Montagnac

Olga Romanovskaia en concert

 
 

A l'occasion de la semaine de Pâques, samedi 22 avril, Olga Romanovskaia a donné un concert consacré au printemps et aux fêtes pascales en l'église Saint-André de Montagnac. Lors de notre échange, avant le concert, cette virtuose au très bel accent Russe a énuméré les morceaux qu'elle interprétât avec grâce : Bach «Clavier bien tempéré» Préludes et Fugues, Albinoni «Adagio», Haendel «Air d'Almira», Schubert «Ave Maria», Mozart «Lacrimoza du Requiem», Haendel «Dignare»Carl Philipp Emanuel Bach «Andante», Caccini «Ave Maria», Bach «Agnus Dei».

Après le discours d'ouverture par M. Alain Leclercq, président de l'association « Kaf'Kali », Olga Romanovskaia, a emporté le public dans son répertoire.

Corinne Cambon

Ciné Seniors pour les résidents de l'Oustalet


Dans le cadre de "Ciné Seniors", partenariat entre le cinéma Ciné Mistral et la commune de Frontignan, les seniors bénéficient de places à prix réduit un mardi après-midi par mois. Emmanuelle Gomar, animatrice de l'Ehpad l'Oustalet, a donc proposé aux résidents une première sortie au cinéma qui a eu lieu le mardi 14 mars.

Malgré que les résidents connaissent Frontignan, ils n'avaient jamais eu l'occasion de se rendre à ce cinéma. Cette première visite fut l'occasion de le découvrir. La façade presque historique, les fauteuils en velours rouge bien confortable, une belle salle « vintage », un vrai cinéma à l'ancienne avec les murs couverts de photographies d'époques, il n'en fallait pas plus pour que les seniors se rappellent les cinémas d'antan, ceux de leur jeunesse.

C'est dans cette ambiance feutrée et un accueil chaleureux qu'ils ont assisté à la projection du film "Lion" sorti le 22 février.

Un premier film renversant, où les mouchoirs ont eu une petite place !

Synopsis :
Une incroyable histoire vraie : à 5 ans, Saroo se retrouve seul dans un train traversant l’Inde qui l’emmène malgré lui à des milliers de kilomètres de sa famille. Perdu, le petit garçon doit apprendre à survivre seul dans l’immense ville de Calcutta. Après des mois d’errance, il est recueilli dans un orphelinat et adopté par un couple d’Australiens.
25 ans plus tard, Saroo est devenu un véritable Australien, mais il pense toujours à sa famille en Inde.
Armé de quelques rares souvenirs et d’une inébranlable détermination, il commence à parcourir des photos satellites sur Google Earth, dans l’espoir de reconnaître son village.
Mais peut-on imaginer retrouver une simple famille dans un pays d’un milliard d’habitants ?

Mardi 11 avril, pour la deuxième sortie au cinéma "Ciné Mistral" de Frontignan, les résidents de l'Oustalet ont assisté à la projection du film "Sage-femme" (comédie dramatique de Martin Provost sortie en mars 2017, avec Catherine Deneuve et Catherine Frot) qui traite de la réconciliation et la reconnaissance de l’amour, un film tout en délicatesse.

Certains seniors ont été surpris par la longueur du film. A la question, que pensez-vous de ces sorties au cinéma ?   Les résidents ont répondu : "c'est une bonne expérience et au-delà des films programmés, ce sont les lieux qui sont les plus intéressants."

Le 16 mai prochain, avec le mini bus de l'Ehpad, 7 résidents et 2 accompagnants iront voir "Jour J", comédie française sortie le 26 avril, avec Reem Kherici, Nicolas Duvauchelle et Julia Piaton.

