ECHOS

Le nettoyage de la nature 

Après une première tentative, en mars dernier, de collecte avortée par la suite d’une mauvaise météo, les membres de l’association « Colibri Agathois » se sont retrouvés devant leur siège social du Grau d’Agde, « Le Jardin Inattendu ». Une rencontre motivée par la nécessité d’agir et de passer à l’action, ceci afin de nettoyer la nature des déchets qui sont devenus bien trop fréquents.

Les sympathisants de ce groupe agathois ont été aidés dans cette action par les chasseurs du club « Saint Hubert Agathois ».

En cette belle matinée de collecte, de nombreux  lieux ont été visités, le Mont Saint Martin et le Mont Saint Loup, les Champs Blancs, les berges de l’Hérault, la plage de la Tamarissière ainsi que les mares de Balluffe ……. De nombreux déchets ont ainsi pu être collectés, mis en sac et rapportés sur la Place de l’Agenouillade du Grau d’Agde où les équipes de l’entreprise Nicollin (leur partenaire) viendront les chercher.

Un bien beau succès pour cette collecte citoyenne qui sera renouvelée dès l’automne prochain. Une opération soutenue par le Sictom Agde-Pézenas et l’Agglo Hérault Méditerranée.

Pour information, « Colibri » est un mouvement de citoyens qui ont en commun un mode de vie plus respectueux de la nature et de l’humain. Leur engagement et leurs actions quotidiennes contribuent à construire une société plus écologique et plus solidaire. « Colibri » place le changement humain au cœur de sa raison d’être.

Cette jeune association et ses membres ont de nombreux projets en cours de création et elle vous attend pour en parler, la création d’un SEL (Système d’Echange Local), la création de « Jardins Partagés », la mise en place de balades d’herboristerie, les opérations de nettoyages de la nature et bien d’autres projets encore …….

Une permanence est assurée chaque 1er samedi du mois au « Jardin Inattendu » à Notre-Dame-du-Grau. Pour impulser des actions locales et citoyennes, n’hésitez pas à aller les rencontrer.
Renseignements et contacts sur Agde : au 06 48 71 98 98
Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

No images found.

Plan Littoral 21 : premières mesures soutenues par la Région

Crédits photos : Région Occitanie / Pyrénées - Méditerranée

Carole Delga, présidente de la Région Occitanie / Pyrénées-Méditerranée a dévoilé à la Grande-Motte la liste des premiers projets retenus pour bénéficier des aides mobilisées dans le cadre du Plan Littoral 21 par la Région, l'Etat et la Caisse des dépôts et consignations.

« Plus d'un milliard d'euros, dont 218,5 M€ de l'État et 300 M€ de la Région, et un seul objectif : intervenir de manière positive et concrète, sur le moyen et le long terme, en faveur du littoral et de la croissance de l'économie bleue dans la Région Occitanie / Pyrénées-Méditerranée », telle est l'ambition du Plan Littoral 21 rappelée aujourd'hui par Carole Delga. « Occitanie / Pyrénées-Méditerranée  est la seule région française à adopter une approche intégrée, cohérente et durable des politiques maritimes et littorales. Ce principe de cohérence et de cohésion sera désormais notre guide pour tout futur aménagement de notre littoral, du Gard aux Pyrénées-Orientales ».

A l'occasion d'une session extraordinaire du Parlement de la Mer au cours de laquelle Elisabeth et Christian de Portzamparc ont présenté leur rapport final, commandé par le Premier ministre Manuel Valls en juillet 2016, Carole Delga a annoncé son intention de débloquer les financements prévus avant la fin de l'année pour permettre aux premiers projets mûrs de voir le jour rapidement.

« Je souhaite que le Plan Littoral 21 soit le fer de lance d'une approche innovante. Nous allons notamment soutenir des expérimentations telles que la création d'une zone d'hébergement flottant en partenariat avec les ports de plaisance et l'industrie nautique régionale, ou l'installation de haltes éphémères TER pour accéder aux plages en période estivale. La Région va s'impliquer pour la reconquête de sites dégradés afin d'optimiser la gestion du foncier, mais aussi en faveur d'une évolution réglementaire pour le développement portuaire des ports décentralisés », a révélé Carole Delga.

