Vias

Théâtre de l'Ardaillon

Pour les amateurs de théâtre, le théâtre de l'Ardaillon à Vias vient de dévoiler son programme.  Des classiques avec la pièce Naïs de Marcel Pagnol, 1918 la victoire, mais pas que...

La génialissime Clémentine Célarié se produira le 20 octobre à 21h dans sur la route de Madison. Après Meryl Streep, un beau challenge pour la comédienne qui reprendra le rôle de Francesca Johnson.

Théâtre de l'Ardaillon: 41, avenue de Béziers, 34450 Vias. 06 47 01 89 06 Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.. Facebook ou leur site internet

Résumés:

Naïs de Marcel Pagnol: Toine, un valet de ferme, est bossu et cette infirmité lui pèse car il aime en secret la belle Naïs, fille unique de son employeur, le père Micoulin, un paysan taciturne et rigoriste qui ne plaisante pas avec la bagatelle. Quand Naïs rencontre Frédéric, le fils des Rostaing, riches bourgeois d’Aix en Provence, dont le père Micoulin est le métayer de leur propriété près de Cassis, elle est aussitôt séduite par le garçon beau parleur. Mais cela provoque la colère du patriarche qui les a surpris. Il décide de tuer Frédéric pour venger son honneur mais Toine va essayer d’empêcher Micoulin de commettre l’irréparable.... Samedi 6 octobre 2018 de 21:00 à 23:30

Sur la route de Madison: Francesca Johnson semble vivre une vie de famille sans heurt. Un jour de l’été 1965, alors que son mari et ses enfants sont partis à une foire dans l’Illinois, le photographe Robert Kincaid lui demande sa route. Elle le guide à travers les ponts couverts du comté de Madison qu’il est chargé de photographier pour la National Geographic. L’amour, celui qui n’arrive qu’une fois dans une vie, s’abat sur eux et les quatre jours qu’ils passent ensemble les marqueront à jamais, quand bien même Francesca ne peut se résoudre à abandonner sa famille. Ce renoncement brise leur cœur, mais le souvenir de ces quatre jours les aide à continuer à vivre. Comme le découvrent les enfants de Francesca après la mort de leur mère. Samedi 20 octobre 2018 de 21:00 à 23:30

1918 la victoire: Nous sommes le 11 Novembre 1918 dans le café du village, l’ambiance est morose …
Soudain les cloches sonnent à toute volée : l’armistice est signé ! Les villageois accourent pour fêter la victoire: les danses , les chants et aussi l’absinthe interdite leurs redonnent du baume au cœur , mais ils n’oublient pas pour autant de rendre hommage aux blessés , aux soldats disparus ! Dimanche 28 octobre de 16h à 20h.

L’Union Nationale des Combattants salue une décision du gouvernement

 

Quelques mots d’explication de Guy Ivanès, président de l’UNC pour Vias et Bessan :

« L’UNC du département de l’Hérault se félicite de la décision prise par le gouvernement d’attribuer aux militaires français présents sur le territoire algérien entre les mois de juillet 1962 et juillet 1964 la carte du combattant, dans le cadre du projet de loi de finances pour 2019. Pendant plus de 30 ans, l’UNC a été la seule association du monde combattant à se démener pour remédier à cette injustice qui consistait à refuser le statut de combattant à ceux qui servaient sur le territoire algérien pendant cette période, mais qui reconnaissait que ceux qui avaient été tués (plus de 500 entre 1962 et 1964) étaient morts pour la France. Ces derniers mois, l’UNC avait cependant constaté avec satisfaction le ralliement d’autres associations à sa position, même celles qui persistent à croire que la guerre d’Algérie s’est terminée le 19 mars 1962 ».

L’UNC Vias-Bessan invite les intéressés à la contacter dès à présent, et se propose à les aider dans la constitution de leur dossier.

Pour Vias, contacter Guy Ivanès, au 04 67 21 54 17 ; pour Bessan, contacter Claude Mercouris, au 04 67 11 92 03.

L’UNC désormais aux couleurs réunies de Bessan et de Vias

 

L’Union Nationale des Combattants, une association du monde combattant, regroupe désormais au niveau local les membres des deux cités.

Son assemblée générale annuelle, autour de son président le Viassois Guy Ivanès, et de son vice-président le Bessanais Claude Mercouris, s’est tenue en présence du maire de Vias, Jordan Dartier, et du maire de Bessan, Stéphane Pépin-Bonet, de ses nombreux membres, et du président départemental Michel Cottignies qui a salué le travail de l’association.

Après un vibrant hommage à Bernard Marty, récemment décédé, les rapports moral et financier, dressés par Jacques Campos et Gérard Gadavois, ont été adoptés. Les deux maires ont ensuite réaffirmé leur attachement au rôle et aux actions portés par les anciens combattants.

