Bessan

Un spectacle jouissif plein de culture et d’irrévérences

Cette fois, le Théâtre Illustré de Bessan recevait la troupe de La Gasetina de Marseillan pour une comédie hors normes, « Le petit parapluie » mis en scène par Dominique Valdès : un spectacle décapant et surprenant, mettant en scène dans un asile où ils sont enfermés des personnages nostalgiques, déconnectés de la réalité, très humains aussi, et plus sages que bien d'autres à l'extérieur de l'asile…

Foisonnant, déjanté, « Le petit parapluie » fourmille de références littéraires et musicales, de trouvailles de mise en scène, et ses comédiens, également chanteurs, danseurs et mimes, sont étonnants. Des messages de tolérance, d’humanité, passent aisément, sans qu’on s’en aperçoive, sans que rien ne soit imposé. Et le final est étonnant : tout cela n’était que du cinéma, une répétition pour un feuilleton télévisé...

Les spectateurs d’abord surpris, la plupart un peu désorientés, car peu habitués à ce genre de spectacle, ont cependant admiré la performance et la mise en scène, et se sont montrés très satisfaits de cette soirée qu’ils se disent prêts à renouveler.Après le spectacle, durant les discussions autour du verre de la « Théâtral’amitié », on a appris la présence parmi les spectateurs de deux adolescents mal-entendants ravis d’avoir vu cette pièce irrévérencieuse, ainsi que de Biterrois venus en connaisseurs.

Ce rendez-vous théâtral mensuel est, pour Bessan, une opportunité culturelle et distrayante qui fait son chemin et commence à trouver son public.

Rugby : en route pour les demi-finales

 

Ce dimanche, les Bessanais se déplaçaient en terre audoise pour affronter le RC Narbonne-plage.

Le match débute par une bonne entame des Bessanais  ; les avants sont soudés et les lignes arrières mobilisées. Les Narbonnais offrent une belle opposition et utilisent les fautes des nos visiteurs qui sont menés à la pause par 14 à 3.

En seconde mi-temps, les Bleu et Blanc recollent au score grâce à l’essai du pilier, Mathieu Ibanez. Les avants s’illustrent à nouveau, et Fred Roye le talonneur franchit l’en-but. La marque affiche alors 14/15. Le dernier quart d’heure est très disputé, mais les Audois finissent par l’emporter sur pénalité, sur le score de 17 à 15. Une courte défaite qui n’a aucune incidence sur le classement : les Bessanais conservent leur 2e place et s’offrent une place en demi-finale.

Celle-ci se jouera le dimanche 15 avril sur terrain neutre. L’adversaire n’étant pas encore connu, le club informera ses fidèles supporters dès que possible. En attendant, il n’est pas inutile de préparer les banderoles et les tenues bleu et blanc pour soutenir l’équipe fanion du Stade Bessanais.

Attentats de l’Aude : hommage aux victimes

 

La ville de Bessan invite la population à un moment de recueillement en hommage à Arnaud Beltrame, gendarme tué dans l’exercice de ses fonctions, ainsi qu’aux trois autres personnes décédées dans les récents attentats terroristes de Carcassonne et Trèbes.

Ce moment de recueillement aura lieu ce mercredi 28 mars, à 12h, devant l’hôtel de ville, place de la Citoyenneté, et coïncidera avec l’hommage national qui sera rendu au même moment par l’Etat aux Invalides.

Une soirée contes pour tous avec « Deux mains, des Mots »

 

Ce vendredi 30 mars, à 19h, sans la salle Raymond Devos du centre social, le bureau de la bibliothèque Renée Petit invite grands et petits à passer une soirée originale autour des contes de l’atelier « Deux mains, des Mots », qui emporteront chaque spectateur en voyage ailleurs, là où tout est possible, où l'on peut rêver... Une manière bien agréable de s'extraire de la télévision et de sortir rencontrer les autres.

Participation au chapeau. Une pause gourmande gratuite est prévue.

