Bessan

Exposition de photos anciennes à la maison de retraite

 

La Guilde 2 Bessan, association qui œuvre en faveur du patrimoine, organise une exposition de photographies anciennes de la commune dans l’enceinte de la maison de retraite Les Jardins des Tuileries, du 6 au 11 juin. A destination des résidents mais aussi de tous les Bessanais, elle sera visible toute la journée dans le hall d’entrée de l’établissement. Une belle initiative permettant à chacun de se remémorer et de partager des souvenirs, de retrouver des personnes ou des lieux connus autrefois, de se reconnaître peut-être sur certains clichés, ou de parler ensemble de l’histoire de Bessan.

Afin de compléter ce long travail de recherches et d’embellissement des photographies, une conférence menée par Antoine Iniguez sera proposée le mercredi 7 juin, à 11h, en ces mêmes lieux. Une occasion de rendre un hommage plein d’émotion à André Fernandez, enfant de Bessan amoureux de son village, revenu y vivre après sa retraitet, s’impliquant dans la vie de la commune, membre très actif de la Guilde2Bessan, et récemment disparu.

Treize couples pour des noces d’or, de diamant, et même de platine

 

Tous les ans, depuis une vingtaine d’années, le club du 3e âge « Les Aînés de la Tuque » propose aux couples bessanais de repasser symboliquement devant le maire pour célébrer leurs cinquante, soixante ans et plus… de mariage. Un moment plaisant, plein de souvenirs et toujours émouvant.

La cérémonie, face au maire Stéphane Pépin-Bonet qui a eu un mot pour chacun, s’est tenue dans la salle du conseil et des mariages de la mairie en présence de la présidente du club, Dany Cambra, entourée de son équipe, d’élus municipaux et des familles des nouveaux « re-mariés », et a réuni treize couples, dont l’un a fêté ses noces de platine: une belle longévité. 

Les nouveaux re-mariés :

70 ans, noces de platine : Fernand Sofio et Solange Cayla ;

60 ans, noces de diamant : Lucien Barthélémy et Colette Marhuenda, Roland Saunal et Michèle Lopez, Jean Platet et Liliane Rosas ;

50 ans, noces d’or : Francis Artero et Chantal Bassand, Gaby Tissot et Paule Sospedra, Robert Raluy et Jeanine Fabre, Jean-Pierre Caussat et Marie-Jeanne Druilhe, Pierre Diaz et Claudette Rudelou, Franck Vinciguerra et Marie Hidalgo, Ginès Gimenez et Antoinette Cruz, Jean Gayan et Annie Bellmunt, Louis Barthès et Marie-Thérèse Paleau.

Chaque couple a reçu de Gisèle Soulié-Lognos, adjointe au maire, un coffret contenant des flûtes à champagne gravées au logo de la ville, tandis que le club du 3e âge leur offrait un très joli bouquet, avant que tous se retrouvent pour la traditionnelle photo de famille.

 

 

Un championnat départemental a ouvert la saison de pétanque

 

Le championnat départemental de triplettes seniors, qualificatif pour le France, a démarré les compétitions prévues pour la saison estivale.128 équipes masculines et 84 équipes féminines s’y sont affrontées sur le site bien adapté et ombragé des Peupliers.

Chez les hommes, la triplette de Bruno Gimenez, Ludovic Milhano et Jean-Raymond Cohen, de Lattes, a gagné le tournoi face à l’équipe de la Boule du Cap d’Agde.

Du côté des féminines, la triplette de Marie-Christine Virebayre, Anaïs Lapoutge et Karine Toussaint, de Palavas, a brillamment remporté la finale devant l’équipe de Valras.

Le comité héraultais de pétanque a remercié Bernard Llari, président de la Boule Bessanaise, pour son organisation.

Deux jeunes karatekas Bessanais sont désormais « ceinture noire »

 

Les 2 jeunes karatekas ont réussi leur passage de ceinture noire compétition, 1er dan, à Juvignac, au comité départemental Hérault Karaté.

C’était un objectif que Naïs Khattab, 14 ans, cadette, qui a commencé le karaté à l’âge de 7 ans, avait à cœur d’atteindre pour couronner ses années de pratique. Plusieurs fois championne de région, ayant connu de beaux succès au niveau national, ayant toujours fait preuve de qualités de compétitrice et de combattante, elle a décroché cette ceinture noire dans une logique de continuité sportive et martiale.

