Montagnac

Rencontre-débat avec Arsène Compagne

Le vendredi 7 juillet à 18h dans la cour de la médiathèque intercommunale, rencontre-débat et verre de l’amitié avec l’auteur Arsène Compagne, autour de son livre « Historiettes en milieu psy », infirmier en psychiatrie durant 33 ans.

Pour en savoir plus, merci de cliquer sur le lien : Historiettes en milieu psy.

 

Fête de la musique au Domaine de la Conseillère

C'est une bien belle fête de la musique qui a eu lieu mercredi soir, 21 juin, au Domaine de la Conseillère à Montagnac.

Dans une ambiance détendue et cosy, entre amis ou en famille, le public a apprécié ce moment festif installé à table ou sur les canapés et autres poufs colorés installés pour l'occasion.

Après le dîner, en attendant que la chaleur de la journée s'estompe, se sont 4 groupes de musique qui se sont succédé : Shuffle Canari avec son "air de madison", Pleione 28 Pop-Rock - Trip/Hop - Progressif, une surprenante interprétation de cornemuse le tout mixé par OC animations

 

 

  


 

Corinne Cambon

Changement de propriétaire à la Brasserie des Sports

Murielle et Pédro sont les nouveaux propriétaires de la Brasserie des Sports.

Depuis le 14 juin, Murielle Behand et Pédro Espadaneira Peralta succèdent à Anna et Davy à la Brasserie des Sports, sur l'esplanade des platanes à Montagnac.

Le couple et leurs 3 enfants, originaire de Dijon, habitent Montagnac depuis un an.

Nous leur souhaitons une belle réussite ainsi qu'aux employés qu'ils ont pu garder, Jean-Michel, cuisinier et Mercédès, serveuse. Pour la saison, une serveuse viendra en renfort.

La brasserie est ouverte tous les jours en été. Le restaurant est ouvert le midi du lundi au samedi et à partir du 1er juillet les mardis, jeudis, vendredis et samedis soirs. Après la saison, jour de fermeture le dimanche.

Corinne Cambon

 

Début de saison pour les patrouilleurs du CCFF de Montagnac

Le 21 juin, partis dès 8 heures… à la fraîche, Manu Garcia et ses patrouilleurs ont parcouru une bonne partie du circuit CCFF de Montagnac, en vue de la saison 2017. Ils sont assez satisfait du bon entretien des parcelles et de leurs débroussaillements, ce qui annonce une bonne collaboration avec les personnes concernées.

Manu Garcia, animateur du CCFF de Montagnac : « Toujours un accueil très sympathique chez nos amis propriétaires du Domaine de St Philippe, ravis de nous retrouver pour la nouvelle saison. Très sympathique également, l’accueil de nos amis du Mas de Thau, avec leurs ânes, ils ont effectué un énorme travail de débroussaillement ».

Ce sont donc, 43 membres du CCFF de Montagnac, qui vont patrouiller jusqu’au dimanche 17 septembre. Il faudra très sûrement ajouter à cela, de nombreuses journées supplémentaires, qui s’avéreront en « risques sévères » ou « très sévères », sur ordre de la Préfecture et du SDIS, faisant suite aux conditions climatiques qui sévissent actuellement.

Le débroussaillement protège la forêt en permettant de limiter le développement d’un départ de feu accidentel à partir de votre propriété et en sécurisant les personnels de la lutte contre l’incendie.

Le débroussaillement vous protège, ainsi que votre construction, en garantissant une rupture du combustible végétal qui favorise une baisse de la puissance du feu et permet ainsi une sécurité accrue.

Le débroussaillement :

  • ralentit la progression du feu en le transformant en un simple feu courant 
  • diminue sa puissance, donc les émissions de chaleur et de gaz 
  • évite que les flammes n’atteignent des parties inflammables des constructions 
  • permet le confinement des occupants des constructions et habitations en dur 
  • améliore la sécurité des services d'incendie et de secours lors de leur intervention

Le débroussaillement est une obligation de l’article L131-10 du Code forestier qui le définit comme l’ensemble des opérations de réduction des combustibles végétaux de toute nature dans le but de diminuer l'intensité et de limiter la propagation des incendies. Ces opérations assurent une rupture suffisante de la continuité du couvert végétal. Elles peuvent comprendre l'élagage des sujets maintenus et l'élimination des rémanents de coupes.
Le représentant de l’État dans le département arrête les modalités de mise en œuvre du débroussaillement selon la nature des risques.