***

L’association « Deux Mains, des Mots » est née en 2008, à Pézenas. Son objectif : « Transmettre le conte et la littérature orale », mais aussi participer à garder en vie cette oralité, cette transmission d'une sagesse et d'une connaissance qui ne se fait que de cœur à cœur. Elle propose des ateliers et des stages pour les adultes, des animations scolaires, des spectacles, des cabarets-contes, mais aussi depuis 2014 le festival « La circulade du conte ».

La requalification du centre-ville démarrera par une démolition

 

Si les délais de réalisation de la requalification du centre-ville de Bessan ne sont pas encore précisément connus (le dossier est actuellement en phase de recherche de financements), il est un édifice qui devrait marquer le démarrage de ce grand plan d’aménagement du cœur de ville. Il s’agit de l’ancien bâtiment de la police municipale, situé rue de la République, bien connu par les anciens bessanais pour y avoir accueilli, dans le passé, une mercerie, une agence immobilière, et l'ancien bureau de la police municipale.

Ce bâtiment, appartenant à la ville depuis quelques années, sera entièrement démoli dans le courant de l’année 2018. Il a fait l’objet de discussions, il y a quelques jours, avec l’architecte des bâtiments de France, les responsables de l’agglomération et les élus municipaux afin de bien appréhender les enjeux urbains de cette opération, située face à l’hôtel de ville et à quelques mètres de l’église Saint-Pierre, classée au titre des monuments historiques.

La démolition de cet édifice, considéré comme une verrue, permettra d’ouvrir une magnifique perspective entre l’hôtel de ville (édifice aux Arcades datant de 1777) et la place de la Promenade. Elle facilitera également l’accessibilité aux services publics tous proches que sont le local de la police municipale, la bibliothèque et les locaux associatifs. Un permis de démolir est actuellement en cours d’instruction.

La semaine de quatre jours dans les écoles

 

La mise en place des rythmes scolaires a fait l’objet de réformes gouvernementales successives modifiant profondément l’organisation des écoles maternelle et élémentaire. A chacune des étapes, la municipalité a pris en compte l’avis des différents partenaires, et finalement décidé du retour de la semaine de quatre jours dans les établissements scolaires.

Dans une lettre adressée à toutes les familles par le maire Stéphane Pépin-Bonet et son adjointe aux affaires scolaires et périscolaires Hélène Grenouillon en fait part, précisant : « Nous avons proposé un retour à la semaine de quatre jours pour les écoles maternelle et élémentaire, en privilégiant son application en 2019, au moment de l’ouverture de la nouvelle école maternelle ».

Toutefois, le résultat de la consultation lancée par la ville ayant abouti à un souhait majoritaire des parents pour anticiper ce retour à la prochaine rentrée de septembre 2018, les élus ont décidé de suivre cet avis. Les conseils des deux écoles auront à se prononcer pour une décision officielle en avril, en lien avec les services de l’inspection académique.

La ville aura désormais à réorganiser les services périscolaires en 2018, puis en 2019 avec l’ouverture de la nouvelle école qui va obligatoirement nécessiter de nouveaux horaires.

Le goût du partage à travers « Culture de France »

 

Les membres fondateurs de l’association « Culture De France » ont pour objectif de partager des activités linguistiques et culturelles entre français et non-francophones à Bessan, au travers de cours de langues ou d’ateliers divers ; d’accueillir et former les personnes non-francophones, installées ou de passage dans notre région ; et de mettre en relation des étrangers avec des français désireux d’échanger et de partager leur culture et leur langue.

Les activités débuteront dès le mois de mars grâce à l’initiative des trois personnes constituant le bureau : Joëlle Pernel, présidente, Noëlle Galas, trésorière, et Christian Stefan, secrétaire. Chacune d’entre elles a plus de vingt ans d’expérience dans l’enseignement, l’ingénierie de la formation et la culture française (art, gastronomie, histoire et patrimoine…).

Renseignements sur les activités proposées par cette nouvelle association au : 07 68 77 58 38, ou par courriel à : Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser..

