Pézenas

Bienvenue au pays

Non il ne s’agit pas d’un slogan quelconque, mais d’une association qui accueille les nouveaux arrivants dans le piscénois. Elle compte 230 membres de 10 nationalités différentes. La présidente est une lézignanaise, Bernadette Denoyelle. Cette association souhaite favoriser les moments d’échange entre anciens et nouveaux résidents par le biais d’activités diverses, culturelles, artistiques, gourmandes, touristiques, conférences.

Justement en ce 21 novembre, il était proposé aux membres et quelques invités « Lavagnac, un château, une histoire ».

Bernard Bals, qui est né en ces lieux, a fait l’historique du château, à travers ses différents propriétaires et les périodes où il a souffert, notamment en 1632 où il a en partie été rasé par les troupes de Richelieu. En 1640, le renouveau avec Jean de Mirman, l’achat par le prince de Conti et cette période révolutionnaire où il est mis sous séquestre. En 1806, la famille d’Alzon entre en possession du domaine, prépare son installation en reconstruisant l’aile du Midi qui a brûlé et en y ajoutant une orangerie et un garage pour les voitures hippomobiles. On y pratique la polyculture jusqu’à la fin du XIXème. Il s’arrête sur le personnage le plus célèbre ayant habité en ces lieux, le RP Emmanuel d’Alzon, fondateur du journal La Croix, du Pèlerin, de la maison d’édition La Bonne Presse. Ensuite on passe d’un siècle à l’autre, ce domaine a basculé dans la viticulture, on fait du vin, beaucoup de vin, on appelle ces domaines des fontaines à vin. Après le phylloxéra, le krach financier de 1929, la guerre de 39-45, le château sera occupé en mars et avril 1944.

Il va encore connaître quelques années de répit dans les années 50-60 avant d’amorcer sa descente aux enfers.

La différence avec un conférencier de métier, c’est que Bernard connait beaucoup d’anecdotes et ne manie pas la langue de bois, il a une documentation exceptionnelle avec des parchemins de 1632.

Depuis de nombreuses années il poursuit un combat sans répit pour sauver ces lieux de l’oubli, mais pire encore de la ruine. Après les questions diverses, sur les japonais qui ont pillé le château, que devient ce projet, la consommation d’eau, il a été servi un petit goûter ou les discussions se sont poursuivies avec un verre à la main.

Corinne Cambon

Concert de L'Orchestre de Chambre du Languedoc

L'Orchestre de Chambre du Languedoc se produira le vendredi 8 décembre à 20h45 au théâtre de Pézenas.
Alexandre BENDERSKI (violon solo et directeur artistique) - Laurent GIGNOUX (Hautboïste et présentation des oeuvres)

orchestre chambre du languedoc

Depuis leur rencontre en 1996, Bruno JOUVENEL et Alexandre BENDERSKI, tous deux violonistes et montpelliérains, collaborent avec passion à de nombreux projets musicaux originaux et enthousiasmants (Festivals d’été en Corse, opéras, création d’un orchestre régional en Corse, tournées internationales, Académie Euroméditérranéenne de Musique). La création d’un orchestre dans sa région d’enfance pour le premier et d’adoption pour le second, ajoute à leur parcours, une nouvelle dimension dont ils ont longtemps rêvé. Tout au long de ces années, ils ont réussi à fédérer le talent et la passion d’un groupe d’instrumentistes de très haut niveau qui composent aujourd’hui cette nouvelle formation languedocienne : de jeunes musiciens professionnels pour la plupart, associés à des solistes d’orchestres renommés confèrent à cet ensemble une qualité d’interprétation remarquable servie par une énergie communicative. Interprète du répertoire classique et de toutes les musiques, cette entité non permanente et à géométrie variable est à même d’interpréter un répertoire varié, en tous lieux a n d’aller à la rencontre de tous les publics. Autre caractéristique de l’OCL : toutes les œuvres interprétées font l’objet d’une présentation conviviale et éclairée pour permettre au public d’en savourer toutes les subtilités.

