Bessan

Première séance de l’année pour le conseil municipal ce jeudi 18 février

C’est une longue séance en prévision pour les élus du conseil municipal de la ville de Bessan ce jeudi 18 février, à 18h30, à la salle des fêtes Aimé Péret.

La première de l’année qui, à nouveau, ne sera pas publique en respect des consignes sanitaires, mais accessible à tous car diffusée sur les réseaux sociaux et notamment la page Facebook du site Hérault Direct.

Sous la présidence du maire, Stéphane Pépin-Bonet, les questions à l’ordre du jour sont nombreuses. Seront notamment traitées : les bilans budgétaires de l’année 2020, le rapport d’orientations budgétaires pour 2021, l’annulation de redevance des terrasses pour soutenir les commerces, la procédure de mise en place d’une déclaration préalable pour division parcellaires en zone Natura 2000…

La séance sera également marquée par des demandes de financement pour la réhabilitation du centre social, les nouveaux vestiaires du stade Casalta et la rénovation énergétique de l’éclairage du terrain d’honneur, la rénovation du clocher de la mairie et de la toiture des services techniques, une convention pour les futurs travaux du chemin de la Monadière.

Le maire proposera également la révision du plan communal de sauvegarde et l’adhésion de la commune à plusieurs associations dont celle des Papillons pour lutter contre la maltraitance envers les enfants ou Apicité pour la concrétisation du label obtenu par la ville pour la défense de la biodiversité, la protection et la préservation des abeilles.

Le plateau des Mègeries émerge avec l’installation prochaine d’un éleveur ovin

  

Allier environnement et agriculture : c’est possible ! Dans ce domaine, la synergie déployée à Bessan entre de nombreux partenaires va se concrétiser prochainement avec l’installation d’un éleveur ovin sur le plateau des Mègeries, véritable cœur naturel et agricole de Bessan. Les partenaires sont nombreux dans le cadre de ce projet unique en son genre.

En effet, le Conservatoire des espaces naturels d’Occitanie, la Safer (Société d’aménagement foncier et d’établissement rural), la communauté d’agglomération Hérault Méditerranée et la municipalité travaillent en partenariat étroit, depuis de longs mois, pour que les terres de ce plateau redeviennent écologiques et agricoles à la fois.

Au fil du temps, des propriétaires fonciers ont joué le jeu de cette opération d’envergure grâce à des ventes de terrains en friche ou des baux de gestion de longue durée. Le point d’orgue sera l’installation prochaine d’un éleveur ovin sur le site. Il s’agit de la famille Bénabent du domaine du Grand Salan, bien connue du côté de Portiragnes.

Celle-ci va se diversifier en créant sur ces terres bessanaises un élevage de brebis pour le pâturage d’hiver. Un troupeau pouvant aller jusqu’à 250 têtes sera présent sur le secteur.

Une orientation agricole complémentaire aux actions déjà réalisées sur le plateau de Bessan en faveur de la protection de l’outarde canepetière. Une opération qui jouera aussi un rôle majeur dans la lutte contre la cabanisation.

La ville envisage la création d’un marché « bio » privilégiant les circuits courts

L’attractivité des marchés de plein air de Bessan n’est plus à démontrer. Notamment celui du dimanche matin qui attire de nombreux chalands en cœur de ville, principalement autour de la place de la Promenade. La municipalité souhaite développer le marché et le tourner aussi, progressivement, vers des produits de qualité à forte valeur environnementale.

Ainsi, d’ici quelques mois, elle souhaite créer un marché « bio » ou privilégiant les produits naturels et les circuits courts en continuité du marché traditionnel. Un appel aux producteurs ou commerçants de produits alimentaires, de cosmétiques ou de vêtements dits « naturels » vient d’être lancé. Ces produits seraient réunis en entrée du marché, sur la place de la Fontaine.

Les personnes intéressées, originaires de Bessan ou d’ailleurs,

sont d’ores et déjà invitées à adresser leurs candidatures par courrier en l’adressant en mairie.

Elles peuvent également contacter, pour plus d’informations :

André  Albertos, élu chargé des marchés de plein vent au 06 22 44 26 90

ou Alexandre Carod, placier du marché, au 06 14 89 25 46.