Travail avec le conseiller départemental sur les dossiers bessanais

 

Le maire de Bessan, Stéphane Pépin-Bonet, le conseiller départemental de l’Hérault, Sébastien Frey, et le directeur général des services Emmanuel Lalande, se sont réunis à la mairie afin d’évoquer l’ensemble des dossiers communaux pour lesquels le département est fortement impliqué. Les deux élus ont travaillé sur l’avancement de plusieurs sujets majeurs :

Les routes d’abord, et les aménagements réalisés ou prévus par le département sur la voirie départementale : la création d’un giratoire au carrefour Fournier, le raccordement de la voie rapide à la route de Béziers, et prochainement l’aménagement des abords du stade Casalta…

Puis la requalification du centre-ville, la nouvelle école maternelle, le fonctionnement du collège et la construction d’une nouvelle caserne de pompiers. Sur ce dernier sujet, le maire a indiqué que la ville avait candidaté auprès du service départemental d’incendie et de secours (Sdis).

Stéphane Pépin-Bonet a informé le conseiller départemental qu’il a invité le président Kléber Mesquida à venir prochainement visiter la commune dont le département œuvre et soutient de façon importante les projets.

Une médaille remise lors de la cérémonie commémorative

La commémoration de la journée nationale du souvenir en mémoire des victimes civiles et militaires de la guerre d’Algérie et des combats en Tunisie et au Maroc s’est tenue ce 19 mars, sur le nouvel espace, vaste et ouvert, du Monument du Souvenir. Le cortège, parti de l’hôtel de ville, a été mené vers le monument du Souvenir par la batterie-fanfare départementale des sapeurs-pompiers de l’Hérault, suivi du comité local de la Fnaca, des élus, et de représentants d’anciens combattants de Marseillan et de Vias.

Fernand Cambra, président de la Fnaca (anciens combattants d’Afrique du Nord), a informé l’assistance du dépôt au cimetière la veille, en présence de sa famille reconnaissante, d’une plaque au nom de Léonce Estournet, unique Bessanais mort en Algérie.

Marseillaise, montée des couleurs, dépôts de gerbe, et discours des différents intervenants ont constitué l’essentiel de la cérémonie. Par la lecture du discours ministériel, un accent particulier a été mis sur le nécessaire devoir de mémoire envers ceux tombés en Afrique du Nord, et sur le besoin de tourner la page de ces événements tragiques des deux côtés de la Méditerranée.

Extraits du discours ministériel :

« Aujourd’hui, dans un même hommage, la France pense à toutes les douleurs et à toutes les souffrances, à toutes les familles déchirées et endeuillées, à celles et ceux qui ont enduré la guerre dans leur chair et dans leur esprit »,

« Ces déchirures sont désormais une part de notre histoire nationale mais leur souvenir est encore vif dans notre mémoire collective. Porter un regard lucide et objectif sur ces années doit permettre à la communauté nationale de cheminer vers une mémoire apaisée. Témoigner, expliquer et partager, sont un impératif afin que, des deux côtés de la Méditerranée, les jeunes générations, préparent l’avenir ensemble ».

A l’issue des interventions, la croix du combattant a été décernée à Gilbert Shoeser, membre de la Fnaca, dont les actions courageuses ont été rappelées. Les participants ont ensuite repris le chemin de l’hôtel de ville où le verre de l’amitié a été servi à tous.

Chefs de jeunesse et demoiselles d’honneur 2018 sont élus

 

De G à D : Elsa, Lauryne, Dorian, Lucas, Julie et Lucy.

L’association des amis de l’Âne, en présence de représentants de la municipalité, du conseiller départemental, du président du comité des fêtes, et de nombreux parents et amis des candidats, a élu les représentants de la jeunesse pour la fête locale de la Saint-Laurent, édition 2018.

Cette année, avec l’accord de l’ensemble des organisateurs, deux garçons sont élus,  et quatre jeunes filles au lieu de trois seront demoiselles d’honneur, une situation qui s’est déjà produite par le passé, mais aussi peut-être une nécessaire évolution de la tradition… Il s’agit de Dorian Brunet, Lucas Théron, Elsa Bosc, Lauryne Gougeon, Lucy Nicolas et Julie Sanchis.