  Programme

Une petite musique de nuit KV 525 / W.A MOZART (1756-1791)
1. Allegro II. Romance III. Menuet IV. Rondo

St Paul’s Suite / Gustav HOLST (1874-1934)
I.Gigue II. Ostinato III. Intermezzo IV. Finale

Entracte

Concerto pour hautbois N°2 / Tomaso ALBINONI (1671-1751)
Allegro e non presto II. Adagio III. Allegro

Simple Symphony / Benjamin BRITTEN (1913-1976)
Boisterous Bourrée - Playful pizzicato - Sentimental Saraband - Frolicsome Finale

TARIFS 20 / 15 / 10 euros

La saison 2017/2018 du théâtre de Pézenas


Théâtre de Pézenas : 7bis rue Henri Reboul – 34120 PEZENAS
La billetterie ouvrira à partir du 6 septembre du mercredi au vendredi de 16h- à 9h et samedi matin de 10h à 12H30 Du mercredi au vendredi 16h/19h
04.67.32.59.23 - Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

» laissez-vous conter le théâtre de Pézenas : cliquez sur ce lien

spectacle SWING AFFICHE

AMOUR, SWING ET BEAUTE
DIMANCHE 1er OCTOBRE 2017 / 17H -THEATRE MUSICAL – HUMOUR

 De l’impeccable ménagère des années 50 à la diva déjantée, les Swing Cockt’Elles chantent la femme dans tous ses états à travers des arrangements inédits et des rencontres insolites : Britney Spears flirte avec Rachmaninov, ​Villa-Lobos a le béguin pour Jobim, Chopin a une liaison avec Sabine Paturel, Gershwin fait de l’œil à Bach, Gloria Gaynor en pince pour Brel…Avec humour, énergie et complicité, elles empruntent des sentiers musicaux inattendus mêlant la tradition des Andrew Sisters avec la chanson française, le jazz, l’opéra et la pop américaine.

 enfant

 L’ENFANT CACHEE DANS L’ENCRIER
Joël Jouanneau
VENDREDI 17 NOVEMBRE 2017 / 20H45 - THEATRE JEUNE PUBLIC – FAMILLE – à partir de 7 ans

Un voyage initiatique entre rêve et sommeil pour le plus grand bonheur des petits et des grands.
Joël Jouanneau fait partie des grands auteurs et metteurs en scène du théâtre public en général, en direction de la jeunesse en particulier.

 
 photo orchestre de chambre du languedoc

ORCHESTRE DE CHAMBRE DU LANGUEDOC
VENDREDI 8 DECEMBRE 2017 / 20H45  - CONCERT CLASSIQUE

Au programme :
MOZART, Gustav HOLST, Tomaso ALBINONI, Benjamin BRITTEN

 Joelle Saint-Pierre 3 (par William Mazzoleni)

CONCERT JOËLLE SAINT-PIERRE
Une programmation PRINTIVAL et Ville de Pézenas
JEUDI 14 DECEMBRE 2017 / 20H45 -  CHANSON FRANCAISE

Des chansons en français, un peu pop et bien douces. Un peu comme des bands avec des chanteuses de bossa ou de jazz doux, sans le jazz ni la bossa.

 l-homme-d-habitude michel-froment-

 L’HOMME D’HABITUDE
Compagnie Vilcanota, Les Blérots de R.A.V.E.L
DIMANCHE 21 JANVIER 2018 / 20H - MUSIQUE ET DANSE – en partenariat avec le Théâtre sortieOuest

L’homme d’habitude, c’est l’aventure d’une formidable rencontre entre les danseurs de Vilcanota et les musiciens des Blérots de R.A.V.E.L. Nul ne peut dire qui a apprivoisé l’autre le premier, tant les onze interprètes de ce spectacle hybride à la couleur rock affirmée forment une seule et même tribu, prise dans un tourbillon jubilatoire.

 
 LA PEUR (75 sur 296)

LA PEUR
Cie Carinae, Atelier Théâtre Actuel
D’après Stefan Sweig
JEUDI 8 FEVRIER 2018 / 20H45 - THEATRE

Construit comme un roman à suspense, la pièce se déroule au rythme haletant des angoisses d’Irène, jeune femme adultère traquée par l’étrange compagne de son amant. Mensonges ? Vérités ? Hallucinations ? Comment déceler le vrai du faux ? On assiste au vacillement d’une couple qui ne se comprend plus… jusqu’au dénouement final, véritable coup de théâtre.

 ZONE_BLANCHE_300dpi_CMJN_credit-cieplateauneuf

 ZONE BLANCHE (création)
Cie Plateau Neuf
VENDREDI 16 MARS 2018 / 20H45 - DANSE ET THEATRE

Inspiré de Éloge de la plante de Francis HALLÉ, avec également son aimable participation. Déracinée de son environnement urbain, une promotrice immobilière se retrouve immergée dans la nature. Quel va être son comportement avec celle qui l’a fait vivre? Comment la nature va-t-elle répondre à l’impact de l’espèce humaine ? Un dialogue peut-il s’instaurer ?