Sami El Mansouri, lui aussi cadet et âgé de 14 ans, vice-champion Combat de l’Hérault, un jeune karateka plus effacé, mais volontaire et paré d’un flegme légendaire, a su se surpasser et s’est fait violence pour atteindre cette ceinture noire si convoitée au cours de cette épreuve déterminante.

Les deux jeunes karatekas, entraînés et coachés toute l'année par Didier Postiaux, achèveront leur saison sportive en participant à la Coupe de France Sud qui se déroulera les samedi 10 et dimanche 11 juin à Montpellier, palais des sports René Bougnol.

Gym artistique, les benjamines vice-championnes régionales

 

Dix équipes en tout étaient qualifiées pour cette compétition, dont deux de Bessan, ce qui est exceptionnel. Les benjamines du collège de Bessan 1 ont décroché le titre de vice-championnes régionales en gymnastique artistique avec 207 pts, à un tout petit point de la 1ère, Avignon (208), et ex-aequo avec Montpellier. Bessan 2 a terminé 7e sur le score de 195 pts.

L'équipe Bessan 1 qui a brillé hier : Emma Laguna (capitaine), Aliya Zornio, Julie Desprez, Neslisah Eker, et Camille Taragnat, fille de l’entraîneur Bruno Taragnat, qui ne peut cacher sa fierté.

Le collège compte maintenant plus d'une centaine de gymnastes licenciés à l'association sportive. Les années passent, les gymnastes se succèdent, les équipes se renouvellent et continuent de briller parmi les élites régionales et même nationales. La nouvelle génération s’inscrit dans les pas de ses aînées et s’il y a beaucoup de travail derrière leurs victoires, il y a aussi beaucoup de plaisir partagé. Et des titres comme s’il en pleuvait : championnat de Béziers, titre départemental, titre régional des minimes, vice-champion régional pour les garçons, 8e place au championnat de France…

***

Bruno Taragnat et ses équipes de gymnastes tout aussi passionnés que lui préparent maintenant le Spectacle de fin d'année, « Forever Young », qu’ils présenteront sur le plateau Jules Ferry, vendredi 23 juin à 18h30, en clôture de la Journée Porte Ouverte du collège. Ce sera comme chaque année grandiose, gratuit, et ouvert au public.

Pour la première fois, Bessan bénéficie d'un restaurant labellisé

 

L’Auberge des Ripailleurs, bien connue et appréciée d’une clientèle locale et touristique fidèle, vient d’obtenir le label « Tables & Auberges de France » (une vraie référence en terme de qualité) pour son professionnalisme, ses installations, son savoir-faire et la qualité des produits utilisés pour sa cuisine. Ce label est une véritable reconnaissance pour Laurent André, à la fois chef cuisinier et gérant de l’auberge, qui propose parmi ses spécialités viandes et poissons grillés au feu de bois, gambas et seiches à la plancha, ou encore foie gras maison.

L’accueil de son équipe est chaleureux, et les installations prévues permettent d’accueillir tous les publics : une salle climatisée et une grande terrasse ombragée pour profiter des beaux jours, une aire de jeux pour les enfants, une rampe d’accès pour les personnes à mobilité réduite… De plus, on y accepte les animaux de compagnie, et il est possible de payer par chèques vacances.

Ouverte du mardi midi au dimanche soir inclus, l’Auberge des Ripailleurs propose également un service traiteur. Réservations au : 04 67 77 55 80.

Conférence sur les arts énergétiques

 

Ce vendredi 2 juin, à 19h, à l’étage de la salle des fêtes de Bessan, place de la Promenade, aura lieu une conférence sur les arts énergétiques initiée par l’association loi 1901 ATCC34. Entrée libre.

Contact : 06 88 04 11 42.

Actions pour le développement durable et l’environnement

 

Les bons comportements en matière de développement durable sont mieux intégrés s’ils sont mis en place dès l’enfance. Partant de ce principe de base, des actions sont régulièrement menées en direction des plus jeunes, notamment les écoliers, très sensibles à ces sujets. C’est ainsi que, lors du séjour des Jeunes Luxembourgeois à Bessan et des rencontres entre écoliers Remichois et Bessanais, les jeux de société proposés sur les économies d’énergie et le respect de l’environnement les ont à la fois informés et passionnés.