Ces jeunes ont un rôle majeur pour perpétuer dignement les traditions bessanaises de la fête qui demandent une longue période de préparation : décoration de l’Âne totémique avec des fleurs de papier crépon, préparation la vente des fougasses, conception et vente des produits dérivés de la fête… Ils seront soutenus dans leur tâche, d’abord par leurs parents eux-mêmes fortement impliqués, l’association des Amis de l’Âne, le comité des fêtes, leurs amis, et par toute une population très attachée depuis des siècles à la fête locale et à ses rituels.

 

Un soir au Théâtre

 

Le Théâtre Illustré reçoit ce samedi 24 mars, à 20h30, dans la salle des fêtes, la troupe de La Gasetina qui jouera « Le Petit Parapluie », une comédie de Dominique Valdès, décapante, grinçante et surtout complètement déjantée, qui emmènera le spectateur dans le train de la vie avec cinq personnages aux limites indéfinies... La compagnie « La Gasetina » de Marseillan permet ainsi au théâtre de déposer un certain regard, un brin subversif, sur notre monde qui tourne et engendre des êtres singuliers aux trajectoires quelque peu aléatoires.

Entrée 6€ au profit de La Gasetina. Pour tout renseignement 06 07 76 03 05, ou 06 14 27 43 71.

Inauguration du parking du centre social

 

Le dimanche 25 mars, à 11h, en présence des élus locaux, des associations, et de tous les organismes utilisant le centre social au quotidien, la population bessanaise est invitée à assister à l’inauguration du nouvel espace de stationnement du centre social municipal, rue des Anciennes Ecoles. Il faut souligner que les travaux nécessaires ont été réalisés par les services techniques bessanais et des entreprises du territoire.

Les élus profiteront de l’inauguration ce nouveau parking, qui déjà a été suivi par l’aménagement des abords du centre social et du monument du Souvenir, pour évoquer la suite des transformations prévues au centre social, qui, en quelques années, a été modernisé et adapté aux besoins.

Un apéritif clôturera la cérémonie et la présentation des travaux.

La société Enedis est saisie pour les coupures et microcoupures actuelles.

 

Suite à des plaintes pour coupures et microcoupures dans Bessan, des travaux importants, soit 150 000 € entièrement financés par Enedis (dans les secteurs de Castelsec, Négacots, route de Montblanc et route de Béziers) ont permis, entre novembre 2015 et mars 2016, de fiabiliser le réseau électrique de vingt mille volts alimentant l’Ouest de la commune. Cependant, il subsiste encore de ces coupures et microcoupures récurrentes dans certains secteurs de la ville, perturbant la vie quotidienne des habitants, l’activité économique, et le fonctionnement de certains services publics.

La municipalité a alerté les services d’Enedis, avec qui elle travaille au quotidien en étroite collaboration, et a saisi, avec le soutien d’ Hérault Energies, la direction territoriale Enedis-Hérault afin qu’une étude soit engagée par ses services techniques. La ville souhaite la mise en œuvre de solutions rapides garantissant la restructuration du départ aérien moyenne tension du Mont Ramus, et l’amélioration de la maintenance des réseaux électriques de la commune et de leur sécurité. La municipalité, qui suit attentivement le dossier, est déterminée à ce que les réponses d’Enedis contribuent significativement à améliorer la qualité de la fourniture en électricité des Bessanais encore trop souvent impactés des désagréments électriques.

Toutes les personnes et les entreprises qui subissent (ou ont subi) ces problèmes sont invitées à contacter Philippe Marin, conseiller municipal délégué, chargé du suivi de ce dossier, à l’adresse mail suivante : Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser..

Préparation de la commémoration de la fin de la guerre de 14-18

 

Les deux monuments bessanais en hommage aux morts pour la France.

Cette année sera celle du centenaire du 11 novembre 1918. Afin de saluer cet événement et de favoriser des liens entre toutes les initiatives déjà mises en œuvre par les associations culturelles et patriotiques, la municipalité bessanaise souhaite participer à l’organisation de plusieurs événements.

