! In 1960, the Historical Monuments started taking care of it and it was elected World Heritage by Unesco in 1998.

From that cloister, if you're curious enough and dare look up to the cliff, you'll see the Giant's castle ruins. It is said in Saint Guilhem that a giant lived there with his magpie and terrorised the village. They called Saint Guilhem, who desguised as a servant, climbed the cliff. The magpie recognized him and warned its master, but he didn't listen and was pushed by Saint Guilhem down the cliff. No one ever saw again the magpie.

Château du Géant - Saint Guilhem le Désert © OTISGVH
Château du Géant

But there are other beautiful buildings to admire in Saint Guilhem: Lorimy's house with its fabulous roman facade, the jail tower from the XIIth century, Saint Laurent church (end of the XIth century, beginning of the XIIth). And the Verdus, little stream starting in the cirque du Bout du Monde and ending in the Herault. And of course the Plane tree planted in 1855 in front of the Abbatiale.

 To end that visit, why not take a nap along the Herault at the Pont du Diable? Of course after or before a visit to Helena, sommelier at la Maison du Grand Site de France, who will make you discover and taste some of the finest wines in the area. After all, this is also part of our heritage.


Le vieux Platane (old plane tree)- 1855
   

upload-PCULAR0340000031-2.jpg

L'Abbaye de Gellone

S'il existe un seul village à absolument découvrir en Occitanie, ce serait Saint Guilhem le désert, membre des sites d'exception. La magie de cet endroit vous emporte. Son Abbaye de Gellone, joyau du premier art roman Languedocien, son Abbatiale du XIème, sa crypte préromane, l'orgue de 1782, mais surtout son cloître et ses jardins apaisants, vous transportent. Tout a commencé en 804 avec l'arrivée de Guilhem au val de Gellone. Petit fils de Charles Martel, cousin de Charlemagne, Guilhem s'illustra dans de nombreuses campagnes militaires qui le conduisirent jusqu'en Espagne. Cependant Guilhem décide de déposer les armes après l'Espagne et guidé par Saint Benoît, il se retire à Gellone et y fonde le monastère Saint Sauveur. Il y instaure la vénération d'une relique de la vraie croix offerte par son cousin Charlemagne. Dès le Xème siècle, le monastère s'impose comme une halte sur le chemin de Saint-Jacques-de-Compostelle.Au cours des XVe et XVIe siècles, la nomination des abbés commendataires et les guerres de religion entraînèrent le déclin du monastère qui fut sauvé par les Mauristes. A partir de 1790, l'abbatiale devient la seule église du village et ses sculptures se retrouvent en partie au Cloisters Museum de New York! Dès 1960, l'Abbaye est prise en charge par les Monuments historiques et en 1998 l'Abbatiale est classée Patrimoine Mondial par l'Unesco.

De ce cloître, si vous avez la curiosité de lever les yeux, domine sur la falaise le château du Géant... Il est dit à Saint Guilhem qu'un terrible géant y vivait seul avec une pie. Les habitants terrorisés appelèrent Saint Guilhem à la rescousse, qui déguisé en servante s'achemina vers la forteresse. La pie en chemin le reconnut et avertit le géant. Celui-ci ne doutant pas de sa supériorité n'écouta pas et après un âpre combat fut précipité au bas des falaises par Saint Guilhem. On ne revit jamais la pie...

Mais il y a d'autres bâtisses magnifiques à Saint Guilhem: La maison Lorimy avec sa façade romane magnifique, la tour des prisons du XIIème siècle, vestige de l'enceinte médiévale, l'église Saint Laurent (fin XIème, début XIIème siècle). Et puis le Verdus, ce petit ruisseau qui prend sa source dans le cirque du Bout du Monde et se jette en contrebas dans le fleuve Hérault. Et bien entendu le platane planté en 1855 sur la place du village devant l'Abbatiale.

 Et pour finir cette belle visite, pourquoi pas un détour par le Pont du Diable et une sieste au bord de l'Hérault. Sans oublier de passer voir la belle Helena, sommelière de métier, qui vous fera déguster à la Maison du Grand Site de France, les superbes vins de la région qu'elle connait si bien. Après tout, les vignobles font également partie de notre patrimoine.