 
 EOP

ÊTRE OU PARAÎTRE
Théâtre du corps Marie Claude Pietragalla
SAMEDI 17 MARS 2018 / 20H45 - DANSE ET THEATRE

Sur une chorégraphie et une mise en scène de Marie Claude Pietragalla, Julien Derouault, devenu comédien qui danse se couronne ici roi d’un soir, roi de la nuit, roi de sa vie. Il joue, interprète et vit la poésie et le théâtre comme une libération des sens. Tout est possible même l’espoir et le rire. La poésie d’Aragon, celle de la Nuit des jeunes gens et Richard II de Shakespeare composent cette traversée de l’homme seul, de l’artiste et ses doutes.

 40x60_FramboiseFrivoleTournéePanache-10

LE CENTENAIRE DE LA FRAMBOISE FRIVOLE
DIMANCHE 25 MARS 2018 / 17H  - HUMOUR MUSICAL

C’est de leur vivant qu’ils ont souhaité fêter cet événement. Depuis cent ans sous le nom de la « Framboise Frivole », Peter Hens (voix et violoncelle) et Bart Van Caenegem (piano) mettent en musique les liens imaginaires inexistants entre le chat de la mère Michel et l’œuvre de Salieri, entre le loup de Pierre et les menuets de Beethoven, entre les Jarre de Maurice et les mers de Trenet et Debussy… Cette fois, c’est Léonard de Vinci le chef d’orchestre !

 
 Photo 1 ©Christophe Vootz (1)

LE JEU DE L’AMOUR ET DU HASARD
De Marivaux
Cie Saudade / Philippe Calvario
JEUDI 5 AVRIL 2018 / 20H45 - THEATRE

Si cette pièce nous joue la comédie, c’est toujours au prix de la souffrance des quatre personnages principaux. Ils se débattent dans un monde où leurs propres sentiments leur échappent peu à peu. Marivaux mêle sans cesse, dans le langage amoureux, la légèreté et la gravité.

 Ricochets_viuel_28_avril_sans_marge

RICOCHETS (création)
Cie Là-bas Théâtre
JEUDI 12 AVRIL 2018 / 18H30 - THEATRE JEUNE PUBLIC ET FAMILLE à partir de 9 ans

Oniriques ou inquiétants, "RICOCHETS", ce scénario-théâtre, est composé de deux courts textes pour la jeunesse : "Noir et humide" et "Kant" de l'auteur norvégien Jon Fosse. Ce spectacle joue avec l'enfance et ravive de la mémoire enfouie en chacun de nous.

 15241880_1333848499981853_5868618222918269401_n

OSCAR (création)
Printival Productions
de Sébastien Miro et Valérie L’Hôte
JEUDI 3 MAI 2018 / 20H45 - THEATRE

Dans ce seul en scène étonnant et émouvant, Sébastien Miro livre un autoportrait à la fois drôle, poétique et sensible. Oscar est né squelette. Sans chair et sans peau mais à fleur de peau. Une anomalie en quête perpétuelle du sens dessus dessous de sa vie. Voici son histoire insolite, sous la forme de petites scènes originales à la folie jubilatoire, pour donner à voir et à entendre sa différence. Mais Oscar est-il si éloigné de nous ? Un plaidoyer délicieusement ironique, touchant le cœur de nos différences individuelles, et qui parlera à chacun d’entre nous.

150205-1595

MON AMOUR FOU
La Strada et Cie / Roxane Kasperski
JEUDI 17 MAI 2018 / 20H45 - THEATRE

Mon amour fou raconte la course effrénée d’une passion qui, huit années durant, aura consumé la vie d’une femme avant de l’abandonner sur un rivage où tout est à reconstruire. L’une de ces batailles du cœur que tous savaient perdue d’avance – sauf celle-ci, aveugle et se croyant capable de déplacer des montagnes – mais que nul avertissement ne pouvait prévenir. Car la folie dont il est ici question n’est pas seulement celle des sentiments, mais celle de l’homme aimé.

 

Signature dédicace de Tristan Lunair à Pézenas le 13 octobre


 

Le 13 octobre à la Bobyguette, Tristan Lunair dédicacera son dernier recueil de poésie Lignes intérieures. Ce charmant poète à la voix douce et aux mots pesés, passionné,  n'en est pas à son premier coup d'essai puisqu'il en est à son troisième ouvrage: Transes Lucides, recueil de nouvelles paru chez Mon Petit Editeur en 2011, ainsi qu'un autre ouvrage de poésie paru en 2009 Lunairisme.
Nous n'avons pu attendre son passage à la Bobyguette et sommes allés l'interviewer.

A.I : Tristan, trouvez-vous difficile de passer de l'écriture à l’édition ? Et comment y êtes-vous parvenu?

