Associations & Partis

La République en Marche

Communiqué de presse de Isabelle Voyer (candidtaate) et de  Christophe Giancola (suppléant)  aux dernières élections législatives dans la 6e circonscription de l'Hérault circonscription face à Emmanuelle Ménard

En tant que citoyens nous sommes extrêmement vigilants sur le bon usage des finances publiques. Tout centime dépensé doit l’être judicieusement, pour le bien de tout un chacun. Nous-mêmes avons veillé à ce que notre budget de campagne soit des plus ajustés aux nécessités de nous faire connaître à vous.

C’est dans cet état d’esprit que nous avons porté un recours au Conseil constitutionnel, il y avait pour nous et un certain nombre d’entre vous un doute. Nous souhaitions simplement qu’il soit vérifié que certains moyens financiers utilisés par la Mairie n’aient pas été détournés au profit de la campagne de notre adversaire. Ce doute a été également ressenti par le Conseil constitutionnel qui a préféré s’en remettre au juge de l’élection. Ce dernier a tranché, le doute a été levé le 8 décembre et c’est bien ainsi.

À présent, nous interpellons Mme la Députée, sur le fait qu’il n’est pas honorable pour une élue de diffamer à notre propos, même s’il lui a été désagréable de supporter ce recours. Que d’associer notre démarche à une volonté de dénigrer le choix des Biterrois relève d’une exaspérante contre-vérité, et que bien au contraire il s’agissait de lever toute ambiguïté concernant les dépenses publiques engagées avec l’argent des citoyens.

Nous poursuivons en précisant qu’en politique il est nécessaire de rester humble et ouvert face aux citoyens et que tous les électeurs doivent être considérés avec respect, quel que soit leur choix. Un élu, nous semble-t-il, se doit de faire de même, d’autant plus que nous avons souffert d’un taux d’abstention très élevé lors de ces élections.

Mme la Députée défend son mandat en arguant qu’elle travaille… nous tenons à faire remarquer que c’est la moindre des choses lorsque l’on est élue et payée pour cela.

Nous sommes nombreux à observer que les actions collaboratives avec les institutions sont défaillantes. La ligne de conduite systématiquement contestataire tenue par Mr le Maire et Mme la Députée ne bénéficie en rien à notre vie de citoyen.

L’acharnement d’une communication invective et provocante ne fait pas la démonstration d’un quelconque progrès au développement socio-économique de notre territoire. Où sont les résultats ? Nous rappelons que Béziers c’est : un niveau de pauvreté à 47 %, un taux de chômage avoisinant les 19 %, et un classement à la 113e place sur 117 des communes les plus pauvres de France. Les chiffres ne mentent pas, ils sont le reflet d’une déshérence conséquente pour une trop grande partie de la population.

Les citoyens attendent des résultats satisfaisants à tous, chiffrés, démontrés, argumentés, et approuvés par des autorités indépendantes.

Il est plus que temps de recréer une dynamique économique et durable sur notre territoire. Ce n’est que dans ce contexte que les actions sociales locales pourront être soutenues pour être efficaces auprès de la population qui en a le plus besoin.

À présent, nous préférons consacrer notre énergie au service de tous en ouvrant les portes de l’espoir plutôt que celles de la haine et non à la dépenser en réponse à des sujets polémiques qui en raison de leur nature nous entraînent toujours dans une impasse

Cette mise au point étant faite, nous aspirons à l’avenir à laisser les marcheurs s’exprimer eux-mêmes par le biais du Comité En Marche de Béziers lorsqu’ils le jugeront nécessaire.

Nous sommes convaincus qu’il est possible de mettre en œuvre des actions locales efficaces pour conduire notre territoire vers des axes de progrès, que la société civile est pourvoyeuse d’initiatives concrètes et pertinentes.

Le moment venu, nous serons là pour en témoigner avec vous.

Isabelle Voyer et Christophe Giancola
 LREM

Tai chi : Nouvelle activité à Saint-Thibéry

Une nouveauté que le club de karaté de Saint-Thibéry a annoncé lors du forum des associations : le cours de tai chi santé bien-être est une activité de réappropriation du corps qui s’adresse à une population de non sportifs qui souhaitent pratiquer une activité physique non traumatisante.

Ce sport permet de pallier les problèmes articulaires et réadapter le système cardiovasculaire en douceur.

Il peut être recommandé par un professionnel de la santé car justement sans risque pour la santé.
La mémorisation des gestes est progressive et s’effectue en répétition, ce qui implique une forte concentration et une déconnexion totale de ses problèmes de tous les jours. C’est issu de son expérience dans les arts martiaux et tai chi depuis plus de 45 ans que Didier Postiaux, ceinture noire 6e dan, diplômé d’Etat, invite à découvrir à l’espace Cessero tous les lundis de 09h30 à 10h30 (pour le cours de tai chi santé éveil bien-être) et les mardis lors d'un cours de tai chi pour les débutants (de 20h30 à 21h30).

Les cours débutent lundi 11 septembre, inscriptions et renseignements sur place, sur leur site internet ou par téléphone au 06 82 86 02 52.