La Région en action pour son littoral, les premières annonces

  • Un comité « Urbanisme » dédié sera réuni pour définir la charte architecturale, urbanistique et paysagère
  • Une liaison voie verte littorale à l'étude : il s'agirait de relier le littoral, du Grau du Roi à Cerbère par des modes de déplacements doux. Véritable trait d'union que les citoyens pourront parcourir à pied ou en vélo, l'objectif est d'arriver à l'interconnexion des voies de circulation douce le long de la côte, avec un réseau de transport maritime et lagunaire, à partir des nombreux ports du littoral
  • La Région, avec le soutien de l'Etat et de la CDC, répondra à l'Appel à Manifestation d'Intérêt (AMI) lancé par le Commissariat Général à l'Investissement, en choisissant le littoral comme territoire de référence pour l'Occitanie, dans le but d'obtenir 40 M€ supplémentaires pour le Plan Littoral 21.
  • Des projets soutenus dans le cadre du Plan Littoral 21 :
           - Le concept « Ville et Port » à la Grande Motte
           - La création par le CEM d'une structure spécialisée dans les bateaux à « foils »
           - La création d'une Zone Economique Nautique (ZEN) à Mauguio
           - L'aménagement du cœur de la station touristique de Cap d'Agde
           - La construction d'un nouvel équipement touristique (aquarium et espace commercial) sur le Port de Canet-en-Roussillon
           - Le Terminal passager du port de Sète-Frontignan
           - L'extension du port de Port La Nouvelle
           - L'aménagement du lido de Frontignan
           - La requalification de la station et du port Barberousse à Gruissan
           - La mise en valeur du phare de l'Espiguette au Grau-du-Roi

    » télécharger le dossier pour en savoir plus

Aire marine protégée de la côte agathoise

     

Un comité de pilotage actif !

Belle affluence pour cette réunion annuelle du Comité de Pilotage (COPIL) du site Natura 2000 Posidonies du Cap d'Agde, présidée par le Commissaire général de la marine, Thierry Duchesne, adjoint au préfet maritime de Méditerranée. Une assemblée accueillie par le maire d'Agde, Gilles D'Ettore, et toute l'équipe permanente et saisonnière du directeur du milieu marin de la ville, Renaud Dupuy de la Grandrive, qui a salué ce travail collectif.

Quasiment tous les représentants des acteurs maritimes membres du COPIL étaient là, associatifs comme institutionnels, et ont ainsi participé aux presque 3 heures de présentation et discussions sur le bilan des 10 ans du 1er plan de gestion et sa suite mais surtout sur les actions 2017 et 2018 à venir. Un programme ambitieux financé par le ministère de l'écologie, l'Agence de l'eau, la ville d'Agde et bientôt d'autres partenaires régionaux et européens, couvrant toutes les facettes de la gestion d'une aire marine protégée: connaissance et suivis scientifiques rigoureux, actions de gestion concrètes (restauration écologique, microrécifs artificiels, mouillages écologiques, projet de réserve marine /cantonnement...), sensibilisation / information du public et communication bien sûr. Le tout dans la concertation, « marque de fabrique » de la gestion de ce site de 6152 hectares étudié depuis plus de 20 ans.


Une sortie en mer et sur Brescou a été organisée le matin pour faire découvrir notre site marin et nos activités au Commissaire qui ne connaissait pas encore notre territoire.
D’autres opérations en mer sont programmées d’ici la fin de l’année pour mettre en œuvre des actions pilotes dont nous aurons la confirmation cet été.

GUIDE JEUNESSE : Bien dans l’Hérault !

