Bessan

Paco grave une fresque sur le thème du fleuve à la base de loisirs de la Guinguette

Le dynamique Paco est un jeune artiste Agathois qui dessine depuis son tout jeune âge.

Tel un félin, son animal fétiche, il peint dans des lieux auxquels il accorde une importance particulière : sur des façades, des voitures, des vêtements ou des bateaux. Son travail reflète sa personnalité, libre et instinctive. Son art se veut accessible, porté aux yeux de tous.

C’est sa façon à lui d’apporter un peu de couleurs et de beauté dans les paysages et dans les quotidiens. Son style, le Street Art, très reconnaissable, mêle graphismes et motifs éclectiques. A la demande du maire, Stéphane Pépin-Bonet, de son adjointe à la culture Emilie Féliu et du pôle des élus chargés des projets artistiques, il vient récemment d’inscrire son empreinte en terre bessanaise.

Il a créé une superbe fresque représentant le fleuve Hérault et sa nature environnante sur le transformateur désaffecté de la Guinguette, principal lieu touristique de la localité.

Dans un style artistique coloré, festif et convivial, à l’image du lieu, il y a aussi représenté les deux symboles locaux : la tuque et l’âne totem.

A découvrir lors d’un passage à la base de loisirs nautique, par ailleurs lieu de restauration.

Un bureau de vote modifié pour les élections régionales et départementales


Les dimanches 20 et 27 juin se tiendront deux scrutins électoraux de manière simultanée : les élections régionales et les élections départementales.

En respect de consignes sanitaires très strictes, la municipalité a préparé ces journées de vote avec attention.

Du côté des bureaux de vote, un seul changement est à noter.

En effet, sur les quatre bureaux habituels, un seul a été divisé afin de respecter les superficies demandées par les directives de la préfecture. Les bureaux de vote n°1 (salle des fêtes) ainsi que les n°3 et 4 (école maternelle Georges Bégou) restent inchangés. Chaque salle a été divisée en deux pour accueillir les deux scrutins.

Par contre, le bureau de vote n°2 du centre social municipal a été scindé dans le site : un scrutin aura lieu dans la salle Raymond Devos et un autre dans la salle Sports et Loisirs juste en face.

Côté pratique, il est rappelé qu’une pièce d’identité est nécessaire pour voter.

Sauf modification préfectorale à venir, les bureaux de vote sont ouverts de 8h à 18h.

Mieux visibles en vélos tous terrains, les policiers municipaux plus proches

Avec les départs des précédents agents de police municipale en seulement quelques mois, l’équipe municipale a vite réagi pour recruter de nouveaux agents.

Depuis le début de l’année, une nouvelle police municipale prend progressivement forme. Désormais pilotée par Pierre Mora, adjoint au maire et dirigée par Yannick Trémoulet, nouveau responsable, elle axe sa priorité sur la proximité.

Dernièrement, le service s’est équipé de cycles particulièrement utiles.

A la fois écolos et pratiques, les vélos tous terrains permettent de mieux organiser les patrouilles de proximité dans tout le village, centre-ville comme quartiers. Il s’agit pour les agents d’encore mieux entrer en contact avec la population, laquelle semble apprécier cette initiative.

La nouvelle étape de la municipalité est la finalisation des effectifs avec un dernier recrutement dans les semaines qui viennent.

Une ville n’est pas obligée de posséder un service de police, toutefois, une règle non écrite précise qu’un agent pour mille habitants est conseillé. Avec ce dernier recrutement, le service police bessanais sera conforme à ces préconisations.

 

Des rires et de la bonne humeur pour la kermesse du club de football


 A l’approche du stade municipal Casalta, il s’entendait des cris d’enfants inhabituels et une effervescence palpable.

Le confinement n’avait pas permis au club local de football d’organiser de grands événements à l’exception de stages en petits groupes. Récemment, c’est une réjouissante kermesse qui a été proposée aux enfants du club autour de la pelouse.

En respect d’un protocole sanitaire strict, des structures gonflables ont été installées et des jeux de ballon ont aussi été engagés sur le stade. Tout au long de l’après-midi, de nombreux enfants ont participé sous une chaleur de plomb, encadrés par l’équipe dirigeante et les bénévoles de l’As Bessanaise Football, pleinement impliquée pour cet événement.