Corinne Cambon

Le social et la préférence nationale

Non il ne s’agit pas d’extraits d’une quelconque campagne électorale récente ou pas, mais d’une  période de l’histoire de Montagnac. Les faits commencent en 1914 avec la première guerre mondiale.  Avant ce conflit, il n’y avait chez nous que des courants saisonniers de main d’œuvre étrangère, belges, italiens, espagnols. Pendant les hostilités, l’agriculture manque de main d’œuvre,  alors on va faire venir des travailleurs de pays limitrophes. Mais après la guerre, ils y prennent autant de place qu’occupaient avant cette tragique période nos 1.500.000 morts et nos 500.000 mutilés. Après l’armistice en 1918, de gros problèmes sociaux vont survenir, le chômage est important, tous les ouvriers étrangers ne vont pas retourner dans leur pays d’origine. Cela va créer des tensions auprès des combattants qui réintègrent leurs foyers et ne retrouvent pas leur emploi. Dans un rapport sur « La crise agraire » on peut lire : cette affluence de main d’œuvre a pour conséquences une altération de notre caractère national. Ce ne sont pas les meilleurs qui viennent chez nous ! Ainsi les statistiques des condamnations révèlent :

  • 173.000 condamnations de français, soit 0,46% de la population.
  • 30.000  condamnations d’étrangers soit 2% de la population étrangère.

Cette population peut représenter un danger plus tard si des îlots d’allogènes se forment dans notre pays et ne se fondent pas dans le creuset français. Alors elle finirait par élever des revendications difficiles à admettre et à accorder avec nos mœurs et notre droit national. Il faudra donc éviter les concentrations de travailleurs en zone d’influence. Quant à la répartition professionnelle, l’agriculture vient en tête en prenant 40% de l’immigration.
Le 29 janvier  1923,  le commissaire de Police de Montagnac convoque,  patrons, syndicats dans le cabinet de monsieur le maire. Il invite les propriétaires qu’en raison du chômage, ils doivent faire un effort pour embaucher un ouvrier en plus de ceux qu’ils occupent actuellement.
En cas d’impossibilité absolue, les propriétaires pourraient remplacer un ouvrier étranger par un ouvrier français, de façon à manifester un sentiment de reconnaissance à nos nationaux.
Il est de toute logique que la main d’œuvre française ait une priorité sur la main d’œuvre étrangère. Je vous prierai de bien vouloir me faire connaître avant la fin de la semaine, ce qui vous sera personnellement possible de faire pour remédier à cette crise de chômage qui nous intéresse à tous.

Après une période d’euphorie outre atlantique, survient un événement considérable,  le jeudi 24 octobre 1929 un effondrement de la bourse de New-York qui provoque un krach financier. C’est ainsi qu’on appelle cet événement le jeudi noir ou black Thursday. Cette  crise financière va toucher l’économie américaine, puis s’étendre à l’économie mondiale. Elle va provoquer de nombreuses faillites et une élévation importante du taux de chômage. Notre village à travers la viticulture est fortement touché. En octobre 1930, on va établir un tableau de roulement des chômeurs établi pour les propriétaires ayant récolté 900 hectolitres de vin et au-dessus d’après la déclaration de récolte de 1929. Ce tableau concerne le troisième trimestre, il est noté le nom des 30 propriétaires et le nombre d’hectolitres récoltés.
On peut citer Lavagnac avec 13.500 hl qui occupe 2 chômeurs du 6 au 11 octobre. La Conseillère 9.400 hl, 2 également du 13 au 18 octobre, Bessilles 4.773 hl, Rey de Lacroix 4.870 hl, Augé Marie 5.000 hl.
Le plus petit propriétaire du tableau est Nichet avec 930 hl.  En attendant des jours meilleurs, c’est ainsi que l’on a fait partiellement face à une situation qui ne cessera de se dégrader, on assiste à une montée des extrémismes qui conduiront  au second conflit mondial. La préférence nationale ne date pas d’aujourd’hui, ces faits remontent à 94 ans en arrière.

Bernard Bals

Nouvelle base logistique de SOFRALAB à Montagnac


 

La Société Française des Laboratoires Œnologiques (SOFRALAB) rassemble ses bases logistiques de Bordeaux et d’Avignon à Montagnac (34). Cette nouvelle base logistique permettra de desservir les vignobles du sud de la France et de l’Espagne en produits œnologiques dès le mois de mai.
Déjà installée dans l'Hérault avec un laboratoire œnologique à Poussan (34), la Société Française des Laboratoires Œnologiques renforce son implantation dans le vignoble languedocien.