Accompagner les jeunes Héraultais(e)s de 15 à 25 ans

Le Département de l’Hérault propose des dispositifs et services à la génération des 15-25 ans, surnommée « Millenials », pour bien vivre dans leur département :

  • Aider les jeunes à mieux vivre dans l’Hérault et faciliter leur quotidien
  • Accompagner l’autonomie et l’engagement des jeunes
  • Encourager les jeunes citoyens du monde d’aujourd’hui et de demain

Le guide des 15-25 ans réunit tout ce qu’il faut savoir sur les actions du Département et de ses partenaires ainsi que tous les bons plans destinés aux Millenials.
Scindé en trois thématiques : bien vivre, bien travailler, bien s’évader, le guide recense tous les dispositifs, les services, les conseils et les contacts pour permettre aux jeunes d’atteindre leur autonomie.
Il valorise leurs initiatives, leurs expériences, leurs témoignages ainsi que leurs aspirations.
Télécharger le guide 15-25 ans

Le mouvement En Marche vers le parti En Marche ?

Mardi 20 juin avait lieu dans la salle des fêtes d’Adissan une première réunion de coordination entre les comités du mouvement En Marche de l’Hérault présidée par Coralie Dubost, députée de la 3ème circonscription en présence de Patrick Vignal, député de la 9ème circonscription, Christophe Euzet député de la 7ème circonscription, Isabelle Voyer, candidate de la 6ème circonscription, son suppléant et responsable du comité de Montagnac, Christophe Giancola, et son directeur de campagne, Jérôme Toulza ainsi que François Lavigne, responsable du comité de Pézenas et bien d’autres… De nombreux échanges et interactions ont eu lieu entre les élus et les « marcheurs ». Le compte rendu de cette réunion remontera à Paris et en retour, une feuille de route leur sera communiquée pour la future grande organisation du mouvement. Catherine Barbaroux, qui succède à Emmanuel Macron à la présidence de la République en Marche, conduira le 8 juillet prochain à Paris, une convention sur l’avenir du mouvement d’où émergera l’organisation de tous les départements de France.

Corinne Cambon

L’Hérault engagé dans 5 opérations de labellisation « Grand site de France »


Cirque de Navacelles © E. Brendle

Le 23 juin prochain, le Cirque de Navacelles deviendra officiellement le 15ième « Grand site de France »1, le deuxième de l’Hérault après St-Guilhem le désert-Gorges de l’Hérault labellisé en 2010.

Une fierté pour le Département de l’Hérault qui a soutenu cette candidature pendant une dizaine d‘années et qui poursuit son accompagnement de valorisation du site. Dans cet objectif, cet été, des navettes touristiques gratuites seront mises en place entre La Maison du Grand site de la Baume Auriol et le hameau de Navacelles pour faciliter les visites du 14 juillet au 15 août.

Par ailleurs, le Département accompagne 3 autres territoires engagés dans une démarche de labellisation « Grand Site » : « Vallée du Salagou et Cirque de Mourèze », « La Cité de Minerve, Gorges de la Cesse et du Brian » et « Le Canal du Midi du Malpas à Fontserane ». A ce titre, l'Hérault est aujourd’hui le 1er département en nombre de sites engagés dans une démarche de labellisation.

Les grands sites et sites majeurs : une priorité du Département de l’Hérault
Le Département accompagne les territoires engagés dans une démarche de labellisation « Grand Site » depuis le démarrage et à toutes les étapes : ingénierie, conseils, financement du fonctionnement des structures gestionnaires, études, financement de travaux, d’équipements publics ou privés… et participe activement aux instances de gouvernance.

Ce soutien aux Grands sites est une priorité aujourd’hui affirmée dans le Schéma départemental du Tourisme et des Loisirs avec les loisirs de pleine nature et l’oenotourisme.

Le Département consacre annuellement plus d’un million d’euros d’aides directes pour soutenir la démarche Grand Site de France auxquelles se rajoutent des aides contribuant à l’aménagement des sites (routes) ou au maintien de l’agriculture et à la préservation de l’environnement.

Ligne nouvelle Montpellier Perpignan

Carole Delga obtient un engagement important de l'Etat pour la réalisation du projet

Alain Vidalies, secrétaire d'Etat en charge des transports, de la mer et de la pêche, valide le principe de réalisation, en deux phases, de la Ligne Nouvelle Montpellier-Perpignan (LNMP).