Florence de Martino

Pont du Diable - HERAULT © OTISTVH
Pont du diable

 

Les sites d'exception du Languedoc, une belle initiative

Parce que l'union fait la force, une initiative intelligente a vu le jour en 2008, via une association les sites d'exception du Languedoc.
A l’origine de cette initiative, six gestionnaires de sites d'exception se sont réunis autour d’une table esquissant charte, critères d’adhésion, valeurs, objectifs, missions, actions et ambitions du réseau. Très vite rejoint par trois autres sites et neuf prestataires, le réseau compte aujourd’hui 16 sites touristiques majeurs dans le département de l’Hérault dont les Ecluses de Fonséranes, les grottes de Clamouse et des Demoiselles, l’Abbaye de Valmagne, Les Chais Noilly Prat, Le Jardin Saint Adrien, La Cathédrale de Maguelone, Le Prieuré Saint Michel de Grandmont….





 

Au-delà des adhésions, des partenariats ont également été conclus avec les institutions départementales et régionales, mais aussi avec des communicants et des entreprises qui soutiennent financièrement et techniquement le réseau.
Ce sont finalement près d’une trentaine de professionnels et d’acteurs du tourisme qui concourent à la réussite du réseau Sites d’exception en Languedoc.
La force de ce regroupement de professionnels est de mettre à profit les synergies, mutualiser des moyens financiers, utiliser l’ensemble des connaissances et savoir-faire, échanger des expériences, porter des projets collectifs, valoriser une image de marque commune… parce qu’ensemble, ils sont plus visibles que tout seuls… parce qu’ensemble ils ont plus d’expérience, ils cumulent plus de moyens. Ils peuvent donc mener plus d’actions et se projeter plus loin !

Des actions concrètes qui savent se faire remarquer !

Le dépliant des 'Sites d’exception en Languedoc' : Un format de carte touristique édité à 150 000 exemplaires et diffusées dans plus de 70 points. Il fait sans doute partie du top 10 des plus grosses éditions de documents touristiques du département. Il a le privilège d’être très bien accueilli dans les offices de tourisme qui lui trouvent cet avantage de rassembler en un seul document de nombreux sites et prestataires touristiques. Les visiteurs l’ont également adopté car ils y trouvent les sites incontournables du département, des prestataires de qualité, des informations pratiques et des repères géographiques.
Ce dépliant ne va pas sans la 'carte privilège' remise dès la première visite sur l’un des sites membres et qui permet aux visiteurs d’obtenir des réductions à l’entrée des autres sites. Elle a fait ses preuves puisqu’en 2016, entre 15 et 20% des entrées ont été enregistrées au tarif Sites d’exception.
Cette promotion trouve bien évidemment son pendant auprès des internautes avec un site internet www.sitesdexception.fr qui reprend l’ensemble des informations présentées sur la brochure, un blog http://blog.sitesdexception.fr/ et une page Facebook avec plus de 7500 abonnés et qui recensent toute l’actualité des sites et prestataires membres du réseau : visites thématiques, concerts, dégustations, expositions, ... des bons plans et des idées de sorties qu’apprécient les touristes de passage en Languedoc et les résidents.

Des projets collectifs sur différents sites et thématiques

  • Engagement qualité : le réseau s’appuie sur les labels qualités existants et accompagne ses membres dans les démarches de labellisation ;
  • Formation tourisme et handicap : sensibilisation à l’accueil des publics handicapés et mise aux normes accessibilité pour tous ;
  • Commercialisation de produits touristiques à destination des groupes ;
  • Développement des prestations sur les sites : 1ère tranche d’équipement de 5 sites en audio-guides ;

Vous êtes un visiteur et vous voulez découvrir le patrimoine incontournable du Languedoc Consultez www.sitesdexception.fr et retrouvez toutes les informations sur les sites touristiques membres du réseau. (Détails, horaires, tarifs, coordonnées…).
Vous êtes un gestionnaire de site, un restaurateur, un hébergeur, un prestataire d’activité…et vous souhaitez adhérer au réseau – contactez-les au 07 81 97 46 60 ou par mail à Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