 



Corinne Cambon

 

Palmarès des médailles à la cave coopérative

Alors que l’épisode de gel a fortement impacté les vignerons coopérateurs, les adhérents et la population des villages d’apport trouveront un certain réconfort dans un palmarès de médailles particulièrement fourni à la cave coopérative Les Vignobles Montagnac.

Le Picpoul de Pinet les Terres Rouges, régulièrement primé au Concours Général Agricole de Paris est à nouveau couronné d’Or, tout comme la cuvée M, une nouvelle fois médaillée d’Argent. Les cuvées Picpoul de Pinet ont également été plébiscitées au concours des Grands vins Languedoc Roussillon, dans le dernier Guide Hachette et par le Magazine Gilbert et Gaillard.

La gamme M, composée uniquement de vins de cépages, a ravie les palais et a porté haut les couleurs de la cave par la conquête de nombreux lauriers. Le Cinsault a particulièrement été apprécié cette année. Il est couronné d’argent et de bronze à Paris, d’or au concours de Féminalises, composé d’un jury strictement féminin, et au concours national des IGP de France. En rouge, le Cépages Cabernet Sauvignon remporte trois trophées dont une médaille au Concours Général Agricole. Le Merlot s’est particulièrement distingué au concours des Vins à Indication Géographies Protégées de France, ex Vins de Pays, tout comme la Syrah rosé. Les blancs Sauvignon et Chardonnay s’illustrent également dans différents concours et obtiennent conjointement une médaille d’Or Gilbert et Gaillard.

A travers ce palmarès, les vignerons coopérateurs des Vignobles Montagnac peuvent être fiers du travail accompli et se féliciter d’avoir su créer un outil moderne de grande qualité œnologique adapté aux exigences d'aujourd'hui.

Alors que la récolte devrait être moindre en raison du gel, de nombreuses actions vont être mise en place dans l’été pour persévérer sur le chemin de l’exigence et l’élargissement de l’offre qualitative de la cave.

Corinne Cambon

Journée "Mandela Days"

Mardi 13 juin avait lieu le « Mandela Days » journée sans racisme sous toutes ses formes organisé par le service jeunesse. En présence du maire, Yann Llopis et de son adjointe, Marie-Claude Barattini toutes les écoles, publiques et privés, de Montagnac de la grande section de maternelle au CM2 se sont retrouvées le matin sur le stade Michel Frutoso.

Après une prise de photos aérienne par un drone, les 367 élèves ont pris le départ, par tranches d’âges, de la course de la paix. Le lâcher de ballons et la chanson intitulé « Des larmes sur la joue de Marianne » (les enfantastiques) apprise par les écoliers, sont venus clôturer la matinée.

L’après-midi, devant le mur de Mandela Days, dans la cour de la Maison des Associations, les élèves du CE1 au collège ont échangé autour de poèmes, d’une exposition de dessins et d’œuvres qu’ils ont réalisés ainsi que des saynètes préparées par un groupe d’enfants motivés de l’école élémentaire Louis Pasteur sous la direction de madame Nicole Périé. Cette bénévole, présidente de l’association « Cap o cap » entretien la mémoire de Nelson Mandela en sensibilisant le public au vivre ensemble, au partage et à la tolérance par différentes actions. Les collégiens, sous l’égide de leur professeur Mme Cammas, ont également effectué des lectures autour de la phrase de Mandela « L’éducation est l’arme la plus puissante qu’on puisse utiliser pour changer le monde ».

La journée, presque caniculaire, s’est terminée par une collation bien méritée.