La jeunesse est également impliquée dans le conseil citoyen participatif

Dernièrement, le premier conseil citoyen participatif de la commune a été officiellement installé à la salle des fêtes. Pas moins de 44 habitants pleinement engagés dans la vie citoyenne bessanaise, regroupés en deux collèges : celui des habitants et celui des acteurs locaux. Un troisième collège va progressivement se mettre en place : celui de la jeunesse.

En effet, compte tenu du contexte sanitaire, peu de jeunes ont répondu à l’appel lancé par la municipalité à l’automne dernier pour intégrer le pôle jeunesse du conseil citoyen participatif. Cela n’entrave en rien la détermination et la motivation de trois jeunes : Ugo, Noam et Léa. Ces derniers sont les premiers à s’être portés candidats et ils lancent désormais un appel à leurs camarades.

Tous les jeunes bessanais de plus de 11 ans souhaitant y participer sont invités à les rejoindre.

La municipalité le dit haut et fort : « Bessan n’avancera pas sans toi ! ».

Pour s’inscrire ou obtenir des renseignements, les jeunes et leurs familles peuvent contacter Marie-Laure Lledos, première adjointe au maire chargée de la citoyenneté et de la vie des quartiers au 06 60 04 43 97.

La crèche municipale des Bambins fait face au virus et son variant anglais

La crèche municipale, gérée par l’association Admr Hérault en délégation de service public, fait actuellement face à un difficile contexte sanitaire.

Depuis jeudi dernier, l’établissement est fermé sur la base du principe de précaution.

En effet, le variant anglais du Covid-19 a été détecté à l’origine chez un parent d’un enfant accueilli dans la structure.

Par la suite, un professionnel de la crèche a, lui aussi, été touché par ce variant tandis que d’autres personnels étaient déclarés positif au virus.

L’Agence régionale de santé a donc sollicité l’Admr pour fermer l’établissement quelques jours, et jusqu’au mercredi 17 février au minimum.

Pour l’heure, les autorités sanitaires ne recommandent pas de tester les tout-petits.

=>Pour tous renseignements sur l’évolution sanitaire de la structure de petite enfance,

il convient d’appeler directement la crèche au 04 67 00 81 15.

Bessan : Les Echos de la Tuque

 

  • Tuque en fleurs

Le samedi 27 mars prochain, Bessan renouera avec l’organisation de floralies avec une bourse aux plantes où l’on pourra troquer entre amateurs. L’objectif de cet événement est de réunir en un même lieu des professionnels et des jardiniers passionnés. Pour tous renseignements complémentaires, contacter Annie Laguna au 06 11 20 24 35.

 

  • Vaccinations

Les personnes âgées de plus de 75 ans et les plus fragiles souhaitant se faire vacciner contre la Covid-19 peuvent prendre un rendez-vous dans un des centres de vaccinations en composant le 08 09 54 19 19 ou via le site internet doctolib.fr. Au préalable, elles sont invitées à se rapprocher de leur médecin traitant. Le centre communal d’action sociale reste à disposition pour renseigner au mieux le public concerné.

 

  • Soutien aux commerces

Afin de les soutenir pendant la crise sanitaire, les commerces bessanais peuvent continuer à bénéficier gracieusement de la visibilité des réseaux sociaux de la mairie. Les communiqués sont publiés en temps réel. Pour cela, il suffit d’adresser un message privé à la page Sen de Bessan avec un petit texte, une photo ou un visuel. Renseignements au 04 67 00 81 89.

 

Les aides soutiennent l’adaptation des logements au handicap ou à la vieillesse

Les subventions au ravalement des façades et à la rénovation des logements locatifs sont désormais bien connues.

Il existe également des aides financières, non négligeables, pour l’adaptation des logements. Les personnes souhaitant rester à domicile le plus longtemps possible et dans un environnement adapté à leur avancée en âge ou à leur handicap sont pleinement concernées. Comment ça marche ?

L’opération « Objectif Rénov’ » portée par l’agglo Hérault Méditerranée est à disposition. Suppression d’une baignoire, création d’une douche à l’italienne, installation d’un monte escalier ou ascenseur, adaptation des accès au logement… plusieurs financeurs peuvent apporter des aides directes : Agence nationale de l’habitat, agglo Hérault Méditerranée, Action logement, caisses de retraite…

Par exemple : Franck et Laetitia sont les parents d’Enzo qui ne peut se déplacer qu’en fauteuil roulant. Leur logement se situe au-dessus du garage de la maison. Pour faciliter la vie de leur fils, le couple décide d’installer un monte-charge pour relier le garage et le logement. Un investissement de près de 16.000 € qui a pu être aidé à hauteur totale de 13.273 €. Soit un reste à charge pour la famille de 2.727€.

