Environnement

Plongée libre avec Sophie Fallourd.

Comme un poisson dans l'eau

Sophie Fallourd, dans sa prime jeunesse, a tâté à la coiffure et ce durant dix ans, mais l'appel de l'eau l'a entraîné vers une reconversion radicale à l'Institut Biologique de Sète. Il faut dire que depuis ses dix-huit printemps elle sillonnait le monde et partait plonger à la rencontre des poissons, son appareil photographique en bandoulière.
Tout naturellement elle a souhaité faire son métier de cette passion. Elle a donc repris le chemin de l'Institut pour une nouvelle formation. Sa route a croisé Michel Cantou, pêcheur sous-marin renommé, qui lui aussi a depuis troqué son fusil sous-marin pour de l'observation scientifique des milieux. Avec lui, elle a appris la plongée libre ou en apnée, sans « bouteille ».
Fort de ces nouvelles formations elle travaillé pour des aquariums régionaux, en Languedoc-Roussillon et ce jusqu'en 2013. A cette date elle a repris « les bancs de l'école » en allant de nouveau se former afin d'obtenir un DEJEPS ( Diplôme d'état de la Jeunesse, de l'Education Populaire et du Sport) au CREPS de Montpellier.
Désormais, elle a la capacité d'enseigner à tout public. Ce dont elle ne se prive pas, avec des partenaires comme la ville de Sète ainsi qu'avec des écoles.
Mais pour elle, pas question de faire de l'apnée extrême mais plutôt de l'apnée loisir.
Elle se consacre désormais a éveiller l'observation, du milieu marin, à ses « élèves » petits et grands (» www.plongee-libre.fr).

Jean-Marc Roger

cliquez sur une image pour l'agrandir
No images found.

Les sorties des sentinelles de la mer

  Sentinelles de la mer

La préservation des espaces marins, lagunaires et littoraux du Languedoc-Roussillon nous concerne tous !
Les Sentinelles de la mer est un programme créé et porté par le CPIE BT qui consiste à relayer des programmes en sciences participatives en mer, lagune et littoral autour de la région Languedoc-Roussillon / Midi-Pyrénées.
Une phase de test a été lancée en 2015 avec 3 programmes :
Hippo-THAU qui a pour but d’étudier les hippocampes et syngnathes de la lagune de Thau et leur environnement (voir le site web). BioLit qui recense des déchets échoués sur le littoral et étudie le contenu des laisses de mer (voir le site web). MedObs-Sub basé sur l’observation de la biodiversité, des paysages, des pollutions, des espèces exotiques et des usages subaquatiques (voir le site web).
Le public a montré un grand intérêt pour les Sentinelles de la mer et s’est beaucoup mobilisé lors des sorties. L’objectif de l’année 2016 est de relayer d’autres programmes sur la façade Méditerranéenne occidentale pour créer et rassembler une véritable communauté d’observateurs régionaux.
Sentinelles de la mer permet la sensibilisation du public à la protection et à la valorisation du patrimoine naturel marin, tout en faisant découvrir leur territoire aux sentinelles. Tous les usagers de la mer qu’ils soient professionnels ou amateurs, de passage ou résidents, peuvent trouver un programme correspondant à leur activité et contribuer à la science.


Qu’est-ce que la science participative ?

La science participative désigne l’ensemble des programmes de collecte de données, d’observations et d’informations impliquant la participation du grand public, pour une finalité scientifique ou de gestion.
Elle sert à alimenter des études en données « de terrain », les observations, pour l’avancée de la science. Les données récoltées peuvent aussi servir à des collectivités ou des gestionnaires d’espaces naturels pour la mise en place de plans de gestion sur une espèce particulière, sur une pollution, une dégradation du paysage etc.

   

Sortie hippothauUne sortie Sentinelles de la Mer a eu lieu samedi dernier, en lien avec le programme Hippo-Thau. 20 plongeurs ont participé aux plongées au Ponton de la Bordelaise, à Frontignan. Hippocampes, syngnathes et lièvres de mer ont pu être observés et recensés.

crédit photo : Patrick Louisy

JMZH en mer !

La LPO Hérault et Cap au large (membres du CPIE BT) ont organisé une sortie en mer à l'occasion des Journées Mondiales des Zones Humides. Parti au large de Sète, l’équipage du voilier Laisse dire a parcouru le bord des lagunes héraultaises à la recherche d'oiseaux marins.
Puffins yelkouan, Fous de Bassan, Pingouins torda ont pu être observés.
La sortie a été organisée en lien avec le programme Sentinelles de la mer qui relaye les projets de sciences participatives en mer et lagunes. Les observations ont donc été saisies sur le site Faune L-R pour contribuer à la science.

» pour en savoir plus et connaître le calendrier des sortie, consultez le site du CPIE Bassin de Thau