 

The Assumtionnists at Lavagnac

C’était une première en ce samedi 10 juin que de croiser des religieux et laïcs venus d’Outre-Manche marcher sur les pas de leur fondateur le R.P d’Alzon. Accompagnés par les religieuses de Nîmes, ils avaient à leur tête le P. Thomas O’ Brien, curé de N.D de l’Assomption à Bethnal Green paroisse de l’Est de Londres. Les Oblates se sont installées à Charlton le 16 juillet 1903 où elles ont ouvert une école. Les Augustins de l’Assomption quelques années plus tôt. Certains avaient pris des renseignements sur le Petit Versailles du Languedoc, mais si le roi soleil était là et bien là, il a fallut déchanter pour l’édifice. Il n’en reste pas moins le souvenir de la famille d’Alzon et du plus illustre des résidents, le P. Emmanuel d’Alzon. C’est Bernard, qui commente tout au long de cette marche, l’historique du château, le vécu de la famille d’Alzon en ces lieux et bien évidemment l’enfance d’Emmanuel, la soirée du 14 mars 1832 et les séjours du P. d’Alzon devenu le fondateur des Augustins de l’Assomption et des Oblates. Cet homme s’est souvent révélé prophète. C’est un précurseur, il a été dans bien des domaines en avance sur son temps. Ce parc où il allait se promener, dans cette allée de platanes rebaptisée pour la circonstance, allée du bréviaire, le lac où il naviguait en barque. Ayant pris de l’assurance et appris à nager, il en faisait ensuite sur l’Hérault au moulin de Roquemengarde. En me promenant dans les allées du parc, qui réellement sont bien belles en cette saison, je me rappelle tous ceux que j’ai aimés qui s’y sont promenés avec moi, en ont joui comme moi, et dont les yeux ne les verront plus jusqu’au jugement dernier. On regarde désormais la chambre du prélat depuis la petite terrasse car l’accès par l’intérieur est dangereux. De là les pèlerins se sont rendus à la chapelle, également fermée, le toit menace de s’effondrer. Alors on observe l’intérieur par un trou dans la porte, encore un acte de vandalisme. Si nos amis anglais avaient pris des notes sur ces lieux, ils avaient noté également qu’il existait une cuvée du P. d’Alzon, ils en ont emporté quelques cartons, car ils ont trouvé ce breuvage à leur goût.

Ce château est en train de faire un bond en arrière de 385 ans, en 1633, les troupes de Richelieu l’avait détruit, il était devenu une carrière de pierres. Peut être un jour viendra, où un abbé Desaire se présentera, celui qui à N.D des Châteaux travaillait à la restauration des ruines pour le compte du P. d’Alzon. Malgré cette situation, les Assomptionnistes viennent de plus en plus nombreux s’imprégner de l’esprit du P. d’Alzon. Est-ce un signe d’une béatification prochaine ? Le 24 juin prochain, c’est le P. Michel Carrière, Assomptionniste, curé de la paroisse Sainte Thérèse de l’enfant Jésus à Montpellier, qui amènera des pèlerins le matin à Lamalou les Bains voir la chapelle qu’il a fait construire avec son ami le docteur Privat. Le repas sera pris au Domaine de la Conseillère où Sabine de Virieu les accueillera dans la cave ou sous les ombrages de la cour intérieure en fonction de la météo.

L’après midi, découverte de Lavagnac et messe à 18h30 à l’église paroissiale de Montagnac.

Bernard Bals

Voyage dans l'Ardèche : une réussite ensoleillée

Durant quatre jours un petit groupe de l’association Arts et Loisirs est parti à la découverte des beaux sites du département de l’Ardèche.

Dés le premier jour, mardi 6 juin, la visite de la grotte Chauvet, le très beau village de Labeaume ainsi que des jardins suspendus fut un plaisir malgré les difficultés du terrain. La deuxième journée, le jardin du petit train de l’Ardèche leur a permis de voir ce département en miniature à l’échelle 1/22ème dans un cadre magnifique puis de découvrir l’Abbaye de Cruas. La crypte, partie la plus ancienne de l’abbatiale, présente une grande diversité de chapiteaux dont la plupart font référence à l’art païen. La tribune monastique est l’un des trésors de cette église. Son architecture est assez rare puisqu’il n’existe que deux tribunes de ce type en France.

Le voyage s’est poursuivi par la visite à bord du train de l’Ardèche de la partie la plus encaissée et pittoresque des Gorges du Doux en présence de milliers de papillons. La journée s’est achevée par la visite guidée du musée des papetiers Canson et Montgolfier. Ce musée retrace également l’histoire du papier, de la famille Montgolfier et de l’entreprise.

La dernière journée était consacrée à la visite du musée départemental antique d’Alba La Romaine. A l’intérieur du musée, une partie des collections permet d’imaginer et de se représenter la ville antique longtemps oubliée sous les vignes. Ensuite ils sont repartis à la découverte du site archéologique, invitant à la découverte des différents espaces qui firent d’Alba une ville au rayonnement attesté dans les écrits anciens.