Par ailleurs, le jeudi 1er juin, les élèves (plus de 200) de l’école élémentaire participeront avec leurs professeurs, des parents et des élus concernés, à un nettoyage de printemps dans des secteurs déterminés. Le Sictom d’Agde-Pézenas fournira les équipements de protection et évacuera les déchets récoltés.

Le samedi 3 juin, à 9h30 sur le parvis de la Citoyenneté devant la mairie, rendez-vous est donné à l’ensemble de la population bessanaise pour un nettoyage des abords du village en compagnie des chasseurs et pêcheurs locaux. Au retour, un petit déjeuner sera servi aux participants.

Pour tous renseignements, contacter Marie-Laure Lledos, au 06 60 04 43 97.

Défi des familles à énergie positive, le résultat

 

La clôture du défi départemental des familles à énergie positive s’est tenue à Celles, au bord du lac du Salagou. Représentant les 29 familles de leur équipe, une dizaine de participants bessanais avait fait le déplacement, découvert en direct les résultats, et apprécié les animations instructives du Gefosat (agence pour la maîtrise de l'énergie et la lutte contre la précarité énergétique), qui organisait l’événement.

Avec 17% d’économies réalisées, l’équipe bessanaise intitulée en hommage à son capitaine emblématique brutalement disparu « Bruno Thomas, en Bessan sa conso », première équipe nationale en nombre de familles, a pris la 3e place de ce concours départemental, derrière celle de Marseillan et les Colibris d’Agde.

Malgré ce beau résultat, l’équipe bessanaise est déçue, car le défi auquel elle est attachée risque de ne pas être reconduit l’an prochain au niveau national, faute de budget suffisant.

Un spectacle et de vrais talents au service du Téléthon

 

Comme elle le fait chaque année à Bessan, bien avant la date officielle du Téléthon, Danièle Nicolas a organisé avec une rare énergie une spectacle réellement superbe réunissant des artistes professionnels et amateurs, offrant tous bénévolement leur temps et leur talent pour que cette après-midi au bénéfice du Téléthon soit une réussite.

Il y avait là l’orchestre de l’Ecole de Musique et ses musiciens capables de passer sans problème d’un instrument à l’autre au gré des morceaux joués, un accordéoniste circulant entre les spectateurs tout en jouant avec entrain des airs dansants durant les intermèdes, la chorale Rémilasido chantant joliment un répertoire varié de chants populaires mais n’hésitant pas à en aborder d’autres réputés plus difficiles, Danièle Nicolas elle-même dans l’interprétation sensible d’airs assez peu faciles comme l’Aigle Noir de Barbara, et le dynamique Jean-Pierre Torrent, ténor bien connu offrant un magnifique éventail des diverses facettes de son talent dans des airs d’opérettes, genre que les Bessanais apprécient tout particulièrement.

Il y avait aussi le groupe Tangomio dont les costumes en rouge et noir magnifiaient la liberté de pas des tangos argentins que chaque couple sur scène dansait à sa manière « comme dans un bal », et, changeant de temps et de lieu, les passionnés de beaux costumes anciens et de danses oubliées d’Agde Belle Epoque, transportant le public dans le monde révolu  des danses galantes d’autrefois tout en légèreté et insouciance. Et pour la première fois dans ce spectacle on a pu rire avec un sketch des vamps revisité, mais toujours aussi drôle.

A la fin de la représentation, après les résultats de l’entrée « au chapeau », les diverses ventes de tickets de tombola, de boissons, gâteaux et gourmandises diverses, Danièle a pu annoncer fièrement la somme recueillie : 1000 €uros, remis immédiatement à Isabelle, la trésorière bessanaise du Téléthon 2017.

Convivialité de mise à Bessan pour la fête des voisins

 

Chacun sait que les Bessanais apprécient avant tout de faire la fête entre amis et de se rencontrer autour d’un verre ou d’une bonne table. La preuve, s’il en fallait une, en est faite à chaque fête des voisins, dont on constate régulièrement le succès populaire.