 

SOFRALAB

Avec un chiffre d'affaire de 34 millions d'euros et 160 salariés répartis dans quelques 11 établissements, SOFRALAB est un acteur pionnier et de référence sur le marché des produits œnologiques et services associés : matériels, consommables, produits d'hygiène, conseil, analyses, prestations spécifiques (embouteillage, tirage, dégorgement).  Il est plus connu internationalement sous les marques OENOFRANCE, MARTIN VIALATTE et STATION OENOTECHNIQUE DE CHAMPAGNE. 
Le siège social de l'entreprise est situé à Magenta dans la Marne et son président est Didier Paul Auguste FAGES.

 

 

La croix-Gratiot

Désir Blanc, Rosé Roséphine et Rouge cerise fêtent leur 10 ans. Pour célébrer l’événement, les vignerons Anaïs et Yves Ricome se sont tournés vers la styliste Chantal Thomass pour parer leur cuvée et vers l’artiste Didier Tallagrand pour créer les étiquettes.

 

 

 
 
  • Expositions des œuvres de Gislaine Marro et photographies de Florence Renerre aux heures d’ouverture du caveau du domaine de la Croix Gratiot jusqu’au mois de juillet.

  • La Milone : Lingerie Capucine
    Place du Marché des 3/6,  Pézenas

  • La Croix Gratiot
    Anaïs & Yves Ricome, vignerons indépendants
    Sainte Croix - 34530 Montagnac
    Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.
    www.croix-gratiot.com
    Tel : + 33 (0)4 67 25 27 88
 
 

Ils étaient nombreux à avoir répondu présent, vendredi 21 avril au domaine de la Croix Gratiot. Un moment convivial qui a débuté par une dégustation « mets et vins » préparée par l’association montagnacoise « Après dissipation des brumes matinales » et accompagnée par le rouge cerise, le rosé roséphine et le désir blanc ré-habillés.

L’art et l’artisanat étaient au rendez-vous !

Chacun à pu admirer les sculptures de Gislaine Marro, avec ses personnages en cuivre et en laiton qui laissent à chacun la voie libre à son propre imaginaire, vision poétique des traces de l’enfance. Florence Renerre a décoré les murs du caveau de nuages de photographies représentant des histoires en images, celles d’un an passé à la Croix Gratiot. Une mise en lumière sur le travail artisanal et en biodynamie de vignerons passionnés, d’une grande famille et équipe soudée, d’une programmation artistique et culturelle omniprésente dans ce domaine.
Didier Tallagrand, artiste contemporain et créateur des étiquettes de l’édition limitée a pu évoquer le lien qui l’attache à la famille Ricome. Capucine Lingerie, installée à Pézenas, a décoré le caveau de lingeries sexys et mutines signées Chantal Thomass. Le tout accompagné d’une ambiance musicale jouée par la Milone qui vous invitait à voyager musicalement à travers l’Amérique Latine.
C’est dans l’ambiance feutrée du chai de vinification que la soirée s’est écoulée. La convivialité s’est installée et le repas fut partagé sous le principe de l’auberge espagnole.

Du beau, du bon, du local à partager et à savourer !

 

Jolie Bouteille

Le style inégalable et élégant de la styliste Chantal Thomass se décline aussi dans des bouteilles de vin. Hier, au domaine la Croix Gratiot, les invités ont pu découvrir l’édition limitée habillée par Chantal Thomass et l’artiste Didier Tallagrand. Mutine en col claudine, la gamme gourmande du domaine est aussi artistique. Didier Tallagrand, artiste contemporain et enseignant à l’école supérieure des arts d’Annecy, a créé les étiquettes de ces éditions limitées. L’association de vignerons passionnés, d’un artiste ingénieux et de la haute couture française ont sublimé cette gamme gourmande.

