Saint-Thibéry

Démarrage en fanfare du Club de l'Amitié

Le club de l’Amitié, dirigé par André Jolly et ses administrateurs, organisait sa première brasucade vendredi 28 septembre à la salle des fêtes.

95 personnes étaient rassemblées pour l’occasion dans une bonne humeur habituelle.

Mais quel est le dénominateur commun entre un déjeuner des Amis Pêcheurs, une soirée des Amis de l’Espagne et un gueuleton organisé par le Club de l’Amitié?

Guy Montaulon, le grilladin, spécialiste de la moule mais aussi du cochon de lait, des saucisses et grillades en tous genres. Surnommé Guitou, celui-ci est toujours partant pour filer un coup de mains.

Un bénévole précieux à saluer! L’autre bénévole à saluer est André Jolly, le président du Club, qui malgré son mal de dos charriait tables et chaises comme si de rien n’était. Prochain événement organisé par le club, jeudi 22 novembre, goûter du club à la salle des fêtes.

 

   

Contact: 07 68 67 60 09.

Le club est ouvert à tout senior ayant envie de s’amuser.

Médiathèque Georges Brassens

La spacieuse médiathèque Georges Brassens de Saint-Thibéry propose une fois par mois des animations ludiques et éducatives pour petits et grands.

A commencer par jeudi 27 Septembre à 17h30 avec un atelier d’initiation à la flore méditerranéenne. Cet atelier a poétiquement été baptisé un brin de garrigue et est proposé à un large public (enfants, adultes, seniors). Il dure 2 heures et est ouvert à tous et est gratuit. Vous pourrez tester votre odorat, votre goût, votre toucher et votre soif de savoir !

Jeudi 18 Octobre à 10h, un autre atelier, Musicalis, Le Manège des Oiseaux vous est proposé. C’est cette fois un spectacle pour les tout petits de 0/3 ans avec chansons, clochettes, Arc-en Ciel, orgue.... et participation des enfants qui vous est proposé.

Vendredi 16 Novembre à 18h30 : 1918-2018 Les Saint-Thibéryens se souviennent. Présentation de recueils, récits, lettres, poèmes de Mathieu Vidal, Livre d’or de l’Abbé Bruel. Cette animation est suivie d’un buffet.

Jeudi 20 Décembre 17h30 on amorcera le virage vers Noël avec Ma Boîte à Histoire de Noël pour les petits et les grands.Cette animation est suivie de collations pour les Grands et les Petits.

Et puis toujours, il y a les temps jeux de 17 à 18h30 les mercredis 26 septembre, 10 octobre, 7 et 21 novembre, 5 et 19 décembre.

La grandiose Nuit du jeu où petits et grands peuvent découvrir des jeux de société inédits et peu connus aura lieu samedi 13 avril 2019 de 19 à 23h.

Médiathèque Georges Brassens, place Francis Laurent, tél 04 67 09 98 41.Ouverte Mardi: 9h30-11h30 & 14h-18h. Mercredi : 10h-12h &14h30-18h30 Jeudi : 14h30-18h30. Vend.: 10h-12h & 14h30-18h30. Samedi : 10h-12h. Fermée le lundi.

Association pour la préservation du patrimoine


A l’occasion des journées du patrimoine, le vendredi 14 septembre à 18h à la salle des fêtes, M. Alain Tomas donnera une conférence sur la Via Domitia qui reliait L’Italie à L’Espagne en passant par Saint Thibéry.

Le samedi 15 et le dimanche 16 septembre, toujours à la salle des fêtes, plus de 1000 photos évoqueront les carnavals du vingtième siècle.

L’exposition sera visible de 10h à 19h. 

Fidèle à son rôle de transmission de l’histoire de notre village et de ses habitants, l’association ne pouvait laisser passer la commémoration du centenaire de l’armistice de 1918 sans communiquer les témoignages recueillis.