La médaille  de bronze du mérite de l’UNC a été remise pour leur action au sein de l’association au Viassois Jean-Pierre Heintz et au Bessanais Jean-Pierre Clément, puis les participants ont entonné la Marseillaise. Les participants ont ensuite partagé un repas dans une ambiance de bonne humeur et de convivialité.

Miss Languedoc-Roussillon 2017.

Malgré une météo capricieuse qui a un temps menacé la manifestation, nous avons pu assister à un très beau spectacle avec quelque 2500 personnes venues pour cette finale tout en charme et en beauté.




Miss Languedoc-Roussillon 2017 : Alysée Rieu.

 

"C’est un évènement majeur pour la ville" a tenu à faire remarquer Jordan Dartier, le Maire de Vias qui accueille pour la première fois la finale de Miss Languedoc-Roussillon. "Ce soir, pendant quelques heures, Vias va être la capitale régionale de la beauté, de l’élégance à la française. Je suis convaincu que ces jeunes filles vont vous séduire par leur charme et qu’elles vont toutes tenter de devenir la prochaine Miss France".

 Sylvie Tellier, Directrice Générale de "Miss France Organisation", ravie de se retrouver en Languedoc,  a rappelé, que l'an dernier ce fut dans notre région, à l'Arena de Montpellier qu'Alicia Aylies fut élue Miss France. Elle n'a pas manqué de mentionner également que sa "magnifique 1ère Dauphine, Aurore Kichenin y a représenté admirablement toute cette belle région". Alicia Aylies accompagnée par ses dauphines était d'ailleurs présente pour cette soirée à Vias.

Si lors de la demi-finale au Barcarès le 31 juillet dernier, elles étaient encore 29 à se présenter devant le public, cette fois, à Vias, elles n'étaient plus que 14.

Puis vint le moment tant attendu des défilés, en robes de soirée puis en tenues balnéaires, le tout agrémenté de spectacles de qualité. Au cours de la soirée Sylvie Tellier a aussi annoncé une excellente nouvelle à Aurore Kichenin : elle représentera la France au concours Miss Monde qui se déroulera à Sanya en Chine au mois de novembre prochain.

Le palmarès
A l’issue de cette soirée, furent élues :

  • 4ème Dauphine : Fanny de Oliveira.
  • 3ème Dauphine : Alysée Bodelot.
  • 2ème Dauphine : Léa Tagliante-Saracino.
  • 1ère Dauphine : Coline Vayssière.
  • Miss Languedoc-Roussillon 2017 : Alysée Rieu.
 

Un choix difficile pour le jury mais judicieux si l’on en croit les applaudissements qui ont suivi les désignations. La prochaine étape pour Alysée Rieu, notre nouvelle Miss Languedoc-Roussillon sera la grande finale avec la prochaine élection de Miss France qui aura lieu en décembre à Châteauroux dans le Berry. Auparavant et pendant le mois de préparation les candidates seront invitées, en Californie.

"Je tiens à féliciter notre nouvelle Miss Languedoc-Roussillon et je lui souhaite bonne chance pour l’élection de Miss France" a conclu Jordan Dartier avant de remercier le Comité Miss France "pour le fabuleux spectacle qu’il nous a offert ce soir". Pour le Maire de Vias "cette élection est un spectacle populaire car toutes ces jeunes filles se sont présentées à nous ce soir, de quelque horizon qu’elles soient, de quelque condition sociale qu’elles soient, étaient ce soir au même niveau.  Elles se sont présentées à nous sur des critères de beauté, d’élégance. Pour tout cela cette élection régionale est une fête populaire. Merci au Comité Miss France de faire vivre ces valeurs que porte la République Française."
Enfin Jordan Dartier a également rendu un hommage appuyé aux personnes qui sont à l’origine du choix de Vias pour cette l’élection, en particulier sa directrice de cabinet, Marie-Christine Lefondeur et Brigitte Juana, cette "autre dame qui est dans l’ombre" ou encore Thierry Mazars "qui œuvre en région Languedoc-Roussillon".

L'an prochain cette élection aura lieu à Marseillan avant de revenir à Vias en 2019.

Jean-Marc Roger



                                                                                                                           

Les Halles couvertes restaurées.


En ce 1er juillet, il y avait foule lors de l’inauguration des Halles couvertes. Il est à noter que les viassois sont très attachés à leur patrimoine et leur présence ce jour- là n’a fait que le confirmer.

M. Jordan Dartier, maire de la commune, était entouré de nombreuses personnalités dont l’architecte sur cette opération David Delbosc, de Sébastien Frey, conseiller départemental, de Philippe Vidal, Vice-président du département délégué à l’aménagement du territoire, d’Yves Michel le maire de Marseillan ainsi que de Laurent Durban, 1er adjoint à la mairie de Pomérols. Le Conseil Municipal était lui aussi venu à ce rendez-vous.