Tristan Lunair : J'ai commencé à écrire vers l’âge de 20 ans, l’écriture poétiquement est venue subitement dans un contexte moralement difficile, un lieu où je me trouvais en complète inadéquation avec mon être essentiel, l’écriture était déjà un exutoire. Oui bien sûr que j'ai dû passer bien des embûches afin d'être édité, car la poésie est un genre difficile, et pourtant c'est un concentré de parfums, d'images et d'émotions que l'on peut retranscrire avec subtilité. Je crois que je vais à l’essentiel sans ambages et ça me convient. Et puis j'ai bien aimé la formule de Mon Petit Editeur, qui m'a paru honnête et sans détour et surtout me laissait totale liberté dans mes choix d'artistes. L'artiste et peintre Christian Arjonilla m'a fait l'illustration de la couverture, Jean-Marie de Crozals, poète de son état, la préface, et Hélène Mouraret l'indispensable relecture.

A.I : Deux livres déjà et un troisième à présent. Quelle place prend celui-ci dans votre vie ?

Tristan Lunair : Pour moi c'est le livre le plus abouti, celui dont la gestation a été la plus longue, il est le résultat de trois ans d'atelier d'écriture, et n'a pas de fil conducteur. La deuxième partie fut écrite en 2011, et est très imprégnée de l'inconvénient d'être né. La source d'inspiration pour l'Ultime Atome est Emile Corian. Je n'ai pas eu d'autre réveil. Mes thèmes d'écriture sont multiples. Jean-Marie dit de moi que je suis un "poète de la verticalité".

A.I : Justement, comment vous définiriez-vous en tant que poète ?

Tristan Lunair : Je suis un poète de l'intime, je creuse en moi-même pour ressortir ce que je souhaite partager avec l'autre. Je parle de la relation avec "l'autre moi" mais également avec l'autre abstrait, mon double. Je ne suis pas schizophrène (rires), mais le corps est très présent dans mes écrits, je parle aussi de la fuite dans le temps. Au début j'écrivais pour lui (NDLR: son double). Puis j'ai été tellement content que les gens achètent mes livres, cela me rendait tellement heureux, notamment que des femmes se retrouvent dans mes écritures... et certains hommes aussi. Ça bouillonne en moi (NDLR : il s'enflamme, fait de grands gestes) je me sens un poète de l’intériorité, d’où la naissance de Lignes Intérieures !

 Florence de Martino

Lignes Intérieures
de Tristant Lunair, chez Mon Petit Editeur,
Version numérique: 7.99€, Version imprimée: 15.95€.

 

 

Cérémonie en hommage à Harold Kline

 

Harold E. Kline aviateur abattu à Pézenas le 18  Août 1944

Le 18 août 1944, à 11 heures 45 du matin, un P 38 Lightning à double fuselage, de fabrication Lookheed, frappé de l’étoile blanche sur fond noir, s’écrasait sur le pioch de Conas, aux portes de la ville de Pézenas. Les deux moteurs Allison de 1725 CV, n’avaient pu réagir aux sollicitations du pilote, sans doute mortellement atteint en vol. Ce dernier, du nom de Harold E. Kline, de nationalité présumée canadienne – en fait, il était citoyen des Etats Unis d’Amérique, n’ a pu sauter. On a découvert son parachute déployé auprès de son corps a demi carbonisé. Ceci se passait trois jours après le débarquement de Provence alors que les troupes d’occupation allemandes tentaient de se dégager du pîège qui leur était tendu, en refluant vers la vallée du Rhône... » lire la suite sur le site des amis de Pézenas

   

La Ville de Pézenas, à l'initiative de l’association des Amis de Pézenas ont honoré la mémoire du Lieutenant Harold KLINE, aviateur américain, décédé sur le territoire de la commune de Pézenas le 18 Août 1944. Une gerbe a été déposée devant le nom d’Harold Kline, inscrit sur le monuments aux morts de la Ville de Pézenas, venant ainsi s’ajouter aux noms de tous les piscénois qui ont sacrifié leur vie pour participer à la libération de notre pays.

Enterrement de Harold Kline Aviateur 19 Août 1944 à Pézenas photo2 1944-08-19 photo01Enterrement de Harold Kline Aviateur 19 Août 1944 à Pézenas
(source :Les amis de Pézenas)

 

Les Amis de Pézenas

L’association des Amis de Pézenas a été créée en 1921 pour défendre et illustrer le patrimoine extrêmement riche et varié d’une ville classée d’art et d’histoire. En collaboration avec la Ville et le Conseil général, de l’Hérault, elle contribue à la gestion et à l’animation du musée de Vulliod Saint Germain. A ce titre elle participe au groupement des Amis des Musées du Languedoc-Roussillon. 