La première étape concernera la liaison mixte fret et voyageurs entre Montpellier et Béziers, la desserte de Béziers ayant vocation à être assurée par sa gare centre. L'enquête publique se tiendra dès le premier semestre 2018.

L'actualisation du classement en Projet d'intérêt général (PIG) de l'ensemble du tracé permet la sanctuarisation de la totalité de la ligne nouvelle jusqu'à Perpignan.
Le Gouvernement a également commandé à l'Inspection générale des finances et au Conseil général de l'environnement et du développement durable une mission exploratoire visant à préciser, pour l'été 2017, les modalités de financements de cette première phase et la répartition entre les partenaires.
"Cette décision ministérielle est un signe fort en faveur de la poursuite de ce projet ambitieux pour l'arc littoral dans une logique de desserte européenne. Le choix de phaser va permettre d'accélérer la réalisation de la ligne, d'abord jusqu'à Béziers puis à Perpignan ", a souligné Carole Delga.
Carole Delga et Pascal Mailhos, préfet de la Région Occitanie / Pyrénées-Méditerranée, ont adressé la semaine dernière un courrier à ce sujet à l'ensemble des présidents des collectivités concernées.

Deux dates importantes pour la Fnaca

Conseil d'Administration FNACA à Florensac le 20 avril : 

Hasard du calendrier ! Au moment où se profile la dernière ligne droite des élections présidentielles, M. Michel Martel, président de la Fédération FNACA de l'Hérault, mobilise ses troupes. Dans un premier temps, le Conseil d'Administration, se réunira à Florensac, le jeudi 20 mai à 9h, domaine du Bosquet, pour «débroussailler» les questions essentielles qui se poseront lors du Congrés Départemental de Bessan.

 A l'ordre du jour du Conseil d'Administration :

  • Approbation du compte rendu du comité Départemental qui s'est tenu à Montagnac

  • Nomination d'un nouveau secrétaire départemental

  • Effectifs et commentaires

  • Congrés du 11 mai 2017

  • Motion du congrés à présenter et adopter

  • Commission journal

  • Questions diverses

Congrés Départemental à Bessan le 11 mai :

Ce rassemblement des instances dirigeantes FNACA du département de l'Hérault aura sans aucun doute, un caractère bien particulier alors que sera connu le nouveau président de la République. Selon qui sera « l'heureux élu», c'est l'avenir même de la FNACA qui pourrait être à l'ordre du jour, sachant que le 19 mars restera comme toujours sur le fil du rasoir des luttes intestines !

Ce congrés qui sera évoqué plus en détail, prochainement, sera suivie d'une cérémonie au Monument aux Morts de Bessan, un repas dansant viendra clôturer cette journée, en partenariat avec la municipalité.

Corinne Cambon

Un requin pélerin (inoffensif) observé au large de la Grande Conque

 

 

 

Belles observations ce matin du 9 avril que celles de Kévin Carlini (vidéo) et Clément Glomot (photos) de ce grand requin inoffensif dans l'Aire Marine Protégée de la côte agathoise ! Plus grand poisson de Méditerranée (jusqu'à 12 m) il est, comme nombre de requins et raies, classé vulnérable au niveau mondial et indispensable au bon fonctionnement global du milieu marin. Il ne se nourrit que de plancton grâce à sa grande bouche et ce contact au Cap d'Agde témoigne aussi de la bonne qualité de nos eaux littorales ! Des observations naturalistes participatives qui seront relayées avec les autres Aires marines protégées régionales et notamment de l'association Ailerons, spécialisée dans l'étude et la protection des requins (asso-ailerons.fr).

