Pézenas

Les Amis du Poulain lauréats de la Fondation Banque Populaire

La Fondation Banque Populaire du Sud vient d’attribuer 5000 euros aux Amis du Poulain. L’association piscénoise travaille notamment à l’inscription des fêtes et processions d’animaux totémiques, dont le Poulain de Pézenas, au patrimoine immatériel de l’humanité.

L’association Les Amis du Poulain œuvre pour la sauvegarde et la valorisation de la culture liée aux pratiques festives et rituelles du Poulain de Pézenas, animal totémique. Elle fait partie à ce titre des cinq lauréats « Patrimoine local immatériel » de la Fondation Banque Populaire du Sud pour la session de décembre 2016. Les Amis du Poulain se sont associés à la Ville de Pézenas, au Centre français du patrimoine culturel immatériel et au Centre interrégional de développement de la culture occitane pour créer une fédération des animaux totémiques en région Occitanie et organiser « La ronde des géants et totems européens » en juillet 2017 à Pézenas. Cet événement doit notamment permettre aux représentants européens du patrimoine festif des géants et dragons processionnels (Catalogne, France, Belgique, Pays-Bas) d’initier auprès de l’UNESCO une démarche d’inscription commune sur la liste représentative du patrimoine culturel immatériel de l’humanité.



Le projet des Amis du Poulain fait partie des 81 dossiers examinés par le Conseil d’Administration de la Fondation d’entreprise Banque Populaire du Sud. Sur proposition des comités experts, la Fondation a attribué une enveloppe de 80 500 euros à 29 associations locales réparties dans les trois domaines d’intervention de la fondation : 1/ Sport, Culture & Handicap (12 lauréats) ; 2/ Environnement (12 lauréats) ;
3/ Patrimoine Local Immatériel (5 lauréats).

Contact : Les Amis du Poulain • Perrine Alranq • 06 25 61 60 80.

 

À propos de la Fondation Banque Populaire du Sud

La Banque Populaire du Sud a lancé sa fondation d’entreprise en 2013 pour soutenir les associations et les jeunes dans sa région. Cette Fondation permet à la Banque de renforcer son engagement sociétal et d’exprimer l’esprit coopératif qui anime ses sociétaires et ses collaborateurs. Elle apporte son concours aux associations du Languedoc-Roussillon, de l’Ariège et du sud de l’Ardèche qui agissent :
• en faveur de l’épanouissement des personnes en situation de handicap par la pratique d’activités sportives, artistiques, culturelles ou de loisirs,
• en faveur de la préservation de notre environnement en proposant des programmes d’actions et initiatives innovantes ou originales,
• en faveur de la préservation, la promotion et la valorisation du patrimoine régional culturel immatériel (ou vivant).

La Fondation apporte également son aide aux 18-28 ans avec le Prix Initiative Jeunes. Les aides prennent la forme de financements de projets (tout ou partie) pour les associations, et de prix pour les projets portés dans le cadre du Prix initiative jeunes. Des prix spéciaux et des actions visant à promouvoir les projets des lauréats peuvent aussi venir compléter l’aide financière. Pour mener sa mission, la fondation bénéficie d’un budget de 180.000 euros par an. Elle est présidée par Olivier GIBELIN, Vice Président du Conseil d’administration et Président du comité sociétariat de la Banque Populaire du Sud.

>>> www.fondation-bpsud.frCette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

 

 

 

Les manifestations viticoles de 1907

Album du Centenaire des manifestations viticoles par la carte postale,
édité par l'Entente cartophile Pézenas/St-Pargoire.




Les cartes postales d'illustration de cet article sont issus de la collection de Jean-Luc Henry, Président de l'Amicale cartophile de Saint-Pargoire. Qu'il en soit remercié.

 

« Vous êtes attachés à ce sol par tout ce qui vous précède et par tout ce qui vous suit, par ce qui vous créa et par ce que vous créez, par le passé et par l'avenir, par l'immortalité des tombes et par le tremblement des berceaux ». Jean Jaurès

Ce livre-album présente un panorama exceptionnel et des clefs de lecture des événements viticoles du printemps 1907 en Languedoc-Roussillon, de Lézignan-Corbières à Montpellier en passant par Narbonne, Béziers, Perpignan, Carcassonne Nîmes et Agde.

Jean-Luc Henry, Président de l'Amicale Philatélique et Cartophile de Saint-Pargoire mais également membre du club de Pézenas, nous en relate sa création :
« A quelques amis qui collectionnaient des cartes postales sur les événements viticoles de 1907, j'ai proposé qu'on commence à travailler un an ou deux avant (le centenaire) pour réunir la plupart des cartes postales sur les événements viticoles.
On a mis en commun les collections de 3 collectionneurs, René Fournier, Fabien Terrades et moi-même. Fabien Terrades s'est plus particulièrement attaché à récupérer les caricatures illustrant la fin du livre. Francis Loup et Jean-Claude Seguela ont pris en charge la rédaction des textes et la recherche documentaire. Toutes ces mises en commun l'ont été avant la date du centenaire."



"Les événements ont commencé le lundi 11 mars 1907 avec une marche vers Narbonne. Une marche dirigeait par Marcelin Albert accompagné par 86 habitants d'Argeliers et des villages environnant. Une marche pour expliquer aux politiques ce qu'était la crise viticole qu'ils traversaient ».
C'est le début de la révolte des vignerons du Languedoc-Roussillon dont la vie était extrêmement dure à cette époque.
« A Pézenas, l'instituteur qui s'étonne de ne jamais voir ensemble à l'école les enfants d'un propriétaire viticole, s'entend répondre : avec une paire de souliers pour deux, ils ne peuvent venir le même jour...... Ailleurs c'est presque la famine et un ouvrier ne dispose que de 2 francs par jour …. pour nourrir ses 4 enfants (le prix d'une douzaine d'oeufs). Leur nourriture principale : des figues, des tomates, des oignons, la viande étant devenue un produit de luxe ».

« Les premières manifestations d'envergure ont eu lieu à Narbonne avec 80.000 viticulteurs venus de l'Aude, de l'Hérault et des Pyrénées-Orientales, c'était le 5 mai. Le 12 mai à Béziers il y eu 150.000 viticulteurs. La tension entre forces de l'ordre et manifestants commencèrent alors ».

Le livre relate toute cette histoire et les auteurs ont du se réunir de nombreuses fois, sur deux années, pour venir à bout de cet ouvrage. En 2007 et à compte d'auteurs ils ont ensuite fait éditer 1.000 livres qui sont actuellement en voie d'épuisement. Les sommes ainsi récoltées ont permis aux deux clubs cartophile de Pézenas et de Saint-Pargoire)de continuer à faire régulièrement des expositions.

Les collectionneurs cartophile de Pézenas et de Saint-Pargoire sont aujourd'hui fiers de leur livre qui, à cette période là, a été le seul aussi riche en cartes postales. Ils sont également fiers d'avoir honoré dignement le centenaire des manifestations viticoles car ces événements sont partie intégrante de leurs racines et de l'histoire de la viticulture régionale. Ernest Ferroul (Maire de Narbonne), Marcelin Albert et tous ceux ayant lutté font partie de cette histoire.