 

Du Parlement.. à François LAVIGNE, attaché parlementaire du député Christophe EUZET

M. Christophe EUZET a été élu député de la 7e circonscription de l'Hérault le 18 Juin dernier. Maître de conférences en droit public à l'université de Perpignan, son choix s'est porté sur la Commission des lois.
Mais où, comment, avec qui, travaille un député pour sa circonscription ?

Tout d'abord, un petit rappel sur nos institutions... Le Parlement français se compose de deux chambres, on dit qu'il est bicaméral :

• L’Assemblée nationale, chambre des députés, dite « chambre basse », compte 577 députés, élue directement par les citoyens siège au Palais Bourbon ;
•  Le Sénat, dit « chambre haute », qui comprend 348 sénateurs, élu au suffrage indirect, siège au Palais du Luxembourg.

Les deux chambres siègent dans des lieux différents, mais elles peuvent néanmoins se réunir ensemble lors d'un Congrès : le Parlement siège alors dans la Salle du Congrès au château de Versailles.

Le Parlement rassemble des élus qui représentent les citoyens, dispose du pouvoir de discuter et de voter les lois ( pouvoir législatif ) et a aussi pour mission de voter le budget de l'Etat et de contrôler le pouvoir exécutif selon la Constitution du 4 octobre 1958. En cas de désaccord entre elles sur un projet de loi, c'est l'Assemblée nationale qui a le dernier mot et a seule le pouvoir de renverser le pouvoir. Elle est élue pour 5 ans et seul le Président de la République peut la dissoudre. Les débats sont dirigés par le président de l'Assemblée nationale, élu par les députés. Les députés disposent de la possibilité de questionner le gouvernement, de réaliser des enquêtes, de vérifier l'emploi du budget qu' ils ont voté, et de le renverser par la motion de censure, en bref a un travail de contrôle sur l'action gouvernementale aussi.

Avec le Sénat, l'Assemblée peut déposer des propositions de lois. Chaque député a choisi une commission où il siège en permanence et peut aussi participer à celles en lien avec son territoire. Avant tout passage en séance plénière, projets et propositions de lois, amendements sont examinés par l'une des 8 commissions permanentes de l' Assemblée :

  • Commission des affaires culturelles et de l'éducation,
  • Commission des affaires économiques,
  • Commission des affaires étrangères,
  • Commission des affaires sociales,
  • Commission de la défense nationale et des forces armées,
  • Commission du développement durable et de l'aménagement du territoire,
  • Commission des finances,
  • Commission des lois.

Discutées, rédigées en commissions, en présence des députés et/ou de leurs collaborateurs, les lois sont proposées, l'Assemblée a le dernier mot en cas de désaccord avec le Sénat.

Qui sont donc les collaborateurs des députés...

Collaborateur parlementaire, attaché parlementaire ou assistant parlementaire, ces différents termes employés représente la même personne. C'est une personne qui travaille dans une institution parlementaire auprès d'un élu ou d'un groupe politique.. Chaque député peut en avoir plusieurs, une dotation est spécifiquement consacrée à leur recrutement, appelée « crédit collaborateur » d'un montant de 9618 € mensuel. Le député emploie ses collaborateurs dans le respect des dispositions du code du travail, en fixant lui même salaire et conditions de travail, sur la base d’un contrat de travail de droit privé. Il est directement leur employeur.

Christophe EUZET a choisi d'en avoir deux à ses côtés. Thibaut COUSSENS, juriste de très haut niveau basé à Paris, a en charge la gestion technique et politique des dossiers avant leur présentation en séance plénière. François LAVIGNE, piscénois, directeur de sa campagne pendant les législatives, est basé sur la circonscription. Gestion de l'agenda du député avec Paris, représentation du député, travail avec les élus locaux de toutes sensibilités. M. LAVIGNE part déjà à la rencontre des élus pour aborder les problématiques sur leur territoire : maires, conseillers départementaux, régionaux mais aussi à celle des acteurs économiques : chefs d'entreprise, présidents de caves coopératives... Relations publiques, préparation des dossiers pour les projets des communes ( conseils, rédaction, consultation...), remontées des propositions sont au coeur de sa mission. M. EUZET est aussi assisté par son suppléant, William NICOLAS, qui le représente lors de certaines manifestations, et qui gèrera les dossiers de l' Agglomération Sétoise, secondé par un jeune collaborateur, Enzo FERRARA.