Le maire, Stéphane Pépin-Bonet, est venu encourager et féliciter le club, accueilli par Patrick Artero et son équipe. Avec les élus Pierre Mora et Diégo Moralès, tous ont pu évoquer les prochains projets dont la grande fête du club prévue le 10 juillet, même si tous restent en attente des nouvelles directives sanitaires. A nouveau, des rires et de la bonne humeur en prévision.

Les chineurs ravis de la reprise des puces bessanaises du dimanche


Depuis plus d’un an, la crise sanitaire a perturbé l’organisation des marchés de plein air.

Le marché aux puces, organisé depuis de nombreuses années en période estivale sur le site ombragé des Peupliers, n’a malheureusement pas failli à cette règle.

La nouvelle équipe gestionnaire depuis l’an dernier a repris du service ce dimanche 30 mai.

Malgré les travaux en cours de l’espace Louis Baldy et les modifications effectuées dans les parkings du centre-ville, Laetitia Planchand accueille à nouveau, depuis dimanche, les vendeurs et les chineurs toujours à l’espace des Peupliers, route de Marseillan, dans une configuration différente pour s’adapter aux contraintes techniques.

Désormais, tous les dimanches, ce rendez-vous permet de compléter les marchés traditionnels et bio du centre-ville.

De 6h45 et jusqu’à 13h30, les personnes intéressées proposent leur vide grenier.

Une participation de 10 euros est demandée pour une voiture et 15 euros pour un camion.

Les réservations se font à tout moment en contactant Laetitia au 06 16 04 00 64.

Le conseil citoyen participatif découvre l’ancien centre d’élaboration Ricard

Emmenés par Stéphane Pépin-Bonet, maire de Bessan et Marie-Laure Lledos, première adjointe en charge de la citoyenneté, les membres du conseil citoyen participatif viennent de visiter l’ancien site de la société Ricard, dont la municipalité est devenue propriétaire en décembre dernier.

Durant une petite heure, elle a permis aux citoyens engagés pour la ville de découvrir les lieux en détails.

D’une superficie totale de 16 000 m², le site est particulièrement vaste. Il semble encore difficile à l’équipe municipale de pleinement se projeter et l’œil averti du conseil citoyen parait utile dans la définition des enjeux.

Une étude de programmation devrait être engagée pour aider le conseil municipal à donner de nouvelles vocations à ces lieux.

L’idée première, qui a conduit la mairie à acquérir le site, est la création d’une nouvelle salle polyvalente, d’une capacité suffisante pour répondre aux besoins d’une cité de 5.200 habitants. Cette salle aux multi-usages ne devrait pas avoir de mal à s’y implanter, laissant aussi la possibilité à d’autres opportunités, culturelles, associatives, de loisirs…

La visite aura principalement permis aux membres du conseil citoyen de mieux appréhender les atouts du site pour accompagner ensuite les élus dans leur réflexion pour le futur aménagement.

La municipalité souhaite ne pas être la seule à se pencher sur le sujet. Une autre visite sera organisée dans les mois à venir pour la population, en mettant en avant l’histoire des lieux créés par Paul Ricard.

 

Un réseau de pistes cyclables privilégiant les modes doux de déplacement

Avec la mise en place d’un schéma des modes actifs de déplacement, la communauté d’agglomération Hérault Méditerranée a posé les premiers jalons pour définir les aménagements cyclables et piétons à l’échelle des vingt communes du territoire.

Les modes actifs de déplacement concernent l’ensemble des déplacements non motorisés tels que la marche, le vélo ou le roller.

Afin de mailler le territoire d’un réseau de pistes cyclables adaptées, trois actions ont été retenues.

D’abord une étude sur l’ancienne voie ferrée de Vias à Cazouls d’Hérault a été lancée pour évaluer les potentialités de création d’une voie verte. Puis, l’installation de stationnements vélos dans les communes. Enfin, un jalonnement cyclable implanté sur une soixantaine de kilomètres d’itinéraires prioritaires.