 

 



Les Foulées d'Art et Nature : 6ème édition

 Depuis plusieurs mois, les bénévoles du MEAC et la cave coopérative "Les Vignobles Montagnac" préparent la 6ème édition des Foulées d'Art et Nature, trophée Vincent Diaz. Mercredi 19 avril, ils ont mis au point les derniers détails de cette course qui prend de l'ampleur chaque année. Et les coureurs ne s'y trompent pas...
Ce terroir secret et doucement vallonné s'étend entre les communes de Montagnac, Aumes et Castelnau de guers. Sa beauté faussement sauvage méritait bien un projet novateur qui respecte à la fois le paysage identitaire tout en valorisant le travail des hommes d'ici.
Ainsi, l'idée de dresser quatorze grandes pierres sculptées par six artistes héraultais s'est imposée aux yeux de tous. De loin en loin, au détour des nombreux chemins ruraux également empruntés par les amateurs de loisirs, est désormais visible l'amour d'un terroir complet.   Les Foulées d'Art et Nature ont pu ainsi être nominées au concours "plus beau sentier de l'Hérault 2017" un concours mis en place par la Fédération Française de Randonnée en partenariat avec France Bleu Hérault. Le choix doit s'effectuer parmi une sélection de sites emblématiques du département de l'Hérault dont le cirque de Navacelle, le Pic Saint-Loup, Saint-Guilhem le désert, Minerve, le cirque de Mourèze... Les critères : harmonie des paysages, villages pittoresques, intérêt historique, curiosité naturelle, patrimoine rural, aménagement technique, propreté, balisage et sécurisation.

Concours "Plus beau sentier de l'Hérault 2017"
Soutenez le parcours "Les Foulées d'Art et Nature !"

 Les 330 vignerons coopérateurs comptent sur vos votes et vous donnent
rendez-vous dimanche 7 mai devant la cave de Montagnac.

 

"Plus beau sentier de l'Hérault 2017"

Le Concours organisé sur internet (accessible par les sites herault.ffrandonnee.fr, herault-tourisme.com, francebleu.fr/herault) du 15 avril 2017 au 15 septembre 2017. Le concours porte sur une sélection d'itinéraires labellisés FFRandonnée emblématiques répartis sur le département de l'Hérault. Un votant ne peut participer qu'une seule fois (adresse mail obligatoire), et ne peut sélectionner qu'un seul parcours. L'itinéraire qui recevra un maximum de vote sera élu "Plus beau sentier de l'Hérault 2017".
Le règlement peut être adressé par courriel à toute personne en faisant la demande écrite auprès de l’organisateur à l’adresse suivante : Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

 

 

Corinne Cambon



33ème salon des Arts

Le 33 ème salon des Arts organisé par l’association Arts et Loisirs sera lancé lors du vernissage le 06 mai 2017 à 18h à la salle des rencontres "André Sambussy". Cette année, Mme Derue sera l'invitée d'honneur. Le vernissage sera suivi d’un spectacle de danse et de musique par le groupe « Les sang mêles » du Burkina Faso et se terminera par un vin d'honneur.

Le salon sera ouvert tous les jours de 16h à 19 h du 06 Mai au 14 mai, sauf le 14 mai où l'ouverture sera de 16h à 18h. Le samedi 13 mai à 18h, un spectacle avec « La Chorale à ma sœur » avec son répertoire riche, surprenant, amusant : « A la Chorale on se régale ».

A noter que toutes les entrées sont totalement gratuites à tout public.

Venez nombreux découvrir et encourager  la soixantaine d'artistes qui exposeront des peintures, sculptures, des photographies... et aussi les enfants des écoles et associations de jeunes qui présenteront leurs œuvres.

Contact : président d’Arts et Loisirs, André Jourdan 0467241141

Mobilisation nationale des comités En Marche

Ce vendredi 21 avril, Christophe Giancola, responsable comité En Marche Montagnac et François Lavigne, responsable comité En Marche Pézenas ont installé un kiosque orné de ballons bleu, blanc et rouge sur le marché de Montagnac pour soutenir la candidature à l'élection présidentielle d'Emmanuel Macron.

Cette opération, qui va durer toute la journée et jusqu'à ce soir minuit fait parti d'une mobilisation nationale. En effet, plusieurs milliers de kiosques sont installés partout en France dont 44 sur le département de l'Hérault.

Avec ces ballons, siglés Liberté Egalité Fraternité, le drapeau Français et le drapeau Européen, les sympathisants veulent montrer leur attachement à la devise républicaine, ainsi qu'à celle de l'Europe, qu'ils veulent voir fonctionner beaucoup mieux.