Florence de Martino



Sur les traces de Paul Riquet

Hébergeur d'image   Hébergeur d'imageNivéole de printemps

 Pourquoi ne pas profiter de ces premières journées de printemps où la nature s'éveille (photo ci-contre les Nivéoles de printemps) pour admirer un ouvrage exceptionnel conçu par Pierre- Paul Riquet, décédé en 1680 à l'âge de 71 ans, qui dirigea 12.000 ouvriers avec l'appui de Colbert et l'aval de Louis XIV? Il s'agit du canal du Midi classé au Patrimoine Mondial de l'Humanité par l'Unesco. Ainsi, on peut se rendre compte des travaux colossaux en longeant le tunnel de Malpas. On ne peut rester indifférent en constatant l'assèchement de l'étang de Montady en 1247 bien avant que Riquet ne soumette son projet du Canal des deux Mers à Colbert, son tunnel fluvial près du village de Colombiers et enfin le tunnel ferroviaire laissant passer la ligne Bordeaux-Sète..

Emprunter l'autoroute jusqu'à la sortie Béziers Ouest, se diriger et traverser le petit village de Colombiers, s'engager dans un chemin de terre jusqu'au parking de la maison du Malpas, le même parking qui reçoit les visiteurs du site de l'oppidum d'Ensérune.
En longeant le canal de Riquet, on peut s'engager dans la vaste plaine asséchée de Montady et rentrer pour terminer par le tunnel de Malpas; il vous en coûtera 15 km de découvertes le long de cet exceptionnel ouvrage qui fut amélioré par Vauban en 1686 et dont la particularité est d'avoir été créé à partir de ruisseaux issus de la Montagne Noire, véritable réservoir d'eau que notre ingénieur visionnaire avait rassemblés.

sur le chemin de Compostelle

A l’occasion des 20 ans de l’inscription des chemins de Saint-Jacques de Compostelle en France sur la liste du patrimoine mondial par l’Unesco, la pastorale d’évangélisation sur le chemin et la Pastorale des Réalités du Tourisme et des Loisirs avec le concours du Comité Département 34 de la Fédération Française de la Randonnée Pédestre avaient organisé une marche sur la partie en amont de la voie du Piémont Pyrénéen.

Ce chemin le plus ancien de la région a plus de deux millénaires. Seul chemin de pèlerinage passant par la plaine Languedocienne qui ait servi dans les deux sens, à la fois pour rejoindre Rome, puis Compostelle. Il y a quelques années des travaux préliminaires avaient été faits par des acteurs du chemin dont Jean-Paul Leclère, Robert Latreille et Robert Cervera pour le tracé historique.

Le 14 décembre 2017 s’est déroulé à Saint-Thibéry une réunion technique en présence des élus, organisée par le Comité Départemental de la Randonnée Pédestre pour nous présenter le projet du GR78, la voie des Piémonts appelée ici le Chemin des Romieux de Montpellier à Carcassonne.

Le dossier validé par le Comité Régional de la Randonnée Pédestre a été transmis à la Fédération Française de la Randonnée Pédestre. L’officialisation de l’homologation tant attendue est imminente. Que de chemin parcouru … depuis le 28 janvier 2013, où nous avions invité les organismes et personnes susceptibles de participer à la renaissance de ce chemin "dit des Romieux" ... la voie des Piémonts Pyrénéens. Michel Theron, Vice-Président du CDRP 34, était parmi les participants.

Ce fut l’occasion pour la pastorale de souligner notre souci de préserver l'esprit du pèlerinage et favoriser la découverte du patrimoine religieux.

A la suite, le 13 mars 2013, le Conseil Général de l’Hérault confiait au Comité Départemental de la Randonnée Pédestre la mission de porter le projet du futur GR 78, tout en s’engageant à ce que les services concernés du Conseil apportent leur soutien technique.