Dix-neuf points de rencontres dans tous les coins du village, réunissant en tout des centaines de personnes de tous âges, de toutes conditions et de toutes origines. c’est ce qu’on a pu voir (et entendre !) de nouveau cette année, pour peu que l’on soit peu sorti ce soir là, ou mieux encore, qu’on ait participé à l’une de ces agapes où l'amitié, la musique et la bonne humeur étaient de mise, jusqu’à « point d’heure » parfois, comme le dit si joliment l’humoriste local connu de tous Daniel Villanova.

Les musiciens de la Peña del Sol allaient de place en place pour offrir quelques minutes bien agréables d’animation musicale aux participants, mais il y en avait tant que malgré leur bonne volonté, ils n’ont pu se rendre dans tous les quartiers. Le maire Stéphane Pépin-Bonet, les élus municipaux, le conseiller départemental Sébastien Frey, appréciant particulièrement ces rencontres renforçant ou créant des liens entre voisins, ont passé également quelques instants avec les habitants dans pas mal des lieux de fête.

A la fin de cette magnifique soirée, chacun pensait avec impatience à la prochaine, et des idées fleurissaient déjà pour la rendre encore plus belle…

Les écoliers luxembourgeois ont passé quelques jours à Bessan

 

Selon une habitude désormais bien établie, une vingtaine d’écoliers âgés de 11 à 13 ans, de la ville de Remich (Luxembourg) jumelée avec Bessan, sont venus avec leurs enseignants et leurs accompagnateurs passer une semaine à Bessan, à la rencontre de leurs correspondants de l’école élémentaire.

Le comité de jumelage avait concocté un programme chargé, à la hauteur des attentes des jeunes remichois : découverte de Bessan, excursion à Aigues Mortes, moments de détente sur les plages du littoral, et une grande journée d’échanges avec les écoliers bessanais. Les écoliers luxembourgeois sont repartis vers Remich, la tête pleine de souvenirs inoubliables, après un dernier repas partagé avec le maire et les responsables du comité des fêtes, repas au cours duquel ils ont remercié tous ceux qui leur avaient permis de passer un si agréable séjour.

Le service de téléalarme s'améliore

 

La téléalarme, déjà bien présente à Bessan où elle a fait preuve de son utilité, est un service d’assistance d’urgence, favorisant l’amélioration de la qualité de vie des personnes âgées ou a mobilité réduite, et permettant leur maintien à domicile dans des conditions de sécurité optimale. En effet, en cas de problème, les personnes disposant de ce système peuvent alerter immédiatement les secours par simple pression sur un pendentif ou un bracelet. Ce service est désormais assuré par le prestataire Mondial Assistance, qui propose un dispositif amplifié assurant une sécurité accrue.

Les conditions : un dossier à retirer et à ramener rempli à l’accueil de la mairie de Bessan, un abonnement mensuel de 10,92 € par appareil, tout compris ( frais de dossier, service d’écoute 24h/24h, location d’un transmetteur de téléassistance, installation et maintenance). Ce service donne de plus droit à un avantage fiscal de 50 % des dépenses facturées.

Pour tout complément d’information, contacter le centre communal d’action sociale(CCAS), à la mairie ; tel : 04 67 00 81 81.

Devenir sapeur-pompier volontaire, pourquoi pas ?

 

Le centre de secours des sapeurs-pompiers de Bessan recherche des personnes motivées pour s’engager en tant que sapeur-pompier volontaire.

Les candidatures sont à déposer dans la boîte aux lettres de la caserne. Une lettre de motivation ainsi qu’un curriculum vitae sont nécessaires pour la prise de rendez-vous avec le chef de centre, Ludovic Foulgat.

Les principales conditions d’engagement sont d’être âgé de 17 à 55 ans, de jouir de ses droits civiques, de ne pas avoir fait l’objet d’une peine afflictive ou infamante, d’être en position régulière au regard du service national, de remplir les conditions d’aptitude physique et médicale, et de résider sur la commune. Il convient également d’être un maximum disponible pour les formations qui se déroulent principalement en soirée et le week-end.

En France, quelque 193 700 hommes et femmes vivent un engagement quotidien au service des autres, en parallèle de leur métier ou de leurs études. Chaque jour, ils démontrent que solidarité et altruisme ne sont pas de vains mots.