 

C. Giancola : "on est en bout de campagne, maintenant il faut aller voter dimanche !"

Corinne Cambon

Action "Ça roule" au collège : la prévention routière en 3ème

Mardi 2 mai, les 3 classes de 3ème du collège Jules Ferry participeront à l'action "Ça roule" dans les collèges de l'Hérault. 
Cette action a pour vocation d'intervenir de manière ludique mais toutefois pédagogique auprès des collégiens afin de les sensibiliser aux dangers de la route et ainsi en réduire les risques.
Le collège et les bénévoles de la prévention routière mettront en place plusieurs ateliers : alcool et drogues, autochoc et lunettes de simulation d'alcoolémie, cyclo/scooter, panneaux et code de la route.

Lavagnac : l’eau coule le golf

La réunion qui s’est tenue dans la salle des fêtes de Paulhan le 14 mars concernant les besoins en eau du projet de Lavagnac a fait salle comble. Cette réunion était placée sous la présidence de M. Morgo, Conseiller départemental du canton Mèze-Montagnac avec Frédéric Roig député, de nombreux élus régionaux, départementaux, maires des villages de la basse vallée de l’Hérault, président de la Chambre d’Agriculture. 
Le mot de bienvenue était prononcé par Claude Valéro, maire de Paulhan. Devant autant d’élus, certains agriculteurs craignent une politisation de ce dossier. 

C’est Nicolas Lienart, hydrogéologue qui ouvrait les débats. Il intervient auprès des communes pour la recherche de l’eau. En eau souterraine elle est plus pure, mais il faut aller la chercher à plus de 100 mètres, ces nappes concernent 1/3 de l’eau utilisée. La nappe alluviale est celle que l’on peut capter dans un puits. Le bassin de l’Hérault c’est 166 communes et plus de 250.000 habitants sur 2 départements. 
Il arrive dans notre département 10.000 personnes par an, il faut prévoir l’eau potable nécessaire pour satisfaire leurs besoins et penser à l’avenir. La Commission Locale de l’Eau (CLE) comprend les collectivités, les usagers et l’Etat. Elle organise le partage de la ressource en eau par secteur et par usage, eau potable et irrigation en tenant compte du bon fonctionnement du milieu aquatique. 
L’irrigation pour 5400 ha s’élève à 13 millions de mètres cubes an, quant à la consommation pour 600.000 personnes, c’est 11,6 millions de mètres cubes. 
Pour l’irrigation du golf à partir de la station d’Aspiran, les besoins s’élèvent à 30 l/seconde, pour la fourniture en eau potable de 380 villas depuis la station de pompage SBL de Montagnac, c’est 10 l/seconde. 
Pour ce projet de Lavagnac, selon les intéressés, les chiffres concernant le golf de 18 à 9 trous, et les villas de 642 à 380, puis 350 changent en permanence. 

Présentation hydrogéologique  
 
   
 
   