Les premiers panneaux de ce jalonnement cyclable ont été installés à Bessan. L’objectif, à terme, est d’obtenir plus de 280 kilomètres de réseau cyclable sur des voies partagées « vélo-route », principalement sur l’axe Nord - Sud et Est - Ouest.

Si les premiers kilomètres de route-vélo ont été jalonnés, d’autres suivront. Il s’agit principalement d’accès peu fréquentés par les véhicules.

 

Le relais des vignobles se prépare activement autour de cinq communes

 

Annoncé il y a quelques mois, l’événement sportif du territoire se prépare activement.

Le premier Relais des vignobles aura lieu le dimanche 5 septembre prochain autour de cinq communes particulièrement  impliquées : Bessan, Florensac, Montblanc, Nézignan l’Evêque et Saint-Thibéry.

Une association intercommunale a été spécialement créée pour l’occasion et elle effectue des réunions tournantes dans les localités engagées.

Les responsables de l’association espèrent la participation des sportifs locaux et d’au-delà. Il s’agira d’une course pédestre en relais avec des équipes de cinq coureurs sur un parcours d’une quarantaine de kilomètres au cœur du terroir local. On y annonce plusieurs centaines d’équipes, ravies de découvrir les vignobles languedociens et héraultais avec un départ et une arrivée fixés pour la première édition au stade municipal de Saint-Thibéry.

L’équipe d’organisation, motivée et dynamique, espère que cet événement deviendra au fil du temps un rendez-vous incontournable et a tenu à remercier les cinq maires partenaires : Stéphane Pépin-Bonet (Bessan), Vincent Gaudy (Florensac), Claude Allingri (Montblanc), Edgar Sicard (Nézignan l’Evêque) et Jean Augé (Saint-Thibéry).

La mairie de Bessan les soutient activement et une aide financière de 1.000 euros a été récemment adoptée par le conseil municipal.

Un exercice militaire aérien et terrestre grandeur nature avec l’armée de terre

L’armée française est annoncée à Bessan.

Les autorités militaires du département ont informé la municipalité que des manœuvres d’exercices interarmées allaient se dérouler sur le territoire bessanais les 2 et 3 juin.

En coopération avec la mairie, et notamment Pierre Mora, adjoint au maire chargé de la sécurité publique et correspondant défense de la commune, ils ont dernièrement présenté le dispositif.

Cette présence locale, terrestre comme aérienne, s’intègre dans le cadre d’un exercice grandeur nature qui débutera quelques jours auparavant sur la plage de Valras.

Ils seront des centaines de femmes et d’hommes sur le terrain à Bessan pour sécuriser fictivement des ponts face à l’ennemi.

Le quartier du Pont, route de Marseillan et les secteurs de Fontmajou et route de Béziers seront concernés.

Les militaires poursuivront leur mission en remontant le département jusqu’à la Cavalerie. Ce sera alors l’issue d’un périple visant principalement à se familiariser avec de nouveaux matériels.

Les bons contacts établis avec les élus bessanais permettront ultérieurement d’organiser un nouvel exercice sur le site de l’ancienne usine Ricard à l’occasion d’une prise d’otage.

Tout un programme…

Des logements grand handicap dans les résidences sociales bessanaises

A l’initiative de Laurence Thomas, adjointe au maire chargé des affaires sociales, la municipalité a été précurseuse dans la création de logements dits « grand handicap » au sein des résidences sociales de la localité.

En amont de la construction de résidences, la mairie bessanaise a régulièrement sollicité les bailleurs sociaux concernés afin de prévoir l’aménagement de logements spécifiques à destination de personnes atteintes d’handicaps lourds.

Il est fréquent de constater que des personnes tétraplégiques suite à un accident de la route par exemple, ont de grandes difficultés pour se loger, d’autant plus dans le parc public à loyer modéré.

Ainsi, aux difficultés sociales quotidiennes s’ajoutent des difficultés d’inclusion sociétale.

Avec la création de ces logements et l’appui de l’association APF France Handicap qui dirige les bénéficiaires vers la mairie de Bessan, ces personnes peuvent plus facilement s’intégrer dans un environnement adapté.