Toutes les personnes concernées ou intéressées afin de connaître toutes les modalités d’attribution de ces aides, ainsi que la préparation du dossier de demande, sont invitées à contacter sans tarder la maison de l’habitat de l’agglomération au 04 67 21 31 30, ou bien adresser une demande par mail à l’adresse suivante : Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser..

Les familles invitées à procéder à l’inscription scolaire de leurs enfants

Afin d’éviter les déplacements aux familles pour inscrire leurs enfants dans les écoles à la rentrée de septembre 2021, la municipalité renouvelle les modalités à distance mises en place l’an dernier. Les documents nécessaires à l’inscription doivent être adressés à : Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.. Pour ceux qui ne peuvent le réaliser sur le net, les documents sont à déposer dans la boite aux lettres de la mairie.

A réception de ces documents, les services de la ville préparent le bon d’admission, lequel sera signé par l’élue en charge des affaires scolaires et transmis directement aux familles ainsi qu’au directeur de l’école maternelle ou de l’élémentaire selon le cas. Ceux-ci, contacteront les familles en temps voulu pour informer des modalités de la rentrée scolaire 2021-2022.

Les pièces à joindre sont les suivantes : copie des pages du livret de famille, copie des vaccins du carnet de santé, justificatif de domicile de moins de trois mois, certificat de radiation en cas de changement de commune si l’enfant est déjà scolarisé. Cas particulier : jugement de divorce (parents divorcés), jugement du juge aux affaires familiales (parents séparés).

Dans tous cas, chaque famille doit bien préciser l’adresse et le téléphone de chaque parent avec indication du nom et prénom de l’enfant et le niveau concerné. A noter que pour les inscriptions en petite section de maternelle, seront acceptés uniquement les enfants nés en 2018.

Pour tout complément d’information, ne pas hésiter à contacter les directeurs ou la mairie.

L’éclairage des courts de tennis amélioré pour un meilleur confort des sportifs

La crise sanitaire a inévitablement perturbé le club de tennis bessanais dans l’exercice de ses activités. Les courts en extérieurs permettent toutefois à la nouvelle équipe dirigeante de poursuivre convenablement leur pratique sportive tant pour les jeunes que pour les adultes. D’autant plus que de récents travaux ont permis de rénover l’éclairage des deux terrains.

Grâce aux travaux engagés par la municipalité, avec le soutien de la région Occitanie, l’éclairage a été modifié et facilite désormais une pratique en mode nocturne. Le club en a profité quelques temps… avant que le couvre-feu à 18h ne vienne bouleverser l’organisation interne. Peu importe, les spots lumineux sont conformes et les tennismen et tenniswomen attendent de pouvoir à nouveau les utiliser.

Les objectifs du tennis-club sont de continuer à fédérer les énergies participatives et favoriser l’inclusion des jeunes en priorité. Il propose à tous un cadre convivial autour d’une équipe dynamique, une école de tennis pour les plus jeunes, des cours adaptés au niveau pour les adultes et de nombreux tournois pour ceux qui aiment les challenges.

 => Pour tous renseignements sur les activités du tennis-club bessanais, contacter  :

le 06 49 51 63 73 ou Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser..

 

Le label Apicité sera prochainement installé aux entrées de ville

L’union nationale de l’apiculture française a créé le label Apicité. Ce label vise à mettre en avant l’implication des collectivités territoriales dans la préservation des abeilles et des pollinisateurs sauvages.

Il s’inscrit dans une philosophie de communication et de sensibilisation du grand public sur le rôle primordial de l’ensemble des pollinisateurs dans le maintien de la biodiversité, et la nécessité de les protéger durablement.

Les projets portés par la municipalité dans ce domaine sont nombreux : installation de ruches sur des terrains communaux, actions de sensibilisation auprès des publics scolaires, soutien aux dynamiques locales dont notamment l’association Par amour des abeilles… Et puisque l’action municipale est très active, les élus avaient décidé, en 2019, de candidater à ce label national pour valoriser les politiques de protection engagées.