Le souhait d' Emmanuel MACRON est de voir se développer les contacts " terrain " pour écouter afin de voir les parlementaires évoluer dans leur fonction de législateur, en réfléchissant, rédigeant, proposant et votant des lois en adéquation avec les attentes des Français et aussi d'en valider les applications et en contrôler les impacts.

La permanence du député ouvrira en septembre à Sète. Son équipe viendra chaque mois à la rencontre des habitants des 22 communes de la circonscription pour développer proximité et réactivité.

Nathalie GUSMAROLI

Rencontres théâtralisées de Pézenas


 

Imaginez rencontrer Molière, Boby Lapointe, mais aussi l'inventeur de l'eau gazeuse, Lord Clives et son serviteur Radji, inventeur du petit pâté, tout cela animé par le sémillant Denis Nepipvoda, guide conférencier de son état, et le metteur en scène Olivier Cabassut, les mardis soirs à 20h30.

Pézenas n'aura plus la même image à vos yeux éblouis. Ces visites nocturnes donnent une toute autre dimension au riche patrimoine de cette ville, encore plus grâce à ses illuminations.
Dans les cours d'hôtels particuliers, mais aussi dans le parc du château et le théâtre de Pézenas, la compagnie Scènes d'Oc personnifie d'illustre personnages ayant vécu à Pézenas.

Visites les mardis soirs jusqu'à fin août, départ à 20h30 de l'office de tourisme place des états généraux du Languedoc,

Mieux vaut réserver avant au 06 45 82 46 14. Tarifs 12€, réduit 9€, enfant de - de 12 ans 5€. Durée 2h. Billetterie devant l'office de tourisme dès 20h.

Visite théâtralisée 2 2016

Ouverture d'une galerie éphémère à Pézenas


Monique Martin

 

Monique Martin,  Maryse Kahn, Muriel Mubb, Marlène (peintures) et Claudie Roussel (céramiques) ouvrent une "galerie éphémère"  Albert Paul Alliès à Pézenas, près de l'office du tourisme.
L'expo est visible jusqu'à fin septembre  mardi, jeudi, samedi et dimanche de 11h à 19h, mercredi et vendredi de 15h à 23h.

Muriel Mubb

Etoile sportive Paulhan-Pézenas

Suite à l'appel , le club en tant que meilleur 14 ème, est maintenu en CFA pour la saison 2017/2018.
Ainsi repêché sur le fil en National 2, Paulhan-Pézenas a officiellement fait signer quatre nouveaux joueurs ces derniers jours. Il s'agit d'Anthony Villa (milieu de terrain, 25 ans, Agde), Florian Thalamy (défenseur, 23ans, Andrézieux), Mohamed Sylla (25 ans, Camon) et Youssef Ouarchiti (22 ans, retour de Montagnac). Dans l'autre sens, Romain Choplin (Istres), Nicolas Staerck, Yacine Haddou ( Narbonne) et Mickael Nelson sont sur le départ.

source : http://paulhanpezenas.footeo.com/

Un peuple bâtisseur de paix et d’acceptation de l’autre

 

 

Warm-welcoming open-minded peace builders

Cap-O-cap is a young association based in Pézenas, South of France, which sets up cultural and solidarity projects with the townships ( Cape Flats) of Cape Town, South Africa.

More than an association, it is  a human adventure which weaves links between two worlds, apparently so different , however so close.

All projects are born after meetings and shared moments with Mandela’s people and they all carry on solidarity and (or) education.

Every year, Nicole Périé,the  president of the association, spends about two months in the township of Khayelitsha (it means “ new home “ in isiXhosa, Mandela’s language) in order to follow the projects, prepare new ones and meet new people. She is joined by two more members of the association during 10-12 days so as to finalize the funding.

The projects are various : a computer and a printer for a cooking school which is in the township of Langa, a tablette for a sewing workshop, books for a reading club, schoolthings for an orphanage.

Three more important projects are on :

   The building of a creche started last year thanks to a special fundraising organized by Jean Moulin High School of Pézenas and by students who prepared a show at the “Illustre Theâtre”in 2016. This involvement is keeping on thanks to one of them , Killian Couppey, who is now studying in Montpellier. He prepared a second show in May and the third one is supposed to be ready before the end of the year.

   Some students from the BTS Section in this same school, planned a poster and flyers to advertise for Loyiso’s agency. Loyiso is highly involved in the development of his community.

Cap-O-Cap will have them printed and delivered in our travel agencies so as to encourage tourists who go to Cape Town not to stay in the luxury side of the city but go and meet the inhabitants of the Cape Flats. No matter all our differences, these people are warm welcoming peace builders.