Rappelons que le centre communal d’action sociale est à la disposition de tous, toute l’année. Il est bien évidemment présent au plus proche de toutes les personnes victimes d’une différence, quelle qu’elle soit.

Le bureau d’aide sociale est accessible via Sandrine Hautcoeur qui renseigne, accueille et dirige en la contactant  

par téléphone au 04 67 00 81 85 ou par mail : Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser..

En cas d’urgence, le Ccas est aussi opérationnel via Laurence Thomas, disponible au 06 22 44 26 99.

Une nouvelle brasserie en l’honneur des sports sur la place de la Promenade

Née au milieu des années 1990, la brasserie de la Promenade n’est plus.

Fermée en juillet dernier, elle vient de tourner une page de son existence en changeant de nom et de propriétaire.

Désormais, Stéphane et Graziella accueillent les Bessanais à la brasserie des Sports.

Nouveau nom et nouvelle vie pour ces lieux appréciés le long de la place emblématique de la localité.

Si seulement la terrasse est ouverte aujourd’hui, en respect des nouvelles règles sanitaires, l’établissement va progressivement prendre son envol au fil du temps.

Les propriétaires axent leur travail en complémentarité avec leur seconde brasserie située sur la place voisine de l’hôtel de ville. Le 4, c’est son nom, continuera à proposer un espace privilégié pour les repas.

La brasserie des Sports sera, elle, un véritable bistrot où partager son petit café le matin ou un bon apéritif avec les copains les dimanches de marché.

Comme son nom le laisse présager, les sportifs seront assurément à l’honneur au fil des mois et des levées des restrictions sanitaires au 30 juin prochain.

Longue vie à cette brasserie et félicitations à Stéphane et Graziella pour créer un commerce en cette période.

 

La nouvelle place de la Promenade vit au rythme du déconfinement

Comme partout en France et dans le monde, la pandémie n’aura pas été un long fleuve tranquille.

A Bessan, il est un lieu qui aura, plus que d’autres, souffert de la crise sanitaire : la nouvelle place de la Promenade.

Alors que ses travaux de requalification étaient presque terminés, le premier confinement a stoppé les travaux. Depuis, la vie n’avait pas pleinement repris.

Après une reprise du chantier, l’inauguration a eu lieu en octobre dernier avec environ six mois de retard.

Pendant tout ce temps, les interdictions liées aux contraintes sanitaires ont empêché la réouverture des terrasses et l’organisation de grandes festivités, habituées à se dérouler sur cette place emblématique.

Depuis quelques jours, la place rénovée reprend vie.

Reste maintenant à la ville d’organiser des animations et des événements plus festifs, comme la fête locale par exemple.

D’ores et déjà, des marchés nocturnes seront proposés cet été.

La municipalité attend avec impatience les nouvelles règles sanitaires de la préfecture pour enfin retrouver une Promenade animée et vivante.

Hommage digne et poignant de la population à François, Séverine et Joshua

 

Un recueillement entre larmes, fleurs et émotion.

Samedi matin, ils étaient plusieurs centaines réunis sur la place de la Promenade pour rendre un hommage particulièrement poignant aux trois victimes de l’incendie survenu dans la nuit du 21 au 22 mai derniers dans une maison de la rue Puits Auriol.

Les amis et la famille de François, Séverine et Joshua, initiateurs de l’événement, ont été rejoints par de nombreux habitants juste devant le local de la Brasserie du Soleil, commerce du couple décédé.

Alors que les commerces voisins avaient fermé leurs rideaux en signe de solidarité, la famille a tenu à dire quelques mots pour remercier tous ceux qui ont pris part à leur douloureuse peine après le tragique événement.

Au nom des enfants présents, Océane, Kylian et Hugo, les intervenants ont rappelé la mémoire des trois victimes.

Après avoir rappelé les qualités des disparus, ils ont aussi tenu à remercier les gendarmes, les sapeurs-pompiers et la municipalité.

Moments de silence, dépôts de fleurs et de dessins par des écoliers et leurs enseignants… le recueillement aura été à la fois sobre et solennel.

A l’issue des prises de parole, le maire de Bessan, Stéphane Pépin-Bonet, a tenu à remercier tous les participants et à saluer la dignité de la famille et de tout le village suite à ce drame et à cette épreuve en rappelant que la ville serait aux côtés de ceux qui restent, le cœur rempli de ceux qui sont partis.