Petit rappel, les Halles couvertes ont été construites en 1830 par le maire de l’époque, François de Rascas de Palignan et elles viennent d’avoir 187 ans.

Prenant la parole, Philippe Vidal a tenu souligner son étonnement de voir tant de monde à une inauguration.
« Je tiens à vous dire bravo à tous parce que j’ai rarement vu une inauguration avec autant de monde. Cela fait plaisir de voir que l’œuvre publique est encore approuvée, reconnue et soutenue. Je suis là en tant que délégué à l’aménagement du territoire et j’ai donc la charge de gestion du patrimoine des communes. Je suis là avec Sébastien Frey que je tiens à saluer pour avoir porté ce beau dossier. J’adresse un grand bravo à l’architecte ainsi qu’aux entreprises car cette réalisation est belle. Bravo à la municipalité et longue vie aux Halles de Vias ».



Prenant ensuite la parole, le maire de Vias après avoir salué les personnalités pour leur présence a tenu à remercier le Département pour la subvention accordée (58.000 euros).

« Il est important de revitaliser les cœurs de ville car face à l’essor des grandes surfaces certains cœurs de ville ont pâti de ce développement à l’extérieur des centres villes. Je tiens également à remercier l’ancien parlementaire, le sénateur-maire Raymond Couderc, qui a participé à hauteur de 8.000 euros sur les travaux de réhabilitation des halles.

Il est important que l’œuvre publique investisse massivement dans les cœurs de ville. Nous avons ici à Vias une belle place du 14 juillet avec ses restaurateurs, ses bars qui font vivre tous les jours notre cité. Les halles sont un élément de notre patrimoine, un élément fondamental, un symbole de Vias. La municipalité depuis trois ans maintenant a pris à cœur le dossier du cœur de ville par une maitrise foncière pour l’habitat, pour le commerce, pour l’implantation d’associations. Il faut de la vie dans ces cœurs de ville et il faut préserver cette vie qui fait le tissu social, cette solidarité du quotidien.

Il faut rénover, rendre attractif mais aussi préserver ce patrimoine architectural symbole de Vias. Aujourd’hui le patrimoine que nous avons restauré, nous voulons aussi  le protéger.

Ce travail confié à David Delbosc va se poursuivre dans les mois qui viennent par des réhabilitations de façades de bâtiments municipaux qui vont bénéficier d’une cure de jouvence pour faire en sorte que les Viassois et les Viassoises aient plaisir à venir en cœur de ville mais aussi que les touristes qui sont sur la côte aient plaisir à venir ici au cœur de ville et faire travailler le commerce local. Ce projet et cette réalisation aujourd’hui, c’est bien cela, c’est faire travailler le commerce et le petit commerce »

Puis vint ensuite l’hommage, en présence de sa mère,  à un jeune ouvrier décédé sur le chantier en tombant d’un échafaudage. Il s’agit d’Adrien Alcodori de Marseillan.
«
 Si ces Halles sont aujourd’hui si belles, c’est aussi grâce à lui ».  

Puis le maire de Marseillan demanda au public d’honorer ce jeune homme par une minute d’applaudissements. La plaque fut ensuite dévoilée par la famille.




Miss Vias 2017


Cette année encore le public a répondu présent pour cette première élection des Miss de la saison. Il s’agissait de choisir Miss Vias qui va représenter la ville durant toute cette année. Pas moins de huit concurrentes s’étaient portées volontaires. Au final il n’en est resté qu’une, la jeune Océane Garrido.

Sous les approbations du public il lui fut remis la couronne et l’écharpe signe de son succès (mérité).
La soirée avait débuté par les traditionnelles présentations des candidates suivies par le défilé de mode des Miss élues puis par le défilé des candidates en tenue balnéaire.
Afin de permettre au jury présent de pouvoir délibérer le plus sereinement possible, la chanteuse Lio vint enchanter les oreilles du public de sa superbe voix.
Vint ensuite la revue, endiablée, de la compagnie « Diam’s » qui montra son professionnalisme et sa verve à un public admiratif.
Le final en robe de mariée (des créations d’Isabelle Dupéré) a clos cette charmante soirée.