   The third project concerns Bathandwa Orphanage where we are staying. Three rooms were unoccupied all year round because some improvements had to be done to rent them. Last February everything was done .So now , the team is going to prepare a file that will be sent to touristic organizations like The Routard, Lonely Planet or Trip Advisor.

Nicole Périé explains that they are about forty volunteers; some live in Paris, others in Normandy.” We all wish to let our association be fully open.  I mean that it is up to anyone to choose the way he wants to get involved.”

As for herself, she regularly goes into schools to present what they are doing with different power points: about the projects, life in a township, Mandela’s origins and struggle. Any invitation to a reading club or an association allows her to present and sell the books. The members hold stands at different markets and participate to charity days at Florensac and Roujan Secondary Schools.

All their projects and meetings are told in bilingual books (English-French) which are enlived by a great number of personal photos. These books play a major role because they make people meet real characters, they transmit culture, set up links and  are the main financial support.

Solidarity is at the basis of any of our actions; no personal benefit is entitled: The “Maison de la Presse in Pézenas” and Kikou shop in “Le Cap d’Agde”and also Molo Lolo Lodge in Cape Town accept to sell them without getting any money.

Our e-mail Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser. can be used to get them and  to ask for any information as well.

Cap-O-Cap never stops progressing: every year brings new meetings and new life stories.

Of course the financial side is important and necessary to show that solidarity is not just a word but the brotherhood links which are getting stronger and stronger every year make it much better, just human.

The next market in Pézenas will be the 19th August, by the Maison de la Presse.

 

   

Cap-O-Cap est une jeune association piscénoise, présidée par Nicole Périé, qui construit des projets solidaires avec les « townships » (zones créées au temps de l’apartheid) de la ville du Cap en Afrique du Sud. Plus qu’une association, c’est une aventure humaine qui tisse des liens entre deux mondes à l’apparence si différente et pourtant si proches.

Tous leurs projets font suite à des rencontres, à du temps partagé avec le peuple de Mandela et sont tous porteurs de solidarité et/ou d’éducation.

Chaque année, Nicole Périé passe environ deux mois dans le township de Khayelitsha (cela veut dire nouvelle maison en Xhosa, le langage de Mandela) pour suivre les projets, en préparer de nouveaux et aller vers d’autres rencontres. Elle est rejointe par deux autres membres de l’association pendant une dizaine de jours afin de finaliser tout financement en équipe.

Les projets auxquels ils participent sont très variés : achat d’un ordinateur et imprimante pour l'école de cuisine qui se trouve dans le township de Langa (voir photo ci-dessous), une tablette pour un atelier de couture, des livres pour un club de lecture, des affaires scolaires pour un orphelinat.

Trois projets de plus grande ampleur sont en cours :

 

La construction d’une crèche commencée grâce à l’opération « Bol de pâtes » du Lycée Jean Moulin de Pézenas et à des lycéens qui ont préparé un spectacle joué à l’Illustre Théâtre en 2016. Cet engagement continue grâce à l’un d’eux, Killian Couppey, actuellement étudiant au Cours Florent de Montpellier ; il a préparé un 2ème spectacle joué en mai dernier et le 3ème est en route pour la fin de l’année.

Des étudiants en BTS tourisme, toujours au Lycée Jean Moulin, ont préparé, à partir de documents authentiques, un modèle d’affiche et de flyer destinés à faire de la publicité pour une jeune agence de voyages dirigée par Loyiso, jeune homme très engagé dans le développement de son township.

L’association prend en charge l’impression et la diffusion dans les agences de voyage de façon à encourager les touristes qui vont au Cap à ne pas ignorer ce peuple en ne séjournant que du côté luxueux. C'est un peuple bâtisseur de paix, d’acceptation de l’autre dans toutes ses différences, digne héritier du leader politique unique qu’a été Nelson Mandela.

Lors de notre rencontre le 27 juin dernier, Nicole Périé nous confiait :  « Le 3ème projet concerne l’orphelinat Bathandwa où nous logeons. Lors du dernier séjour, nous avons fait le nécessaire pour que, trois chambres inoccupées dont il dispose, puissent être mises en location. Il nous reste à préparer un dossier de présentation qui sera envoyé à des organismes comme le Routard, Lonely Planet ou Trip Advisor. Nous sommes une équipe d’une quarantaine de bénévoles ; certains sont à Paris, d’autres en Normandie ; nous souhaitons que notre association soit la plus ouverte possible, c’est-à-dire qu’il appartient à chacun de choisir ce qu’il veut faire pour participer dans la mesure où il reste en accord avec nos statuts. »

 

Nicole Périé intervient en milieu scolaire, comme au collège de Montagnac, avec un power point en anglais ou en français et tient des « mini » conférences sur l’Afrique du Sud et Mandela. Toute ouverture à des clubs de lecture ou des associations lui permet de présenter les projets et les livres. Les membres de l'association tiennent un stand de vente et sensibilisation lors de certains marchés et participent à des journées particulières organisées dans certains collèges comme à Florensac et Roujan.