Florence de Martino

Libres Penseurs de l’Hérault

Le Groupe Victor Hugo des Libres Penseurs de l'Hérault communique :

Notre ami et camarade Maurice Moréno nous a quittés . Président départemental de l'ARAC-34 Maurice était adhérent du Groupe V. Hugo des LP -Hlt . Maurice Moréno était une personnalité du rassemblement pacifiste d' Aniane où il prenait la parole au titre de l'ARAC-34; son engagement résolu pour la réhabilitation des Fusillés pour l'exemple de la guerre 14-18 était très apprécié . Nous garderons le souvenir ému d'un camarade, d'un militant qui s'est dressé toute sa vie contre les injustices, contre la guerre et pour un monde de Paix et de Fraternité, conviction qui l'amena en novembre 2016 à être signataire de l'Appel de la conférence internationale " contre la guerre, l'exploitation et le travail précaire ".

Le Groupe V. Hugo des LP-Hlt salue la mémoire de son camarade et ami Maurice, assure son épouse Rose-Marie et leurs enfants de notre affectueuse solidarité dans cette épreuve .

Alain Visseq président du Groupe V. Hugo des Libres Penseurs de l' Hérault conduira une délégation lors de la cérémonie civile ..

Alain Visseq Président du Groupe Victor Hugo des Libres Penseurs de L’Hérault.
Tel 06 - 14 - 74 - 96 - 79 - Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

Associations et numérique

Une étude montre l'impact positif du numérique pour les associations

Le numérique évolue en permanence. Il offre aux associations de réelles opportunités de se faire connaître, de se développer et de muscler leurs projets. Elles s’en saisissent généralement au gré des solutions nouvelles qu’elles découvrent et des opportunités qui s’offrent à elles.

team

Parmi les usages prépondérants, 73% des associations détiennent un site Internet propre. 62% d’entre elles utilisent les réseaux sociaux ; il s’agit de la plus importante progression en termes d’usages numériques depuis 2013 (+26%). On note aussi une forte percée de l’utilisation des outils collaboratifs entre 2013 (22%) et 2016 (43%). Ces derniers sont particulièrement adaptés au modèle associatif dont les équipes de bénévoles, salariés et administrateurs sont le plus souvent éclatées, avec des rythmes de travail différents.

Le numérique est au service des bénéficiaires et de leurs causes.

Lorsqu’elles sont connectées, 35% des associations en moyenne s’appuient sur le numérique pour développer des actions en direction de leurs bénéficiaires ou de publics fragiles.

Impacts positifs du numérique au sein des associations

Les effets positifs du déploiement des usages numériques dépassent l’enjeu de visibilité et de notoriété. Le partage de l’information arrive en tête (85%) avec pour corollaire un renforcement de la cohésion de l’équipe, de l’efficacité, du suivi et de l’évaluation des actions.
Un responsable d’association sur deux est convaincu des impacts positifs sur l’implication des adhérents, des bénévoles ou salariés.

Ainsi, ce baromètre pointe des impacts positifs au sein des associations tels que :

  • Des bénévoles plus impliqués
  • Des adhérents plus concernés
  • Des avancées réelles dans la gouvernance (plus de transparence, collaboration, participation)

Des difficultés mais des leviers d’action bien identifiés

Le manque de temps, de savoir-faire et de moyens constituent les principaux obstacles à une bonne appropriation du numérique dans les associations.
Alors qu’une meilleure maîtrise des outils numériques reste la principale préoccupation (49%), environ 1/3 des dirigeants d’associations sont convaincus que les outils numériques doivent s’inscrire dans une démarche globale d’acculturation numérique au sein de leurs associations.
Si les moyens financiers sont essentiels pour s’équiper (42%), les associations ont également conscience de la nécessité de rechercher des financements pour monter en compétences, soit en se formant (33%), soit en bénéficiant des conseils d’experts (22%).

» lire le rapport d''étude complète

L'US Montagnac UN CLUB EN BONNE SANTÉ

Le président, Jacques Bautès, et ses dirigeants ont pu faire déjà un premier bilan de leur implication depuis le début de cette saison. Beaucoup de satisfaction est à mettre à leur crédit, tout d'abord la barre des 200 licenciés a été franchie, le football reste le sport roi. Le club peut se targuer d'aligner au moins une équipe dans chaque catégorie d'âge, le budget éducateur a été revalorisé, la rigueur, la discipline et le respect se mettent progressivement en place.

Le football d'animation avec plus de 60 enfants demandera encore plus d'investissement. Le comité restant très à l'écoute des familles compte bien accentuer ses efforts sur l'encadrement.

Les U13 présentent beaucoup de qualités mais doivent apprendre à se discipliner. 

La catégorie des U15 a été créé cette saison. Plus de 20 jeunes y ont adhéré mais doivent travailler beaucoup plus pour exister sportivement.Les U17, seule équipe de niveau supérieur, payent le fait du manque de U15 l'année dernière, avec un effectif beaucoup trop limité  pour la 2ème division.