Ensuite ce furent les revendications des participants.
Mais pourquoi en est-on arrivé à ce projet trop ambitieux et non adapté à ces lieux, alors qu’auparavant 7 acheteurs potentiels se sont présentés ? 
Serge Azaïs confirmait que le meilleur projet consistait à en faire une maison de retraite de luxe. On a voulu faire un projet pour sauver le château, mais le contraire s’est produit, cette demeure historique est en ruine. 
Le président de la cave coopérative de Montagnac s’offusquait que les mesures de restriction d’eau qui frappent la viticulture en diminue les rendements, alors que l’on donne des autorisations pour un golf, le remplissage de piscines et l’arrosage des espaces verts. 
Le président de la vicomté d’Aumelas dont les vignes sont irriguées par le canal de Gignac regrette que toutes les demandes des viticulteurs ne soient pas satisfaites par mesure d’économie. 
Un maraîcher de Paulhan faisait constater que ces jours derniers, BRL avait suspendu la distribution pendant 2 jours et que les rendements avaient baissés de 20% sur la même période. 
Le président de l’association des oignons doux de Lézignan la Cèbe faisait remarquer que des efforts pour économiser l’eau avaient été réalisés. 
Les agriculteurs en général sont à l’unanimité contre ce projet qu’ils jugent inutile et dangereux pour leur avenir. 
Les 300 emplois qu’on a fait miroiter ne seront pas suffisants pour compenser les emplois que pourrait perdre la viticulture. 
Jean Huillet proposait que les viticulteurs qui fermeraient leurs exploitations suite à la baisse de rendement causé par le réchauffement climatique soient engagés comme vigile à Lavagnac. 
Évoqué également cet Arrêté de 1867 qui autorisait le vicomte Daudé d’Alzon à prélever 78.000 m3 d’eau par semaine. Techniquement il ne peut plus être remis en exploitation. 
Concernant l’enquête publique sur le forage dit de Lavagnac, la Région n’a pas été consultée ?
La tension était palpable lorsque les élus ont fait savoir que le Préfet de l’Hérault avait refusé de les recevoir. Finalement, le Sénateur Cabanel, René Moréno et d’autres Conseillers et élus ont été reçus par le S/Préfet de Béziers sans qu’aucune décision ne soit prise. 
Un syndicaliste agricole indiquait que lors de l’inauguration en juin 2014, la sécheresse commençait à se faire sentir, il demanda au Préfet en fonction les mesures de restrictions qu’il comptait prendre. 
La réponse fut cinglante, on ne peut rien faire, c’est un projet haut de gamme ! 
Il n’en fallait pas plus pour que la salle réagisse bruyamment. 
M. Villaret intervenait pour dire que tous les élus présents, le monde agricole était contre ce forage et ce projet démesuré. 
Nous aurons de plus en plus besoin d’eau potable et d’eau pour arroser. 
Il faut une réunion d’urgence de la Commission de l’Eau. 
Aujourd’hui nous sommes à la limite de rupture, il faut trouver d’autres solutions.

 

Donc quatre modes d’actions sont envisagés :
- Intervention des politiques auprès du Préfet.
- Action en justice.
- Le député Frédéric Roig a proposé de remettre au Premier Ministre une motion concernant cette affaire.
- Manifestations : si le Préfet refuse une entrevue, le Conseiller Départemental Christophe Morgo propose une manifestation d’envergure devant la Préfecture de l’Hérault. 
D’autres proposent une manifestation sur place à Lavagnac, mais elle ne présente aucun intérêt, les bureaux et les lieux sont fermés depuis 14 mois. Etant donné l’état des bâtiments en ruines, il est dangereux de s’en approcher, on pourrait confondre Lavagnac avec Mossoul, Raqqa, Alep, hormis la mort et la souffrance quotidienne qui règnent dans ces villes de Syrie elles aussi privées d’eau potable. 
Enfin c’est le blocage de la D 613 à Montagnac qui a été également évoqué, mais M. René Moréno n’y est pas favorable. 
Espérons dans l’intérêt de tous qu’une solution sera trouvée, de toute façon le promoteur France Pierre devra se prononcer rapidement quant au devenir de ce projet.

Bernard Bals

 

Lancement d'une édition limitée au Domaine La Croix Gratiot

 

Dans le cadre du Lancement de l’édition limitée des 10 ans de la gamme gourmande, le domaine La Croix Gratiot à Montagnac vous invite vendredi 21 avril à partir de 18h30.
10 Ans déjà que les cuvées Désir Blanc, Rosé Roséphine et Rouge Cerise régalent nos papilles ! 
Pour marquer le coup, le domaine La Croix Gratiot lance une édition limitée vinifiée par Anaïs et Yves Ricome, habillée par Chantal Thomass et Didier Tallagrand.


Pour célébrer ce lancement, une programmation haute en couleur :
· Vernissage des expositions 
· Exposition photos de Florence Renerre : “Un an à La Croix Gratiot !” 
· Exposition de sculptures de Gislaine Marro : “Métal en feuille”
· Ambiance musicale interprétée par La Milone
· Décor du caveau Capucine Lingerie installée sur Pézenas

Pour accéder à la page web créée pour l’événement :  www.croixgratiot.wordpress.com 

 

Corinne Cambon