La décision est tombée il y a quelques semaines : la ville de Bessan obtient le label Apicité avec une abeille, soit une démarche dite reconnue par le jury national.

Un panneau pour faire partager à tous cette distinction sera prochainement placé aux entrées de ville. La municipalité possède désormais une marge de progression pour atteindre la démarche remarquable et celle exemplaire, prochaines étapes que les élus comptent bien réussir.

Les activités variées du centre de loisirs Emile Lognos pendant les vacances

Les activités du centre de loisirs municipal Emile Lognos s’adaptent au contexte sanitaire actuel voire même évoluent en fonctions des nouvelles préconisations gouvernementales reçues au fil des jours. Aussi, durant les vacances de février et toujours dans le respect des règles sanitaires en vigueur, les petits bessanais peuvent bénéficier d’un programme alléchant.

L’espace Emile Lognos, route de Montblanc, est un atout en ces moments particuliers car il offre de multiples espaces extérieurs tout comme un nombre de salles suffisant pour une prise de repas séparant pour les tranches d’âge (maternelles et élémentaires). D’autres lieux municipaux extérieurs sont utilisés tel le terrain de tambourin ou encore l’espace des Peupliers.

Malgré ces contraintes, l’équipe de nos animateurs toujours pleine de ressources est prête à accueillir les jeunes pour leur faire profiter pleinement des vacances avec des maitres mots essentiels : apprentissage, entraide, respect et animation.

Le programme de ces vacances de février est consultable sur le blog du service jeunesse : https://clsh222.wixsite.com/bessan/plannings.

Nouvelle collecte de sang à la salle des fêtes pourtant fermée au public

Les salles municipales sont actuellement fermées en raison de la crise sanitaire et de l’interdiction des regroupements de personnes, notamment au travers des activités associatives, suspendues.

Pourtant, la salle des fêtes Aimé Péret sera exceptionnellement ouverte ce vendredi 12 février, de 15h à 19h, pour une nouvelle collecte de sang pilotée par l’amicale locale des donneurs de sang bénévoles.

L’équipe de l’association invite les Bessanais à se mobiliser à cette occasion. L’établissement français du sang sera présent pour collecter les dons en cette période de crise sanitaire où les besoins en sang sont nombreux dans les établissements hospitaliers. Plus que jamais, la participation du plus grand nombre sera la bienvenue.

Les bénévoles accueilleront le public dans le plus strict respect des gestes barrières et de la distanciation, tant la salle des fêtes y est adaptée. Il est demandé d’y participer avec son masque, et après 18h muni de l’attestation de déplacement dérogatoire dûment remplie pour un déplacement en faveur d’une assistance aux personnes vulnérables.

Les demandes de subventions associatives sont à déposer avant le 15 février

Toutes les associations bessanaises ont reçu le fameux sésame il y a quelques jours à peine. Il s’agit d’un mail de la municipalité leur transmettant les modalités et le dossier de demande de subventions au titre de l’année 2021. Eric Millan, adjoint au maire chargé des festivités, des sports et de la vie associative, y détaille la marche à suivre.

Cette année, pour la première fois, les dossiers ont tous été envoyés sous une forme dématérialisée. Pour les associations ayant des difficultés de réception ou attachées au format papier, des dossiers sont disponibles, sur simple demande, auprès de l’accueil de l’hôtel de ville aux heures d’ouverture des bureaux administratifs, soit du lundi au vendredi, de 8h30 à 12h et de 15h à 18h.

Les responsables associatifs ont jusqu’au 15 février, délai de rigueur, pour y répondre par mail ou pour déposer leur demande en mairie avec les pièces complémentaires habituelles.

Comme en 2020, la municipalité a décidé de maintenir son soutien pendant la crise sanitaire car « la vie associative doit tenir bon pour reprendre dans de bonnes conditions à l’issue de cette période inédite ».

La pratique sportive des plus jeunes en extérieur pour s’adapter à la crise

Suite aux annonces gouvernementales interdisant les activités sportives en intérieur, le service jeunesse de la ville comme les associations sportives bessanaises ont dû revoir leurs copies et organiser des activités physiques et sportives en extérieur.

Ainsi, dans le respect des prescriptions renforcées émises par les autorités sanitaires, les enfants continuent à pratiquer des activités physiques.