A Béziers, au bout de l’ancien pont romain (le pont vieux), le chemin historique, qui se confond avec l’ancienne voie Domitia, partait directement vers Capestang mais du fait de l’urbanisation actuelle, conjuguée à la nécessité d’un cheminement piéton sécurisé et en attendant passant par la risberme le long des berges de l'Orb, la proximité des écluses de Fonseranes il a été convenu que le tracé contemporain passe par les écluses et longe le canal du midi sur une partie. Ce 12 mai nous avions donné rendez-vous au tunnel du Malpas, Michel Theron a permis aux marcheurs d’être sur la bonne voie … passant entre l’oppidum d’Ensérune et l’étang de Montady asséché en 1247. Le groupe est descendu vers Poilhes, où l’on peut voir les restes d’un orme planté sous Sully. Depuis ce village nous avons longé le canal du midi avant de rejoindre Capestang, apercevant de loin sa collégiale imposante qui se dresse massive, imposante, dans le paysage pratiquement plat.

Le Père Joseph Nguyen Xuan Hâ accueillit les pèlerins à la collégiale et leur donna la bénédiction. Au préalable le verre de l’amitié offert par la municipalité et la paroisse fut apprécié. Soulignons l’intérêt accordé par la municipalité pour la mise en valeur du chemin de Compostelle qui traverse la village et d’y assurer de l’hébergement. Repas tiré du sac à l’espace PY, puis l’après-midi fut consacré à découvrir les richesses du village. Mme Anne-Marie Durand et Jean -François Portal, de l’association des Amis de la Collégiale Saint Etienne, nous ont accueillis à la prestigieuse collégiale. Dominique Saillard assura la visite. Eglise gothique composite, l’architecte serait le même que celui qui a réalisé la cathédrale Saint Just de Narbonne. A l'extérieur, on peut admirer la tour-clocher dont le sommet atteint 43 m. Sur le campanile, la cloche qui sonne les heures date de 1559. Pour comprendre le sens du mot « collégiale », il faut savoir que contrairement à une église paroissiale elle était gérée collectivement par une communauté religieuse, appelée chapitre. La collégiale Saint Etienne date des XIIIème - XVème siècles. L'abside est voûtée sur croisées d'ogives. Tous ces vitraux datent de 1868. Depuis cette date, ils ont été réparés plusieurs fois. L'élancement de ces voûtes est remarquable : 26 m 70 sous clé. Il était prévu la construction d'une bâtisse immense. Capestang avait un hôpital, une commanderie templière et possède encore un lieu-dit appelé « Saint Jacques ». S’en est suivi la visite de l’ancien château de Capestang, bâti au XIVème siècle. Le Château de Capestang qui a fait l’objet d’un classement au titre des monuments historiques depuis le 29 septembre 1995, fut la propriété des Archevêques de Narbonne. D’illustres évènements s’y déroulèrent, notamment les Etats Généraux du Languedoc. Son plafond médiéval d'une qualité exceptionnelle (XVème siècle), composé à l’origine de 161 panneaux décoratifs, est d’un grand intérêt historique. L’homologation du futur GR78 est imminente, (le balisage et la signalétique suivront). Ce chemin de pèlerinage dit des Romieux, début de la voie du Piémont Pyrénéen permettra de créer une « continuité » à l’Itinéraire GR®78-7 qui relie Saint Gervais-sur-Mare à Capestang. Les retombées économiques dont pourraient bénéficier les territoires traversés de Montpellier à Carcassonne, sont indéniables car susceptibles de participer aux efforts de développement culturel et de mise en valeur du patrimoine local. Le Chemin de Saint Jacques n'est pas seulement un itinéraire, il est un très vaste complexe de chemins qui convergent vers le point où, selon la tradition, fut enterré Saint Jacques le Majeur. Le Chemin de Saint Jacques est l'itinéraire de la foi chrétienne de l'immense périmètre européen jusqu'à un lieu fondateur de la foi dans ce continent.

Ensemble continuons d’écrire l’Histoire et de faire revivre ce chemin !

Pour plus d’information s’adresser à Serge Malbec : 06 98 85 00 97 - Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.