Quelques hommes du village non mobilisables et de bonne volonté, M. Mathieu Vidal, M. Paul Mellet instituteur, et d’autres encore ont eu l’idée magnifique d’écrire une lettre hebdomadaire à tous les soldats saint thibéryens mobilisés, qu’ils soient prisonniers, sur le front, en France ou à l’étranger. Dans cette lettre baptisée le Patelin ils vont donner des nouvelles du village, raconter la vie de tous les jours, les anecdotes, les événements gais ou tristes de Saint Thibéry. Le Patelin a vécu de 1915 à 1919.

Une grande partie de ces lettres, conservées précieusement par quelques familles, sont parvenues jusqu’à nous.

Afin que tous puissent consulter ces documents riches en enseignement sur la vie du village durant cette triste période, nous les avons rassemblés dans un ouvrage, intitulé bien sûr Le Patelin qui sera présenté le 11 novembre 2018.

Les personnes intéressées par l’histoire de leur village pourront l’acquérir ce jour-là ou bien auprès de l’association.

Annie Vernières

Alice Subias revient sur ses terres !

Après plus de dix-sept ans passés à Toulouse, Alice s’en est revenue pour une nouvelle aventure, entourée des siens.

Forte de formations en danse jazz et contemporaine (mais également en shiatsu, pilates, langue des signes, musicothérapie, parce qu’elle est curieuse de tout), elle travailla comme professeur de danse sur Toulouse.

Mais également en tant que chorégraphe avec six spectacles à son actif à seulement tout juste 44 ans.

Pour qui a pu assister à une de ses chorégraphies, sa sensibilité et maîtrise des corps ne fait aucun doute. Aussi, sous son apparence de jeune femme fragile, se cache quelqu’un qui sait tirer le meilleur de soi-même.

 

 

En 2012, j'ai eu la chance de voir à Toulouse, Fragments, spectacle de danse découlant d’un long travail d’écriture et de danse avec des prisonnières de la maison d’arrêt de Seysses, sur le thème de la féminité perdue en prison.

Aucune autre chorégraphe n’aurait pu mettre en scène ce spectacle avec autant d’émotions des deux côtés de la scène.

Et c’est sans doute ce qui a convaincu Brigitte Jaime, la fondatrice de l’Atelier Pink à Agde, qui souhaitait se retirer, de le lui offrir en héritage. Il faut dire que Brigitte, ayant été son professeur de danse, savait à qui elle avait affaire.

La vision d’Alice sur l’Atelier Pink ? Prolonger le travail qui a été réalisé par Brigitte toutes ces années, mais avec son style tout d’abord, puis développer des ateliers de musicothérapie, et bien entendu continuer à créer de nouvelles chorégraphies.

.F de Martino

Atelier Pink, 24 bis, rue Molière, à Agde.

Facebook : Atelier Pink-cours de danse.Tél. 06 62 05 49 87.

Inscriptions sur place le 15 septembre, de 14 h à 18 h et début des cours le 17.

Reprise du karaté

C’est la rentrée pour les sections Karaté et Tai Chi du club de Saint-Thibéry  aux jours et heures suivants :
 
TAI CHI : Mardi  11 Septembre à l'Espace Cessero, Grand Rue :  20h30  -  Tai chi santé pour élèves débutants et confirmés
Jeudi  13 Septembre, Tai Chi Wado pour les élèves confirmés (martial) 
                                                                
En fonction des volontaires le Tai chi chi gong  Santé reprendra ses cours les Lundis de  09H30 à 10H30 sous condition de constitution d'un groupe minimum 6 personnes.
 
 
Karaté : à partir du Jeudi 13 septembre, Espace Cessero
 
Enfants de 6/8 ans :   17h30/18h30
Ados               :   18h30/19h30
Adultes tous niveaux: 19h30/20h30
 
Le karaté et le Tai Chi sont des sports qui entretiennent la santé, et le premier cours d’essai est gratuit.
 
Renseignements : 06 82 86 02 52.  Inscriptions lors du forum des associations, samedi 8 septembre dès 17h30 place de la mairie.

Du neuf à la maison des jeunes de Saint-Thibéry

Une nouveauté en ce début de saison avec la création d’un atelier Rythme et percussions à la maison des jeunes. Destiné aux élèves de la maison des jeunes en complément des cours d’instruments, il prévoit le travail du rythme et l’apprentissage de la lecture rythmique avec utilisation de percussions .