Il est surprenant de voir le club de gym s’entrainer sur le stade Bernard Ibanez ou encore les activités périscolaires se dérouler sur le plateau sportif Victor Hugo. Comme le dit une expression ancienne : « on n’a pas de pétrole mais on a des idées ! ». La municipalité encourage les associations concernées à faire des demandes pour l’utilisation d’espaces extérieurs.

En effet, cette adaptation est essentielle pour favoriser la poursuite, en toute sécurité, par les élèves, les enfants et les jeunes, d’une activité contribuant à leur épanouissement et au renforcement de l’esprit d’équipe, dans un contexte où le risque de sédentarité, de repli sur soi et d’isolement est accentué par la crise.

La pratique régulière d’un sport est un facteur déterminant de bonne santé physique et psychique.

Bessan et son aire urbaine contribuent activement à l’attractivité du village


Le dernier recensement de la population positionne la cité bessanaise au 45e rang départemental (sur 342) et au 10e rang de l’arrondissement de Béziers.

Avec ses 5.193 habitants, Bessan a réussi à se développer tout en conservant son âme villageoise, typique et méditerranéenne avec son lot de traditions et de terroir. Ce rayonnement bessanais vient d’être mis en lumière par des cartes territoriales de la Direction départementale des territoires et de la mer (Ddtm).

Si le Scot du biterrois (Schéma de cohérence territoriale) avait déjà classé la commune comme un « pôle de centralité », ce service de l’Etat a pris en compte cette attractivité grandissante en la qualifiant désormais d’aire urbaine de référence. Une aire urbaine est un ensemble de communes constitué d’un pôle urbain majeur où le nombre d’habitants est significatif, porté par une offre importante de services et d’emplois. Sur ces points essentiels, Bessan tire effectivement son épingle du jeu.

Son positionnement géographique stratégique, avec la sortie autoroutière du pays d’Agde, ainsi que son développement en termes d’équipements publics (collège, caserne de pompiers, maison de retraite, crèche, halle de sport…), comme de commerces de proximité ou de zones d’activités (Gigamed, Héliopôle, Capucière…) en font une « ville-centre » pour des communes alentours.

Des atouts que la municipalité entend poursuivre avec ces projets équilibrés visant à maintenir aussi une bonne qualité de vie.

 

Le premier conseil citoyen participatif a été officiellement installé

Créé officiellement par le conseil municipal il y a quelques mois, le conseil citoyen participatif a été constitué après un appel à candidatures auprès de toute la population.

En sécurité sanitaire et pour la première fois, il s’est réuni il y a quelques jours à peine au sein de la salle des fêtes Aimé Péret. Composé d’une quarantaine de Bessanaises et Bessanais, quasiment à parité, il comprend deux collèges : celui des habitants et celui des acteurs locaux.

D’âges, de quartiers et d’horizons professionnels différents, tous sont apparemment motivés pour apporter leur expérience et favoriser l’expression du plus grand nombre au cœur de la vie locale. L’objectif majeur du conseil citoyen participatif est d’intégrer la parole des habitants aux politiques publiques touchant au cadre de vie, en se substituant aux structures qui existaient déjà : conseil des sages, comités consultatifs, relais de quartiers… Avec également un volet « jeunesse » qui se prépare.

Cette première réunion aura été symbolique, favorisant la présentation de tous les membres et fixant les modalités de fonctionnement, inscrites dans une charte officielle. Le maire, Stéphane Pépin-Bonet et sa première adjointe chargée de la citoyenneté, Marie-Laure Lledos, ont tracé les grandes lignes des actions à venir et remercié les participants.

Tous espèrent désormais contribuer harmonieusement à l’attractivité et au rayonnement de Bessan.

Les écoliers de Victor Hugo impressionnés par un échange avec le maire

En fin d’année dernière, tous les élèves de l’école élémentaire Victor Hugo ont bénéficié d’un petit gouter de Noël dans les classes, en respect des consignes sanitaires. Une attention municipale annuelle qui a particulièrement marqué les élèves de la classe de Cm1 de Chrystèle Buonomo, enseignante de l’établissement. Sollicitée par sa classe pour adresser une lettre de remerciements au maire, la professeure a engagé un travail pédagogique avec eux.