On n’oublie pas les anciens combattants de la maison de retraite

 

Sébastien Frey, conseiller départemental du canton d’Agde, est venu comme chaque année à la résidence pour seniors « Les Jardins des Tuileries », et, en présence de Laurence Thomas, première adjointe au maire, a remis un présent de la part du département à cinq pensionnaires. En leur honneur, les porte-drapeaux des associations patriotiques et leurs représentants respectifs étaient là en grande tenue, dans la grande salle commune décorée aux couleurs nationales.

Les différents intervenants ont chacun rendu hommage à ceux qui, âgés maintenant, se sont battus dans leur jeunesse pour que la France reste libre. Beaucoup d’émotion chez ces anciens, surtout au moment de l’hymne national.

La rencontre s’est terminée pour tous autour du traditionnel (et très attendu par les pensionnaires) verre de l’amitié.

Le terrain de tambourin Ernest Coste est officiellement inauguré

Belle ambiance conviviale et sportive pour l’inauguration du terrain de jeu de balle au tambourin rénové, éclairé et sécurisé après une cure de jouvence réussie.

Après un match opposant les féminines de Bessan et de Florensac, les nombreux Bessanais présents ont pu découvrir le nouveau terrain en présence d’Angel Millan, adjoint chargé des travaux, Eric Millan, adjoint aux sports, et Sébastien Frey, conseiller départemental.

La plaque inaugurale a été dévoilée par le maire Stéphane Pépin-Bonet, accompagné par le député Sébastien Denaja, et Henri Coste, fils d’Ernest Coste, ancien maire de Bessan de 1971 à 1977, dont le terrain porte le nom. Sébastien Denaja a été très touché d’y voir son figurer son nom (il a participé financièrement à ce renouveau du terrain de tambourin avec sa réserve parlementaire). Comme le maire, en remerciement, il a reçu un tambourin, et promis de venir prochainement s’essayer à ce sport traditionnel.

Les nouveaux responsables du club et leur président, Kévin Bourdelois, ont remercié les élus d’avoir tenu leur promesse de rénovation, et également tenu à remercier et féliciter Isabelle et Bernard Mouls, les anciens responsables, pour avoir su faire grandir le club sans lui faire perdre son esprit familial.

Bessan bien représenté à Vinocap

 

Le jeudi 25, le vendredi 26 et le samedi 27 mai, sur les quais du centre port du Cap d’Agde, se déroulera la 8e édition du salon Vinocap « Tous les vins du Sud à découvrir » : une occasion unique pour rencontrer la centaine de producteurs du territoire, les spécialités gourmandes et les vins les plus prestigieux de l’Ouest héraultais et du Languedoc-Roussillon.

Bien sûr, le terroir bessanais y sera présent avec plusieurs stands tenus notamment par le Moulin à huile du Mont Ramus et la cave coopérative « Le Rosé de Bessan », sans oublier la présence, lors de la cérémonie d’ouverture, le jeudi 25 mai à partir de 10h, de la confrérie « Croustade et Rosé de Bessan ». Les Bessanais, n’en doutons pas seront nombreux à se déplacer pour cet évènement toujours très prisé.

Le bilan très positif des 7es journées Haroun Tazieff

Présenter au travers de trois axes principaux une partie de l’histoire géologique agathoise et raconter l’utilisation du basalte tout au long des 2500 ans d’occupation humaine, tels étaient les objectifs de l’Association Protection Nature des Hauts Cantons (APHNHC), du Groupe de Recherches Archéologiques d’Agde (GRA), du Centre Haroun Tazieff, et de l’Association Volcanique Européenne.

Des expositions dans la galerie marchande du magasin Hyper U ont présenté divers volcans, à l’aide de maquettes du fond Tazieff, ainsi que les travaux du club volcanisme du collège de Bessan.

En allant faire leurs courses, les adultes pouvaient ainsi discuter avec les spécialistes des volcans, regarder les présentations et lire les panneaux, tandis que les enfants étaient attirés par la fiche du volcan Erébus ou une jeune fille broie du blé à la façon des romains avec des meules en basalte. Des ateliers ludiques ont permis à ces jeunes visiteurs de fabriquer des volcans et des coulées de lave en ketchup, de découvrir l’utilisation du basalte depuis la période grecque et romaine, de retrouver son magnétisme au microscope, et de fabriquer de la farine grâce à des maquettes de meules.