Ce cours permettra entre autres de monter des morceaux façon orchestre de percussions ( batuccada, musique africaine etc…) sur un principe de jeux ludiques .

Coût 15€ par trimestre pour un élève déjà inscrit à la MDJ de Saint- Thibéry et 30€ pour un élève assistant uniquement à l’atelier percussions .

Cet atelier durera 1h/semaine ( jour à déterminer ). Contact: Danny Barron au 06 76 28 34 13.

Création d'une chorale à Saint-Thibéry

Suite à l’annonce qu’elle avait passé dans le petit journal de Saint-Thibéry, Stéphanie Levas a reçu une réponse positive de la directrice du Foyer Rural.

Aussi dès le vendredi 21 septembre, tous ceux qui seraient intéressés à participer à la création d’une chorale (qu'ils soient de Saint-Thibéry ou d'ailleurs) sont invités à se présenter à l’étage de la maison des jeunes, 3 rue de l’ancienne mairie à Saint-Thibéry, de 20h30 à 22h30.

Ou encore, vous pouvez la rencontrer le jour de la journée des associations samedi 8 septembre place de la mairie dès 17h, 17h30.

Stéphanie est une professionnelle qui a déjà monté diverses chorales. Son but est de faire des concerts dans divers endroits ( édifices religieux, concerts de rue, palais des congrès etc..) Elle vous propose un répertoire diversifié ( avec playback ou a capella) adapté aux lieux de concerts. Ce répertoire se compose de variétés françaises, anglaises, du classique , de la renaissance, du jazz , des chants du monde ou traditionnels.

Contact Stéphanie Levas au 06 88 90 88 17.

Coût: 14€/mois, plus la carte du Foyer rural si vous ne l’avez déjà (assurance annuelle de 15€/an valable dans tous les Foyers ruraux de France, valable pour autant d'activités que vous le souhaitez).

 

Le club de karaté de Saint-Thibéry s'exporte au Cameroun

C’est au Cameroun et à l’appel des clubs Wado Ryus qu’a répondu Didier Postiaux, président du club de karaté et Tai Chi de Saint-Thibéry, pour effectuer un stage de perfectionnement du 22 au 28 juillet à Douala région du Littoral à 6000 km du pays.

Haut gradé 6ème Dan de karaté wado Ryu, les karatékas ont profité de ses compétences et qualités de technicien pour s’améliorer dans les multiples facettes du karaté. Donnant sans compter et passant de nombreuses heures avec ses protégés, ces derniers ont été étonnés de la faculté d’adaptation et enthousiasme réel développé au long des ces heures.

Reçu par les autorités de la région, Didier a dû faire face aux micros et caméras officielles et a parlé sur les échanges qu’ont passé les partenaires fédéraux sportifs des 2 pays et la perspective d’une pérennisation de ces actions .

Pas trop de tourisme pendant cette saison des pluies, mais une découverte et des expériences inoubliables et enrichissantes pour ce pays à découvrir. C’est un peu le cœur serré que Didier a quitté ses protégés avec une perspective de retour à court ou moyen terme.

Le Président Mingole du littoral a déclaré: Didier est le Magicien blanc du karaté Wado Ryu, qu’il nous revienne vite.

Club de karaté de Saint-Thibéry,

président Didier Postiaux 

Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser. 06 82 86 02 52

Stage à Pouzols réussi

Encore un stage de pêche à Pouzols très agréable malgré la chaleur.
Ces 3 jours se sont déroulés dans la bonne humeur et on compte de nombreuses prises dont une belle carpe de 9kg 700 prise par Bastien Claverie et épuisetée par Paul et Justine, 356 écrevisses prises par Cléa, Erine, Enola, Loan et Hermione, un black bass de 47 cm pour Timéo et une jolie perche pour Gaëtan. Tous les enfants ont pris du poisson notamment des perches depuis le bateau prêté par la fédération de pêche. 
 