Monsieur le Maire, Jordan Dartier, avant la remise des trophées a tenu à remercier les membres du jury avec une pensée spéciale pour sa directrice de cabinet, Marie-Christine Lefondeur, absente pour des problèmes de santé. Il remercia aussi chaleureusement celle qui participe activement à ces élections, Brigitte Juana, représentante locale auprès du Comité des Miss Languedoc.
« Cette édition de Miss Vias n’échappe pas à la règle, comme les années précédentes, puisque ce soir toutes ces jeunes filles nous ont apporté du bonheur par leur beauté et leur élégance. Et ce soir Vias a rythmé avec toutes ces qualités et toutes ces vertus.
Cela a été très difficile pour l’ensemble du jury de se déterminer sur un choix mais malheureusement il a fallu choisir.
Je tiens encore une fois à remercier le Comité Miss France pour son professionnalisme qui met en avant les atouts féminins qui nous tiennent à cœur à Vias.
Je tiens à rappeler que le 5 août se déroulera la finale régionale de Miss Languedoc-Roussillon. Je vous invite à y venir aussi nombreux ».
Puis vinrent les résultats tant attendus :
Est élu seconde Dauphine, Sarah Dedenon.
La place de Première Dauphine revient à Laura Raymond.
Le titre de Miss Vias revient à Océane Garrido qui se qualifie donc pour la demie finale de Miss Languedoc-Roussillon 2017.

Pour votre information, la prochaine élection des Miss se déroulera le 14 juillet à Bessan sur la Place de la Promenade à partir de 21h00. Cette soirée sera présidée par Malika Ménard, Miss France 2010.

Cliquez sur une photo pour l'agrandir
  No images found.

Quand vos démarches sont à portée de clic !

Cartes d’identité, passeports, certificats d’immatriculation, permis de conduire…

A compter du 07 mars les demandes de Cartes Nationales d’Identité et de passeports se feront dans les Mairies équipées d’un dispositif de recueil. La commune de Vias n’étant pas encore équipée d’un dispositif, les usagers pourront se rendre dans une des 25 mairies suivantes (Agde, Bédarieux, Béziers, Capestang, Castelnau le Lez, Castries, Claret, Clermont l’Hérault, Frontignan, Ganges, Gignac, Juvignac, La Grande Motte, Lattes, Lodève, Lunel, Mauguio, Montpellier, Palavas les Flots, Pézenas, Mèze, Saint Martin de Londres, Saint Chinian, Saint Pons de Thomières, Sète). Pour les habitants de Vias, les trois mairies les plus proches concernées sont Agde, Pézenas et Béziers.

Mode d’emploi :

Chenilles processionnaires : quelques précautions à prendre

Communiqué de la commune de Vias

La chenille processionnaire du pin (Thaumetopoea pityocampa Schiff) est un ravageur bien connu des forestiers comme du grand public. Les risques concernent surtout la santé humaine et animale en milieu urbain et périurbain.

Pour le particulier, il s’agit de préserver l’esthétique du parc ou du jardin, mais aussi de protéger les personnes et les animaux domestiques vis-à-vis des risques sanitaires.

Considérant que la chenille processionnaire du pin est une espèce susceptible d’émettre des agents pathogènes à l’origine de réactions cutanées, allergiques, oculaires ou internes, pour la santé des humains comme celle des animaux, des manifestations cliniques peuvent s’avérer importantes et s’accompagner de complications graves.

Chaque année, avant la fin du mois de mars, les propriétaires de parcelles où sont implantés des arbres (type résineux, cèdres, chênes, etc…) sont tenus de supprimer les cocons élaborés par les chenilles processionnaires en respectant toutes les mesures de sécurité nécessaires soit par produits appropriés homologués, soit mécaniquement ou par piégeages avec incinération ou tout autre moyen adapté.

Conformément à l’arrêté municipal du 23 Février dernier, toute infraction constatée fera l’objet d’un procès-verbal. A défaut de la réalisation de ces travaux par les propriétaires, ceux-ci seront effectués par la commune qui exercera une action récursoire afin de recouvrer l’ensemble des frais qu’elle aura alors engagés.

Rénovation au cœur d’un monument historique

L’église gothique Saint-Jean Baptiste, classée aux monuments historiques, date du XIVème siècle. Celle-ci fait actuellement l’objet de travaux intérieurs réalisés par les services techniques de la commune.
L’installation électrique, ancienne et obsolète, est intégralement reprise avec une mise en conformité du bâtiment.
Les éclairages « halogènes » très couteux, sont remplacés par des luminaires dotés d’ampoules « LED », économes en énergie et très puissants. Au total, ce sont 35 projecteurs d’installés ! Un éclairage particulier est axé sur les statues, ainsi que sur le chœur et la rosace de l’édifice. L’objectif : un meilleur éclairage des parties les plus sombres du bâti et une mise en valeur du patrimoine (pierres en basalte, mobiliers, sujets, etc.).
4 chauffages électriques rayonnants sont en cours d’installation, sur l’avant de l’église.
Concernant la mise en sécurité du site, 2 blocs lumineux « secours », inexistants jusqu’à présent, vont être fixés au-dessus de chacune des 2 entrées – sorties.
La mise en accessibilité aux Personnes à Mobilité Réduites (PMR) a été réalisée avec une rampe en béton, au niveau de la petite porte métallique.
Ce bâtiment religieux, patrimoine architectural, constitue l’identité du cœur de ville. Il était donc urgent d’agir !