Miss Agde 2017

En ce mois de mars, le mois du renouveau printanier, a eu lieu l’élection de Miss Agde 2017 et ceci pour la première fois au Palais de Congrès du Cap d’Agde.
Devant une assistance attentive, les 8 candidates se sont « dévoilées » aux yeux de leur public. La soirée organisée de main de maître par le Comité des Fêtes a proposé un spectacle qui a ravi les nombreux supporters venus encourager les candidates.
Ainsi en alternance entre les défilés des jeunes candidates se sont succédé de jeunes talents venus s’affronter dans le cadre de la finale du Casting Cap Talents. De bien belles voix ont ainsi pu être entendues.
Pour l’élection de Miss Agde 2017, les résultats de la soirée donnent  Amandine Schiesslé comme 2ème Dauphine, Morgane Baudchon pour 1ère Dauphine. Alexy Gaudimier quant à elle, a été élue Miss Agde 2017.
Bravo à ces jeunes filles qui malgré un stress bien compréhensible ont su se montrer à leur avantage.

No images found.

Plan Littoral 21 : Une nouvelle ambition pour la Région

 Près d’1 milliard d’euros pour le littoral de la Région Occitanie / Pyrénées-Méditerranée

Ce 10 mars, à l'Hôtel de région de Montpellier, Bernard CAZENEUVE Premier ministre et Carole DELGA, Présidente de la Région Occitanie / Pyrénées-Méditerranée, en présence de la Caisse des Dépôts et Consignation, ont engagé aujourd'hui le Plan Littoral 21, en signant un accord-cadre entérinant les financements et les trois grandes orientations stratégiques partagées.

Crédit photo : Région Occitanie / Pyrénées - Méditerranée.

 

Le Livre bleu de la Méditerranée s’écrit aujourd’hui

Avec 220 km de rivages, un parc naturel marin de 4 000 km², 20 stations balnéaires, 70 ports de plaisance et 3 ports de commerce, la région Occitanie / Pyrénées- Méditerranée dispose de formidables atouts. 10 millions de visiteurs y sont accueillis chaque année.

Facteur d’attractivité et de développement économique, la Méditerranée est aussi un marqueur social et culturel essentiel pour la nouvelle Région et ses 5,7 millions d’habitants.

Cinquante ans après la Mission Racine, qui a transformé en profondeur le rapport des populations à la mer, nous devons désormais relever un autre défi majeur : donner un nouvel élan à l’économie maritime, en façonnant le littoral du XXI è siècle.

C’est l’objectif du Plan Littoral 21 que l’État, la Région et la Caisse des Dépôts ont conjointement élaboré, en concertation avec les collectivités locales, les acteurs de l’économie régionale et le Parlement de la Mer.

Ensemble, nous souhaitons proposer une vision stratégique et prospective du littoral en déployant sans attendre de nouveaux moyens pour aménager durablement la côte, moderniser les infrastructures portuaires et touristiques, faire monter en gamme l’hébergement et construire un littoral à énergie positive.

En accueillant le Premier Ministre et en signant aujourd’hui l’accord-cadre du Plan littoral 21, nous écrivons une nouvelle page du « Livre bleu » d’Occitanie / Pyrénées-Méditerranée avec l’enjeu fondamental de transmettre aux générations futures la richesse patrimoniale que constituent les ports, les plages, le littoral ou encore le parc naturel marin de notre magnifique Région.

Carole Delga
Présidente de la Région Occitanie / Pyrénées-Méditerranée

 

 

Un peu d’histoire : la Mission Racine

Il y a plus d’un demi-siècle, en 1963, un projet exceptionnel par son envergure et par les moyens financiers engagés, a façonné le littoral de la région tel que nous le connaissons aujourd’hui. Afin de capter sur le territoire les flux touristiques à destination de l’Espagne, l’Etat décide en effet, dans le cadre de la Mission Racine, la création ex nihilo de six stations balnéaires : Port-Camargue, La Grande-Motte, le Cap d’Agde, Gruissan, Port- Leucate et Saint-Cyprien. 

   

Lancé en juillet 2016, plus de cinquante ans après la Mission Racine, la réflexion sur le Littoral 21 entend favoriser l'économie bleue et verte notamment l'économie touristique, la protection du cordon littoral, le développement des ports et le soutien aux énergies marines renouvelables. Il prend en compte notamment le réchauffement climatique, la transition écologique, la diversification et les nouveaux besoins des populations permanentes et saisonnières.