Après un excellent repas de clôture, le séjour s’est terminé par le château de Vogüé, situé au bord de la rivière Ardèche, à 25 kms de la caverne du Pont d’Arc, qui domine l’un des plus beaux villages de France. Il est encore aujourd’hui la propriété d’une des grandes familles qui a marqué l’histoire du Vivarais, celle des marquis de Vogüé. La visite les entraîna à travers l’histoire de cette bâtisse.

Accompagnés de guides remarquables, les globe-trotteurs y seraient restés des heures. La réussite de ce séjour est dû au beau temps mais aussi grâce au groupe motivé et sympathique pour participer, écouter, regarder ces beaux villages et apprécier les paysages de cette région.

Le séjour s’est achevé, vendredi 9 juin, sans problème grâce à l’aimable chauffeur de car qui les a amenés aux différents lieux de ce périple. Il reste maintenant aux membres de l’association à préparer le voyage pour 2018. A noter qu’une excursion est prévue le 13 septembre à Toulouse à la cité de l’espace.

Corinne Cambon

 

 

Fête du Relais des Assistantes Maternelles

La fête du Relais des Assistantes Maternelles a eu lieu samedi 10 juin dans la salle A. Sambussy. Clémence Roman, animatrice au RAM du Centre Intercommunal d’Action Sociale de Pézenas avait invité les parents, les enfants, les partenaires et les élus.

Les assistantes maternelles proposaient des jeux, qu’elles avaient elle-même fabriqués avec des objets de récupération, en s’inspirant des travaux de Maria Montessori. Les enfants, accompagnés de leurs parents, s’en sont donnés à cœur joie autour des petits ateliers d’éveil sensori-moteur spécifiques aux petits de 0 à 6 ans. Réunis autour des enfants et personnes présentes, M. Llopis, maire de Montagnac, M. Alain Grenier, conseiller municipal à Pézenas, M. Omar Tourougui, directeur du service jeunesse de Montagnac ont souligné le magnifique travail de ces professionnelles de la petite enfance.

Un goûter a clôturé ce beau moment.

 

 Le RAM est co-financé par la CAF, le Conseil Départemental et les mairies qui adhérent au SIVOM qui gère les 8 communes du CIAS du pays de Pézenas.

Les médiathèques intercommunales, les écoles maternelles de Pézenas et Montagnac, avec qui elles font le carnaval et les crèches sont aussi partenaires.

Corinne Cambon

 

Bilan de la saison pour l'USM

Le nouveau comité et son président, Jacques Bautès, sont conscient qu’auprès des gens qui suivent le foot les résultats sportifs  peuvent paraître excellents ! Malheureusement, ils savent tout le travail qu’il reste à faire. Si l’équipe fanion, qui se trouvait à 14 points du leader fin janvier, a gagné de haute lutte sportivement sa place en PHA, une pénalité absurde pourrait l’empêcher d’y accéder. «Nous irons jusqu’au bout» parole de président.

La réserve termine champion de toute la promotion de 1ère division et monte. La grosse déception est venu des U19 qui ont trébuché sur la dernière marche, 0-0, lors de leur dernier match, laissant la montée en 1ère division au  mézois. Rien de catastrophique jusque là pourrait on penser ! Bien sûr ! Sauf que l’ensemble des équipes jeunes ont manqué d’encadrement compétent, entraînant le mécontentement de beaucoup de parents. Il n’est pas question, pour l’équipe dirigeante, de rester sur cet échec.

De gros  efforts vont être fait sur le foot animation. Pas moins de 3 éducateurs diplômés sont venus rejoindre le président ainsi qu’un directeur technique, chipé à un grand club voisin.

Pour les catégories U13 et U15, seront placés des éducateurs matures afin de faire en sorte de régler toute les incivilités qui ont sévit à ce niveau et que le club puisse s’ouvrir à toute la jeunesse Montagnacoise. Les dirigeants veulent aussi relever dès cette saison ce type de challenge en se rapprochant pour cela de la municipalité et des services responsables (jeunesse, Police Municipale et autres). Le foot doit reprendre ses droits sur le stade frutoso.

En juillet deux permanences les mardis 4 et 11 seront proposées aux parents pour information, inscription et présentation du nouvel équipement.