Quatre conférences étaient données durant la semaine : en avant-première, celle de Jacques-Marie Bardintzeff sur « Les risques volcaniques » ; celle de Jean Marie Dautria qui a décrit « La ligne volcanique de l’Hérault »(*) ; puis celle de Céline Pardiès sur « Le basalte et les hommes », et enfin celle de Frédéric Lavachery, le fils d’Haroun Tazieff, sur des épisodes marquants de la vie de son père.

Deux sorties sur le terrain ont clôturé ces journées : la première, à laquelle participaient une soixantaine de personnes dont Yvonne Keller, adjointe au maire d’Agde déléguée à la culture, était commentée par Arnaud Sanguy, Bernard Halleux et Céline Pardiès. « Les rues d’Agde ont parlé de géologie et d’histoire » grâce aux regards croisés de ces trois spécialistes d'histoire, d’archéologie et de géologie. La seconde emmenait les promeneurs au mont Saint Loup, sur le Pioch, et, plus curieusement) au magasin Bricocash qui possède une belle coupe stratigraphique qui montre l’alternance d’éruptions de type strombolien et d’autres survenues en milieu aqueux.

Rendez-vous en 2018 pour les 8es journées Haroun Tazieff.

***

(*) Dans la basse vallée de l’Hérault, de belles traces ont été laissées par la courte vie des volcans du Languedoc, tels les orgues de St Thibéry, les plateaux suspendus du Salagou, les falaises de tufs de la grande conque et du Mt Ramus.

Une journée pour se préserver des accidents de la vie quotidienne

 

Le lundi 29 mai, de 10h à 16h, dans la salle des fêtes de Bessan, une formation gratuite est proposée à tous les seniors. Pour 10 €, il sera possible de prendre le repas de midi sur place.

Des professionnels, Philippe Marty, pompier, Françoise Costes, et le CLIC Accord, apporteront les réponses à des questions importantes que chacun peut se poser : Comment mieux se préserver des accidents de la vie quotidienne ? Qui et comment appeler au secours si mon conjoint est victime d’un malaise ou d’une chute ? Quels sont les bons gestes à avoir en cas d’accident ? Comment faire valoir et faire respecter mes volontés ?

Chaque participant recevra à la fin de la journée un livret attestant de sa participation et permettant de conserver toutes les informations reçues au cours de la journée.

Renseignements et inscriptions avant le 22 mai, à l’accueil de la mairie, au 04 67 00 81 81, ou au 06 22 44 26 99.

Une passionnante balade à travers 300 millions d’années d’histoire géologique

 

Accompagné de Bernard Halleux, professeur honoraire de science de la vie et de la terre, qui a commenté l’ensemble de la sortie, tout un groupe d’apprentis géologues a découvert des sites tels que d’anciennes mines de bauxite sur les hauteurs de Bédarieux, les constructions en basalte et le belvédère de Carlencas ; observé des necks (anciennes cheminées volcaniques solidifiées après une éruption puis dégagées par l’érosion), des dykes (filons de roche injectés dans une fracturation), des ruffes renfermant de véritables trésors paléontologiques ; et admiré le lac du Salagou avant de se diriger vers les roches sédimentaires du cirque dolomitique de Mourèze.

Après un repas tiré du sac, pris en pleine nature et sous le soleil, les promeneurs en connaissaient déjà un peu plus sur la géologie grâce à leur commentateur passionné. De l’avis de tous, ce fut une magnifique journée, avec une balade sans difficultés, ouverte à tous, riche d’enseignements, durant laquelle ils ont pu découvrir et tout connaître (ou presque !) sur ces sites remarquables, si proches et pourtant si peu connus des Bessanais.

Il est question d’ailleurs qu’une nouvelle sortie de ce type soit de nouveau organisée par Céline Carminati-Sanchez , adjointe au maire à l’origine de cette balade avec l’association de protection de la nature des Hauts-Cantons, cette fois pour mieux apprendre à mieux connaître le patrimoine Saint-Chinianais.