L'objectif : définir et mettre en œuvre un nouveau modèle de développement littoral et maritime pour la région Occitanie / Pyrénées-Méditerranée.
 « L'enjeu du Plan Littoral 21 dépasse largement la seule question du tourisme et de la requalification des stations « Racine ». Ce nouveau Plan replace le littoral dans son époque, afin de définir un modèle de développement inclusif, adapté au changement climatique et à la croissance démographique et permettant au territoire d'être un moteur de la croissance économique. Grâce au soutien de l'Etat et de la Caisse des Dépôts, la Région peut maintenant assurer le lancement et surtout la mise en œuvre concrète du Plan», a affirmé Carole Delga.

« La mobilisation de la Caisse des Dépôts est déjà pleine et entière sur le littoral régional. Elle se poursuivra et s'amplifiera dans le cadre du Plan Littoral 21, aux côtés de l'Etat et de la Région Occitanie / Pyrénées-Méditerranée», a déclaré Marc Abadie.

 « Votre Plan littoral 21 est un projet exemplaire, associant développement durable, prospérité économique et solidarité territoriale. Un projet d'ouverture sur le monde, la mer bien sûr mais aussi l'Espagne et la région voisine de Catalogne. Un projet qui devra nous inspirer pour le futur de l'Europe et de la France» a conclu Bernard Cazeneuve.

Sur la période 2017-2020, l'investissement  total prévisionnel du Plan Littoral 21 est estimé à près  d'1 milliard d'euros, dont 300 M€ de la Région (triplement des crédits par rapport à la période précédente) et plus de 200 M€ de l'Etat auxquels il faut ajouter 180 M€ déjà inscrits au Contrat de Plan Etat-Région 2015-2020.

La Caisse des Dépôts mobilisera l'ensemble du panel de ses financements et compétences, y compris le Fonds France Développement Tourisme, ainsi que du réseau des filiales du Groupe.

Une centaine de projets portés par les collectivités locales et les chambres consulaires ont été recensés. En complément, des appels à projets portés par des entreprises et des laboratoires de recherche de toute la Région vont être lancés. Le projet fera l'objet d'une concertation avec l'ensemble des parties prenantes, avec une place spécifique réservée au Parlement de la Mer.

Trois orientations stratégiques ont été définies pour le Plan Littoral 21 :

  1. Pour une vitrine française de la résilience écologique et de la valorisation patrimoniale
  2. Pour une économie innovante qui irrigue tout le territoire
  3. Pour un littoral symbole d'attractivité, d'accueil et de vivre ensemble
 

Une économie maritime de poids : chiffres clés 2017

  • Tourisme : 8 millions de touristes par an, 20 stations touristiques, 30 000 chambres d’hôtes, 800 campings
  • Pêche et conchyliculture : 1 ère flottille de pêche de Méditerranée, 5 ports de pêche, 70 points de débarquement, 11 prud’homies de pêcheurs, 95% de la production halieutique en Méditerranée française, 10% de la production conchylicole nationale avec 530 exploitations (Thau et Leucate)
  • Nautisme : 1790 entreprises, 6600 emplois Région dans le top 10 mondial des destinations des sports de glisse, 1 ère région de France pour le Kitesurf (15000 pratiquants, 120 acteurs économiques, 1000 emplois)
  • Formation : 75 établissements et 150 formations aux métiers de la mer, 2 lycées de la mer à Sète et Canet-en-Roussillon • Commerce : 3 ports de commerce : Sète, Port La Nouvelle, Port-Vendres
  • Energies Marines Renouvelables : deux projets de fermes pilotes d’éoliennes flottantes installées d’ici 2020-2021 à Gruissan et à Leucate Barcarès) : 350 emplois créés pour les fermes pilotes, environ 3000 emplois créés pour la construction des fermes commerciales à l’horizon 2025.
 

» télécharger ici le discours intégral du premier ministre