Une des grandes satisfactions vient de la bonne tenue des U19 qui ont enfin compris le message. A savoir que jouer au ballon c'est bien la chose qu'ils font le mieux ! Oublier les mauvais comportements et se concentrer sur la lutte à l'accession en 1ère division, voilà le message qui leur est donné et pour l'instant ils sont à l'écoute et cela paye ( 1er de leur groupe).

L'autre embellie vient des hommes de Belaïd Mostefa, qui ont retenu la leçon des saisons passées à végéter dans leur championnat, en ne laissant cette année que des miettes à leurs adversaires, 11 victoires sur 11. Enfin ! Même si le début de saison fut difficile, l'équipe fanion s'est remise sur les rails et s'apprête à jouer une vrai finale sur le terrain de Magalas afin d'espérer une toujours possible montée en PHA. 

Le président et son comité remercie la mairie de Montagnac pour son soutien ainsi que ses sponsors, "Les Domaines Paul Mas", dont le logo Arrogant Frog est arboré sur l'ensemble des tenues, Bricomarché Pézenas, sponsor de toutes les équipes de jeunes, Carrefour Market Pézenas , fournisseur de tenues et matériel nécessaire à l'épanouissement des jeunes et les entreprises Lambert et Brouillet ainsi que tous les autres commerçants, artisans montagnacois qui soutiennent le club.

Corinne Cambon

 

RC Montagnac: mondial de handball 2017

 

 

 Dimanche 29 janvier, la France a décroché un sixième titre mondial en s'imposant à domicile face à la Norvège (33-26). Proposée sur TF1, la finale a réuni en moyenne 8,67 millions de téléspectateurs. 

Dans la salle des rencontres André Sambussy, Le Racing Club Montagnacois avait organisé, pour ses membres, la retransmission sur écran géant. Ils étaient une centaine a s'être déplacé pour l'occasion, amenant avant le match tartes, gâteaux et autres préparations... 
Après cette belle victoire, les handballeurs montagnacois ont prolongé la fête en partageant un bon repas.

Corinne Cambon

Le Laser fait son Assemblée Générale

C'est un très joli spectacle que les enfants de l'association Laser ont offert aux personnes présentes avant l'Assemblée Générale qui avait lieu vendredi 3 février dans la grande salle rue Aspiran Lebaron à Montagnac. 

 Devant Monsieur le Maire, Yann Llopis, Mme Barattini, adjointe à la culture, Mme Imbert et M. Morgo, conseillers départementaux, les membres de l'association, les bénévoles et les parents, les enfants ont fait "le show" : chorale, cirque, arts plastiques et lecture slam livrés en petites scènes.

Puis M. André Biau, président de Laser, a ouvert l'Assemblée Générale en présentant les différents bilans. Parmi les points forts de 2016, il y a eu les travaux de restructuration, le plafond de la grande salle a été refait et les peintures rafraîchies ainsi que l'installation de clôtures et de portes autour de la cour pour sécuriser l'environnement...

 Malheureusement, cette belle association est victime de son succès. L'augmentation importante des effectifs (352 adhérents en 2016) montre le réel engouement pour cette association aidant, entre autre, les écoliers qui ont un besoin important de soutien en dehors de l'école. Bien sûr c'est l'objectif de l'association et le conseil d'administration a longuement travaillé sur l'organisation, le dédoublement des activités, la séparation des groupes et l'organisation optimale des salles. Toutes ces stratégies fonctionnent à la condition d'avoir des bénévoles qui animent ces groupes. Et c'est là où le bât blesse ! 

Depuis septembre dernier, de nouvelles personnes sont venues rejoindre les bénévoles mais cela ne suffit pas, alors si vous êtes intéressé pour les aider : 06 28 07 39 93. 
Après avoir remercié l'équipe professionnelle pour leur réelle implication dans leur travail et les différents partenaires pour leurs soutiens, le président a conclu par : "Je voudrais vous dire combien nous sommes fiers, nous les militants et les professionnels de Laser de ce qu'est, de ce que fait, de ce que représente notre association...Ce qui rend belles les choses, ce qui renforce l'espoir, c'est de voir ces enfants qui ont joué ensemble pour nous avant la réunion, ce qu'ils disent, ce qu'ils chantent, ce qu'ils construisent ensemble et cette chaîne de force que nous, parents, école, bénévoles construisons autour d'eux pour les porter le plus loin possible dans leur futures vies d'adultes et de citoyens. Ce qui est beau c'est que nous sommes utiles ici et maintenant et que nous aussi nous construisons l'avenir de ce monde. Merci d'y participer."

Un repas partagé avec les spécialités de chacun est venu clôturer cette réunion annuelle.

Corinne Cambon

Séance mensuelle du cercle littéraire Kaf'kali

Le cercle littéraire Kaf’kali a tenu sa séance mensuelle le jeudi 12 janvier à la maison des associations.

Sur le thème des « Civilisations disparues » c’est un voyage chez les Perses, les Egyptiens ou les Harappéens qui a passionné nos participants.
Les réunions mensuelles de Kaf’kali sont ouvertes à tout public même comme auditeur, elles « revisitent » chaque mois un thème servant de base à la découverte de toute la littérature classique ou contemporaine.

Pour plus de renseignements : http://kafkali34.blogspot.fr/

 

Corinne Cambon