L'incontournable soirée shamallow grillés et sa partie de cache cache a ravie les enfants.
 
Merci à tous les bénévoles de l'aappma les amis pêcheurs de St Thibéry (Francis, André, Henri, Gégé, Clément, Matthieu, Didier,Vivi) et à la fédération de pêche ( François Nicol) pour ce séjour au centre aquapêche de Pouzols.
 
Les amis pêcheurs de Saint-Thibéry
Contact Henri Subias président 06 22 24 40 09
 

Du nouveau chez les pêcheurs

 Depuis des années, l’association des Amis Pêcheurs de Saint-Thibéry a pour but la gestion et la protection des milieux aquatiques: surveillance des pollutions, nettoyage de berges, alevinage et re empoissonnement.


Mais au-delà de cela, leur but est aussi de promouvoir le loisir de la pêche, notamment en encadrant des ateliers d’initiation pêche et de sensibilisation à la protection des milieux aquatiques pour les jeunes, et ce en partenariat avec la Fédération de Pêche de l’Hérault, les écoles, et le centre aéré de la municipalité de Saint-Thibéry.


Un stage de pêche (coup, carpe et quiver) aura lieu le 26 avril avec les amis pêcheurs de Saint-Thibéry et les animateurs de la fédération de pêche de l’Hérault, de 9h00 à 16h30 au bord de l’Hérault et de la Tongue.
Une participation de 5 euros est demandée. Le matériel et les appâts sont fournis.
Renseignements: Henri Subias au 04 67 77 96 29.

Pêcheur de truite de ruisseau

Aide à la personne : un métier difficile

L’ADMR, siégeant à Saint-Thibéry, 1 rue de l’ancienne mairie, joue un rôle fondamental dans le maintien à domicile des personnes âgées. Dans une société où les hôpitaux refusent des patients faute de place, le maintien à domicile est une des solutions envisageables pour la plupart des familles éloignées, soucieuses du bien être de leurs anciens. Le rôle des auxiliaires de vie et celui des aides à domicile ne s’arrête pas à la livraison des repas, le ménage, le repassage, il est surtout un soutien moral, une écoute pour ces personnes seules souvent, mais également une aide aux aidants, un soulagement dans leur journée.

Le 30 janvier dernier, la mobilisation des personnels des Ehpad et de l’aide à domicile a été largement suivie sur un plan national. A l’appel du Syndicat Départemental de l’Action Sociale Force Ouvrière, des salariées de l’Admr de Saint Thibéry se sont joint au mouvement. Cette mobilisation avait pour but d’alerter sur les conditions de travail des salariés, et des conditions d’accueil et de soins des résidents en structure, mais aussi à domicile. Les logiques d’économies et de restrictions budgétaires n’épargnent plus le secteur de l’aide à domicile et la qualité des services et la prise en charge des personnes âgées s’en ressent.

Interviewée, Geneviève Debilliers, Déléguée Syndicale SDAS FO s'explique: "Si la situation est à peine meilleure que dans les structures, c’est essentiellement grâce au dévouement des salariés et bien évidemment au détriment de leurs conditions de travail, de leur vie de famille et au détriment de leurs conditions de rémunération. En effet, le fonctionnement de l’aide à domicile dépend essentiellement de financement public et les politiques d’austérité impactent gravement les salaires au point que les employeurs n’arrivent pas à respecter les simples mesures conventionnelles en matière de rémunération:

-- la totalité des kilomètres effectués ne sont pas remboursés

-- les temps de déplacement entre deux domiciles ne sont pas comptabilisés au réel

-- aucune augmentation de salaire si ce n’est l’augmentation annuelle du smic

-- aucune augmentation de l’indemnité kilométrique qui plafonne à 0,35 centimes depuis plus de 8 ans malgré les hausses du prix des carburants et celles des assurances

-- les trajets des interventions du début d’après-midi ne sont même plus pris en compte.