Les membres de l'association Cap-O-Cap témoignent de leurs rencontres et projets dans des livres bilingues (anglais-français) agrémentés de nombreuses photos personnelles. Ces livres jouent un rôle majeur car ils permettent des rencontres avec des personnages réels, sont porteurs de culture, établissent des correspondances et leur vente est à la base des finances de l'association.

La solidarité est le maître-mot de toutes leurs actions, empêche le moindre enrichissement personnel : La Maison de la Presse Lanet à Pézenas et le magasin Kikou au Cap d’Agde ainsi qu’une maison d’hôtes au Cap en Afrique du Sud acceptent de mettre leurs livres en vente sans prélever de bénéfice.
Il est possible de se les procurer par demande à l’adresse e-mail Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.
Cette adresse vous permet aussi d’obtenir tous les renseignements souhaités y compris de recevoir le lien financier.
L'association Cap-O-Cap est en mouvement constant ; chaque année est riche de nouvelles rencontres et d’histoires de vie.
Certes, l’aspect financier est important et nécessaire pour montrer que la solidarité n’est pas un vain mot mais il est grandement enrichi par les liens fraternels tissés chaque année.
Le 1er marché s'est tenu samedi 8 juillet à Pézenas, devant la Maison de la Presse.

Propos recueillis par Corinne Cambon

Grande ronde des Totems

 

Qu'est-ce qu'un totem ?

Le "totem" désigne l'incarnation de l'esprit des lieux dans un animal-jupon, une bête de toile, une effigie animée... C'est à travers lui qu'un peuple rendra hommage à l'esprit du lieu qui l'héberge et grâce à lui qu'il sera initié à la sociabilité, au respect de la nature et entrera au contact du sacré.

Les animaux totémiques représentent la mémoire collective, l'identité locale autant que l'invention constante des communautés. Ils sont les symboles de la création collective qui prend racine dans l'histoire, les mythes, les contes et légendes des contrées.

A chaque animal correspond son rituel, sa fête et son jeu, sa relation à la communauté. Chacun a sa légende, chacun a son histoire qui évolue au cours des siècles, mais tous éveillent un réel intérêt pour une population qui le sollicite et l'acclame à chaque sortie.

La région Occitanie est ainsi riche de plus de 60 animaux totémiques ; les processions d'animaux gigantesques, de monstres ou de dragons, à l'occasion de carnavals ou de fêtes votives, y demeurent très vivantes : le Poulain de Pézenas, le Chameau de Béziers, le Bœuf de Mèze ou l'Ane de Bessan figurent parmi les éléments les plus anciens et les plus connus de ce bestiaire fantastique.

Dans le Nord de la France, en Belgique, en Catalogne, géants et dragons processionnels remplissent des fonctions analogues à celles de nos animaux totémiques et constituent les acteurs principaux de grande fêtes populaires préparées avec la participation active des habitants pour lesquels elles conservent une importante valeur symbolique.

   

Les animaux totémiques étaient à l'honneur en ce début du mois de juillet à Pézenas. Ils ont déambulé dans les rues accompagnés de leur gardiens et dresseurs d'un jour.

source : Henri Druilhe (Bessan 34)

Dans le cadre de Total Festum 2017, le festival régional des langues et cultures régionales et à l'initiative des Amis du Poulain, Pézenas accueillait ce week-end la "Grande ronde des Totems". Cette manifestation européenne inédite réunissait les animaux totémiques, les géants et les dragons processionnels de la région Occitanie / Pyrénées-Méditerranée ainsi que les géants de Catalogne et du nord de la France. L'occasion d'une magnifique journée de festivités autour de la culture occitane.

​La fête donne un sens à l'animal totémique tout comme l'animal totémique donne un sens à la fête! Ils sont indissociables. Ils sont les représentants de "l'exhibition collective au moment où la société proclame ce qui la fonde". Leur place est de ce fait dans la rue et ils symbolisent l'appartenance à une communauté et à un lieu.

L’image contient peut-être : 1 personne, plein air et nourriture
source : Mam'zailes F
 

Sans aucun doute ces animaux totémiques continueront à être les signes unanimes de ce qui confère aux citoyens une "identité de fête".​