Une réunion avec Ronny Despature, conseiller municipal, permettant à chacun de présenter les projets en cours et d’échanger pour en créer de nouveaux se tiendra à la mairie, le samedi 24 mars, à 10h30. Les associations patrimoniales, culturelles, patriotiques, ainsi que toutes les personnes intéressées, sont invitées à y assister.

Renseignements, tel. 06 35 46 77 46.

Des échanges qui réjouissent tout-petits et personnes âgées

 

Dernièrement, les enfants de la crèche ont invité quelques résidents de la maison de retraite à déguster avec eux les petites crêpes faites (en partie) par eux-mêmes : on ne peut dire qui étaient les plus heureux de cette rencontre, entre les petits ravis de goûter leur œuvre avec leurs invitées, et les mamies entourées de ces bambins et se régalant avec eux des délicieuses petites crêpes.

En retour, les enfants de la crèche viennent régulièrement à la maison de retraite partager quelques moments de jeux avec les personnes âgées. Celles-ci y retrouvent le plaisir de côtoyer de tout jeunes enfants, de jouer avec eux, de les aider parfois à terminer un jeu, ou avec eux d’en connaître un nouveau. Et les sourires de part et d’autre ne trompent pas : ces rencontres sont à chaque fois un petit bonheur.

***

Mais ce n’est pas tout en ce qui concerne la crèche des « Bambins de Bessan » : chaque année un thème d’activités et de décoration est choisi : cette année, c’est le cirque, un thème joyeux et coloré, qu’un initiateur aux arts du cirque, Guillaume Dussol, (association Cirque en Quinconce, Agde), vient faire partager aux enfants à travers des ateliers sur le cirque bien adaptés au jeune public. Dès la première séance, les enfants ont essayé la boule d’équilibre, jonglé avec des foulards colorés, manipulé les balles de jonglage, et tenu les assiettes qui tournent… Ils ont adoré ce moment et ses découvertes. D’autres séances auront lieu bien sûr…

Cétait l’« Arlésienne » des usagers de la rue des Caves…

La rue des Caves, reliant la place de la Fontaine au quartier de l’église Saint-Pierre est, ce n’est un secret pour aucun des Bessanais vivant au centre ville, pour le moins en très mauvais état, et sa chaussée est un puzzle de reprises successives. Sa réfection ? On en parle depuis des lustres…, mais elle s’apparente à l’Arlésienne d’Alphonse Daudet : on ne la voit jamais venir.

Le conseil municipal, lors de sa dernière séance, sur proposition du maire, a décidé enfin sa réfection dont les travaux seront réalisés en 2018, dans le cadre du programme pluriannuel de rénovation de la voirie communale suivie de près par Angel Millan, adjoint au maire chargé des grands travaux. La réfection complète de cette rue s’élevant à 60 887 €, le conseil a sollicité une subvention auprès du conseil département de l’Hérault. La rue des Caves pourra-t-elle enfin oublier son surnom ?

Bessan prend soin des équipements sportifs

 

Côté avenue Condorcet, des travaux importants sur les abords et l’entrée du Stade Francis Casalta sont en cours : clôture ouvrant la vue sur le terrain d’honneur, pistes cyclable et piétonne, places de stationnement, réseau pluvial, éclairage public… Le chantier est réalisé par des entreprises de proximité et par les services techniques municipaux. Le conseil départemental de l’Hérault, gestionnaire de la route, complétera ensuite ces travaux avec la réfection de la bande roulante de voirie.

Le stade Saint-Claude, intégré au complexe municipal Emile Lognos et consacré au rugby, a été lui-aussi réaménagé : mise en place d’une main courante, réalisation d’un parking, sécurisation des accès, et tout récemment installation de l’éclairage complet du terrain. Une dalle a été réalisée pour permettre d’aménager un lieu de détente pour les joueurs après les matchs.