Sensible à la réception d’une jolie lettre signée de tous les écoliers, le maire leur a répondu et proposé de se déplacer dans leur classe pour échanger directement avec eux et les remercier à son tour. Chose faites il y a quelques jours. Pendant une heure, à la fois impressionnés mais aussi très à l’aise, la trentaine d’élèves a posé de nombreuses questions à Stéphane Pépin-Bonet, qui s’est déplacé avec son écharpe tricolore que chaque enfant a pu toucher.

Les thèmes évoqués entre le premier magistrat et les enfants ont été très divers, touchant au contexte sanitaire, à la vie municipale, au rôle d’un maire… Dans le cadre de leur travail, chaque élève a posé une question, accompagnée d’une rédaction sur leur action virtuelle si chacun était maire de Bessan.

Un moment pédagogique et démocratique apprécié par le maire, lequel a maintenant invité la classe en mairie pour visiter l’hôtel de ville, lorsque le contexte sanitaire le permettra.

 

Le service propreté de la voirie de l’agglomération assure pendant la crise

Une des particularités de la communauté d’agglomération Hérault Méditerranée, dont fait partie Bessan, est qu’elle intervient quotidiennement avec différents corps de métiers pour entretenir et valoriser le cadre de vie des vingt communes.

Ainsi, les équipes du service propreté de la voirie assurent le maintien de la propreté des espaces publics.

Leurs missions consistent à nettoyer les rues et les trottoirs, les parkings, les places et les jardins publics à Bessan comme dans les dix-neuf autres villes ou villages. Pour optimiser leur travail, l’agglo effectue des acquisitions de matériels adaptés : aspirateurs de voirie, balayeuses et autres matériels garantissant un nettoyage des plus efficaces de toutes les voiries.

Dernièrement, en lien avec André Albertos, élu municipal en charge de la propreté, des espaces verts par ailleurs vice-président du Sictom, une action toute particulière a été engagée par les services pour l’entretien de l’espace de loisirs Victor Goudou, lequel comprend le boulodrome municipal. L’enlèvement des fientes de pigeons en centre-ville a également occupé les agents une bonne partie de leur temps.

Les échos de la Tuque-Bessan

  • Tuque en fleurs

Le 27 mars prochain, Bessan renouera avec l’organisation de floralies avec une bourse aux plantes où l’on pourra troquer entre amateurs. L’objectif de cet événement est de réunir en un même lieu des professionnels et des jardiniers passionnés.

Pour tous renseignements complémentaires, contacter Annie Laguna au 06 11 20 24 35.

 

  • Locaux vacants

Concernant les déclarations de locaux vacants de début d’année, il est nécessaire de contacter le service de l’observatoire fiscal de la communauté d’agglomération Hérault Méditerranée.

Pour obtenir tous renseignements sur le sujet, il est nécessaire de contacter le service en composant le 04 67 94 63 89 ou le 04 34 53 70 33.

 

  • Soutien aux commerces

Afin de les soutenir pendant la crise sanitaire, les commerces bessanais peuvent continuer à bénéficier gracieusement de la visibilité des réseaux sociaux de la mairie. Les communiqués sont publiés en temps réel.

Pour cela, il suffit d’adresser un message privé à la page Sen de Bessan avec un petit texte, une photo ou un visuel. Renseignements au 04 67 00 81 89.

 

Le stade municipal Francis Casalta se prépare à de nouveaux vestiaires

Créé dans les années 1940, le stade municipal, depuis dénommé au nom du regretté Francis Casalta, n’a connu que peu d’évolutions majeures : création du terrain d’honneur en 1970, installation de l’éclairage en 1979, construction d’un local attenant en 1993…

Très bien entretenu par la ville, l’agglomération et le club de football, il mérite désormais de prendre une nouvelle dimension.

Afin de répondre aux besoins grandissants des utilisateurs de l’Asb Football, de nouveaux vestiaires sont programmés par la municipalité. Les élus y travaillent actuellement avec le soutien de Philippe Ferrières, architecte mandaté à cette fin. Les nouveaux bâtiments comprenant quatre vestiaires, un local de rangement et les bureaux des arbitres devraient aussi abriter des panneaux photovoltaïques.

Le conseil municipal procèdera prochainement à la validation de l’avant-projet et sollicitera des subventions auprès de nombreux organismes et institutions.

A noter que, de leurs côtés, les travaux envisagés pour l’extension du club-house du stade de rugby Bernard Ibanez ont été mis en suspens du fait de l’arrêt de l’activité du club.