 =>Les personnes souhaitant venir en aide à Kylian et Hugo ayant tout perdu dans l’incendie peuvent encore le faire au moyen de l’urne placée expressément à cet effet en mairie.

L’entretien de son trottoir est aussi un acte écologique et citoyen


Le civisme au quotidien, ça existe, surtout lorsqu’il concerne son devant de porte.

La mairie a récemment rappelé des règles essentielles.

Par exemple, les avaloirs dans les rues sont destinés à recueillir les eaux de pluie, lesquelles vont directement dans la nappe phréatique. N’étant pas reliés au réseau des eaux usées, ils ne sont pas conçus pour recevoir des peintures, ciment, huiles, feuilles mortes, hydrocarbures, graisses… Il est donc important de ne pas y verser ces types de produits ou ces déchets.

Par ailleurs, les riverains (propriétaires ou locataires) sont tenus d’assurer le nettoyage des trottoirs ainsi que l’enlèvement des mauvaises herbes en bordure de leur habitation.

Une occasion de rappeler le travail des agents du service « propreté – voirie » de l’agglomération. S’ils font du bon boulot, rien n’empêche à tout un chacun d’être propre au quotidien. Comme le dit l’agglo dans une récente campagne de sensibilisation, il faut agir collectivement pour garder le village propre.

Ainsi, avec le printemps, les herbes folles et autres mauvaises herbes sont arrivées. Avec cette campagne de sensibilisation, la communauté d’agglomération Hérault Méditerranée souligne que chacun doit désherber les abords de son habitat.

Le désherbage doit se faire dans le respect de l’environnement : à la binette ou à l’eau bouillante, mécanique au rotofil, thermique…

A chacun de balayer devant sa porte comme le rappelle le dicton populaire !

Incendie Bessan : Hommage à François, Séverine et Joshua

Suite au terrible drame s'étant déroulé dans la nuit du vendredi 21 au samedi 22 Mai 2021, la famille et les amis de

François, Séverine et Joshua leur rendront hommage le

SAMEDI 29 MAI 2021, À 11 H place de la Promenade devant la Brasserie du Soleil

Par solidarité, les commerces seront fermés pendant le rassemblement.

 

Après l’interdiction sanitaire, les puces du dimanche vont reprendre


Depuis plus d’un an, la crise sanitaire a perturbé l’organisation des marchés de plein air.

Le marché aux puces, organisé depuis de nombreuses années en période estivale sur le site ombragé des Peupliers, n’a malheureusement pas failli à cette règle. La nouvelle équipe gestionnaire depuis l’an dernier va reprendre du service à compter du dimanche 30 mai.

Malgré les travaux en cours de l’espace Louis Baldy et les modifications effectuées dans les parkings du centre-ville, Laetitia Planchand accueillera à nouveau les vendeurs et les chineurs toujours à l’espace des Peupliers, route de Marseillan, dans une configuration différente pour s’adapter aux contraintes techniques.

Dès le 30 mai et tous les dimanches, ce rendez-vous très prisé permet de compléter les marchés traditionnels et bio du centre-ville.

Dès 6h45 et jusqu’à 13h30, les personnes intéressées proposeront leur vide grenier.

Une participation de 10 euros est demandée pour une voiture et 15 euros pour un camion.

Les réservations se font à tout moment en contactant Laetitia au 06 16 04 00 64.

 

Une conciliatrice de justice tient désormais des permanences en mairie

La conciliation est un moyen simple, rapide et gratuit pour régler un conflit en obtenant un accord amiable sans procès. Vous avez un conflit et vous souhaitez être conseillé, Marie-Paule Laloux, conciliatrice de justice, assure désormais bénévolement une permanence régulière dans les services administratifs de l’hôtel de ville.

Les thèmes sur lesquels elle peut venir en aide sont nombreux : relations entre bailleurs et locataires, litiges de la consommation ou entre commerçants, problèmes de copropriété, troubles de voisinage…

Pour prendre un rendez-vous, il suffit de contacter le 06 69 77 09 22.