Ces aménagements font suite aux travaux de modernisation des lieux sportifs déjà terminés : réfection complète du terrain de tambourin, aménagement de nouveaux sanitaires au stade Francis Casalta et au boulodrome des Peupliers, aménagements divers dans le gymnase Jules Ferry… Et d’autres travaux suivront au fil des ans.

Cérémonie en mémoire des victimes de la guerre d’Algérie

 

La population est invitée à assister à commémoration de la journée nationale du souvenir des victimes de la guerre d’Algérie et des combats en Tunisie et au Maroc, qui se tiendra ce lundi 19 mars, à partir de 17h45. Une occasion de découvrir le parvis de ce monument en hommage aux morts pour la France rénové, agrandi, ouvert sur l’extérieur, et entouré de jeunes arbres ; quant au monument lui-même il est désormais éclairé depuis le sol aux couleurs nationales.

Déroulement de la cérémonie : rassemblement devant l’hôtel de ville sur le parvis de la Citoyenneté, départ du défilé pour le monument du Souvenir avec dépôt de gerbe et remise de médaille à un ancien combattant, puis retour à la mairie où un apéritif sera servi aux participants.

Les clubs du troisième âge de l’Hérault rassemblés à Bessan

 

Accueillis par l’équipe locale et sa présidente Dany Cambra, la quarantaine de clubs du troisième âge affiliés à la fédération « Ensemble et Solidaires » (anciennement UNRPA) du département de l’Hérault, ont tenu leur assemblée générale dans la salle des fêtes, sous la présidence d’André Venzal, et en présence de plusieurs représentants nationaux dont le président Francisco Garcia, du maire de Bessan Stéphane Pépin-Bonet, de sa première adjointe Laurence Thomas, et du conseiller départemental Sébastien Frey.

Maire et élu départemental ont souligné l’action des bénévoles qui font vivre la solidarité au quotidien dans les communes, en organisant de nombreux moments conviviaux importants pour la qualité de vie des retraités.

L’assemblée générale s’est montrée très studieuse, consacrée à de nombreuses questions touchant le fonctionnement de l’association, dont les objectifs sont de défendre les intérêts des retraités et des personnes âgées avec pour grands principes la solidarité et la justice sociale, et de soutenir toutes les activités culturelles et de loisirs permettant de mieux vivre la retraite. Tous ces thèmes ont été évoqués et de fructueux échanges ont eu lieu.

Apéritif et repas ont terminé cette matinée de travail et de réflexion, et les 150 convives participants y ont passé des moments à la fois gourmands et conviviaux.

Les ânes de Bessan invités aux fêtes locales traditionnelles

 

L'Âne à Gérone.

La tradition régionale des animaux totémiques représentant chaque village est solide, et les Ânes de Bessan participent, avec musiciens et danseurs, à faire vivre les totems locaux. Avec l’association « les Amis de l’Âne », l’Âne de Bessan s’est déplacé dans la région, aux côtés des autres totems principalement héraultais, mais il est aussi allé à Paris, Remich, Bessans (Savoie), Toulouse, Tarragone et Girone (Espagne)…

Des déplacements, encadrés par les Amis de l’Âne, sont d’ores et déjà prévus pour les Ânes en cette année 2018 : le dimanche18 mars à la fête de la Baragogne de Saint-Christol, près de Lunel ; le dimanche 3 juin à Total Festum de Castelnau-de-Guers ; le samedi 16 juin chez les voisins de Montblanc pour une grande fête occitane. Association et municipalité espèrent que les Bessanais s’y rendront pour soutenir les acteurs des traditions, en attendant, du 4 au 8 août, la fête locale de la Saint-Laurent…

***

L’Âne totem, et le Petit Âne des jeunes qui depuis quelques années accompagne son ainé dans les sorties extérieures et pour la fête locale, sont au centre des festivités bessanaises, et sortent essentiellement à l’occasion de la fête locale, qui débute le week-end le plus proche de la Saint-Laurent : après la décoration par les représentants de la jeunesse, tournée dans le village, bénédiction devant l’église, hommage aux élus, vente de fougasses… les rendez-vous rituels sont tous très attendus.