Rien que sur les temps de déplacement, qui sont considérés comme du temps de travail, c’est un manque à gagner en moyenne de plus d’un tiers par rapport au temps qui est décompté. Sans parler du fait que le manque de budget empêche toute augmentation de salaire ou avancées sociales que tous les autres secteurs d’activité obtiennent. A cela s’ajoutent des conditions de travail de plus en plus pénible, des- difficultés d’organisation qui impactent la qualité des services, un- isolement des salariés dits de terrain qui n’ont parfois de contact avec leurs collègues qu’au niveau administratif,- peu ou pas de coordination entre salariés pour la prise en charge des personnes et des horaires de travail qui changent sans arrêt d’un jour à l’autre et qui ont des répercussions sur la vie privée et sur la prise en charge des bénéficiaires. L’articulation entre vie professionnelle et privée est difficile dans ces métiers, les temps partiels favorisant des amplitudes horaires conséquentes et des interruptions d’activités journalières fréquentes.

L’épuisement physique et moral des salariés est grandissant. Les accidents de travail et arrêts maladie dans ce secteur sont une fois et demie supérieur aux autres secteurs. Ces pratiques engendrent fréquemment des accidents de travail, parce que bien souvent, les salariés ignorent les gestes techniques de manipulation des personnes et se font mal en effectuant de faux mouvements tout en portant du poids. Cela génère aussi un stress énorme, peur de faire mal, de mal faire, d’être face à des situations qu’on a pas appris à gérer, maladie, fin de vie, handicap... C’est pourquoi, outre les maladies professionnelles inhérentes à ces métiers, on fait face aujourd’hui à des troubles liés au stress, burn-out, dépressions, ainsi qu’à une extrême démotivation. Tout cela participe de la dévalorisation de nos métiers et des personnes qui les exercent, et de leur manque d’attractivité. A l’heure où le secteur des services à la personne est en pleine expansion, il peine à recruter. Il est temps de renverser la vapeur. Les métiers de l’aide à domicile sont des métiers magnifiques et les revaloriser par une reconnaissance financière et un plan réel de formations qualifiantes seraient une première étape vers la normalisation de la profession, encore trop souvent considérée comme marginale. C’est pourquoi d’autres mouvements pour dénoncer le manque de moyens sont prévus, et les salariées espèrent une participation grandissante de tous les acteurs concernés, salariés, bénéficiaires, employeurs, élus, syndicats."

En activité depuis 34 ans, cette structure emploie entre 50 et 99 salariés, et en fait un des plus gros employeurs du village. L’ADMR de Saint-Thibéry intervient sur plusieurs communes: Florensac, Montblanc, Nézignan-l’Evêque, Pinet, Pomérols. Elle est animée et gérée par une équipe de bénévoles qui encadrent des salariés.

Coordonnées de l'ADMR: Tél: 04 67 77 95 46. 1 rue de l’ancienne mairie.

Geneviève Debilliers Déléguée Syndicale SDAS FO : 06 47 58 20 57

F de Martino

Les avantages de la téléassistance

Si vous avez l’intention de rassurer les seniors, vous devez impérativement vous renseigner sur cet équipement. En effet, il permet aux personnes âgées de conserver leur domicile puisqu’elles peuvent avoir des secours très rapidement. Grâce à ce site, vous aurez clairement un formulaire adapté à votre demande et un technicien pourra être dépêché chez vous pour que l’installation se déroule dans les meilleures conditions.

  • Avec la téléassistance, même si le senior est seul, il peut avoir de l’aide grâce à un dispositif de qualité.
  • Il suffit d’appuyer sur un bouton pour que l’alerte soit donnée à la centrale et les secours seront rapidement envoyés sur place.
  • Le fonctionnement est simple et adapté à tous les profils même si vous êtes un novice dans le monde des technologies.
  • Vous n’aurez pas de frais pour l’installation puisque le contrat est facturé moins de 25 euros par mois pour la première formule contre 31 euros par mois pour la seconde.

La souscription est réalisée sur Internet afin de gagner du temps et vous pouvez joindre les services compétents si vous le souhaitez pour avoir un peu plus d’informations sur le sujet. Un technicien étudiera alors votre logement pour la future installation de cette téléassistance.