Première permanence le lundi 31 mai.

Remise cartes électorales aux jeunes électeurs, désormais citoyens

Voter est un droit mais aussi un devoir civique.

Il y a quelques jours, dans la salle des fêtes Aimé Péret, en respect des règles sanitaires et de la distanciation, les jeunes citoyens bessanais âgés tout juste de dix-huit ans ont répondu à l’invitation du maire, Stéphane Pépin-Bonet et de l’équipe municipale, afin de recevoir leur première carte d’électeur de leur vie de citoyen et citoyenne.

Sur la cinquantaine de jeunes concernés, ils ont été une quinzaine à se déplacer. Le premier magistrat les attendait accompagné des élus du conseil municipal. Une occasion pour les conseillers municipaux de les sensibiliser au nécessaire devoir de voter, afin de permettre à chacun de s’exprimer et de désigner ceux qui les représenteront à tous les niveaux.

Les jeunes garçons et filles ne devront pas attendre très longtemps pour utiliser leur première carte puisque les prochains scrutins des élections départementales et régionales ont lieu les dimanches 20 et 27 juin prochains.

Au final, deux votes d’un coup pour ces novices mais avant tout un véritable geste symbolique et démocratique fort.

Des tablettes numériques à vingt seniors pour une meilleure autonomie digitale

Il y a quelques jours, la salle des fêtes Aimé Péret a été le lieu d’une rencontre avec l’association intercommunale « Ensemble pour nos seniors ».

Bien connue dans le monde solidaire du territoire Agathois, cette association présidée par le Bessanais Albert Lécot, voue son action aux personnes les plus âgées et les plus fragiles. Les membres de l’association rayonnant à Bessan, Pomérols, Pinet et Florensac ont pour objectif d’accompagner le réseau des acteurs œuvrant auprès des personnes âgées.

Ils poursuivent une dynamique de coopération locale amorcée depuis plusieurs années. De nombreuses initiatives et ateliers sont engagés en partenariat avec l’ensemble des centres communaux d’action sociale.

La Carsat du Languedoc-Roussillon est venue accompagner ces missions avec l’attribution d’une subvention de 7.540 euros. Elle a permis l’acquisition d’équipements numériques pour des retraités de la Carsat et adhérents de l’association.

Les tablettes vont permettre à vingt seniors (cinq de chaque commune adhérente) de ne pas être déconnectés au quotidien tant l’inclusion numérique et l’autonomie digitale sont aujourd’hui indispensables.

En plus du financement de l’équipement, la Carsat offre également une formation de six heures pour l’utilisation des tablettes avec l’Apibus de l’Admr Hérault.

Grâce à ces ateliers d’initiation, les retraités pourront réaliser leurs démarches en ligne ou mieux communiquer avec leurs proches.

 

Des nocturnes régulières sur la Promenade pour égayer la saison estivale

L’idée germe depuis quelques mois et la levée des principales contraintes sanitaires et du couvre-feu ont favorisé l’éclosion du projet en mairie.

L’équipe municipale souhaite faire vivre la nouvelle place de la Promenade avec des rendez-vous à la fois simple et populaire. Pourquoi ne pas proposer des marchés nocturnes réguliers entre l’hôtel de ville et la salle des fêtes, en plein cœur de la Promenade ?

Dès le vendredi 4 juin, et cela tous les quinze jours, les élues Marie-Laure Lledos, Micheline Izquierdo et Annie Laguna vont proposer des nocturnes sur différents thèmes.

Ainsi, le 4 juin sera consacré à un marché du terroir ;

le 18 juin marché artisanal ;

le 2 juillet noctambules du bien-être ;

le 16 juillet livres et vieux papiers ;

le 30 juillet livres

et le 20 août puces et brocantes.

Dès 17h et jusqu’à 23h (à l’exception du 4 juin où le couvre-feu sera encore à 21h), les étals seront installés sur la nouvelle place de la Promenade.

Dans l’attente des décisions préfectorales, des animations pourront se greffer à ces événements dont l’objectif majeur et de proposer des produits de qualité en centre-ville en profitant d’un bon moment de détente.

L’esprit bessanais… tout simplement !